Publié par Pierrot le Chroniqueur

Depuis quelques jours, règne un effervescence inhabituelle autour d'un "administrateur-steward-dino", Yann, selon l'expression d'un autre administrateur (ou de plusieurs), moins titré celui-là. J'oublie même de préciser que ledit Yann fut en son temps candidat au conseil d'Administration de la fondation Wikimedia (autrement dit, a cherché a accéder au statut de divinité du petit monde Wikimedia).

Récapitulons un peu (même si c'est peu intéressant pour mon propos ici, quand on y pense).

Il fut un temps, trainait sur Wikipédia une page sur un militant anti-nucléaire qui a donné lieu à une bataille comme les Wikipédiens ont le secret quand celle-ci fut proposé en page à supprimer une première fois, et encore plus quand Yann est entré en scène. En effet, cette page avait été supprimé par Esprit Fugace, administratrice, bureaucrate et égérie féminine de Wikipédia depuis un certain temps, à l'issue du délai légal d'enterrement sur la page en question. Sur ce, Yann, tel un justicier du numérique, arrive un certain temps après et rétabli cette page. Pas de bol, un contributeur anonyme l'a fait remarqué. Là-dessus, arrive Grimlock1, qui indique à Yann que non-il-n'a-pas-respecté-les-règles-gnagnagna et qu'il décide de re-supprimer ladite page. Yann, pas content, la re-rétablit. Grimlock repropose la page en procédure à supprimer. Et là commence deux semaines de ridicule absolu, de pantalonnade totale, d'imbécilité crasse, où l'on a pu voir toute l'étendu de la bêtise militante, Yann ayant ameuté ses copains (et d'ailleurs, je pense que de l'autre côté aussi, comme certaines retours auraient tendance à me le faire croire). Tout juste si l'on ne privait pas Wikipédia d'un article sur le Symbole de la Lutte anti-nucléaire. Je pense d'ailleurs qu'à choisir, ces glorieux apôtres de la lutte anti-nucléaire auraient préféré supprimer l'article sur Gandhi plutôt que de perdre leur précieuse icône. Je suis d'ailleurs surpris que cela n'est pas plus dégénéré, vu la maturité et le calme de ces débats.

En fin de compte, suppression par une confortable majorité et surtout arbitrage (pipeauté, l'arbitre Romary ayant fait exactement la même chose que lui, ce que les autres arbitres n'ont semble-t-il pas toujours apprécié) perdu pour Yann. Mais Yann, chantre de la Vérité et défenseur de l'opprimé auto-proclamé, n'en reste pas là, et crie à la censure - encore une preuve éclatante de l'objectivité et du recul que l'on attend d'un administrateur - en recollant l'article en question sur sa page personnelle. Et là, c'est le branle-bas de combat dans le bulletin des administrateurs2. Avec tenants des deux camps qui se dévoilent, et interventions surréalistes de soutien sur la page de discussion dudit Yann, louant sa "franchise". Franchise qui l'a d'ailleurs poussé à hurler au complot politique, ce qui s'appelle une belle hypocrisie (du pur Alvaro, qui s'était d'ailleurs distingué dans des circonstances un peu similaires).

Donc, jusqu'à présent, Yann n'est toujours pas réellement sanctionné, et on attend le second arbitrage contre Yann pour bientôt. Mais sera-t-il sanctionné, car il est bien difficile de sanctionner un administrateur3 ? Ce suspens intenable engage tout de même la crédibilité des modes de régulations de comportement sur Wikipédia (largement entamé à ce jour), et donc, par ricochet, de la crédibilité de son contenu, qui bénéficie/pâti de ces échanges furieux.

1. Il est procédurier parfois, le bougre.
2. Surnommé parfois l'Organe du Parti.
3. Enfin pas tous, mais on y reviendra

Commenter cet article