Publié par Pierrot le Chroniqueur

Faisons la brève.

Je croyais avoir vu des choses étranges pour les "élections"1 des administrateurs, avec des élections tranchées à la hache. Une conséquence immédiate du fameux pouvoir discrétionnaire des bureaucrates, les élus qui décident en fin de compte qui sera effectivement élu.

Je sais bien que Wikipédia n'est pas une démocratie, mais ce principe ne doit, si on y réfléchit bien, s'appliquer qu'à la rédaction des articles et à leur contenu, et non à la désignation des instances de régulation (administrateurs, bureaucrates et arbitres), qui ont souvent tendance à l'amnésie sélective2. Mais ce matin, je suis resté coi devant la manifestation légèrement surréaliste de ce que certains auraient pu appeler un complexe de supériorité.

En effet, dans le bulletin des bureaucrates, équivalent du bulletin des administrateurs3, l'OVNI est né sous la plume4 de DarkoNeko5 qui pose la question de l'accession au statut de bureaucrate de Clem23, qui s'est présenté devant la communauté il y a environ un mois. Déjà, poser la question est, en soit, surprenant : DarkoNeko note que 87 % des suffrages exprimés, dans l'hypothèse la moins favorable à Clem23, approuvent cette nomination. Et note, en fin de son intervention : Je suis pour son aquisition du statut, le consensus qu'il a obtenu me semblant relativement correct.
C'est sûr qu'à 87 %, ça me semble correct aussi. D'ailleurs, Esprit Fugace le confirme (ouf, on a eu peur pendant deux secondes).
Mais le consensus n'existe pas, par définition : il y a des votes contre.

Entendons-nous bien, je n'ai rien contre Clem23 (ni pour d'ailleurs)6 ni pour ou contre son accession au statut de bureaucrate6. Mais j'estime qu'il faut arrêter d'invoquer à tort et à travers ce fameux consensus, qui non seulement ne peut plus exister dès qu'il y a un avis opposé à l'avis majoritaire, mais en plus il ne sert dans les faits qu'à justifier des décisions ou des absences de décisions à mon sens préjudiciable à l'encyclopédie. Et ce même si la page indiquant les modalités d'élection au statut de bureaucrate indique qu'il faut, dans l'absolu, l'obtenir.
Donc avec 87 % de votes favorables, Clem23 aurait dû obtenir le statut dès la fin de son élection, tout délai ne se justifiant en aucune façon. Pire, je pense que de lancer une discussion sur le sujet, puisqu'il n'y a même pas de contestation possible, est légèrement insultant pour l'impétrant. Bien que je pense que ce n'est pas l'intention de DarkoNeko.

Alors ? Alors je réitère ce que je disais dans mon dernier billet sur les Bureaucrates : que les Wikipédiens établissent une bonne fois pour toutes des barres de suffrage sur leurs élections, et qu'ils en finissent avec cette pratique du pouvoir discrétionnaire (ou alors qu'ils le réservent dans des cas limites en dessous, et uniquement en faveur du candidat7). Et, plus largement, qu'ils réfléchissent vraiment au statut de bureaucrate : c'est pour ça que j'ai illustré mon bulletin avec les cartons.

1. Oui, celles où 75 % de voix pour l'accession au mandat ne sont pas toujours suffisantes pour être élu.
2. J'ai indiqué à quelques reprises dans ce blog certaines erreurs, intentionnelles ou non.
3. Mais pour les bureaucrates, d'où le nom.
4. Plume, alors que neko veut dire chat en japonais. Jeu de mots.
5. Bureaucrate, et qui vient souvent ici commenter. J'espère qu'il ne me tiendra pas rigueur de ce billet.
6. Enfin j'ai mon opinion, mais elle n'a rien à faire ici pour le moment.
7. Il me semble avoir vu cette proposition une fois. Mais je puis me tromper.

Commenter cet article

Darkoneko 13/08/2008 23:59

Oui, je me doutais de la raison :)J'ai un systme un peu intermediaire sur mon blog (enfin "wordpress a") : le premier commentaire d'une personne donné est à approuver à la main, mais les suivants non - je sais pas trop comment ça fonctionne, ça se base surement sur un mix pseudo+mail entré+range d'IP utilisée

Pierrot le Chroniqueur 14/08/2008 00:40



Ca pourrait être intéressant, mais totalement inopérant quand on passe via différents proxies et que l'on utilise plusieurs "identités", j'ai l'impression.



