Publié par Pierrot le Chroniqueur


Et voilà ! Je finis mon long billet sur les sources par la présente partie, qu'il vaut mieux ne consulter qu'après avoir lu les trois précédentes, bien sûr. Elles seront bientôt rassemblées en un seul document au format pdf, que je devrais proposer au téléchargement bientôt ... si rien ne m'empêche de le faire. Allez, poursuivons à présent.

Ouverture : les documents supplémentaires doivent-ils être traités comme les sources ? Nous venons de voir un ensemble conditionnel non exhaustif de caractéristiques et précautions à prendre vis-à-vis de l'utilisation de tel ou tel document pour appuyer un propos. Examinons maintenant l'utilisation qui peut en être faite sur Wikipédia en commençant par une petite digression vis-à-vis de la considération des sources en tant que telles, en parlant un peu des documents consultables pour approfondir tel ou tel sujet traité dans un article. Ces documents sont souvent présentés au sein d'une rubrique spécifique (et avant les notes et sources) comme dans de nombreux ouvrages ou articles du même genre. Rien de très nouveau, en somme. Cependant, la confusion peut être faite, volontairement ou non, avec les sources présentées pour la rédaction de l'article. Le cas volontaire est juste un avatar de la mauvaise utilisation des sources et on en a déjà touché deux mots, et on va y revenir dans ce billet.
Le cas involontaire est plus embêtant, mais quelques questions simples permettent de faire une discrimination pour l'introduction ou non de telle ou telle référence. Dans l'ordre : le document a-t-il été utilisé pour la rédaction43, le document présente-t-il le sujet de l'article dans une perspective plus large que ledit article44, le document est-il suffisamment important ou utile pour être cité comme piste d'élargissement possible45. Répondre à la première question est facile dans le cas d'une écriture à une seule main, moins dans un processus collectif comme l'est Wikipédia, mais toujours possible. Les réponses aux deuxième et troisième questions sont un peu plus complexes, car dépendant de la thématique abordée et du niveau atteint par l'article : l'expertise peut être nécessaire pour les formuler. Mais cela nous ramène encore une fois à la problématique de l'expertise et de Wikipédia (et d'ailleurs, de tout ouvrage).
Le traitement des documents d'"ouverture" diffère des sources car il est de fait moins exigeant, et plus ouvert aux non-spécialistes du thème abordé (tout est relatif, ne l'oublions pas46). Il convient enfin de souligner qu'indiquer ce type de documents, contrairement au fait de proposer des moyens de vérifications pour les faits présentés, n'est pas nécessaire (ou fortement recommandé)  à un article sur Wikipédia. Cependant, dans le cadre de ce long billet sur les sources, il me semblait intéressant d'aborder brièvement ces documents et de l'opportunité de les citer.

Pollution des sources ... ou par les sources
Comme je le disais plus haut, il est tout à fait possible de proposer - volontairement ou non - des sources soit erronées, soit totalement fantaisistes, comme il est possible de le faire pour les pages écrites en regard des critères d'admissibilité de Wikipédia. A ceci près que l'intervention de la conception que l'on peut avoir du projet d'encyclopédie (et donc ici du cas particulier des sources) doit être réduite au minimum, le traitement des sources étant peu ambigu, justement. Dans tous les cas, je pense que l'introduction de sources problématiques doit être considérée comme un acte préjudiciable à la construction de Wikipédia et donc, dans le cas d'une fréquence élevée (quand c'est involontaire47) ou dans le cas d'une introduction biaisée volontaire48 et circonscrit comme il se doit par les administrateurs ou le Comité d'arbitrage. Et on n'en est pas là, malheureusement, pour le moment.
Quelles sont les motivations pour proposer des sources inadéquates ? Comme je le rappelais dans ce texte en citant Euclide, "ce qui s'énonce sans preuve peut se réfuter sans preuve".
Et la première des motivations est évidemment une conséquence de cette sentence assez définitive. Autrement dit, pour appuyer une opinion, on apporte une preuve ou du moins ce qu'on présente comme tel. Et cela donne quelques passages croustillants pour un observateur extérieur (qui n'est d'ailleurs pas à l'abri de ce genre de procédés49, n'est-ce pas ?) : citations décontextualisées50, effets de manches ratés une fois qu'on regarde avec un peu plus d'intention, présentation de documents inadéquats, douteux ou avérés comme erronés comme sources crédibles51. J'en passe et des meilleurs. Malheureusement, c'est très courant, avec des utilisateurs spécialistes de la chose52, comme d'autres pourraient l'être de thématiques aussi futiles que le jansénisme ou de l'astrophysique53. Enfin disons que pour certains, c'est réellement l'ordre de priorité : proposer la "bonne" source, puis éventuellement connaître la matière traitée.
Une autre motivation, tout à fait similaire à la précédente mais - si l'on peut dire - diamétralement opposée par rapport à la thématique traitée : prouver à tout prix que l'on est compétent dans la matière traitée en proposant des documents ... pas forcément adapté ou contredisant même le propos défendu. Comme la motivation précédente, cela n'a aucun intérêt pour Wikipédia (ni pour aucune encyclopédie ou ouvrage scientifique au sens large).
Troisième motivation, qui contient une combinaison des deux premières motivations d'ailleurs, est la course à l'article labellisé. Rappelons tout d'abord une vérité simple : l'attribution d'un label sur Wikipédia est l'affaire d'un vote par rapport à des exigences affichées, et ne reflète pas obligatoirement un état réel. Inversement ne pas avoir de label n'est pas synonyme d'absence de qualité pour un article54. Pour faire simple, un article ne peut décrocher un des deux labels le désignant à l'appréciation de la foule55 que s'il a au moins l'apparence d'un travail de qualité et présenter des sources en fait partie. Il est alors nécessaire, pour ceux qui estiment nécessaire de décrocher un bâton de maréchal, de construire un article qui s'approche le plus possible des canons émis et donc d'apporter un maximum de documents appuyant son travail : et là, on retombe dans les travers déjà décrits.
Quatrième motivation : faire comme les autres, faire comme les "grands".
Et comme on dit, la route de l'Enfer est pavée de bonnes intentions ... et de mauvaises. Et les personnes défendant un sourçage pour le sourçage devraient y réfléchir à deux fois.

