Publié par Pierrot le Chroniqueur

On en apprend de belles, en regardant ses aggrégateurs (ici, en l'occurence, Wikio).

Mais que se passe-t-il ?

Une société voit il y a quelque temps créer un article sur elle-même, dans le but, sans doute1 de faire de la publicité. (rappelons que le terme de publicité est d'abord de rendre une chose publique et n'est pas synonyme de promotion). Bon, cela a été fait relativement discrètement en prenant un pseudonyme qui n'est pas le nom de ladite société. C'est normalement formellement interdit, mais on sait comment les règles sont aisément contournables2.

Hélas pour cette société, au lieu d'avoir un joli présentoir publicitaire, l'article est rapidement modifié (en fait dès le début) pour faire apparaître des points qui semblent lui déplaire, ce qui est, du coup, beaucoup moins intéressant pour elle. Conséquence (après quelques guerres d'éditions3) , elle fait appel à un cabinet spécialisé dans la défense de l'image de marque pour redresser le tort qui lui est fait, selon elle.

Deuxième reprise : un utilisateur, portant le nom de ce cabinet, se charge de modifier l'article dans le sens voulu. Et là, c'est le drame. Cet utilisateur se trouve confronté à plusieurs autres utilisateurs chevronnés, qui ont immédiatement compris son petit manège (bon, ce n'était pas très difficile à deviner, vu le nom choisi) et s'évertuent à éviter de transformer l'article en brochure publicitaire.

De très longues discussions n'ayant pas permis d'arriver à un "consensus"4 sur le contenu de l'article, le cabinet décide d'employer l'artillerie lourde, et fait une requête (voir ici - lien fourni par DM) contre la Fondation Wikimédia et la juge (française) décide d'une ordonnance "incitant" Wikipédia à retirer la partie qui ne plaît pas à la société en question et au cabinet qui la défend (on peut voir la chose ici).

Regardons un peu la chose, mais dans une perspective de construction encyclopédique ...

L'histoire semble assez compliquée,  mais, selon moi, elle aurait pu être éviter aisément, ce qui apparaît aussi dans certains propos tenus par des Wikipédiens : si lors que l'article a été créé, il avait été supprimé, en se souvenant que Wikipédia n'est pas destiné à devenir une brochure publicitaire, toute cette histoire ne serait pas arrivée. Il ne faut pas oublier qu'avoir une fiche dans Wikipédia n'est pas un droit. Maintenant, supprimer l'article (ou plutôt le passage en question) passerait pour une reculade de Wikipédia devant une juge5, le conserver dans son intégralité assure une violation d'un jugement.

