Publié par Pierrot le Chroniqueur

le facho !

C'est en gros ce titre qu'aurait pu utiliser Alithia sur son blog, au lieu de fasciste et administrateur de wikipédia. Tout simplement parce que c'est le fond de son billet, attaquer une personne en tant que telle, et certainement pas pour son action, criticable comme toute action d'administrateur wikipédien, mais pas vraiment sous cet angle. Et le morceau de bravoure du billet reste la dernière phrase, quand elle fournit le lien vers le blog d'Hégésippe. On ne peut pas critiquer cette envie soudaine de faire de la publicité à celui qu'elle considère visiblement comme son pire ennemi (avec Jean-no), c'est humain. Mais pour ma part, je ne vais pas mettre de lien vers le site de mon percepteur ou l'adresse du cabinet de mon dentiste.

Cependant, la bonne question soulevée par Alithia pour de mauvaises raisons est l'impact des idées politiques (ou autres) des contributeurs sur l'encyclopédie libre. J'avais, il me semble, déjà évoqué le problème dans un autre billet, et évoqué la chose dans la présentation de ce blog. Reprenons donc rapidement. Sur Wikipédia il existe, à l'évidence et évidemment, des points communs entre plusieurs contributeurs, que nous pourrions appeller, de manière originale, "groupes d'utilisateurs". Ces groupes (non étanches entre eux, c'eut été trop simple) se répartissent souvent, mais pas toujours, sur un des "niveaux suivants :

  1. Conception de Wikipédia : inclusionnistes/suppressionistes, législateurs/non législateurs, bisounours/teignes, etc.  Nous y reviendrons.
  2. Contenu de Wikipédia (sujets abordés), par thèmes autour des projets et portails.
  3. Contenu de Wikipédia (articles) : création ex-nihilo d'articles, traductions, améliorations syntaxique, orthographique et grammariale, créations de liens entre articles.
  4. "Méta" : tout ce qui ne concerne pas les trois points précédents (modèles, administrations diverses).
Tous ces points sans exception sont sources de problèmes, car contrairement à l'idéal de neutralité de Wikipédia, les opinions des uns et des autres comptent énormément dans la rédaction de contenu. Je l'ai déjà dit ? Cela doit être Alzheimer. Revenons donc sur les opinions politiques, point de départ de ce billet. Le postulat d'Alithia (enfin un des ...) est que l'administrateur Hégésippe Cormier est un fasciste. L'exactitude historique - dont elle se réclame - aurait déjà dû lui faire écrire : totalitaire de droite. Peu importe les opinions politiques de l'accusé en droit alithiesque (sachant que tout opposant à la Cause est sûrement un crypto-fasciste révélé), elles semblent de fait peu transparaitre sur ses contributions. Ce qui est le plus important après tout, et qu'un certain nombre - c'est à mettre à leur crédit - de contributeurs mettent de côté leurs opinions politiques ou assimilées. Ce n'est pas le cas de tous. On en rappelera quelques unes :
  • pro-/anti- nucléaires (grosses batailles).
  • pro-/anti- sionistes (moins présents sur Wikipédia francophone, on ne peut pas en dire autant de la version anglophone).
  • pro-/anti- indépendantistes [mettez ici l'intitulé de l'indépendantisme en question], qui trouve sa pleine expression sur des projets Wikipedia en langues régionales. Un temps ce fut l'indépendantisme breton, en ce moment c'est la politique belge ...
  • pro-/anti- LGBT (pour lesbiennes, gays, bi et trans). Enfin ce n'est pas tant l'opposition à telle ou telle orientation sexuelle que de faire de la question un thème central sur des choses n'ayant rien à voir. Comme par exemple indiquer sur la fiche l'article d'un homme politique ses préférences ...
  • pro-/anti- religion [ici le nom de la religion ou de la secte], favorisant tel ou tel prosélytisme.
  • mythologie raciste des origines (et il y en a)
  • etc.
Le souci, au-delà de l'expression même de ces penchants, est à l'évidence le manque de réactivité de la communauté face aux dérives (voir le point 1) qui se traduit par le recours au fameux comité d'arbitrage. En fait, une autre version de la politique, mais appliquée au microcosme wikipédien.