Pour finir
Manipuler les sources (au sens large) requiert donc des précautions dans tous les cas, ainsi que de l'honnêteté et de la rigueur intellectuelle. De plus, l'analyse critique des sources, en termes de qualité et de pertinence, nécessitent bien souvent un niveau de qualification dans la thématique abordée allant au-delà de celle du passionné, et la possibilité de consulter des documents par d'autres moyens que les voies du world wide web ou des bibliothèques municipales de quartier (sans pour autant dénigrer ces dernières bien sûr, leur but principal n'étant pas de servir de fond documentaire). La dimension d'expertise (relative) apparaît dès lors qu'il est question de traiter un sujet du mieux que l'on puisse, sans toutefois préjuger de la valeur des expertises proclamées ... sauf à pouvoir juger sur pièce. C'est d'ailleurs dans la nécessité de présenter des sources pertinentes, fiables et non surnuméraires que le procédé d'écriture collective peut jouer à plein : les apports des uns peuvent être triés, contestés ou approuvés par les autres.

43. Si oui, il est évident que sa place se situerait plutôt dans les sources ...
44. Si il est douteux qu'un article sur, au hasard, la scie égoïne puisse donner un aperçu de son utilisation dans la menuiserie ou la charpenterie de marine par exemple, et de sa place par rapport aux autres outils. Ou, plus simplement, dans le bricolage.
45. Pour reprendre la veine bricolage de la note précédente, je dirais justement que citer un faux documentaire (assumé) comme le film Bricol'Girls d'Alain Chabat n'est pas pertinent dans l'article bricolage.
46. Je sais aussi faire dans la citation banalissime et pas obligatoirement comprise.
47. Et quand la fréquence est élevée, on peut commencer aussi à douter que l'acte soit si involontaire que ça.
48. Et, je le répète, il existe de nombreux cas avérés (et donc certainement plus de cas non avérés encore).
49. Toute référence implicite à certains blogs n'est pas fortuite du tout.
50. Un peu comme si on citait Desproges sans préciser qu'il était un spécialiste de l'humour noir ... Comment, c'est déjà arrivé ?
51. Très courant sur les questions de langues, par exemple, ou pour les sujets sociétaux.
52. Et ça, c'est pour moi un des ratés de Wikipédia, qui est encore corrigeable pour l'instant. Encore faut-il l'admettre.
53. Je plaisante. Enfin pas pour l'existence des spécialistes (souvent auto-proclamés d'ailleurs) des sources.
54. Bien que certaines personnes, à la fois dans et hors Wikipédia, puissent s'aventurer à prétendre le contraire pour appuyer telle ou telle attitude.
55. Enfin, à l'appréciation d'une population restreinte des Wikipédiens. Il en est qui n'en ont pas besoin.

Commenter cet article

roizot 08/05/2009 11:26

c'est trop pourri et trop long!!vous pouvez pas mettre des infos sur sainte manon!!!!!!pas la source!!

Pierrot le Chroniqueur 08/05/2009 12:18



oui oui. Ou non non.



DocteurCosmos 23/09/2008 10:00

Je veux bien effectuer une relecture critique complète du document avant publication officielle.

Pierrot le Chroniqueur 23/09/2008 10:07



Bah, ce n'est qu'une compilation des billets sur les sources ... J'ai d'ailleurs pris en compte ta dernière remarque pour le document final. Sinon, pas d'inquiétude : des relectures sont
prévues.



