Publié par Pierrot le Chroniqueur

Du côté de chez Popo

En allant voir le blog de Popo le chien1, je suis tombé sur son billet intitulé Panpan cucul concernant le Comité d'arbitrage (uniquement des débuts de statistiques, aucune analyse). Je suis assez curieux de connaître la suite. Si il pouvait, d'ailleurs, ce serait assez bien de pouvoir fournir ces données sur Wikipédia avant les prochaines élections (qui doivent se tenir sous peu). Cela pourrait constituer quelques pistes intéressantes pour une réforme éventuelle2 dudit Comité, mis à mal ces derniers temps.


Du côté de chez Google

Ca y est ! Le concurrent de Wikipedia, Knol, vient d'être lancé par Google. Souvenez-vous, j'en avais parlé dans un précédent billet. Pour faire bref, cette nouvelle encyclopédie en ligne utilise le principe : un article, un auteur-encadrant, quitte à posséder plusieurs articles sur le même sujet, différent du principe des projets wiki3 dans lesquels une page peut être modifiée par un ensemble d'internautes.
Pour ma part, je ne crois pas tellement à la formule, bien plus problématique encore que celle de Wikipedia car elle s'affranchit du bénéfice de la collaboration (ou plutôt de la collaboration ouverte), sans assurer la qualité des articles (il faudrait pour cela un comité éditorial compétent et irréprochable,et non un seul vérifiant). Et c'est bien dommage pour des sujets "généraux", bien que la réalité des choses puisse (souvent) être différente de la perception du grand public (ou des divers courants de pensées présents).
En tout cas, bonne chance à ce nouveau venu.

Du côté du Bistro


Je me cantonne à celui du jour. En fait, trois sujets sont "intéressants" (un peu trollogènes, certes, mais quand même) :
  • la naissance de Knol, que j'indique au-dessus.
  • le lancement (?) d'une candidature française pour Wikimania 2010. Wikimania, c'est le rassemblement mondial de contributeurs aux projets Wikimedia, qui se tient grosso modo tous les deux ans. Cela peut être un bon moyen de croiser des geeks wikimediens4 en dehors de leurs aires de vie traditionnelles, et de débattre des projets (sans vraiment avancer, comme dans tout bon colloque). Je serais assez pour, vu que pour le moment, on a eu de l'exotique (Asie, Afrique ...) mais pas forcément du pratique. Et la communauté francophone est une communauté forte, et d'ailleurs la seule communauté dont un des projets5 (le wiktionary francophone) dépasse son équivalent anglophone. On verra bien, mais je suis de tout coeur avec les courageux volontaires.
  • le français. Ou plutôt un bon troll fleurant la Belle Province, mené de main de maître et comme à son habitude par Antaya, courageux défenseur de la langue française telle qu'elle est parlée outre-Atlantique (car le français est multiple et vivant, comme toute bonne langue de portée internationale). Personnellement, je suis pour éviter l'emploi de l'anglais quand il existe6 un équivalent en bon français, et pas une des inventions "barbares" de l'Office québécois de la langue française7, qu'Antaya veut à tout prix promouvoir. Non pas que je n'apprécie pas nos cousins nord-américains, mais que je trouve qu'ils perdent parfois le sens de la mesure sur leur poids respectif par rapport aux autres communautés francophones (mais ils n'en ont pas le monopole8). Et comme le disent justement certains contributeurs, Wikipédia n'est pas là pour faire de la promotion de la langue. Ce qu'ils appliquent, en accord avec eux-mêmes, en écrivant comme des sagouins.
Donc en gros, une journée ordinaire au zinc, et du peu reluisant, avec le bruit des mouches estivales ...

Du côté des Administrateurs (et des arbitres)

