J'entends dire, ici ou là, que l'on ne peut pas écrire un article plein de recul et tout encyclopédique sur du récent ou de l'éphémère. Ou encore pire, avec le suffixe qui tue : sur de l'éphéméride. Hé bien, c'est faux. Et je le prouve. Et plutôt deux...