Publié par Pierrot le Chroniqueur

Cela faisait longtemps que je n'ai pas parlé des facéties de notre observatrice préférée. Comme le blog manque un peu de légèreté en ce moment, j'ai donc décidé d'aller lire un peu sa prose, toujours aussi virulente.

Départ anticipé : un boomerang ?


Ce billet d'Alithia, m'a, je dois dire, beaucoup fait rire (du moins dans sa version originale1).

Son billet est censé être alarmant et parle des contributeurs qui quittent le projet (ou plutôt, d'un contributeur qui quitte le projet). Ce qui arrive évidemment tous les jours. Comme tous les jours arrivent de nouveaux arrivants (il y a actuellement près de 350000 comptes ; évidemment tous ne participent pas, mais cela donne une idée). Après, on peut se poser la question de la qualité du remplacement et de la compensation effective, mais c'est un autre débat.

Sur le bistro du 20 juin, Poulpy annonce son départ et les raisons qui le poussent à partir. Lu au premier degré, effectivement, le constat de Poulpy est alarmant. Sauf que Poulpy n'est pas un contributeur quelconque. C'est un des anciens de Wikipédia et ouvertement inclusionniste. La lecture de son petit mot, pour qui le connait un peu est donc fort drôle. Visiblement, Alithia n'a soit pas d'humour, soit elle ne connait pas Poulpy. Ou les deux. Mais je pense que le premier est quasiment certain.
En tout cas, elle essaie clairement de faire passer son point de vue selon lequel Wikipédia est nulle et décadente, parce qu'elle a  malencontreusement "oublié" de citer la fin de son paragraphe (les commentaires se chargent de le faire, et elle botte en touche assez maladroitement). En effet, Poulpy conclut qu'il quitte Wikipédia le temps d'aller manger.

Alithia a perdu une belle occasion de se taire (ou du moins de ne pas écrire une ânerie) sur ce coup là. Mais ce n'est pas une nouveauté. Et les Wikipédiens ne se sont pas fait prier pour le lui faire savoir, car elle lit certainement le Bistro.

Pan sur le bec !


Comme diraient nos amis du Canard enchaîné. Ou plutôt, dans ce cas-là, la réponse du berger à la bergère. Il est vrai que le seul moyen de répondre à Alithia est de le faire dans un autre média que le sien. Et c'est ce qu'à fait David Monniaux, dans son billet intitulé Wikipédia et les attaques ad hominem. Ceci dit, je ne suis pas sûr que David Monniaux ait donné un titre correct. Je copie ici ce que l'on peut trouver : L'argument ad hominem ou argumentum ad hominem est une locution latine qui désigne le fait de confondre un adversaire en lui opposant ses propres paroles ou ses propres actes. A ne pas confondre avec l'attaque personnelle (c'est une déformation wikipédienne, que cette confusion).
En tout cas, j'aime bien le fond du billet. Ce qui me vaudra d'être classé dans les pro-wikipédiens patentés par certaines personnes. Dont parle David Monniaux, d'ailleurs.

Où l'on se sert les coudes entre indésirables

Et où l'on grossi le trait dès le titre. Sous l'intitulé tout à fait sobre de Les tribunaux de l'Inquisition fonctionnent encore : à wikipédia, Alithia revient encore et toujours à sa marotte, opposer l'expert et Wikipédia. En l'occurence, il s'agit du dénommé Jean-Pierre Petit, qui fut astrophysicien au CNRS et, à l'occasion auteur de bandes dessinées (avec une certaine "patte" indéniable).
Jean-Pierre Petit est, Alithia le précise d'ailleurs, mais pas immédiatement, connu du milieu des astrophysiciens pour ses théories qu'on peut au mieux qualifier de marginales. Théories (dont la provenance est ... intéressante) qu'il a tenté d'imposer à Wikipédia. Ce n'est pas le seul à l'avoir essayé, ce n'est pas non plus le premier, ce n'est pas non plus le dernier. Oui mais voilà, son opposant sur Wikipédia le plus farouche (et aussi le plus calé) est un certain Alain r., astrophysicien du CNRS également (il ne cache pas son identité). Ceci pour replacer cela. Je ne crois pas qu'Alithia se soit renseigné sur l'impact réel de J.-P. Petit, pour écrire ses propos.
Sauf que J.-P. Petit voue depuis une certaine animosité à Wikipédia, au point d'y consacrer quelques pages de son site en ligne. Et Alithia y trouve son compte, puisque, à l'instar d'autres pourfendeurs de la Wikipédie, elle recopie in extenso2 un dialogue pris sur IRC (on en parle ailleurs, d'IRC) sans indiquer bien sûr ce qui a précédé et en y mêlant ses petits commentaires, très intéressants eux aussi. Car faux, décontextualisés (ce qui interpelle grandement pour une spécialiste de la philosophie, et donc, a priori, de la relativité des choses) et pour certaines contraires à ce qu'elle prône dans certains de ses billets. Mais comme il ne lui viendrait pas vraiment à l'esprit de vérifier ses informations3, ni de s'embarasser de scrupules ...

