Publié par Pierrot le Chroniqueur

Continuons à parler des observations d'Antandrus sur Wikipédia, toujours visibles ici (en V.O.), après l'épisode 0, l'épisode n°1 et l'épisode n°2. Et, mon oreillette (sous la forme d'un petit courriel, avouons-le) me signale l'existence d'une traduction du texte en français dans une sous-page utilisateur ici. Merci donc à RamaR pour son travail de traduction, ça va me permettre d'aller un peu plus vite d'une part, et de culpabiliser un peu d'autre part (car oui, il faudrait que je fasse un tour des sous-pages utilisateurs un jour prochain, comme je l'avais suggéré). Mais si mes aimables lecteurs souhaitent me donner un coup de main1 ...

La troisième observation parle d'une catégorie relativement particulière de contributeurs. Voici sa version originale :
Troublesome editors waste far more of the community's time than vandals. One who sometimes has good edits, but endlessly bickers, insults, whines, and is eventually banned, will have taken a hundred hours from other users who would have better spent that time building the encyclopedia. This is in part due to people's fascination with conflict. Efficiently managing troublesome editors is one of the best ways to improve the project, but also one of the most difficult.
Voici maintenant la traduction de RamaR (avec une ou deux corrections orthographiques) :
Les contributeurs problématiques gâchent plus de temps de la communauté que les vandales. Quelqu'un qui fait de temps en temps de bonne contributions, mais qui par ailleurs se complait en provocations, insultes, jérémiades, et qui se fait finalement mettre à la porte, aura gaspillé des centaines d'heures d'autres utilisateurs qui auraient été mieux consacrées à construire l'encyclopédie. C'est une conséquence de la fascination de certains pour la controverse. Gérer efficacement les contributeurs probématiques est l'une des meilleures façons d'améliorer le projet, mais aussi l'une des plus difficiles.

Encore une observation qui tombe sous le sens. De fait, je me suis toujours interrogé sur l'existence de tant de noyaux de polémiques sur les projets Wikipedia (pas que francophone) qui sont dus non seulement aux disputes sur des articles qui ne devraient pas vraiment en susciter2, mais aussi aux articles qui en susciteront de toute manière3, aux créations d'articles (et suggestions de création, d'ailleurs4) qui n'ont pas lieu d'être (ou pas), etc. Ca fait beaucoup.
Mais il est vrai que la catégorie de contributeurs qu'évoque Antrandus est très particulière, à ne pas confondre avec les râleurs, à mon avis, mais qui se confond (très) souvent avec les prosélytes (dits aussi POV pushers en langage wikicool5). Le mécanisme est simple, en général. Le prosélyte se construit une chasse gardée, de manière visible ou non, dans l'espace encyclopédique ou non6, et qui contribue de manière très tranquille ou apaisée jusqu'à ce que l'on fasse l'erreur de venir le contrarier. Souvenez-vous, j'avais déjà abordé un cas bien visible il y a un certain temps7. Mais, à mon sens, le véritable problème n'est pas le prosélyte en tant que tel, qui pourrait rapidement se faire circonscrire par la communauté (enfin plutôt les administrateurs, en fait), si les administrateurs faisaient un peu montre de courage dans ces cas-là. Et le courage n'est pas franchement une caractéristique répandue sur Wikipédia (sauf le "courage" de meute8), on laisse tranquillement pourrir la situation jusqu'à ce qu'elle devienne assez tendue pour finir devant le Comité d'arbitrage. Et encore, le Comité d'arbitrage n'est pas franchement plus apte à donner des leçons sur ce terrain que les autres. Pire que ça, il y a parmi les administrateurs, des prosélytes. Ce qui n'est après tout, que le reflet de la communauté.

Donc pertes de temps énormes qui pourraient être facilement évitées ... avec une once de réactivité et de responsabilisation. Posons-nous la question : combien de temps aurait pu être consacré à l'encyclopédie si des cas aussi pénibles que Briling, Gemme, Floréal, La glaneuse9 (pour citer des anciens) ou les trois afrocentriques, Yetti, pour des plus récents avaient été bridés avant ? Des centaines d'heures. Combien de temps serait économisé si les règles10 étaient appliquées sans flottement (pour ma part, plus ça va plus je trouve que la règle n'hésitez pas est complètement détournée) : des milliers d'heures ... Et c'est bien ce qu'indique Antandrus.
Ma réflexion sur la réflexion est que les contributeurs problématiques (de type prosélyte) sont à voir comme un symptôme d'un dysfonctionnement profond vis-à-vis de l'obligation de fonctionnement communautaire. N'oublions pas que, plus longtemps ils agissent, plus ils sont susceptibles de susciter des alliés de même type et des opposants de même genre.

1. Comment ça, encore un appel du pied éhonté ?
2. Comme, dernièrement, un problème sur ... les sushis, car quelqu'un avait décidé d'introduire tous les risques alimentaires que peut entraîner la consommation de tels produits. Etonnant, non ?
3. Belgique, Tibet, Islam, politique, religion, la liste est très (très) longue. Pour indication, la Belgique doit être à l'origine d'une bonne partie des arbitrages soumis au comité d'arbitrage. Suivi par le nucléaire. Ou l'inverse.
4. Dans le Bistro du jour.
5. Ou jargon wikipédien, truffé d'anglicisme. Mais que fait Antaya ?
6. Dans le Bistro du jour, PDD, PàS, BA, ou autre. J'ai plusieurs noms pour chaque, et pas forcément ceux qu'ont croit. Les comptages nous apprendraient bien des choses, surtout si on s'intéresse aux faux-nez ...
7.
Ici.
8. Qui consiste à tomber à plusieurs sur quelqu'un. Cela fait partie des tactiques. Le fin du fin est l'affrontement de blocs, comme on a pu le voir de la part des sociétaires du fameux projet:sport dans plus d'un cas. Ce n'est qu'un exemple d'instinct grégaire.
9. Coucou au passage !
10. Le billet le plus cité dans ce blog. Je remercie donc Pierrot le Chroniqueur (tiens, c'est moi) pour avoir rédigé cette petite réflexion.

