Publié par Pierrot le Chroniqueur

(Ambiance)

Tout obnubilé que j'étais par les allées et venues de notre prof de philosophie préférée1, je n'ai pas pris le temps de commenter, tel un Nelson Montfort wikipédien, les matchs qui se déroulent en ce moment sur l'organe du Parti le Bulletin des Administrateurs2 (ou BA, pour les intimes).


Il faut dire que ça chauffe en ce moment. On a eu droit notamment, entre lundi et mardi, à deux sections assez surréalistes et bien représentatives de Wikipédia et du problème du consensus3 : d'une part une énième discussion sur les contributions d'un « vieux » wikipédien, ancien administrateur, et spécialisé dans les contributions à forte odeur d'encens, d'autre part une énième engueulade sur l'opportunité et la durée d'un double blocage pour insultes.

 

En ce qui concerne le premier, on sent la lassitude et l'impuissance. Face à un des contributeurs les plus prolifiques de la wikipédia francophone, qui semble éprouver un plaisir démesuré à insérer des points de vue catholiques (pas les plus progressistes, d'ailleurs) dans n'importe quel article, les administrateurs semblent ne plus savoir quoi faire. Il a déjà été sévèrement désavoué par un arbitrage (durant lequel il a perdu ses privilèges d'administrateur)4, mais n'ayant pas fait cas des remarques faites, il continue. À se demander s'il a l'intention de prendre l'intégralité du vocabulaire de la Bible et du Nouveau Testament pour l'injecter dans Wikipédia. On a les fantasmes qu'on peut ... Et donc, les avis consternés se succèdent sur le BA : on critique, on critique, mais ça en reste là. Parce que c'est la flemme de se coltiner un second arbitrage ? Parce qu'on a du mal à bloquer quelqu'un qui ne s'énerve jamais, ne répond jamais avec un mot plus haut que l'autre, reste d'un calme olympien ? Ça rappelle étrangement le comportement d'un autre contributeur prolifique dont il a été question sur le même BA il y a quelques semaines, et dans ce blog aussi, d'ailleurs.


C'est à se demander s'il est possible de gérer un comportement clairement problématique autrement que par des flots d'insultes entraînant un blocage. Parce que là, franchement, je sens bien que la section a été déjà archivée dans la tête des wikipédiens et qu'on va pudiquement fermer les yeux en attendant le prochain signalement. Qu'on oublie pas quand même qu'il avait défrayé la chronique il y a plusieurs mois en classant les contributeurs par supposés ajouts non neutres spirito-religieux : les francs-maçons d'un côté, les jésuites de l'autre, les jansénistes dans une troisième case5, etc. On en a "banni" de Wikipédia pour moins que ça, on ne peut le nier. Enfin, moi je dis ça, je ne dis rien, et pour rester dans le sujet, je m'en lave les mains6 ...


La seconde section du BA que je traite ici aurait pu être intitulée : de la durée et de l'opportunité d'un blocage pour insultes. On dirait un remake de la bataille de la semaine dernière, où Poppy avait assez bruyamment exprimé son opposition à la recommandation sur les images. Là, c'est Poulpy, (décidément ces pseudos en P...y...) qui s'énerve sur le Bistro et envoie les wikipédiens se faire ..., suivi par une remarque peu amène d'Arnaudus. Deux forts caractères. Mais, à mon avis, ce n'est pas le plus intéressant. Ce qui est drôle (puisqu'on est là pour rire), c'est que ça donne lieu à une interminable discussion sur le déblocage des deux, avec sous-entendus à la pelle, analyses cryptiques des désirs cachés de chacun, complotisme, ergotages multiples et variés ... Tout ça pour 10 malheureuses lignes du Bistro judicieusement enlevées par un autre administrateur (qui, quelle idée saugrenue, rappelle que l'objectif du travail sur Wikipédia est d'écrire des articles7). Tout ça, ça fait, sans compter les signatures, 130 lignes du BA (sur mon ordinateur, j'ai eu la flemme de compter en octets). Est-ce vraiment bien sérieux ? Tout ça pour deux insultes et six heures de blocage ? Tout ça pour un énième dérapage de comptoir ? Où alors est-ce une tentative de rattraper des bévues malheureuses ? Je n'en sais rien. Mais ce n'est guère glorieux, de toute manière.


P.S. : la photo, tirée de Commons, est une du centre ville d'une grande métropole américaine, dont le nom évoque étrangement le titre de ce billet.

1. Comment ça, vous n'avez pas lu ceci, ceci ou cela ? Il faut !
2. Je sais, la blague est redondante, mais on est toujours tenté par le comique de répétition, à un moment ou un autre.
3. Le consensus, c'est tout un poème sur Wikipédia. On y reviendra.
4. Ah, les arbitrages ...
5. Quand je disais "ils" sont partout, c'était une boutade. Mais certains en sont persuadés, apparemment. D'ailleurs, ça rappelle l'affaire dite des fiches dans l'armée française au début du XXe siècle, peu glorieuse.
6. Ponce Pilate, in ''Evangile selon Matthieu'', XXVII, 24. Ne perdons pas un instant pour nous cultiver, mes frères ...
7. Oui, car il n'est dit nulle part dans les fameux principes fondateurs que Wikipédia est un blog. Mais bon, ce sont
des règles ... En plus, Wikipédia serait moins bon, car moins clair qu'un blog avec un seul interlocuteur.

 

Commenter cet article