Darkoneko 13/08/2008 23:44

Très rarement. (mais coincidence, il y est passé ce soir justement)

Pierrot le Chroniqueur 13/08/2008 23:47



Occasion ratée alors.
Je précise, comme tu t'en doutes, que la pré-modération des commentaires m'a permis d'éviter à ce blog de devenir une annexe de deux blogs bien connus (enfin surtout d'un). Un souci dont Clem est
un "spécialiste" sur Wikipédia.



Darkoneko 13/08/2008 23:25

Erf, mon post fait totalement doublon avec Clem.Les mefaits de la pré-modération ... :)

Pierrot le Chroniqueur 13/08/2008 23:31



Sans doute ... Fallait se concerter avant ! Clem ne vient jamais sur IRC ?



Darkoneko 13/08/2008 23:11

Je dirais juste un truc :Pour les  éléctions d'administrateurs, il existe une espece de "barre des 80%" qui est apparue on ne sais pas trop comment au fil des années (elle n'existait pas quand j'ai été élu) - C'est cette barre qui sert maintenant de relative référence pour dire qu'un type a, ou non, été élu.Les éléctions de bureaucrate, sans doute parce que moins nombreuses, n'ont rien de tout ça. Donc qu'est-on (nous bureaucrates) supposé faire ? Copier bêtement le système des éléctions admin (alors que ça ne donne pas les mêmes outils et demande supposément un degré de confiance supplémentaire -cf commentaire en haut de la page des candidatures) ne me parait pas une bonne solution. Ou alors, en augmentant le pourcentage nécessaire (mais à combien ?)

Pierrot le Chroniqueur 13/08/2008 23:29



Je dirais plutôt : en ne suivant pas bêtement une tendance ?
C'est l'effet que cette barre m'a toujours fait, et ce quels que puissent être mes votes ou absences de votes. Comme au passage l'introduction de la partie "réticence" qui ne veut pas dire grand
chose, quand on y pense ;).
Pour en revenir à la fameuse barre, il aurait été souhaitable de l'établir par Prise de décision, et de la réviser en fonction de la croissance de la communauté. Cela aurait permis d'éviter
quelques drames au passage (quoique ...). Mais il n'est jamais trop tard pour bien faire. Quant à la question bureaucratique et si on reste dans ce type de démarche, il serait effectivement
souhaitable d'augmenter cette barre (si on procède sur une durée de vote de deux semaines, mais n'oublions pas qu'ici le scrutin dure un mois, ce
qui change un peu les choses). Cela implique donc de ne pas faire une limite infranchissable, en concertation avec celle donnée pour les administrateurs : n'oublions pas qu'Anthère ne
bureaucratise comme au début.
C'est une solution.
Hégésippe Cormier propose une voie différente. Elle n'est certainement pas à mettre sous le tapis en regardant ailleurs.



Clem23 13/08/2008 23:04

Bon, je vais faire assez court. Je voulais juste dire qu'au vu du système existant actuellement le choix fait par Darkoneko ne me choque absolument pas, au contraire. A ce jour, c'est le plus faible pourcentage obtenu pour qu'une élection de bubu aboutisse sur WP (même si si j'étais bubu je me donnerais le statut ;D). Il n'existe aucune jurisprudence et aucune règle pour des candidatures de bureaucrates ayant en gros recueilli entre 80 et 90% d'avis favorables, sachant qu'il est normal d'attendre lors d'une élection de bubu une confiance de la communauté au moins aussi marquée que pour une élection d'admin. Il est donc normal que les bubus se concertent et soient prudents, tant qu'ils ne font pas intervenir leur jugement personnel sur le candidat. Voilà, j'aurais plein de choses à dire (sur la proposition d'Hégésippe, sur les bubus et sur les élections en général) mais je vais en rester là pour ce soir et prendre mon mal en patience :-) Si ca doit durer 48 heures de plus, ca ne me fait ni chaud ni froid (Même si j'espère quand même que ma candidature sera bientôt officiellement close et la page protégée).