Commenter cet article

Scrongneugneu 25/04/2008 23:05

Finalement, c'est « une personne », qui suit avec « une certaine attention » ce qui touche de près ou de loin à Henri Roques, qui vient de retrouver la page où le supposé Henri Roques s'exprimait : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Utilisateur%3ABernu&diff=27161291&oldid=26523257

Où l'on constate que la falsification est double : outre celle relative au blog lui-même, il y a la falsification du propos, puisque le supposé Henri Roques s'adressait, le 8 mars, non pas à HC mais au contributeur Bernu, contrairement à ce que tentait de faire croire le belge usurpateur dans http://hegesippecormier.over-blog.com/article-18329666.html .

Pour autant, je gage que cela ne convcaincra pas notre « amie » philosophe...

Pierrot le Chroniqueur 25/04/2008 23:45



"Si un sage montre la lune à un imbécile, l'imbécile regardera le doigt", dit un proverbe chinois (je devrais le garder pour un futur billet, peut-être). Et c'est exactement ce que fait Alithia,
renonçant justement à toute démarche philosophique. Qui est éthymologiquement l'amour de la sagesse, et non le discours de l'absence de méthode. Il me semble aussi qu'elle avait un moment parlé
de Galilée, celui du "et pourtant, elle se meut". Encore un alibi à ses assertions non fondées.
Tout ça pour dire ce qu'un autre wikipédien indiquerait en lisant son blog : POV, {{refnec}}, etc.



Scrongneugneu 25/04/2008 21:24

Il faut faire remarquer, en passant, mais Alithia est au-dessus de ce genre de détail, que le prétendu « blog d'Hégésippe » n'est absolument pas une création de l'intéressé.

Le véritable auteur serait plutôt à rechercher dans une des 19 communes de la région Bruxelles-Capitale. Et n'en est pas à sa première (ni, probablement, à sa dernière...) usurpation d'identité.

Mais c'est tellement tentant, pour elle, de se rabattre sur un tel signalement, qu'elle en oublie tout souci de vraisemblance, sans chercher ce qui pourrait pousser HC – dont la méticulosité un peu maniaque n'est pas un mystère – à reproduire, très sélectivement et de manière fort maladroite, des extraits de sa prose sur Wikipédia ou de celles des autres.

Un exemple : la supposée tentative d'appel à l'aide de quelqu'un qui prétendrait, si l'on en croit notre faussaire, être Henri Roques, dans le billet titré « Henri Roques s'exprime ». Je me demande d'ailleurs d'où sort le texte de ce supposé message attribué à Henri Roques.

Ce qui signifie qu'Alithia, par imprudence, se montre complice de faux et usage de faux. Des démarches, probablement longues, sont d'ailleurs entreprises auprès d'over-blog pour faire cesser ce double état de fait (la falsification par l'usurpateur belge et la tentative, par Alithia, de crédibiliser cette attribution du blog à quelqu'un qui n'en est pas l'auteur).

Pierrot le Chroniqueur 25/04/2008 22:29



Je dois dire que cela ne m'étonne guère. L'un des défauts majeurs d'Alithia est d'écarter toute objection rationnelle qui pourrait troubler son raisonnement, comme le montre d'ailleurs le blog de
Jean-no, entre autres ... Et ce que j'essaie aussi.
Si ce blog est une mystification de S*** (j'en étais arrivé aussi à une déduction de ce type, pour les mêmes raisons, sans forcément l'attribuer), elle s'appuie vraiment sur la canne la plus
pourrie qu'elle ait pu trouver dans la nébuleuse anti-wikipédia. Après avoir cité Jean-Pierre Petit comme exemple de l'expert scientifique écarté de Wikipédia, c'est décidemment encore une belle
erreur.