Publié par Pierrot le Chroniqueur

(Ambiance)

Il arrive parfois de tomber sur des pages surprenantes. Certes, sur Wikipédia parle de tout, mais même si on le sait et qu'on est prévenu, je vous jure que parfois, on est plus qu'étonné.

Ma dernière expérience en date porte sur l'aviation, la Belgique, le terrorisme et sur Hollywood. Je vois déjà dans ton regard pétillant et vif, amie lectrice, ami lecteur, une lueur de peur et une interrogation. Non, je te rassure, je ne vais pas parler de Jean-Claude Vandamme mais plutôt te parler d'une page sur laquelle  je suis tombé par hasard (grace à la fameuse fonction Une page au hasard, si utile quand on s'ennuie).

Je l'ai lue et relue plusieurs fois, tant ma surprise a été grande de découvrir que certains contributeurs se prennent pour des nouveaux Robert Ludlum1. Et aimeraient non pas utiliser le style neutre qui sied à une encyclopédie, mais plutôt un style de livre d'aventure. Malheureusement, si Robert Ludlum avait un talent certain2, ce n'est pas le cas de nos écrivains en herbe ! Et, comme il fallait le prévoir, le résultat est pour le moins ... spécial.

Cela dit, tout n'est pas perdu. On pourrait imaginer que grâce aux efforts de la douzaine de contributeurs de Wikipédia qui ont "amélioré"3 cette page au cours de l'année passée, les scénaristes d'Hollywood (on y arrive) pourrait  reprendre le synopsis que constitue cette fiche et le transformer en histoire béton pour un bon blockbuster à l'américaine ! C'est d'ailleurs à se demander si ce n'est pas un groupe d'entre eux qui l'a fait, pour meubler leur temps durant la dernière grève dure4.

Et comme je suis gentil, je vais même aider Hollywood et leur proposer un casting. On devrait avoir :
  • Jean-Claude Vandamme : le pilote d'avion, ayant suivi des cours de kick-boxing avec les moines Shaolin de Louvain-la-neuve ;
  • Samy Nacéri : le terroriste (les Français jouent souvent les méchants dans les films d'action américains, et c'est encore mieux si il a une tête avec un air oriental, si vous voyez ce que je veux dire) ;
  • Jessica Alba : la femme du pilote (l'article n'en parle pas, mais peut-on imaginer JCVD sans une femme, jeune et jolie ?) ;
  • Bruce Willis : le copilote. On le chargera de guider tout le monde dans le champ de mine, qui ne manquera pas de tapisser les nuages ou la piste ;
  • Vincent Cassel : le journaliste de Paris-Match. Oui, comme je l'ai dit, les Français jouent les méchants dans les films d'action américains. Et un journaliste, c'est vicieux comme un fennec enragé. Enfin c'est eux qui le disent pour prouver leur combativité.

Je te laisse maintenant découvrir l'article ;-)

1. Ecrivain qui commit de bons petits polars et livres à suspens, idéaux pour une bronzette sur la plage ou le balcon. On peut citer parmi ses oeuvres les romans ayant pour héros Jason Bourne (la mémoire dans la peau, ...)
2. Certain, pas évident. Tout le monde n'est pas fan de roman de ce type, et tout le monde n'accepte pas que le Da Vinci Code ne soit pas le roman ultime (en fait, il est juste mauvais).
3. Enfin, disons que eux le pensent sûrement.
4. Ce que malheureusement les scénaristes français n'ont pas le bon goût de faire.

Commenter cet article

Rama 01/08/2008 22:24

Bon, au moins, c'est bien sourcé...

C'est merveilleux, aussi, de voir l'auteur qui a tellement pris de la distance qu'il arrive d'un part à employer des termes comme « courbe phugoïde », et de l'autre à raconter que le pilote sauvé l'avion par une manoeuvre vue à la télévision.

Pour la fin (tout aussi scrupuleusement sourcée que le reste), ça me rappelle un passage de Robert Fisk dans lequel il se plaint des journalistes qui se déguisent en soldats et portent des armes. Il argue que cela brouille la frontière entre ces journalistes et les troupes combattantes, en fait des cibles légitimes, et rend le travail dangeureux pour les autres. En l'occurence, de façon plus directe, j'imagine bien la journaliste attaquer une équipe de lanceurs de missiles à coup de stylo bille, elle aurait un succès fou (ce sont des gens qui se promènent sans armes, pas du tout protégés par des copains, et qui trouveraient fair-play et amusant de se faire avoir comme ça).

Pierrot le Chroniqueur 02/08/2008 00:10



Oui, c'est bien sourcé ... Ca excuse beaucoup de choses, semble-t-il.



Scrongneugneu 01/08/2008 01:56

À propos du Da Vinci Code, s'il est mauvais (et je me garderai de nier le fait, encore moins de nier le caractère ultimement mauvais du film qui en a été tiré, où les pauvres Tom Hanks, Audrey Tautou et Ian McKellen semblent se faire ch*** comme des rats morts...), il n'est peut-être pas inutile de rappeler que Dan Brown avait été capable de bien pire que le Da Vinci Code : je songe à Anges & Démons, seul autre livre de cet auteur que j'ai lu, qui m'a définitivement vacciné contre la tentation d'en lire plus parmi ses « œuvres »...

Pierrot le Chroniqueur 01/08/2008 23:59



Je confirme ton opinion. Il est encore pire que le Da Vinci Code. D'ailleurs, je suis tombé un jour sur un roman suédois (enfin scandinave) dont l'histoire ressemble étrangement au Da Vinci Code
... mais qui lui est antérieur. Etrange ...



Serein 31/07/2008 21:56

Ouaw, on s'y croirait !Dans le genre, l'article sur le Hamburger dégoté par Poulpy aujourd'hui (voir le Bostro) vaut son pesant d'émotion aussi, avec ses pov' zimmigrants à fond de cale en train de manger leurs sandwichs. Wikipédia, refuge des lyriques incompris ? ;-)

Pierrot le Chroniqueur 01/08/2008 23:57



Et oui, ça se passe comme ça, chez W (as-tu remarqué que le W, c'est un M à l'envers, et que le M, c'est le symbole d'un célèbre producteur de hamburger ? C'est intriguant).