Au vu de l'article du Post que j'ai cité en introduction, on peut dire que :
  • Un administrateur sur Wikipédia6 et membre du conseil d'administration de Wikimedia France, est étonné. Après tout, il y a un jugement en faveur de Wikipédia sur ce genre de chose (c'est vrai) et les allégations publiées sont indiquées dans la presse (c'est sans doute vrai aussi), qui donnent lieu à des procédures judiciaires non terminées7. Oui mais voilà : il ne semble pas avoir compris que Wikipédia n'est pas le Kompass8, que la presse généraliste n'est pas à considérer comme une source fiable (je vous conseille pour cela de relire quelques considérations sur les sources) pour ce qui se veut être une encyclopédie et qu'il n'est pas juriste, contrairement à Madame la juge dont c'est le métier. Plus quelques petites choses sur les différences entre systèmes judiciaires latins et anglo-saxons.
  • Madame la juge n'a pas - et on ne peut certainement pas lui reprocher - tout à fait compris les mécanismes de fonctionnement de Wikipédia, et à sûrement agi comme elle le devait. Ceci dit, ce n'est pas le propos soulevé par ce blog.
  • Le conseil de Cortix n'a pas non plus compris (ou ne veut pas, mais ça rien ne peut le prouver) quelques règles simples de Wikipédia, et plus particulièrement  l'interdiction de la participation auto-promotionnelle. Par contre, il pose indirectement une vraie question, en disant (je reprends la citation) : "(...) D'ailleurs nous ne comprenons pas l'intérêt que Wikipédia a en publiant cet article sur Cortix. Le problème de Wikipédia, c'est qu'on y trouve de tout."
Voilà que se pose vraiment les limites du contenu, limites définies par avance par les principes fondateurs. On peut en effet légitimement se poser quelques questions :
  • Quelle est la notoriété réelle de cette entreprise de 450 employés ? Attention, je ne parle pas de compétences ou d'honnêteté. Je parle de notoriété au sens de condition d'admissibilité sur Wikipédia. Si on assimile la notoriété au nombre d'affaires judiciaires dans lesquelles on est engagé (à tort ou à raison, ce n'est pas le problème), autant aller éplucher les chroniques judiciaires et autres faits divers pour remplir les pages de Wikipédia.
  • Quelles sont les sources réellement utilisables pour construire une encyclopédie ? La presse n'en est, à l'évidence, pas vraiment une. Mais j'en ai déjà parlé.
  • Est-ce que le filtrage des comptes est assez efficace ? La réponse est non. Quelques pistes pourraient être explorées, et le débat sur l'ouverture à tous se pose.
  • Est-ce que le filtrage des créations de fiches est efficace ? La réponse est également non. Mais là, en plus du débat sur l'ouverture à tous, se pose le débat sur la conception d'une encyclopédie9 qui inclut lui-même celui sur son contenu.
Entre autres ...

Cependant, je me dois de préciser quelques bémols d'importance.
Premièrement, il semblerait que la Fondation Wikimedia, responsable juridique de Wikipédia, n'ait à ce jour rien reçu de la part du juge ou du plaignant. Etonnant, très étonnant. Deuxièmement, selon le site officiel du cabinet (facile à retrouver), ce dernier se présente luttant par tous les moyens contre la diffamation sur la toile. Ca laisse un peu songeur, et on peut aussi se demander si l'intimidation en fait partie. Troisièmement, le document présenté par l'entreprise plaignante semble rédigé à la hâte ... Et certains n'hésiteront pas à se demander si il n'a pas été "légèrement" retouché avant d'être mis en ligne. Enfin bon, il y a un manque global de clarté sur la chose.

Et maintenant ?

Il y a donc quelques Wikipédiens qui ont réagi. Très bien. Attendons que ça se passe, et voyons ce que ça donnera.
Pas vraiment de réaction dans la blogosphère d'opinion ... Ca ne tardera pas non plus, j'imagine.

1. Sans doute ... Enfin bon, comme on dit sur Wikipédia (sauf quand ça arrange bien) : supposons la bonne foi.
2. Très.
3. Ce qui est aussi interdit, bien sûr.
4. Concept très mal compris qui trouve ici encore ses limites.
5. Où plutôt, devant les désidératas d'une société.
6. Son pseudonyme n'est pas difficile à trouver. Mais je ne le fournirai pas dans ce billet.
7. Mais les exemples sont nombreux sur Wikipédia. Je vous laisse les chercher.
8. Gros annuaire de sociétés françaises, pour ceux qui ne le savent pas.
9. Je parle bien d'une encyclopédie.

Commenter cet article

Le concombre masqué 09/10/2008 19:54

Je te suggère de remplacer "la presse n'en est, à l'évidence, pas vraiment une" par "la presse n'en est, selon moi et d'autres wikipédiens, pas une".Parce que la fixation anti-presse je ne la partage pas du tout. Les journalistes de Sud-Ouest sont compétents, il n'y a pas de raison que leur article bref soit truffé de contre-vérités, en tous cas pas plus que le livre du frère de Renaud utilisé pour sourcer l'AdQ (!) consacré à ce chanteur (pour donner un exemple  parmi des centaines de livres certainement pas à la hauteur de la presse de bonne qualité et couramment utilisés pour sourcer Wikipédia).