Entre hier et aujourd'hui, on a eu (encore) le droit à du psychodrame made in fabriqué en9 Wikipédie en lien avec le Comité d'arbitrage, et à la naissance d'un nouveau modèle. Voici donc les trucs abordés :
  • l'utilisateur MaCRoEco (d · c · b) est il dangereux pour l'encyclopédie ? En tout cas, c'est l'impression que j'ai eue quand j'ai lu le paragraphe qui est consacré au Problème10. En résumé, Macroeco a été pris en flagrant délit (?) de faux-nez, en contournement d'un avis du Comité d'Arbitrage, ce que n'apprécie pas du tout Ouicoude, arbitre de son état. Oui mais voilà, plusieurs us et coutumes de la communauté sont, dans le fond, mis en cause, et surtout un : le faux nez. Déjà, j'indique en préambule que Macroeco conteste le rendu de l'arbitrage l'ayant opposé à EL sur sa page de discussion, en indiquant que le Comité ne respecte pas son propre règlement (et les limites de ses prérogatives). Vu le lien qu'il pointe, ce n'est pas étonnant qu'il ne se sente pas vraiment tenu ... Même si je désapprouve la création du faux-nez et le contournement de décision. Bref, bien que ce genre de pratique soit admise sous conditions (en particulier ne pas faire d'action de groupe tout seul) et "revendiquée"11 par deux administrateurs (DarkoNeko et Esprit Fugace12), et un peu moins par un troisième, et certainement pratiquée par d'autres aussi, elle reste suspecte en général. Bref, toujours est-il que les administrateurs n'ont pas apprécié et collé au final trois semaines de blocage à MacroEco. Ce dernier a, avant que la décision soit expédiée, indiqué ses inquiétudes pour Wikipédia. Et je ne peux m'empêcher de penser qu'il a raison sur pas mal de points ...
  • un modèle de vote pour les durées de blocage. Je trouve qu'en arriver là est navrant, car cela traduit l'impossibilité pour les administrateurs de se mettre d'accord de manière cohérente sur une durée dans ce cas. Mais ce que je trouve pire, c'est que ce modèle dégage des administrateurs de l'obligation "morale" ou du moins "de politesse" de justifier leur avis (et donc de les assumer). Pour moi, cela va faciliter l'aspect lynchage (ou absolution) de certains cas ...
  • l'utilisateur Hégésippe Cormier a-t-il tort de lancer un arbitrage contre Confucius17 ? Plus que des insultes qui ont valu à ce dernier un blocage de trois jours, c'est bien le fond de l'arbitrage lancé il y a peu par le premier qui attire les interventions, à mon avis. En particulier celle de Moez, dont l'antipathie envers Hégésippe Cormier est bien connue des habitués (et transparait largement) ... Personnellement, j'ai lancé les paris avec une "privilégiée"13 sur la date d'un prochain arbitrage entre ces deux-là. Après tout, on a vu des arbitrages acceptés pour des prétextes plus ... faibles. Concernant l'arbitrage dont on parlait au début, les administrateurs contestataires (dont Moez) on, à mon avis, oublié une petite chose : ils ne sont pas arbitres. Encore un point qui s'oublie rapidement, apparemment.
  • enfin, un petit lien ici. Je suis étonné de ce ton de donneur de leçons employé dans cet extrait ... Et que personne ne s'en offusque. On a vu plus combatif, dans d'autres cas. Ah ben tiens oui, plus haut.

Du côté de chez l'observatrice
Rien14. Et ça fait du bien.

Du côté de chez Swan
J'irai bien faire un tour !15 vu que je croyais que l'été calmerait l'ambiance. Raté.

1. Dont vous pouvez voir un portrait de lui jeune, avant qu'il ne s'empâte devant Wikipédia.
2. Un des serpents de mer de Wikipédia.
3. Même "fermés" ce que les projets Wikimedia ne sont pas. Pour le moment en tout cas.
4. Et wikimediennes, ne les oublions pas.
5. Il faudrait que je me décide à en parler de ces projets.
6. Mais l'anglais, ça fait wikicool, souvent. Surtout quand on en vient à parler de POV pusher, sysop, ou autre meatpuppet.
7. Quoique le fameux billard électrique préconisé pour remplacer flipper (entre autres âneries) m'ait bien fait rire, disons-le.
8. Ce qui n'est pas, dans un sens, si rassurant que ça.
9. cf. le point sur le français ci-dessus.
10. Avec un grand P, parce qu'il le vaut bien.
11. Enfin disons clairement indiquée.
12. Bien que j'ai pu voir cette dernière indiquer sur IRC posséder au moins un autre faux-nez ... non détecté.
13. Et pas celle à laquelle on pense, même si l'on pourrait penser à celle qu'on pense mais en fait non.
14. Je ne parle pas du contenu intéressant (aucun), mais du nombre d'octets publiés depuis un bail (quasiment aucun).
15. Pardon. J'ai pas pu m'en empêcher.

