Publié par Pierrot le Chroniqueur

Wikipédia professe depuis sa création deux principes :
  • tout le monde peut contribuer ;
  • WP est un projet d'encyclopédie.
Ces deux principes sont fondamentalement en contradiction, et cela se voit très régulièrement.

Ils sont en contradiction parce que selon le trésor de la langue française une encyclopédie est : l'ensemble de toutes les connaissances. Et que dans un domaine donné, nul mieux n'est mieux placé qu'un professionnel pour apporter du savoir pertinent et complet. Personne ne mettrait en doute qu' Alain Connes est l'une des personnes au monde le mieux placé pour parler de la géométrie non commutative. Tout comme personne à la fin du 19e siècle aurait pu mettre en doute le fait que Max Planck était la personne à aller voir en cas de soucis sur les quanta.

Wikipédia a tout bouleversé cela, pour le meilleur et pour le pire.
Chacun est à même d'apporter sa petite touche pour améliorer un article (encore faudrait-il qu'une définition précise soit faite d'améliorer!). Quand il s'agit de corriger des fautes d'orthographe ou de grammaire, cette façon de faire est parfaite. Le seul moyen d'éliminer les coquilles est de faire relire par autant de personnes que possible un texte. Il n'y a qu'a voir les livres imprimés. Pour le moment, je n'en n'ai lu aucun qui n'ait pas compté au moins une faute. Avec son bouton modifier, WP a probablement trouvé le meilleur moyen pour avoir des articles débarassés de toute faute d'orthographe et de grammaire.

Malheureusement, beaucoup de contributeurs pensent pouvoir également apporter du contenu à des articles sur lesquels leurs seules connaissances viennent de leurs lectures ou de leur regards de la télévision. Quand on sait que la qualité d'un article de journal ou d'un reportage de télévision va en sens inverse de la connaissance que l'on a du sujet traité, c'est inquiétant, et je m'explique. Il m'arrive de lire des articles de journaux réputés sérieux traitant de domaines que je connais bien. Je suis souvent atterré par leur contenu indigent (c'est à dire toujours selon le TLFI : qui a peu de valeur). Le mot est fort, mais décrit, hélas, parfaitement la situation.
Les gens sont par nature curieux (et le succès de WP en est l'éclatante preuve) et vont vouloir participer un peu à cette aventure en voulant améliorer les articles en fonction de ce qu'ils lisent ou regardent.

Et c'est la bien évidemment que le bât blesse. Car à moins d'être des professionnels du domaine (et par professionnels, j'entends des personnes qui ont fait des études un peu poussées dans un domaine donné), il est impossible ou presque de se cultiver uniquement en lisant ou en regardant la télévision. L'apport fait de toute donne foi par ces contributeurs a de fortes chances d'être de mauvaise qualité et à de forte chance de se voir immédiatement retiré.

Si l'on ajoute en plus que les professionnels qui contribuent sur WP (il n'y a pas que des informaticiens, j'ai pu croiser des biologistes, des chimistes, des historiens, des astrophysiciens, des mathématiciens, des économistes, etc.) ne sont absolument pas préparés à recevoir la contradiction d'amateurs (dans le bon sens du terme, c'est à dire de personnes qui s'intéressent à un sujet parce qu'elles l'aiment), on court tout droit, et à pleine vitesse vers le clash.

Commenter cet article