Enfin, il est drôle de voir à quel point les procès staliniens fonctionnent encore, n'est-ce pas ? D'ailleurs, notons au passage qu'elle s'attaque (encore une fois) à Serein dans l'histoire. Comme je le disais ailleurs, si les billets d'Alithia étaient des copies notées, elle aurait du mal à dépasser le 2/20 pour la faiblesse de son argumentation (et au passage, pour son manque d'observation).

Réjouissons nous !

Le meilleur sans doute pour la fin. Dans ce billet, Alithia se félicite du nombre de visites (800000) sur son blog, et bien sûr, du nombre de billets (600) et de commentaires (4000) qu'elle a publié.
Je me pose la question suivante : si l'on retranche le nombre de visites (sous proxy, comme on peut s'en douter) du même personnage (bien connu des Wikipédiens, et particulièrement prolixe), des visiteurs bidons qui semblent souscrire à sa diatribe (je plaide coupable, faut bien que je m'amuse de temps en temps4) et qui laissent des commentaires tout aussi bidon et de gens qui se trompent, on tombe à combien ? Et ses propres commentaires auto-adressés, il se déduisent aussi du total des commentaires ? Et, fin du fin pour ce qui est du nombre de billets, on compte les articles pillés5 à droite et à gauche ou pas ?

Mais ce billet ne contient pas que ça. On y apprend, pêle-mêle :
  • "wikipedia qui s'est constituée tout entière en pillant le net grâce au travail de ratissage opéré par les esclaves qu'elle utilise (les gogos qui acceptent de travailler gratuitement pour wikipedia)". Très intéressant. Le problème est que beaucoup d'articles n'ont pas de contenu disponible sur le net (allez, je donne un exemple qui va faire plaisir à ma lectrice préférée : les Convulsionnaires). Second souci, occulté par notre donneuse de leçons : les données du net, elles viennent d'où ? etc. Que d'incohérences !
  • "ce blog consacré à wikipedia, unique en son genre, est censuré par wikipedia qui l'a mis sur sa liste noire (interdit de citation) et qui s'est chargée pour faire bonne mesure de traîner dans la boue son auteur." Non, ce blog n'est pas unique en son genre, n'en déplaise (puisqu'elle cite elle-même d'autres blogs du genre dans ses billets). Et croire que les wikipédiens se chargent de trainer Alithia dans la boue comme une obsession, c'est un tantinet prétentieux.
  • que Wikipédia est un ersatz de Big Brother. Bon ça, c'est évident. J'ai d'ailleurs reçu un email hier, qui m'a dénoncé comme un vil contributeur de Wiki*** au grand chef de Wikipédia. Et en plus, il lui indiquait toutes mes identités secrètes (j'en ai environ 170 comptes (administrateurs), plus ... euh un peu moins de 10 (arbitres)). Et Wikipédia est aussi coupable de la faim dans le monde, de la montée du prix de l'immobilier et de la disparition du dodo.
  • que Linux est un logiciel (moi j'aurais dit système d'exploitation, mais je ne suis pas informaticien ...).
  • que l'on apprend aussi que l'on peut tromper Google à l'occasion de stages très chers, accessibles aux informaticiens (qui pullulent sur Wikipédia). Elle oublie de préciser que ces stages se font en tenue codifiée (c'est-à-dire une aube blanche, cagoule pointue), qu'ils sont sponsorisés par les Illuminati ou les Francs-Maçons, et que l'on y sacrifie des chèvres6, afin d'invoquer le Diable, ou Poulpy7. Mal renseignée, je vous dit, mal renseignée.
Rien que ce billet qualifie le blog dans son ensemble.

Pour finir


La lecture du blog d'Alithia a tout de même une vertu évidente. Il me fait rire à chaque fois que je le lis.

P.S. : l'image a été prise
ici, page qui indique qu'elle se place sous licence Art Libre. Remercions au passage le généreux "fournisseur", bien moins enclin à gratifier Wikipédia de contributions positives depuis.

1. Oui, car le billet a été falsifié corrigé après coup. Et comme over-blog n'a pas d'historique ...
2. Ou plutôt, la version fournie par Jean-Pierre Petit. C'est un poil différent.
3. Comment ça, il faut ? En tout cas, moi j'essaie.
4. Révélation qui ne va certainement pas améliorer une éventuelle paranoïa.
5. Alithia copie in extenso ou pas des articles de la presse (d'internet ou pas). Verse-t-elle des droits d'auteur ? Si non, elle fait (encore une fois) ce qu'elle reproche à Wikipédia. Paradoxal, non ?
6. Le jeu de mot est tentant.
7. Poulpy, l'utilisateur qui claque la porte de Wikipédia pour aller manger. On en parle plus haut.

