Publié par Pierrot le Chroniqueur

J'ai eu envie d'écrire ce billet suite à la lecture d'un billet de notre observatrice préférée, sur lequel j'ai fait deux commentaires, qu'elle publiera peut-être, ou pas. Et je précise cette fois-ci clairement, dès le départ, que le billet d'Alithia est une traduction commentée d'un autre billet, publié celui-ci sur le site Wikipedia Review et que l'on peut retrouver ici (il paraitrait que je n'ai pas été assez clair ici). L'article en question est un compendium, autrement dit une compilation résumant le propos général. Alors pourquoi ce titre, et pourquoi ma réaction ?

Bien que je lise et propose des critiques envers Wikipédia et la galaxie Wikimedia, en vertu du principe de critique constructive (les ingénieurs qualifieraient cela de démarche de "qualité", ce qui ne qualifie pas la démarche en elle-même), il me semble inapproprié de trahir (traditore) l'idée initiale du texte proposé à la traduction (traduttore) soit par une méconnaissance de la langue, soit par un biais clairement affiché. Quel que puisse être le contexte ou le but de l'oeuvre. C'est d'ailleurs un des pièges que je décrivais dans un autre contexte, plus wikipédien. Je vais donc proposer ma propre traduction du texte de Wikipedia Review, ou plutôt du seul premier paragraphe, ce qui donnera le ton pour la suite.

Le premier paragraphe du texte original est le suivant :

1. Wikipedia contains incorrect, misleading, and biased information. Whether through vandalism, subtle disinformation, or the prolonged battling over biased accounts, many of Wikipedia’s articles are unsuitable for scholarly use. Because of poor standards of sourcing and citation, it is often difficult to determine the origin of statements made in Wikipedia in order to determine their correctness. Pursuit of biased points of view by powerful administrators is considered a particular problem, as opposing voices are often permanantly banned from Wikipedia. Wikipedia’s culture of disrespect for expertise and scholarship (see below) make it difficult to trust anything there.


La traduction d'Alithia est la suivante :

1. Wikipedia contient des informations inexactes, trompeuses, biaisées.


De subtiles déformations et des rédactions biaisées rendent ses articles impropres à un usage scolaire. Des points de vue biaisés soutenus par des administrateurs puissants constituent un problème particulier étant donné que les voix opposées sont régulièrement bannies de wikipedia. La culture de wikipedia est le mépris de l'expertise et de la qualification universitaire.


Ma traduction est la suivante :

1. Wikipedia contient de l'information incorrecte, inexacte ou biaisée. En raison du vandalisme, de désinformation subtile, ou de disputes prolongées par des comptes militants, de nombreux articles de Wikipedia ne peuvent être utilisés pour un usage académique. En raison de standard faibles pour les citations et les sources, il est parfois difficile de déterminer l'origine des affirmations proposées dans Wikipédia afin de déterminer leur exactitude. La conservation de points de vue biaisés par de puissants administrateurs est à considérer comme un problème spécifique, les voix d'opposition étant parfois bannies de Wikipedia de manière définitive. La culture wikipedienne de manque de respect vis-à-vis de l'expertise et de l'académisme (voir ci-dessous) rend difficile de croire quoi que ce soit là-bas.

La simple connaissance d'un fait, à savoir que l'anglais est une langue plus "courte" que le français, aurait déjà dû mettre la puce à l'oreille du lecteur, le texte d'Alithia étant plus court que le texte original (!). De plus, le ton adopté par l'original est plus posé que celui d'Alithia, en indiquant les sources de biais, et relativisant les importances. En bref, le ton est nettement moins militant (et Alithia n'est pas mal biaisée). Donc, alors que Wikipedia Review énonce dans son résumé, Alithia condamne. Mais reconnaissons qu'elle ne le cache pas.

Dernière chose : je ne commente jamais en signant "Wikirigoler", ce qui relativise largement le premier commentaire sur cette page chez Alithia.

Commenter cet article