Publié par Pierrot le Chroniqueur

Hier, si j'en crois mes sources, le "Toolserver" mis à disposition par Wikimedia Deutschland vient de prendre sa retraite après quelques années de bons et loyaux services pour la communauté Wikimedia. Il est remplacé par Wikimedia Labs, opérationnel depuis août dernier.

Si ces deux premiètes phrases semblent cryptiques, c'est presque normal. Après tout, les membres de la communauté capables de basculer du côté obscur du "code" sont une minorité, si l'on ne parle que de ceux qui ne font pas qu'utiliser certains outils mis à disposition pour, en théorie, améliorer les projets Wikimedia (en théorie, j'insiste). Donc, kesako ? Ici, on parle d'un code "méta", c'est-à-dire fonctionnement dans l'environnement proposé par mediawiki, afin de modifier du texte, par exemple, ou d'en extraire des informations, ou les deux, de manière automatisée. En gros, pour illustrer, on parle de bots, mais pas seulement (les jolies pages statistiques en font partie également). Les langages utilises sont multiples, par exemple les modules pywikipedia basés sur le python (merci à Aratal pour la correction), le C++, etc. et les programmes ainsi réalisés marchaient dans un environnement Linux, sur différents "noeuds" (comprendre une machine spécifique) dédiés, différents selon le moment. Pour faire une analogie (si j'ai bien compris), c'est comme dans une voiture à 4 roues motrices : vous agissez sur le volant et la boîte de vitesse, mais pas directement sur les roues ou le moteur, qui vont faire le boulot.

Pour conclure, donc, je connais quelques dresseurs de bots qui vont devoir changer leurs habitudes, si ce n'est déjà fait (une partie avait déjà dû abandonner l'aspect interwiki il y a quelques temps). Tout évolue.

Commenter cet article

Aratal 06/01/2014 10:36

Petite correction: pywikipedia n'est pas un langages, mais un ensemble de fonctions écrite en python.

Pierrot le Chroniqueur 06/01/2014 10:48

Exact. Mea culpa.