Publié par Pierrot le Chroniqueur

Car oui, l'impensable est, semble-t-il, arrivé. Depuis aujourd'hui, le blog d'Alithia, intitulé "L'observatoire de Wikipédia" ou parfois "Wikipédia, un mythe"1 est, semble-t-il, aux abonnés absents, comme tendrait à le prouver ce lien. Autrement dit, mon hébergeur actuel, over-blog, a fermé son site (provisoirement ou définitivement, je n'en sais rien). Ce qui est dramatique dans l'histoire (si je me mets à la place de la responsable du blog2), c'est que d'une part, cela semble dû à l'initiative d'un wikipédien auprès d'over-blog, et d'autre part, que ce même wikipédien le signale sur le bulletin des administrateurs. De quoi agacer sérieusement.

Pour ma part, je suis un peu partagé3. D'une part, je reste persuadé que Wikipédia doit être critiquée. J'ai bien écrit doit. En effet, je doute fortement que ce projet puisse se passer des garde-fous que constituent les critiques externes, alors qu'il a tellement de mal à appliquer ses propres règles4, et je constate que lorsque la critique existe, la communauté réagit (plus ou moins bien, certes, mais elle réagit). C'est d'ailleurs pour ça que je tiens ce blog, en plus de vouloir rire un bon coup.
Mais (et c'est mon d'autre part), la critique ne peut être gratuite, ou infondée, surtout si elle est violente. Et je pense que les bornes avaient été dépassées depuis longtemps, comme je le montrais dans un billet récent. En gros, bien que l'observatoire ait pu constituer un temps (?5) un relevé des âneries, incongruités ou autres influences wikipédiennes, les diagnostics établis étaient souvent complètement faux. Et c'est un euphémisme.

Alors ? Quelle sera la suite ? Je n'en sais trop rien pour ce blog qui vient de fermer. Pour d'autres, du même genre voire encore plus virulents6, cela continuera (un temps). Hébergés sur over-blog ou pas, ils ne tiendrons pas compte de ce coup de semonce. Ceci est d'autant plus vrai que les auteurs de certains d'entre eux sont directement à l'origine de la fermeture du blog d'Alithia, qui aurait du mieux choisir ses soutiens. Pour les autres plus modérés et plus constructifs (soutenant wikipédia de manière inconditionnelle, de manière mesurée, ne soutenant pas wikipédia du tout, ou neutres) , cela ne changera rien.

1. Moi, j'aurais plutôt utilisé le terme d'utopie. Mais je ne suis pas professeur de philosophie.
2. Place que je vais céder très vite, je rassure tout le monde, même toi, au fond de la classe, qui ne suis rien.
3. Et un poil hypocrite, ici, mais personne n'est parfait.
4. Oui, encore une citation. Faudrait que je compte tout ça, un jour.
5. Bref. Très bref.
6. Je ne les citerai pas ici.

Commenter cet article

Scrongneugneu 01/07/2008 11:11

Eh bien elle ne me manquera pas (si tant est que la disparion de ce blog soit définitive). Et cela ne l'empêchera pas, hélas, de récidiver ailleurs, sous une autre forme.Je ferai juste remarquer que, pour ce qui me concerne, j'avais autre chose à faire que de passer mon temps à surveiller les élucubrations présentes tant dans ses billets, sous sa plume, que dans les commentaires, qu'ils viennent d'Outre-Quiévrain ou qu'elle-même y réponde à d'autres. Je connais des choses plus agréables que les bains de boue, du moins lorsqu'elle est de cette « qualité » et exhale des « parfums » si odorants...

Pierrot le Chroniqueur 01/07/2008 11:27



Sans fleurs ni couronne :D



Bradipus 30/06/2008 22:25

Ben, celui qui a obtenu semble l'avoir eu par accident :-o  Apparemment il avait demandé que son nom soit expurgé d'un commentaire et ...

Pierrot le Chroniqueur 30/06/2008 22:47



Oui comme quoi ... Enfin bon, comme je disais dans le billet : Alithia n'avait qu'a mieux choisir ses soutiens.



Serein 30/06/2008 21:19

Tu vas voir qu'elle va finir par nous manquer...

Pierrot le Chroniqueur 30/06/2008 21:25



J'en suis sûr. Les autres blogs sont moins drôles, disons-le de suite.