Commenter cet article

Apollon 25/07/2008 20:34

J'ai découvert ce blog il y a peu et pas de doute c'est un des meilleurs à lire sur wikipédia. Bravo.Comme tu l'as relevé dans un précédent billet, j'ai critiqué la décision de l'arbitrage Macroéco-EL. Pour retenir un grief, je rappelerai que l'intimant a été sanctionné sur un soupçon de pov-pushing que le car n'a pas établi. Et en n'établissant pas l'accusation dont elle tire sa sanction, le car n'a pas permis à Macroéco de se défendre, celui-ci n'avait en effet pas répondu in extenso à l'accusation-fleuve de EL.J'ai depuis demandé sur irc où se trouvait le pov-pushing allégué et ce qu'on m'a répondu me confirme dans l'opinion que ce pov-pushing est purement imaginaire.Si j'interviens pour rappeller l'importance de la contradiction, c'est parce que je vois ci-dessus un administrateur poursuivre encore sa guerre personnelle contre Macroéco. Je trouve significatif que la personne qui vient nous dire quoi penser de Macroéco, que ce soit sur le BA, ou en commentaire de blog ou autres espace où la personne visée ne répondra pas, est une des trois que Macroéco a dénoncé comme le harcelant depuis des mois. Ce serait bien que ça cesse.A part ça, cette affaire montre le caractère aliénant des arbitrages. ça a son petit côté kafkaïen de voir tomber des micro-sanctions administratives quand tous les intéressés claquent la porte.

Pierrot le Chroniqueur 25/07/2008 21:34



J'ai aussi de gros doutes sur les déroulements d'arbitrages ces temps-ci, comme je l'ai indiqué par ailleurs (et surtout sur certains épisodes très récents) ... Nous verrons bien la suite des
évènements (et les conséquences).
Merci en tout cas pour le compliment, ça va droit au coeur de l'équipe Pierrot (moi, mon ordinateur, mon fournisseur d'accès et bien sûr mon hébergeur, mais surtout moi).



Scrongneugneu 25/07/2008 20:24

Pour en revenir à ta phrase « Concernant l'arbitrage dont on parlait au début, les administrateurs
contestataires (dont Moez) on, à mon avis, oublié une petite chose :
ils ne sont pas arbitres. Encore un point qui s'oublie rapidement, apparemment. », elle me fait penser, dans un genre différent,à cette nouveauté apparue aujourd'hui dans la page de discussion de l'arbitrage Alvaro-Grimlock : des contributeurs, non élus au comité d'arbitrage, qui donnent implicitement des directives aux arbitres (quelles que soient les protestations avec lesquelles ils enrobent cela, en niant que cela prenne l'allure d'une pétition pour une exécution plus raffinée du criminel).

Pierrot le Chroniqueur 25/07/2008 21:28



Oui, j'ai vu ...
Je trouve ça assez lamentable, comme beaucoup des interventions sur cet arbitrage, mais aussi très drôle, vu qui participe à la charge : ça ne manque pas de piquant, et surtout du parfum de la
vengeance, pour qui sait lire entre les lignes (ou connait le passif des protagonistes).



Darkoneko 25/07/2008 12:23

D'accord, autant (au temps ?) pour moi.Pour le status de bureaucrate, j'ai avant tout postulé à ce poste pour réaliser un projet (le renommage de comptes insultants)... le reste, je vois surtout ça comme une charge de travail supplémentaire - mais ça n'était sans doute pas le sens de ta question

Pierrot le Chroniqueur 25/07/2008 12:45


au temps, semble-t-il.

Et pour le reste, je t'incitais avec discrétion à rédiger un billet sur ce rôle (pourquoi pas ?).
Ah, au fait ... Tu viens de "commettre" le deux-centième commentaire sur ce blog, mes félicitations !



Darkoneko 25/07/2008 11:16

(texte)"revendiquée"11 par deux administrateurs (DarkoNeko et Esprit Fugace12)(commentaire 2)mais que deux bureaucrates en ont un sans que cela ne semble gêner personneFaudrait savoir : admin, ou bureaucrates ? :)Pour ma part, je recommande bureaucrate partout, ça fait mieux comme phrase "choc"Pour revenir à mon cas, la définition de faux-nez n'est pas tellement vrai  : l'autre compte signe lui aussi sous le nom "Darkoneko", donc les chances de le confondre avec une tierce personne sont très proches de zéro

Pierrot le Chroniqueur 25/07/2008 12:06



J'ai bien écrit administrateurs, puisque je parle d'un troisième juste après, qui n'est pas bureaucrate lui. J'aime bien les phrases et photographies chocs (comme la fausse une d'il y a
peu), mais je préfère essayer d'être rigoureux. Et après, je te désigne bien toi et d'Esprit Fugace, qui êtes bureaucrates jusqu'à preuve du contraire, pour m'interroger sur l'apathie
communautaire sur le problème général des faux-nez. Disons que j'utilise des ensembles que je restreins au fur et à mesure ;).

Ensuite, comme je l'indique, c'est plus le principe même du faux-nez qui (me) pose problème (peut-on réellement, ne peut-on pas, est-ce conseillé ?) que le fait que toi et Esprit Fugace ayez
clairement identifié vos faux nez (ce qui permet de faire facilement le lien, en plus de la signature). C'est beaucoup moins clair pour T***, et carrément absent pour d'autres personnes.