DocteurCosmos 22/09/2008 17:03

Ok alors pourquoi n'écris-tu pas tout simplement : Le projet en lui-même est plus ou moins rigoureux quant aux thématiques abordées et
sujets développés (interprétabilité des critères et de leur
application). En revanche le choix des sources pour aborder tel ou tel sujet doit être rigoureux et procéder d'une démarche de type expertise.C'est quand même plus clair pour le lecteur, non ?

Pierrot le Chroniqueur 22/09/2008 17:22



Ah tiens, oui ... Je vais y penser pour la version définitive (format pdf).
Ceci dit, au bout d'un moment, on commence à fatiguer : pour donner une idée, le texte complet fait plus de 10 pages. On ne peut pas dire que je n'ai pas travaillé le sujet.

Et, comme je ne le ferai jamais assez, merci encore à mes "sources" pour leurs explications et avis.



DocteurCosmos 22/09/2008 16:12

"A ceci près que l'intervention de la conception que l'on peut avoir du projet d'encyclopédie (et donc ici du cas particulier des
sources) doit être réduite au minimum, le traitement des sources étant peu ambigu, justement."Là ce que je ne comprends pas c'est pourquoi tu adoptes un ton prescriptif.Ensuite je ne comprends pas cette affirmation "le traitement des sources étant peu ambigu" alors que l'ensemble de tes billets sur la question tend justement à montrer/exposer le contraire, non ?

Pierrot le Chroniqueur 22/09/2008 16:21



Justement, non : le traitement (en particulier) des sources doit procéder d'une démarche de type expertise. Ce qui implique immédiatement que le choix se doit d'être rigoureux et, justement,
laisser peu de place à l'improvisation.
Le projet en lui-même l'est moins quant aux thématiques abordées et sujets développés (interprétabilité des critères et de leur application). Choisir des sources pour tel ou tel sujet ne l'est
pas.
Pour prendre un analogie, je comparerais volontiers Wikipédia à un aquarium : certains voient cela comme un grand mélange sans exclusivité et mettront le maximum d'espèces animales et végétales
possibles, tandis que d'autres les restreindront. Mais dans tous les cas de figures, toutes les espèces doivent recevoir les soins appropriés pour assurer une viabilité maximale. Et les excès
sont aussi nuisibles que les pénuries.

En gros : sourcer bien, ce n'est pas faire de la quantité mais de la qualité.



DocteurCosmos 22/09/2008 15:42

Je comprends le début de la phrase mais j'aimerais bien comprendre ce que tu veux dire par cette précision : "comme il est possible de le faire pour les pages écrites
en regard des critères d'admissibilité de Wikipédia".Les "pages écrites en regard des critères d'admissibilité des articles" c'est une périphrase pour dire "article" ?

Pierrot le Chroniqueur 22/09/2008 16:04



Non, pas tout à fait. Plutôt pour dire "fiche" : ce qui est admissible pour les uns ne l'est pas pour les autres. Sans parler de ce qui n'est admissible pour personne mais qui passe au travers
des mailles du filet :).



Darkoneko 22/09/2008 13:43

Répondre à la première question est facile dans le cas d'une écriture à une seule mainHum, sachant qu'on parle de rédaction au clavier, je préfère ne pas savoir ce que l'Auteur fait avec l'autre... :)

Pierrot le Chroniqueur 22/09/2008 13:49



C'est malin. La réponse est pourtant évidente : il/elle boit un café ou attrape de quoi se restaurer. Tu pensais à quoi ?



DocteurCosmos 22/09/2008 13:09

Si je puis me permettre cher Pierrot, quelques passages de ce billet sont confus.Par exemple :"Comme je le disais plus haut, il est tout à fait possible de proposer -
volontairement ou non - des sources soit erronées, soit totalement
fantaisistes, comme il est possible de le faire pour les pages écrites
en regard des critères d'admissibilité de Wikipédia. A ceci près que
l'intervention de la conception que l'on peut avoir du projet
d'encyclopédie (et donc ici du cas particulier des sources) doit être
réduite au minimum, le traitement des sources étant peu ambigu,
justement."

Pierrot le Chroniqueur 22/09/2008 13:15


Moi je ne trouve pas (mais, comme on pourrait dire ailleurs, c'est mon POV). Tu ne comprends pas quoi, exactement ? Si cela peut aider à reformuler ou à éclaircir ...


DocteurCosmos 22/09/2008 12:09

"La dimension d'expertise (relative) apparaît dès alors qu'il est question de traiter un sujet" -> dès lors"je pense que l'introduction de sources problématiques doit être considéré" -> considérée

Pierrot le Chroniqueur 22/09/2008 12:12



Zut ... Il ne faudra pas que j'oublie de corriger tout ça sur la version pdf.
Addendum : corrections effectuées.