Pierrot le Chroniqueur 13/08/2008 23:16



Comme je l'ai dit, je ne pense pas que DarkoNeko ait voulu mal faire, et sa "prudence" se comprend vu certaines de ses décisions hâtives qui lui ont été reprochées.
Je pense aussi qu'effectivement il n'y a pas une urgence à 48 heures près, comme tu le dis.
Cependant, il est, selon moi, complètement illusoire de parler encore de consensus concernant une élection quelle qu'elle puisse être sur
Wikipédia, surtout si l'on considère ne serait-ce que dix secondes la croissance de la taille de la communauté des Wikipédiens. Et c'est pourquoi j'estime (c'est mon avis) que 87 % est
largement suffisant pour élire un bureaucrate (ou un administrateur).
Et comme je l'ai indiqué ici à plusieurs reprises, je suis foncièrement en désaccord avec l'existence même d'un pouvoir discrétionnaire ... Surtout pour un petit nombre de gens vis-à-vis d'une
population importante. Ce qui est le cas des bureaucrates actuels. D'ailleurs, à ce propos, j'ai bien aimé le commentaire du vote de Guillom durant ton élection, qui exprime dans un sens une
partie de mes préoccupations actuelles concernant Wikipédia et son fonctionnement.



Popo le Chien 13/08/2008 19:46

A part ça je crois que tu fais un faux procès à Darko pour un innocent glissement de sens sur le mot consensus.

Pierrot le Chroniqueur 13/08/2008 20:14



Je ne fais pas de procès du tout, puisque je précise que je ne crois pas un instant que DarkoNeko ait une intention maligne.
Par contre, voir à toutes les sauces ce mot de consensus sur Wikipédia m'agace vraiment, d'autant plus que le cas de Clem23 n'est pas vraiment problématique ...



Popo le Chien 13/08/2008 19:44

Je ne devrais peut-être pas me prononcer sur le sujet, mais bon. Plutôt d'accord avec la proposition précédente (pour le taux, pas la généralisation), pour bonne raison que la démocratie marche bien quand tout marche bien, mais qu'il y a aussi des élections limites, et limites parce que des inimitiés (ou rancoeurs anciennes, comme tu veux) sont entrées en ligne de compte. Un système purement démocratique obligerait les futurs admins à jouer le jeu de la campagne électorale et accumuler les gentillesses; en pratique, tout candidat un peu malin saurait qu'il devra éviter les articles controversés, les PàS, et autre sujets qui fachent (soit 80% des sujets de maintenance +le bistro). Pas forcément un gain de transparence. Or il s'agit non pas de choisir sur des opinions, mais essentiellement sur la confiance que la personne 1. connait la maison et 2. saura distinguer les usages administratifs de ses vues personnelles. D'où le choix des bubus parmi ceux ayant une certaine bouteille. Je peux me tromper, mais tu sembles voir l'élection comme un choix politique ou philosophique (comme une vraie élection, en fait), alors qu'il s'agit surtout d'une embauche pour un travail (pas payé, en plus).

Pierrot le Chroniqueur 13/08/2008 20:11



Euh, oui et non ...
Je suis parfaitement d'accord sur le fait qu'une élection administrateur devrait être dans l'optique que tu décris. Je dirais même que c'est mon "idéal". Seulement, les faits prouvent que ce
n'est pas le cas.
Alors que faire ?
De l'électoralisme (promesses et caetera) ? C'est plus ou moins ce qui se passe.
De la description réaliste : du genre "je suis suppressioniste/inclusionniste donc ..." (si on prend ce problème qui a coûté des élections à certains) ? Pauvres candidats ...
Déléguer à un collège restreint ? Pareil. Je doute même fortement de l'émergence d'une équipe réellement efficace dans ce cas.

Dans le fond, je ne sais pas trop. Si j'appartenais à un collège décisonnaire pour l'attribution des mandats, il y aurait sans doute quelques modifications - selon mon point de vue personnel.
C'est tout ce que je peux dire, tout en réfléchissant au problème.



