Publié par Pierrot le Chroniqueur

Je reviens sur l'arbitrage que j'avais commenté un peu il y a quelques billets de cela1. A savoir le fameux EL contre Meodudlye et Grimlock (toujours sans commenter le fond de l'affaire, même si j'ai une idée très claire à ce sujet, m'étant penché sur les liens fournis par les deux parties). Au passage, je reviendrai certainement à un moment ou un autre (ou pas) sur l'arbitrage Alvaro-Grimlock, que je n'avais pas franchement regardé jusque là, tant ce truc me semble encore plus ridicule. Dans ces deux cas, et pas seulement, les Wikipédiens se ridiculisent de manière magistrale. Heureusement qu'un reportage complet sur Wikipédia dans une émission comme, je ne sais pas, Envoyé spécial, n'est pas à l'ordre du jour. Mais de toute manière, toute critique allant sur ce point serait à coup sûr écartée, car venant de l'extérieur.

Souvenons-nous que dans le billet que j'évoque plus, j'évoquais les comportements des arbitres sur cet arbitrage en finissant par traiter celui de Romary en disant que l'on touchait le fond. Et bien je peux le dire maintenant, je me trompais. Ou alors, les arbitres ont creusé depuis.
L'intervention de Romary a, bien sûr, suscité une question (provenant de Meodudlye) en page de discussion sur ce beau pavé que je qualifiais de bras d'honneur aux principes de base du Comité d'arbitrage (sous-entendu, une "justice" wikipédienne sérieuse et la plus impartiale possible2). Pour ne pas être "suspecté" de discuter ici du fond (mais, encore une fois, j'ai la nette impression de savoir à quoi m'en tenir), je dois dire que la réponse de Meodudlye aurait pu être rédigée indifférement par EL, Grimlock ou tout autre arbitré dans une situation similaire. Et la réponse qu'aurait pu fournir Romary - en faisant cette fois-ci ce pour quoi il a été élu - aurait pu aplanir les tensions déjà importantes sur cet arbitrage. Que croyez-vous qu'il fit ? Il persista dans son erreur manifeste : au lieu de répondre dans la page de discussion de l'arbitrage, Romary a répondu directement sur la page d'arbitrage ceci. En gros, il vient justifier son attitude hautement répréhensible par le fait qu'il prévoyait être lynché. On croit rêver. Je repose donc ici la question de fin de mon billet d'il y  a cinq jours, de manière tout à fait réthorique, même si pour moi la réponse est évidente : que compte faire Romary vis-à-vis du Comité d'Arbitrage ?3
Précisons que Meodudlye a répondu à cette tirade ici (et cela aurait pu être écrit par les deux autres protagonistes, bien sûr). Et je ne peux qu'être d'accord sur la demande d'honnêteté et d'intégrité. Ce dont, au passage, les trois arbitres s'étant désistés ont fait preuve de leur côté. Et cette remarque signe la fin provisoire de l'action de Romary dans cet arbitrage (oui, car les propositions n'ont pas encore été effectuées).

J'espérais sincèrement que les éclats d'arbitres s'arrêteraient ici. Mais non. Hadrien et Ouicoude (qui suit le commentaire d'Hadrien) en rajoutent, dans une moindre mesure certes, mais quand même. En particulier, plusieurs points ont attiré mon attention, tant ils manquent de cohérence globale (et là, j'ai quand même un peu l'impression de défendre certaines parties, même si ce n'est pas le cas4). Je n'en citerai que deux. Hadrien prétend ainsi que la source  que EL insistait pour introduire dans le texte et la position de Meodudlye sur cette source est du grand n'importe quoi (je résume). Il oublie alors que cette source a été totalement discréditée par un tiers. Voilà pour le premier. Maintenant, le second est encore plus bizarre. Le lecteur aura pu constater à la lecture de ce blog que je ne suis pas un inconditionnel forcené des administrateurs (enfin, disons de leurs attitudes plutôt). Mais on ne peut en aucun cas confondre, à mon sens, l'apposition d'un bandeau R3R avec un abus des pouvoirs administrateurs. Ce que même un "anti-Grimlock"5 patenté comme Tieum512 n'a pu lui imputer ! C'est fort. Car apposer un tel bandeau est possible par tout le monde. Comme d'effectuer un "revert".

Mais les avis des arbitres ont été donnés. Maintenant, vient le tour des propositions des arbitres. Et cela inquiète, non seulement les parties, ce que l'on peut facilement comprendre, mais aussi les arbitres ... Ainsi Hadrien indique : Bien les avis et les mesures proposées étant (pour une fois) assez divergents. Avant d'essayer de proposer une synthèse, j'aimerais savoir si les autres arbitres (En particulier Arria Belli, qui souhaitait avoir les avis des autre avant de préciser le sien) ont quelque chose à ajouter, ou des commentaires à faire sur les autres avis.
Je suis décidemment consterné. Hadrien souhaite proposer une synthèse, malgré les ratés évidents de cet arbitrage, auquel il ne déroge pas. Le seul qui semble avoir respecté la normalité (peser les tenants et aboutissants) sur cette blague est O. Morand, auquel on peut adjoindre les trois arbitres s'étant désistés. La seule personne qui a échappé à l'attraction de ce néant arbitral est Moumine, que le hasard a épargné.

