Publié par Monsieur Cyclopède

J'entends dire, ici ou là, que de nouvelles "règles" auraient été scandaleusement créées, à l'issue de requêtes aux administrateurs torturées et dégoûlinantes de clanisme, sur mesure pour des "poids lourds". 

Hé bien c'est vrai. Et je le prouve :

Nouvelle règle n°1 : certains administrateurs (mais pas tous, juste les Vrais) ont toujours raison. 

Nouvelle règle n°2 : faire des requêtes inflammables est le meilleur moyen d'obtenir gain de cause par la force quand on ne l'a ni en droit ni dans les idées. Se reporter, pour le surplus, à la nouvelle règle n°1.

Nouvelle règle n°3 : faire la même requête autant de fois que nécessaire quand le résultat des précédentes déçoit. Bonus n°1 : l'appel à un ami en mode Chronopost est alors possible. Bonus n°2 : la tactique est duplicable aux clôtures de PàS, mais seulement pour qu'elles soient en conservation. Se reporter, en cas de contestation, à la nouvelle règle n°1.

Nouvelle règle n°4 : clore quand on en a envie, en se moquant de l'avis des collègues. Peu importe que ce soit par Chronopost ou après grève d'une semaine des facteurs, l'important c'est de se moquer de l'avis des collègues. Bonus : s'essuyer sur les arbitrages en cours et donner des migraines aux arbitres. En cas de manifestation, se reporter à la nouvelle règle n°1. 

Nouvelle règle n°5 : quand on est impliqué et non neutre, intervenir pour soutenir la sanction en expliquant que, hélas, on ne pourra pas le faire soi-même. Le faire quand même au bout d'une semaine en cas d'échec. Si contestation, se reporter à la nouvelle règle n°1. 

Nouvelle règle n°6 : invoquer le harcèlement pour justifier une sanction s'il n'y a aucune violation des règles. S'il y a vraiment harcèlement, mais qu'il est l'œuvre du gentil client Chronopost, dire qu'il n'y a pas harcèlement. Bonus : ça marche aussi pour les guerres d'édition. En cas de problème, se reporter naturellement à la nouvelle règle n°1. 

Nouvelle règle n°7 : quand on est autant en tort que son adversaire, prendre les devants en faisant la requête le premier, et faire le ménage au nom de la lisibilité dès que quelqu'un évalue l'ensemble des responsabilités. Bonus : si on est administrateur, on peut possiblement faire jouer la nouvelle règle n°1.

Nouvelle règle n° 8 : si la nouvelle règle numéro 1 ne suffit pas, prendre un proxy et aller mettre la paille dans l'œil des clients de la taverne.

Un principe bien connu inspire ce nouvel et équitable réglement : souvent un esprit fugace varie, bien fol est qui s'y fie

Étonnant, non ?

Commenter cet article

Hégésippe 11/12/2013 23:25

Strictement rien à voir avec le sujet de cette 15e « minute », mais l'image me rappelle que, le 2 mai dernier, j'avais été à deux doigts d'insérer [[File:Gaine Comtoise.jpg]] dans l'infobox de l'article [[Les Huit Coups de l'horloge]], en me souvenant très précisément de l'intrigue du roman de Maurice Leblanc et donc du caractère très incongru de l'illustration que Classiccardinal y avait inséré, avant de me raviser, à la lecture de [[Modèle:Infobox Livre/Documentation]], et d'appliquer simplement la recommandation selon laquelle le paramètre « image » a vocation à aire apparaître une image de couverture. Faute d'illustration désormais dans cette infobox depuis six mois, les aventures du prince Sernine et de Hortense Daniel survivent sans le savoir chez le Chroniqueur, donc tout va bien...

Pierrot le Chroniqueur 12/12/2013 11:22

Ce blog a plein de talents cachés, Maître Cormier. ;)

Spiderâne 10/12/2013 11:33

Très bien vu. Assez drôle, et très bien vu. Comme quoi, il n'y a pas que moi que certaines "attitudes" gênent. Attitudes que d'autres trouvent parfaitement normales, puisqu'embêtant des "ennemis".
Quand on en est rendu là, on a dépassé les limites du pathétique.

Pierrot le Chroniqueur 12/12/2013 11:21

En fait, il faut toujours rire de tout. On digère mieux après.