Pierrot le Chroniqueur 09/10/2008 21:11



Attention ! Je me base sur le travail que j'ai fait sur les sources ... qui n'exclut pas certains articles de presse. MAIS la façon dont elle est utilisée dans Wikipédia n'est pas vraiment
méticuleuse.
Quant au livre du frère de Renaud sur lequel je ne me prononcerai pas en tant que tel (je ne l'ai pas lu), j'aurai déjà un a priori sur l'impartialité de la source ...



GillesC 09/10/2008 15:47

Oui, c'est bien parce que je ne suis pas convaincu de la pertinence et de la fiabilité de ces "sources" tirées de la presse généraliste que j'avais mis mon "sourcées" entre guillemets. Évidemment, on peut s'en servir pour sourcer une annonce de décès (quoique l'actualité sevranesque relativement récente devrait inciter à la prudence aussi sur ce genre d'informations).À propos de l'aspect "remplissage de copies", je me souviens des débats suscités au début de l'année par l'affaire Kerviel sur Wikipédia: fallait-il une fiche consacrée à ce monsieur? Les wikipédiens qui s'étaient exprimés avaient tranché à une bonne majorité en faveur de la conservation de ladite fiche. Bien évidemment, depuis sa création, aucun recul encyclopédique n'est venu contrebalancer les reprises d'informations publiées ici et là dans la presse. Mais cela nous éloigne du sujet...

Pierrot le Chroniqueur 09/10/2008 16:11



Hélas, je n'en suis pas si sûr ... Enfin, la réforme des pages à supprimer, c'est un des serpents de mer de Wikipédia. Si ça te dit d'en parler, n'hésite pas à le faire : mes colonnes peuvent
s'ouvrir très facilement :).



GillesC 09/10/2008 12:13

En me brossant les dents ce matin, je me demandais ce qu'il faudrait faire si la page était supprimée, puis recréée dans la foulée par, par exemple un Québécois. Parce que j'ai du mal à saisir comment "on" pourrait se retourner contre l'action d'un internaute non-Français agissant sur un serveur hébergé aux États-Unis.Maintenant, sur le fond du problème, il me semble que cette entreprise ne remplit pas les critères d"admissibilité. En tous cas aujourd'hui. Parce que cette décision peut être montée en épingle (quitte à lui donner plus de poids qu'elle n'en a...) si quelques journalistes sont en panne de marronniers. Et ladite société pourrait alors, par ricochet, devenir assez connue dans les journaux pour avoir une fiche sur Wikipédia. "Sourcée" bien évidemment avec force dépêches et coupure de presse généraliste.

Pierrot le Chroniqueur 09/10/2008 13:52



Tout à fait. Ceci dit, si l'on considère un peu la problématique des
sources, on se rend compte que la presse généraliste n'est pas considérée comme vraiment fiable. De fait, il y a une sorte de confusion entre notoriété réelle et remplissage de copies, qui
est relativement courante sur Wikipédia, au détriment de son image et de son objectif.
J'y reviendrai certainement puisqu'il y a toujours à dire sur ce sujet.
Quant au problème de la recréation, et plus largement des compétences juridiques nationales ... C'est une bonne question.



anon 09/10/2008 10:11

Avez vous consulté l'historique de l'article avant se supputer qu'il avait été créé par la société dans un but publicitaire ? Il suffit de lire la première version pour se délecter du croquignolesque de cette théorie.

Pierrot le Chroniqueur 09/10/2008 10:30



Uh uh uh :). La réponse est : oui. Pourtant, j'ai laissé passer ça. Je vais mettre ça sur le dos de mon stagiaire qui n'existe pas.
Mauvaise formulation donc. Cela m'apprendra à vouloir faire un peu d'ironie et de me concentrer plutôt sur d'autres choses, et cela entraîne aussi mes excuses pour cette bévue, et leur
correction.

Moralité : ne pas faire trente-six choses à la fois.

Ah, dernière chose. Je ne "suppute" pas grand chose, en général. Cette théorie est aussi "croquignolesque" que ce que je suis sensé supputer, justement.