Sinon, j'aurais pu hurler à la Censure et à l'infiltration de l'Extrême-droite pro-islamiste dans Wikipédia pour attirer du monde sur ce blog, mais personnellement, je ne suis pas vraiment un
adepte. Je préfère que l'on vienne pour la réflexion ou pour l'humour (j'essaie de faire correctement les deux, mais je ne suis pas objectif sur le résultat, forcément) que pour l'outrance. Et
bien sûr, si le lecteur souhaite (vraiment) réfléchir avec moi en commentant ou en écrivant un billet sur ce blog (sous réserve gnagnagna), c'est tant mieux.

Tiens, par exemple, ta vision du mandat de bureaucrate (distinction vis-à-vis du rôle d'administrateur, par exemple) pourrait être intéressante pour ce blog.



Popo le Chien 25/07/2008 10:12

Tout le monde peut extraire les données des arbitrages (ou, s'il est trop fainéant, recopier celles que je donne). Je doute cependant que ca aide qui que ce soit pour une éventuelle réforme. Il serait plus efficace à mon avis d'aller jeter un oeil à ce qui se fait sur les autres wikis pour s'inspirer de leurs éventuelles bonnes pratiques.Pour les analyses, je ne suis pas très chaud sur l'intérêt qu'elles auraient (sauf s'il s'agit de dégommer gratuitement, mais bon ça ne fera jamais rire tout le monde). Et après tout les avis sont comme les trous du cul: tous le monde en a déjà un! :-)

Pierrot le Chroniqueur 25/07/2008 10:41



Certes :) (pour la dernière phrase).
Mais quand je parle de données, je ne pensais pas à des données nominatives (qui effectivement annonceraient une curée malsaine), mais plutôt à des données factuelles :

fréquence des arbitrages

durée moyenne d'un arbitrage

nombre moyen de témoins

nombre de contournements de décision avérés

nombre de contributeurs impliqués (et statut lors de l'arbitrage)

etc.

En gros, une sorte d'audit. Même si je pointe les défauts personnels, surtout quand il y a une volonté affichée (selon moi) de se prétendre au dessus du lot ou exceptionnel (au sens
premier), je n'ai pas la volonté de descendre pour descendre. Cela n'a aucun intérêt.
Castigat ridendo mores, etc.

P.S. : oui, je suis fainéant, c'est bien pour ça que je comptais sur toi pour le boulot ;)



Scrongneugneu 25/07/2008 06:42

S'agissant des faux-nez, l'important est l'usage qui en est fait :Les deux bureaucrates qui ont des faux-nez avoués, par exemple, ne s'en servent pas pour de mauvaises raisons. Et le lien avec le compte principal est clairement fait sur la page utilisateur du compte alternatif, il me semble.Par contre, il y a une règle tacite, qui veut qu'on n'utilise pas plusieurs comptes pour tenter de « faire nombre » dans un débat (auquel cas, on s'expose au blocage indéfini du faux-nez et, parfois, à une petite sanction à l'encontre du compte principal).Mais personne n'ira chercher de noises à l'utilisateur (fictif) Reimroc Eppisegeh si, d'aventure, il se prend de passion pour les concours masculins de tricot et de crochet au Kamtchatka méridional (jusqu'à faire un portail sur le sujet...) et si, de surcroît, il s'abstient soigneusement d'apparaître dans les discussions, animées ou pas :D, de la communauté, se contentant d'ajouter discrètement pierre après pierre à son Palais idéal.Là où c'est plus problématique, c'est lorsqu'on se trouve face à un utilisateur confirmé qui n'hésite pas à garder son compte « honorable » vierge de toute souillure, pour faire accomplir ses basses besognes par ses faux-nez.On en a eu un triste exemple, voilà deux ans et demi, avec un ancien admin qui avait une dizaine de faux-nez simultanés et n'hésitait pas à se servir de ceux-ci pour des votes (allant jusqu'à faire voter certains de ses faux-nez de manière contradictoire pour brouiller les pistes, l'essentiel étant de démoraliser la cible du vote).L'essai [[Wikipédia:Faux-nez]], s'il était développé, mériterait d'être appelé [[Wikipédia:Des bons et des mauvais usages des faux-nez]].

