Publié par Pierrot le Chroniqueur

Notre amie Alithia, toujours prompte à faire dans le grandiloquent et à manier les raccourcis osés, vient (enfin il y a quelques jours) de publier un billet traitant de l'ambiance sur Wikipédia (et non à, comme elle l'écrit). Pourquoi pas ? Je l'ai fait, et je continuerai à le faire.

Par contre, je m'abstiendrai d'écrire ceci, ce qui vient saborder en règle toute tentative de faire croire au sérieux de son intervention :

Je n'ai rien inventé comme le confirme Wikirigoler dans un petit article qui l'explicite où il m'accuse du fait de manquer d'originalité et de ne rien inventer au point de ne publier que des critiques archi-connues des wikipédiens.

Comme je le faisais remarquer à ce propos s'il m'accuse de n'avoir rien inventé et que même tous les wikipédiens le savent depuis longtemps : je ne leur ai rien appris, dit-il. Il confirme ainsi que ce que je dis est vrai.
Très bien. Il faut donc noter qu'ils savent que leur publication n'a pas les caractères d'une encyclopédie et ne vaut pas tripette.

Le seul point sur lequel je suis d'accord, c'est qu'elle manque totalement et irrémédiablement d'originalité. Je l'ai d'ailleurs écrit noir sur blanc. Je l'accuse également, à quelques reprises de pratiquer ... disons l'inspiration marquée, pour rédiger certains de ses billets-pamphlets, en allant reprendre ce que je (ou d'autres) peux écrire et en le déformant souvent, ou en omettant certaines choses. Je ne saurais que vous renvoyer, pour un exemple parmi d'autres, à cet ancien billet, dans lequel j'indiquais comment notre professeur de philosophie (?)1 reprenait les propos tenus dans un autre blog à tendance anti-wikipédienne sans vérification et en rajoutant ses propres interventions décontextualisées.

Manque d'originalité doublé d'une mauvaise foi évidente (mais peut-être est-ce de ma faute, puisque je ne l'ai pas écrit clairement) en faisant un raccourci dès sa deuxième phrase (au passage ... la phrase est bancale : il faut arrêter de rédiger un billet sous l'effet d'excitants comme la caféine) : si Pierrot le Chroniqueur2 le dit, c'est que ce que Alithia assène est vrai.
Non, désolé, ça ne fonctionne pas comme ça. D'une part, parce qu'on ne peut pas jeter le doute, et c'est un euphémisme, sur la qualité de mon blog et en revendiquer un contenu. Sauf à préciser que tout n'est pas à jeter, question d'éthique, si l'on peut dire. Plus drôle encore, Alithia dit que mes propos confirment les siens. Raté encore. Pour deux raisons, et pas des moindres. La première est que l'honnêteté et la rigueur intellectuelles (dont elle se dispense autant que possible) eurent voulu qu'elle précise que cette soi-disant confirmation se restreint à ce seul cas. Et encore, selon son point de vue propre. La seconde est cette reconstruction de chronologie hasardeuse. Mais Alithia n'en est pas à son coup d'essai. D'ailleurs, mon "ami"3 Jean-no le montre mieux que moi dans son blog dédié.

Le pompon arrive en fin de cette citation. Je vous laisse relire. Ca y est ? Très bien.
Je suggère donc qu'elle ouvre enfin des ouvrages consacrés aux problèmes évoqués (je ne parle pas des reportages ou autres, et encore moins des témoignages de locaux4), et qu'elle ose dire ensuite que le comportement des Wikipédiens ne reflète pas celui de la vie réelle. C'est une problématique importante, d'ailleurs, en Sciences humaines5. Plus drôle encore, et lié à mon futur billet sur les sources6 : de telles dissensions existent aussi dans les milieux académiques, ceux qui fournissent le savoir et sont donc à l'origine des contenus des encyclopédies. Certaines sont mêmes devenues célèbres (Newton-Leibnitz, pour citer deux célébrités, mais pas seulement) d'ailleurs ... Mais elles ne sont pas toutes connues du grand public et ne s'affichent pas forcément dans un produit considéré comme fini. Ou qui ne possède pas d'espace de discussion accessible par tous et en permanence, contrairement à Wikipédia (ce qui n'est pas toujours une bonne chose à mon avis).
Et tout ceci n'invalide en rien le caractère d'encyclopédie de Wikipédia. D'ailleurs, les Encyclopédistes historiques ne constituaient pas vraiment une fraternité où l'amour et l'harmonie régnaient en permanence.
Alithia fait donc (encore une fois) un raccourci mensonger.

Dommage pour le dialogue et la maïeutique chers à son modèle Socrate. Qui doit faire la toupie dans sa tombe, selon l'image consacrée.