Je réitère donc ma question de la dernière fois : que comptent faire les cinq personnes que j'ai évoqué concernant leur avenir au sein du Comité d'Arbitrage6 ? Et j'y adjoins une petite proposition. Vu que les arbitres peuvent raconter n'importe quoi sur leurs avis, il serait peut être souhaitable d'introduire un principe d'"objection" si l'on peut dire, pour invalider une ânerie émise par un arbitre. Avec sanction à la clé. Car, rappelons-le, le Comité d'Arbitrage n'est pas un défouloir, et surtout pas un défouloir pour arbitres.

P.S. : si les mis en cause veulent réagir ici, qu'ils ne se gênent pas. Je publierai bien sûr leurs réponses éventuelles.

1. Et pourtant, je ne suis pas un fanatique des billets d'humeur. Mais les arbitrages en cours ont le don de m'énerver sérieusement. A la fois par leur existence même (les problèmes auraient dû être traités bien avant à mon sens) et par leurs déroulements respectifs, qui m'apparaissent comme digne d'un feuilleton français écrit par un scénariste sous drogue(s) dure(s).
2. Comme dans la vraie vie. Ceci dit ...
3. Désolé d'insister, Moumine.
4. Même si les wikipédiens se font des opinions rapides. Très rapides. Trop rapides.
5. L'expression n'est pas de moi, mais de lui. Ne la cherchez pas sur Wikipédia, elle a été oversighté dans un épisode non seulement regrettable mais ridiculissime d'un autre arbitrage.
6. Bon, Ouicoude, ça compte pour un demi.

Commenter cet article

Moumine 08/06/2008 01:21

Bonjour Pierrot,Tu écris : "vu que les arbitres peuvent raconter n'importe quoi sur leurs avis, il
serait peut être souhaitable d'introduire un principe d'"objection" si
l'on peut dire, pour invalider une ânerie émise par un arbitre. Avec
sanction à la clé. Car, rappelons-le, le Comité d'Arbitrage n'est pas
un défouloir, et surtout pas un défouloir pour arbitres."Désolée d'insister ;)Le truc que je ne comprends pas, c'est : d'un côté, on reproche à Arria d'avoir amendé son avis après que quelqu'un lui avait fait remarquer une imprécision (un déséquilibre, d'après ce que j'ai compris), et de l'autre, on reproche à des arbitres de rester fermes sur leur positions que d'autres jugent erronées. Alors je demande : que doit faire l'arbitre à qui on signale un bug dans son raisonnement (bug qui peut arriver à n'importe quel wikipédien, comme on sait...) ?L'arbitre est-il condamné à prendre chaque fois la mauvaise décision ?Quant à la sanction, c'est la non-réélection programmée, un couperet auquel seuls les arbitres sont soumis. Si on dédramatise un peu tout ça, finalement, c'est déjà pas mal - c'est en tout cas plus sévère que ce qui menace les admins et les bureaucrates...Enfin, si, à lire les arbitrages, je crois que le CAr est un défouloir salutaire, si ce n'est pour les arbitres, du moins pour les parties et les témoins.Et comme Chaps, je regrette de ne pas avoir plus de "retour" positif ou négatif sur mes interventions, ça donne l'impression de faire de l'équilibrisme.

Pierrot le Chroniqueur 08/06/2008 12:02



Salut Moumine. Comme je l'indique dans le billet, tu as été épargnée par le hasard dans cet arbitrage que je considère comme très discutable dans la manière dont il est géré, et je ne peux pas
commenter quelque chose qui n'existe pas (je ne suis pas qui on sait).
Pour revenir au fond, à savoir est-ce que les arbitres sont sanctionnables, je persiste à penser (en tout cas pour le moment) qu'il est absolument nécessaire que les arbitres ne se permettent pas
de raconter des choses comme ce que j'ai pu voir sur l'arbitrage évoqué. J'ai donné des exemples concrets, sans avoir fait un inventaire des autres arbitrages. Et ici, nous avons affaire à des
couacs retentissants, qui remettent vraiment en cause les arbitres concernés. Les arbitres se doivent d'être irréprochables, c'est pour cela qu'ils sont élus, et pas pour donner leur opinion
philosophique sur tel ou tel contenu, ou exprimer leur ras le bol vis-à-vis de certains contributeurs.
Pour en revenir à l'aspect défouloir : à partit du moment où Wikipédia est un projet d'encyclopédie, ce n'est pas un défouloir. Il y a la désencyclopédie pour ça, ou l'ouverture d'un blog ;). Il
y a déjà une "entorse" (qui n'est pas grave du tout, au contraire) avec le Bistro, et plus inquiétant, des défouloirs dans les pages communautaires. Le Comité d'Arbitrage se doit d'être
exemplaire car les arbitres doivent dire le "droit" wikipédien. Et à partir du moment où ils ne sont à l'évidence plus fiables, ils doivent à mon sens être recadrés (c'est le moins que l'on
puisse dire).
Autre aspect qui me dérange vraiment. Les témoignages ou plutôt l'utilisation de la page de discussion pour que la communauté puisse donner son avis. Je suis stupéfait de voir que certaines
parties dans les arbitrages les utilisent comme ajouts à leur plaidoyer (ça ne date pas d'hier, malheureusement), et plus encore, que les arbitres devant gérer l'arbitrage laissent faire. Je suis
aussi très étonné de voir que certains témoignages à l'évidence mensongers ne soient pas purement et simplement annulés. Etc.
Je m'en tiens ici uniquement à la forme.
Voilà. J'ajoute, Moumine, que je suis tout à fait disposé à publier un billet (ou plusieurs) sur ce sujet (ou un autre) que tu souhaiterais rédiger.
Cordialement.