Pierrot le Chroniqueur 25/07/2008 10:03



Tu penses à N*** ? Comme je le disais ci-dessus (en corrigeant mes fautes), je suis dubitatif
 sur le problème des faux-nez ... J'ai quelques gros doutes sur plusieurs comptes relativement récents (que je ne listerai pas ici), comme je suis aussi quasiment certain (c'est une idée,
pas une certitude, disons-le) de l'existence de faux-nez (unique ou multiples) pour une bonne partie des administrateurs en place et de certains "vieux" contributeurs.
Après, le souci est, comme tu le précises, l'usage qui en est fait ...



gede 25/07/2008 01:01

Macroéco consteste son arbitrage en expliquant en substance : 1) qu'on l'a jugé sur son POV pushing, et que ce n'est pas le rôle des arbitres de faire cela (à quoi servent-ils, alors ?) 2) que, par ailleurs, les arbitres étaient incompétents pour juger du fond de son POV pushing, puisque c'est de l'économie et c'est très compliqué. C'est oublier : a) qu'il n'est pas le seul avoir fait des études b) que son POV pushing était polymorphe, s'exerçant autant sur les questions environnementales qu'économiques. 3) qu'enfin sa sanction n'est prévue nulle part. Le CAr a pourtant le droit de faire preuve d'inventivité, en créant ici une sanction adaptée à un de ses travers fondamentaux : le revert facile, une propension certaine à la guerre d'édition.Il part en suivant le modèle d'Antandrus que tu mettais en avant dans ton post précédent : en évoquant des principes supérieurs que lui seul respecterait, victime pour cela d'une censure idéologique. Cela prend racine dans quelques uns de ses traits de comportement : une certitudo sui irréfragable, ne lui permettant d'accepter le dialogue que sous la forme de l'acquiescement ; le POV pushing opiniâtre de celui qui fait de sa vérité une vérité absolue, sanctifiée par une science auquel ses contradicteurs ne sauraient rien. Je trouve ainsi significatif qu'il ait dénié avoir par exemple créé un effet de masse sur l'article de la CGT, en n'utilisant son faux nez que pour se cacher de EL et ne reprenant son pseudo qu'après une accalmie relative de ce dernier. Il suffit de cliquer sur l'historique pour voir qu'il a utilisé pseudo et faux nez à moins d'un jour d'intervalle, pour contredire la même personne, sur le même passage problématique.Il a, en fait, nié le moindre commencement de légitimité à toute les critiques qu'on lui a adressées, rendant tout changement d'attitude de sa part impossible -et c'est bien cela que Ouicoude pointait. 

Pierrot le Chroniqueur 25/07/2008 02:54



Nous ne sommes pas la pour refaire l'arbitrage, je ne commenterai donc aucunement ton avis sur celui-ci (puisque je contextualisais). Je pointais le fait que l'usage des faux-nez semble réprouvé
globalement, mais que deux bureaucrates en ont un sans que cela ne semble gêner personne. La question est alors : est-ce une bonne chose de tolérer globalement les faux-nez ? J'ai ma petite idée,
mais globalement, je reste partagé. Quelqu'un désirant ne pas montrer trop ostensiblement qu'il a une passion sans limite pour l'histoire de la couture en Océanie sera heureux de pouvoir se créer
un compte discret (bien que la couture ne soit pas un thème "honteux").
Après, c'est à chacun d'être responsable de sa manière de faire contribuer son faux-nez (et à la limite, de ne pas en revendiquer sans les indiquer), mais c'est également valable pour les comptes
principaux.
Question subsidiaire : ne serait-il pas pertinent de systématiser la vérification sur un candidat administrateur ? Et d'indiquer si c'est le cas, sans forcément pointer le compte en question
?



Scrongneugneu 25/07/2008 00:41

Concernant l'« affaire Mary Reed » (section « Tout ça pour ça » du BA de la semaine 30), j'aurais tendance, une fois n'est pas coutume, à ne pas être éloigné de GL lorsqu'il indique à Voxhominis : « Et si tu méditais sur ton propre rôle dans ce résultat plutôt que de la ramener ? » Cet accord avec GL me semble suffisamment rare pour être noté. :DÀ mon faible niveau, j'avais fait ce que j'avais pu pour essayer d'arrondir les angles avec Mary Reed, procédant par exemple à une restauration de l'article [[Le cheval gris du Comte de Veldenz]] afin de le soumettre à l'examen de la communauté, qui a finalement jugé l'article admissible...Il y a malheureusement des fois où nous nous plantons complètement dans la « gestion » de certains contributeurs de valeur, mais mal adaptés.

Pierrot le Chroniqueur 25/07/2008 09:50



Je n'ai pas suivi cet affaire (ou plutôt si, mais seulement de loin). Ce qui n'en rend pas moins ce ton moralisateur déplacé de sa part.