DM 09/10/2008 09:54

C'est une ordonnance sur requête, procédure prévue aux articles 493 et suivants du nouveau code de procédure civile. La distinction avec une plainte est importante. Une plainte, ça veut dire qu'une personne dit avoir été victime d'actions illicites d'une autre personne. Là, personne ne dit que Wikimedia Foundation a agi dans l'illégalité, ni même qu'elle ait lésé quelqu'un, encore moins qu'elle ait commis une infraction.

Pierrot le Chroniqueur 09/10/2008 09:57



Donc il s'agit d'une requête. Je te remercie, je vais "corriger" la chose.



Evitons les représailles 09/10/2008 09:52

Peut être que l'analyse de Marc Mongenet sur le bistro mériterait plus d'attention que toutes les réactions offusquées ainsi et surtout que l'agression systématique menée par Bapti et suivie par d'autres.Ils feraient d'ailleurs bien de prendre garde. Certains propos, dont celui de déclarer dans un espace public qu'une société produit des faux est un délit.Et si un utilisateur blanchissait la page, je conseillerais vivement à celui qui le reverterait de ne pas vivre en France.Mais vous pouvez pavoiser. Aucun soucis en ce qui me concerne.

Pierrot le Chroniqueur 09/10/2008 09:56



Vous pouvez éclaircir votre propos ? C'est très nébuleux, et je n'ai pas tout saisi, je le crains.



DM 09/10/2008 08:26

Attention à la confusion juridique!Une « plainte » c'est en matière pénale : une personne affirme avoir été victime d'une infraction, et attend du ministère public qu'il recherche et poursuive les coupables (ou souvent aussi n'attend pas cela et veut seulement un justificatif pour son assurance...).Là, on a affaire à une procédure civile (493NCPC). C'est totalement différent. Cortix ne prétend nullement que Wikimedia les a lésés, et encore moins que Wikimedia a commis une infraction.Je sais bien que les journalistes sont souvent infichus de faire la différence entre une procédure civile et une procédure pénale, mais les bloggueurs ne sont pas obligés de tomber à leur niveau!

Pierrot le Chroniqueur 09/10/2008 09:06



Je ne suis pas un spécialiste du droit ... Je plaide donc la bonne foi. Ceci dit tu ne m'as pas donné l'appelation exacte de la chose, ce qui me rendrait service pour corriger mon  illet (ce
que je viens de faire après la remarque de Korrigan, qu'au passage j'avais fait hier à quelqu'un : le honte).



Darkoneko 09/10/2008 07:20

hmmm le doc est donc vrai. Mais ça n'exclue pas la possibilité que tu as mentionné, à savoir une retouche du document de leur part (il faudrait un original pour comparer exactement)

Pierrot le Chroniqueur 09/10/2008 09:04



Certes. Supposons la ... bonne foi ?



Passant qui passe 08/10/2008 23:33

Il y a des "fiches" sur WP maintenant? Ce type de vocabulaire était naguère réservé à ceux qui voulaient mettre la "fiche" de leur groupe/société/maman.

Pierrot le Chroniqueur 09/10/2008 09:03



Toi, tu n'as pas lu l'excellent glossaire (encore inachevé) de Pierrot :).
Lettre F, comme fiche. Pour la petite histoire, celà vient d'une appelation utilisée par J.-M. Morandini à l'époque où il eut un différent sur le contenu de la page le concernant sur Wikipédia.



Korrigan 08/10/2008 23:22

"la juge décide de condamner Wikipédia" : il s'agit d'une ordonnance de référé, pas d'une condamnation. L'ordonnance permet justement d'attendre le débat et la décision.

Pierrot le Chroniqueur 09/10/2008 09:00



Exact. Ma plume a ripé, si je puis dire ... Je corrige. Merci de ta remarque.



Darkoneko 08/10/2008 22:21

Je me demande si quelqu'un a été vérifier l'authentité du doc.

Pierrot le Chroniqueur 08/10/2008 22:28



Disons que le journal en ligne (the post) dit avoir interrogé la juge qui aurait rendu l'ordonnance. Donc, c'est possible.