Commenter cet article

Moumine 01/06/2008 02:54

Bonjour Pierrot,

Et donc, concrètement, tu proposes quoi ? Bannir tous les utilisateurs problématiques ? Mais on va se retrouver rapidement à 2 sur Wikipédia : toi et moi :-DD

Plus sérieusement : à partir de quand on passe de "motivé, énergique" à "problématique" ?

A partir de quand on passe de "fait des contributions un peu orientées" ou "écrit sur des sujets qu'il maitrise vraiment" à "prosélyte complètement irrécupérable" ou "spécialiste de l'autopromotion" ?

Et surtout : où se situe la limite entre "problématique" et "victime de l'effet de meute" ? Le lynchage guette presque tout wikipédien, pour peu qu'il tombe sur un contradicteur virulent et vocal - et avec deux ou trois contradicteurs, l'affaire est classée, "tout le monde" croit savoir qui est le pénible, mais je ne suis pas sûre que "tout le monde" le sache toujours correctement et que le lynchage se fasse sur le plus problématique des deux "camps". Même parmi les noms que tu as mentionnés.

Par contre, entièrement d'accord avec toi : le courage est une denrée rare -- à un point qui m'étonne carrément : certains ont parait-il peur de réagir sur les pages communautaires en indiquant leur désaccord avec tel ou tel même s'ils n'en pensent pas moins. Mais c'est invraisemblable. C'est ce qui permet à l'effet de meute de se déclencher. Une fois que la meute se déchaîne, inutile de dire qu'il faut encore plus de courage pour s'interposer, et là, les rangs sont vraiment clairsemés. Ce qui mène aux lynchages puis à des bannissements finalement peu documentés mais qui passent pour des décisions avalisées par le "corps des admins" et à ne jamais remettre en cause sous peine d'être accusé de vouloir miner l'autorité desdits admins. Or, qui voudrait leur faire autant de mal et les laisser sans autorité pour gérer les vandales (les habituels, ceux de type RC, de bas étage mais qui causent plus de dégâts immédiatement visibles que les supposés problématiques) ?

Bref, c'est le serpent qui se mord la queue. Et surtout, à part quelques très rares cas (on va dire que j'en ai rencontré deux et demi depuis deux ans), le rapport "Utilisateur problématique/utilisateur valable" d'un pseudo n'est que rarement élevé au point qu'on peut régler l'affaire aussi simplement que tu ne le souhaites sans risquer de bannir un pseudo-problématique et de laisser ainsi le champ libre à ceux qui ont crié plus fort mais qui ne "valent" pas beaucoup mieux au bout du compte.

Moumine

Pierrot le Chroniqueur 01/06/2008 12:21



Long commentaire (intéressant) sur un sujet assez brûlant.
Il est vrai que lorsque l'on considère la frange limite (spécialiste de/POV sur), on peut avoir quelque mal à débrouiller le problème. Ce fut le cas par exemple de Mulot/BM/etc. sur le
christianisme et l'exégèse biblique. Mais je suis convaincu que cette espèce reste rare au final. Ce n'est pas le cas du combat (je ne vois pas d'autre terme) pro-nucléaire/anti-nucléaire (il y a
eu un mot sur l'activisme d'une association bien connue il y a peu sur le Bistro - évoquée par Ludo29 il me semble), qui pourrit Wikipédia depuis un certain temps. La simple application de
l'obligation de neutralité aurait permis d'endiguer le problème dès le commencement. Rappelons que cela a donné, et donne encore, plusieurs arbitrages.
Pour l'effet de meute, nous sommes entièrement d'accord : le dernier épisode en date, dans le BA d'hier (et d'ailleurs dans lequel tu as donné ton avis), me laisse plus que circonspect, surtout
sur la rapidité avec laquelle il y a eu "riposte" avalisée par cinq administrateurs. Alors que faire ? Une réponse rapide, et qui vaut ce qu'elle vaut, est que les administrateurs étant là avant
tout pour protéger l'encyclopédie en ligne, quelques coups de semonce bien annoncés pourraient servir avant de laisser pourrir la situation pour des cas clairs (Yetti, par exemple, qui a duré un
certain temps, avant qu'on se décide à agir). Lorsqu'il s'agit d'un bannissement (sauf cas évidentissimes de vandalisme clair et récurrent), la seule action d'un petit nombre d'administrateurs
peut être problématique, surtout lorsque, comme pour les arbitres, ils peuvent être suspectés de partialité ou de méconnaissance totale du dossier.
La solution ultime serait que la communauté wikipédienne murisse enfin. Et ce n'est pas à mon sens gagné.



Serein 29/05/2008 22:50

Bon, moi je veux bien collaborer, mais le problème c'est que j'avais commencé un petit billet... exactement sur le même sujet. Alors ça ne va pas du tout, cher Pierrot. Il va falloir être moins prolifique, sinon il ne reste plus rien pour les autres !

Bon, je vais quand même relire mon truc et peut-être te l'envoyer. Même si j'ai globalement le même avis...

Pierrot le Chroniqueur 30/05/2008 15:20



Ne surtout pas hésiter à envoyer : même si tu penses faire doublon, ce n'est pas forcément le cas ... A bientôt donc.