Chaps 07/06/2008 10:37

Bonjour Pierrot, je me permets de te joindre un p'tit commentaire, notamment en raison que je fus un ancien arbitre (bon ou mauvais selon les points de vue). Tout d'abord, remettre en question ou s'interroger sur le CAr est légitime voir nécessaire, je considère que tout est perfectible (notamment le CAr), et je fus ouvert à toute proposition, demande ou autre commentaire sur mon comportement au CAr (malheureusement, je fus peu contacté, surement par manque de motivation plus que par boulot irréprochable car je doute que je le sois). Ainsi, inviter les arbitres à lire ce billet ou leur informer de son existence serait une bonne chose au nom du droit de réponse, et il serait bon de le faire avant que l'arbitrage soit clos pour mieux comprendre leur raisonnement. Je ne me pose pas en tant que défendeur du CAr, cependant si critique émise, j'aimerais qu'ils en soient les premiers informés.Tout à part, j'ai commenté en page de discussion la requete Alvaro-Grimlock et j'ai montré ma désapprobation sur la forme de cette requête que je trouve maladroite si ce n'est gerbante, et je n'en pense pas moins de la requete entre EL-Meo/Grim mais je n'y m'exprime pas en raison de ma subjectivité et de mes amitiés à ces deux derniers, je ne tiens pas à influencer et je ne pense pas que cela soit mon rôle.Voilà, enfin, je te rejoins sur la plupart de tes commentaires et analyses sur ce billet (je ne dirais pas lesquelles ;) ) , néanmoins j'ai une réponse à l'une de tes questions : que comptent faire les cinq personnes que j'ai évoqué concernant leur avenir au sein du Comité d'Arbitrage ? la réponse est simple, ils seront en place jusqu'à la fin de leurs mandats. Maintenant, qu'une réflexion s'ouvre pour entrevoir la possibilité de démettre un arbitre de ses fonctions est une possibilité, pour l'instant sauf en cas de démission, tout arbitre finira son mandat, à toute chose ses inconvénients, quid d'un fâcheux (l'expression est vague, mais genre FH par exemple) qui souhaiterait se faire les arbitres un par un, et je suis persuadé qu'il existe sur cette toile certains fâcheux capables de foutre en l'air la moitié du CAr si ce n'est plus (et cela fut une de mes inquiètudes du temps du CAr).Désolé pour ce long commentaire, plaisir de ce billet que j'ai est de voir que l'on puisse discuter du CAr sans tout remettre en cause, je suis un farouche partisan de la critique constructive, ce billet permet de poser certains problèmes de fond, c'est une bonne chose.Amicalement

Pierrot le Chroniqueur 07/06/2008 14:55



Le cas FH que tu invoques, que j'ai suivi, est typique de ce qui aurait pu être arrêté avant de parvenir devant le Comité.
Il va de soit que ma proposition vise non pas les cas "remise en cause de l'institution parce que je suis untel et que j'ai raison", mais les erreurs délibérées, comme celles d'Hadrien . Qui, je
le répète, n'a pas lu (ou plutôt pas tenu compte) le déclencheur du problème. Non pas que cela soit intéressant, mais c'est ce qu'on lui demande et ce pour quoi il a été élu.
Que les arbitres que j'évoque et qui ont, à mon avis, fauté lourdement ne se remettent pas en cause ni sur cet arbitrage, ni sur les futurs à venir, serait vraiment préjudiciable au CAr. Que les
arbitres que j'évoque et qui ont agi normalement me rassure. Mais vue la proportion, seulement à moitié ;).

Pour finir, je n'ai pas vraiment envie de libeller des invitations aux uns et aux autres via Wikipédia. Je compte plutôt sur le bouche à oreille IRC (après tout, c'est très fréquenté). Et comme
tu passes ici, je te fais, comme à Serein et aux autres, la remarque suivante : si tu veux t'exprimer plus en détail sur un sujet wikiM/Pédien, tu peux rédiger un billet que je publierai ici.
Amicalement