Publié par Pierrot le Chroniqueur

En ce moment, se tiennent les élections au Comité d'administration de la Wikimedia Foundation (qui gère donc les projets comme Wikipédia). Bien que je n'aie pas à m'exprimer sur les candidats et leurs professions de foi, certaines questions générales me viennent quand même à l'esprit.

Quid des non-anglophones ?

Ou plutôt, quid des gens dont la langue maternelle n'est pas l'anglais ? De fait, et bien que les projets anglophones soient (de loin) ceux qui proposent le plus de contenu1, mais pas forcément la plus grande qualité, les projets wikimedia sont également multi-culturels, et multilingues (y compris pour des langues artificielles comme l'esperanto). On peut ainsi se rendre indifféremment d'une version en français d'un article à ses versions dans d'autres langues (lorsqu'elles existent), et les utiliser aussi pour enrichir l'article initial2. D'ailleurs, il est assez amusant de voir que les points mis en valeur sur tel ou tel article ne sont pas forcément les mêmes selon les langues (et donc les cultures) abordées, y compris dans des cultures proches.

C'est un point qui est, selon moi, essentiel au succès des wikipedia : pouvoir véhiculer le savoir dans sa langue propre. On pourra y "opposer" la diffusion par une langue "de travail", comme l'anglais pour l'économie et les sciences, le français pour la diplomatie (encore que, cela appartient de plus en plus à un passé révolu), ou, à une certaine époque, le latin pour la religion et le reste d'ailleurs3. Mais il reste que bien que la langue puisse être commune, la culture ne l'est pas. Hors, ce qui est inquiétant pour le moment et pour la fondation, c'est que les Nord-américains sont sur-représentés dans les candidats (et par conséquent, seront sur-représentés dans le Comité). Et, en bon francophone ayant subi l'influence culturelle gauloise forcément, je pense que des communautés puissantes (wikimediatiquement parlant) comme la francophone, la germanophone, l'hispanophone ou la japanophone4 sont bizarrement très absentes. Pas de candidat réel émanant de ces communautés, et donc aucun moyen de faire apparaître les divergences clairement et de les résoudre. Sauf bien sûr à imaginer des consultations régulières.

Quid des réunions et déplacements ?
Ceci expliquant cela sans doute, il faut pouvoir envisager des réunions au siège, c'est-à-dire sur le territoire des Etats-Unis d'Amérique. Sans parler des problèmes de visa possibles, tout voyage a un coup, et cela m'étonnerait beaucoup que la carte 12-25 de la SNCF marche pour des transatlantiques ou transpacifiques, selon les circuits. Et la WMF étant ce qu'elle est, c'est-à-dire le support financier de ses projets, il est préférable bien sûr qu'elle investisse ses fonds dans l'indispensable, et donc privilégie les téléconférences. Ce qui n'est pas toujours l'idéal.
Rajoutons le coût temporel des déplacements et financiers particuliers. Sans parler du travail, quand on en a un (c"est inenvisageable pour l'étudiant ou le citoyen lambda).
La localisation du siège favorise donc, de facto, les candidats nord-américains. Sauf à envisager la tenue des réunions dans différents pays. Il paraît que l'Auvergne, c'est joli. Ou Toulouse. Si on imagine cela en France.

Quid des chapites locaux ?
Question ouverte et non résolue. Les chapitres sont un moyen de représentation de la communauté mondiale, mais pas vraiment LE moyen dans l'absolu.

Quid du Quid ?
Contrairement à ce que pourrait être pensé par certaines personnes, on n'en parle pas ici.

Et il reste plein d'autres questions ...

1. A l'exception notable du Wiktionnaire francophone.
2. J'en avais parlé dans un autre billet
.
3. Oui, c'était bien avant wikipédia, voir bien avant internet. Un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître.
4. Je prie mes lecteurs étrangèrophones n'appartenant à aucune de ces communautés de bien vouloir m'excuser de ne pas les citer. Par contre, je suis à la recherche d'adaptateurs/traducteurs pour d'autres versions de ce blog : Peter the reviewer for wikilaugh, Pedro el Critico para wikireir, etc.

Commenter cet article

Dereckson 16/06/2008 15:30

Cf. également le post d'Anthere suite à celui-ci : http://blog.anthere.org/index.php/2008/06/16/127-des-elections-au-conseil-d-administration-de-la-wikimedia-foundation

Anthere 16/06/2008 07:28

Il n'y a pas de *responsable*, il y a un ou une président-e :-)Je te confirme que le prochain sera un *il* et sera américain étant donné que le conseil prévoit de nommer Michael Snow président.Le suivant risque d'être à nouveau Jimbo, sauf si le conseil a assez de jugeotte pour éviter de faire cette bétise...

Serein 16/06/2008 01:32

En plus de tout ce que tu as pu dire sur les soucis de manque de diversité culturelle et autre avec un board trop "américanisé", je me dis souvent qu'il y a une forte probabilité pour que le prochain responsable de la fondation soit américain, et que cela peut avoir une assez mauvaise conséquence sur l'image de Wikipédia :Quelles que soient ses qualités, cette personne sera en quelque sorte la vitrine de WP. Et on sait l'amour que le reste du monde porte aux États-Unis... Amalgamer Wikipédia et les États-Unis est déjà une chose trop courante, je crains que cela ne se fasse encore plus couramment, et que cela nuise à l'image de l'encyclopédie.

Anthere 16/06/2008 00:26

et les femmes Pierrot, et les femmes...

Pierrot le Chroniqueur 16/06/2008 06:17


En effet, Anthère, j'ai aussi oublié les femmes. Qui ne sont pas moins nombreuses semble-t-il que les hommes sur Wikipédia. Mais que j'ai eu la joie de voir ne pas se laisser insulter sur le
bistro.