Scrongneugneu 13/08/2008 15:09

Mon idée personnelle est que, tout d'abord, les statuts d'administrateur et de bureaucrate devraient être fusionnés, pour éviter toute tentation d'apparition d'une caste de « super-administrateurs », dans les personnes des bureaucrates, qui obtiendraient une position « moralement supérieure » à celle des administrateurs et, par conséquent, toute tentation de faire usage de cette position pour apporter plus de poids à leurs positions dans un débat ouvert à l'ensemble des administrateurs. Deviendraient aussi bureaucrates ceux qui seraient élus au statut d'administrateur.Ensuite se poserait la question des seuils d'admissibilité à un statut, que ce soit pour les admins/bureaucrates et les bots :

l'un de 80 %, au-delà duquel l'élection serait réputée acquise (sauf événement improbable, comme la révélation en fin de consultation de l'existence de quarante faux-nez malhonnêtes liés au compte honorable sollicitant le statut) ;
l'autre de 66,66 % (deux-tiers), en-dessous duquel l'élection searit réputée perdue.
L'intervalle entre 66,66 % et 80 % déterminerait les cas pour lesquels les bureaucrates/administrateurs auraient alors à se prononcer, après clôture du scrutin, dans un délai de trois jours. La majorité absolue (50 % plus une voix) des bureaucrates/administrateurs intervenus durant cette phase post-clôture déterminant le résultat final.

Pas de tractations, et un résultat qui serait carré. Acquièrent un statut :

« automatiquement », ceux qui réunissent au moins quatre cinquièmes des suffarges exprimés lors de la consultation ;
ceux qui réunissent au moins deux tiers des suffrages exprimés pendant les quinze jours (ou sept jours pour les bots) et qui, à l'issue d'une phase complémentaire de trois jours (pour les admins/bureaucrates comme pour les bots), réunissent la majorité absolue des admins/bureaucrates intervenus durant la phase complémentaire.

Pierrot le Chroniqueur 13/08/2008 18:49



C'est une proposition intéressante. Je dois dire que j'aurais préféré la voir dans un billet chez moi ;), comme cela est possible, avec le pourquoi de ces propositions (ce qui peut toujours se
faire).
En tout cas, une vraie piste pour une évolution des statuts, comme je le souhaite (sans toutefois être d'accord sur tout), et donc, un vrai début de discussion.



Le concombre masqué 13/08/2008 14:43

Mmmouais tu exposes nettement que tu préfères la "démocratie" (je n'aime pas trop le mot en l'absence manifeste d'un peuple - disons l'élection large) à une décision de collège restreint.Ben moi pas trop en fait, et je pense pour ma part qu'il est sain qu'un petit comité puisse décider -si ça se justifie sur un cas d'espèce- que les trois clampins qui ont une répulsion forte pour X ou Y méritent autant de considération que les cent qui votent pour son élévation à une Haute Dignité.Or ton article, quoiqu'assez long, n'explique pas vraiment pourquoi _sur le fond_ tu désapprouves le mode de sélection actuel, pourquoi tu considères nuisible que la décision soit en fin de compte prise par cinq personnes de bonne foi au vu d'une consultation plutôt que par une centaine de personnes pour la plupart de bonne foi. (D'autant dans ce cas d'espèce que les deux modes de décision vont aboutir au même résultat :-)).

Pierrot le Chroniqueur 13/08/2008 18:46



Pour faire très simple (voire simpliste) : je ne crois pas, justement, que la bonne foi soit la règle pour un collège restreint sur Wikipédia. Trop d'exemples montrent le contraire,
actuellement, que cela soit de la mauvaise foi affichée ou une certaine désinvolture.
Dans l'absolu, je préfère effectivement l'application de la démocratie concernant les votes, quitte à mettre une barre, et, comme je le spécifiais et si on conservait le pouvoir discrétionnaire,
que les bureaucrates puissent faire passer un candidat au-dessus.

Les promotions accordées par un collège restreint me laissent dubitatif. Quand je considère le problème, je me pose la question suivante : que serait Wikipédia si ça avait été réellement le cas ?
Je n'en sais rien, mais je ne suis pas très optimiste, vue certaines sorties.

Tiens, j'en profite, puisque je te tiens "virtuellement" pour te suggérer quelque chose : fais nous profiter de tes réflexions sur le sujet via un (ou plusieurs) billets, si tu le souhaites. Ce
blog est aussi fait pour communiquer ce genre de choses !