Commenter cet article

Lustucri 12/07/2008 15:16

Mais c'est bien, défendez les crapules qui ont détourné Wikipédia. Vous me renforcez dans mon opinion que je dois tout faire pour détruire cette encyclopédie puante et que les crapules qui la polluent méritent une bonne correction physique qui leur apprendra la courtoisie et le savoir-vivre. Et ne publiez pas ce message puisque vous défendez les crapules arrivistes. Je retourne à mes vandalismes...

Pierrot le Chroniqueur 12/07/2008 17:43



Si, celui-là je le publie, puisqu'il vous caractérise très bien.
On comprend très bien vos mécanismes de réflexion, cher M***. Ce qui vous dénie toute légitimité sur vos affirmations et prétentions à donner des leçons.
Vous venez de démontrer que les "crapules" ont sans doute eu raison à votre encontre.
Au plaisir de ne plus vous lire ici.

P.S. : comme j'ai l'esprit de contradiction, plus je lis des âneries contre quelque chose, plus j'ai envie de défendre le quelque chose en question. Même si le quelque chose en question est
criticable.




lustucri 12/07/2008 11:08

Je n'ai jamais changé mon fusil d'épaule. Ni mon camarade bien connu avec qui trois administrateurs ont fait exprès de nous confondre afin de manipuler la « communauté » et nous calomnier.

Victimes de l'absence de justice et de la prise de pouvoir de l'encyclopédie par des arrivistes, nous sommes devenus pessimistes à propos de Wikipédia, surtout en constatant que nos articles étaient vandalisés par ces trois administrateurs.

Quant aux menaces physiques, mon point de vue est que ce n'est pas plus grave que les diffamations et humiliations publiques persistantes impunies. Lorsque la justice n'existe pas, on est bien obligé de se défendre comme on peut. Qui sème le vent récolte la tempête.

Si Wikipédia avait laissé en paix mon camarade (trop) bien connu et moi-même, nous serions restés d'excellents contributeurs.

Pierrot le Chroniqueur 12/07/2008 11:54



C'est le dernier de vos billets (avec ce genre de contenu) que je publie.
Si vous n'êtes pas capable de comprendre que votre camarade "bien connu" et vous avez dépassé les limites de la ... décence (sans parler de la loi), je n'y peux rien et je ne laisserai
certainement pas entendre que je cautionne ces agissements et provocation.
Et puisque vous vous référez à la justice, je vous conseille de ne pas oublier que entre ce que vous qualifiez de diffamation et menaces de mort, il y a une marge, en droit français en tout cas,
et pas vraiment le même genre de condamnations à la clé.

Pour finir, il aurait été souhaitable, pour vous et votre camarade, et si vos agissements étaient si irréprochables, de vous conduire plus "intelligemment" que vos détracteurs. En évitant par
exemple de monter trois (ou plus) blogs pour le coup diffamatoires dont un est mené sous usurpation d'identité (même virtuelle). Comprenez bien que votre "politique du pire" ne vous sert
absolument pas, bien au contraire.
Merci donc de ne plus venir écrire ce genre de commentaires. Si je tiens à la liberté d'expression et à celle de la critique, elle doit se faire de manière étayée, et certainement pas cautionner
certains comportements. Nous sommes ici sur un blog critique et qui se veut constructif, et certainement pas dans un équivalent virtuel d'un torchon extrêmiste.




Lustucri 12/07/2008 06:20

Vous retournez le problème. C'est quelques voyous qui ont détourné Wikipédia qui empêchent le « généreux "fournisseur" » de l'illustration de contribuer positivement. C'est malhonnête de prétendre le contraire. Pourquoi cet excellent contributeur aurait-il changé subitement son fusil d'épaule ?

Pierrot le Chroniqueur 12/07/2008 09:52



Pourquoi vous avez subitement changé votre fusil d'épaule ? Ou votre alter-ego (j'utilise ce terme pour faire plus simple) ? Bonne question.
Et en l'occurence, vu ce qui est produit par cet alter-ego sur la toile et sur Wikipédia, ce qui est malhonnête est de prétendre que les contributions de ce contributeur sont globalement
positives. Sauf si vous considérez des menaces de mort ou autres diffamations du même tonneau comme positives. Chacun sa perspective, mais ce n'est pas la mienne.



Darkoneko 23/06/2008 10:55

Pour Submarine, je pense plutôt que son billet fait référence aux commentaires dans celui ci

Pierrot le Chroniqueur 23/06/2008 11:17



Oh, le billet de Submarine est (à mon avis) approprié pour un tas de billets alithiesques ou apparentés.



Creasy 22/06/2008 21:18

Tout ce que je pense de cette poubelle compilé en ce billet ;-)Il est en effet certains, que lorsqu'il s'agit de mentir, copier sans autorisation, déformer et s'auto-applaudire, cette chère prof n'est pas la dernière. D'ailleurs, ça fait longtemps que je ne crois plus en sa qualité de professeur...Creasy