1. Les professeurs de philosophie auxquels j'ai eu affaire, aussi bons ou mauvais soient-ils, avaient tous comme souci essentiel de ne pas trop s'éloigner des propos tenus à droite et à gauche, et à ne pas trop extrapoler. Ce qui me fait vraiment douter sur cette qualité revendiquée par notre blogueuse. Mais après tout (et ça c'est un joli point Godwin assumé), un certain Joseph G. était titulaire d'un doctorat en philosophie. De quoi relativiser l'importance de sa position, n'est-ce pas ?
2. Et non Wikirigoler (nom du blog). Comme je l'ai déjà dit à plusieurs reprises, d'ailleurs. Mais comme elle n'est visiblement pas capable de revenir sur ses petites erreurs, même quand on lui met le nez dedans ...
3. A croire que nous sommes pacsés ou je ne sais quoi. En fait, Alithia me rappelle la fameuse phrase de je ne sais plus quel évêque lors de la Croisade des Albigeois à l'encontre des Cathares : Brûlez les tous, Dieu reconnaîtra les siens.

4. Elle pourra demander à un de ses lecteurs et intervenants préférés. Celui qui ouvre blog sur blog, vous savez ... Y compris avec usurpation d'identité.

5. D'ailleurs, à ce propos, petite digression et pour reprendre les propos d'un correspondant : les sciences dures lui permettent d'écrire son blog, de s'habiller, de se déplacer, et surtout d'exister en tant qu'homo sapiens sapiens. Et donc ne sont pas si inutiles que ça. D'ailleurs, elle doit connaître Descartes, ou Leibnitz, j'imagine, qui en faisaient aussi grand cas. J'arrête ici, je risque de passer pour un pro-scientifique, ce qui dans l'esprit d'Alithia est aussi grave que d'être Wikipédien.
6. Pour lequel je remercie d'ores et déjà mes correspondants pour leur gentillesse et leur disponibilité.

Commenter cet article

Scrongneugneu 28/08/2008 22:30

/me se demande s'ils servent des scones au gingembre et des toasts au concombre, durant cette hightea party.

Pierrot le Chroniqueur 28/08/2008 22:41


Si ils ont bon goût, sans doute.


Rhadamante 28/08/2008 04:47

C'est peut-être compliqué de faire les notes dynamiques avec juste du html, mais ça serait déjà pas mal qu'elles soient en ordre :)Là c'est un peu dur à suivre: la 4 est avant la 3, et j'ai toujours pas trouvé la 5...

Pierrot le Chroniqueur 28/08/2008 05:45


C'est pour être sur que mes lecteurs font de la gymnastique intellectuelle quand ils me lisent !
Je fais ça pour votre bien !
P.S. : blague à part, j'ai corrigé.


DocteurCosmos 27/08/2008 23:25

Tu t'es soi-disant relu... ;-)

Pierrot le Chroniqueur 28/08/2008 08:22



Si si. Faut dire que le correcteur d'orthographe laisse passer des choses étranges. Mais je n'avais qu'à écrire bien du premier coup.



DocteurCosmos 27/08/2008 23:00

Moi aussi je peux faire mon pédant : on écrit soi-disant et non soit-disant.

Pierrot le Chroniqueur 27/08/2008 23:06



J'ai laisé passer ça ? Zut ... Je corrige. Merci.



Serein 27/08/2008 21:18

Le "fameux évêque ou je ne sais quoi" qui aurait dit "Tuez les tous, Dieu reconnaîtra les siens" est Arnaud Amaury, légat du pape pendant le sac de Béziers en 1209. D'ailleurs il n'aurait pas tout à fait dit ça, mais plutôt Caedite eos. Novit enim Dominus qui sunt eius, c'est à dire plus littéralement "Massacrez-les, car Dieu connaît les siens. Bon, en même temps on n'est pas sûr non plus que cette phrase ait été véritablement prononcée...(oui, je fais ma pédante historique si je veux, na :p )

Pierrot le Chroniqueur 27/08/2008 21:20



Je n'en attendais pas moins de ta part :)



Laurence 27/08/2008 21:05

Je préfère les billets où vous parlez de wikipédia (je ne suis pas toujours d'accord mais comme c'est intéressant et bien écrit je vous lis tous les jours). Les attaques entre blogs me plaisent moins, je trouve qu'on s'éloigne un peu du sujet et c'est trop répétitif ;) ! Surtout qu'il y a de la matière sur wikipédia! L'autre jour, je suis tombée totalement par hasard sur l'article Le Bono. Franchement j'étais morte de rire en lisant la page de discussion et les renvois sur d'autres pages : un vrai sketch!

Pierrot le Chroniqueur 27/08/2008 21:14



Je préfère aussi me centrer sur Wikipédia, je dois dire.
Mais bon, je pense qu'il est parfois utile de remettre les pendules à l'heure, vis-à-vis de ces blogs, qui ne sont pas au-dessus de la critique, bien au contraire.
Quant à l'article Le Bono ... Effectivement, cette page de discussion est vraiment du grand n'importe quoi.
Sans parler de la petite publicité dans les liens externes.