Publié par Pierrot le Chroniqueur

Contribuer à Wikipédia (ou autre projet similaire de la Wikimedia Foundation, (WMF) et d'ailleurs plus généralement sur le net), c'est agir sous pseudonyme, souvent confondu avec un identifiant, même si celui-ci correspond parfois à une identité réelle1. Et qui dit pseudonyme, dit anonymat. Tout relatif, cependant. J'aimerais donc en parler un peu ici (à nouveau), sans toutefois prétendre à l'exhaustivité sur le sujet. Mes lecteurs me feront, je l'espère, l'amabilité de ne pas m'en tenir trop rigueur.

Pseudonymisation
Le premier véritable acte de participation active (ou voulu comme tel) à Wikipédia, c'est de s'inscrire, et donc de créer un compte. Et lorsque l'on effectue cette démarche, comme pour de nombreux sites internet, il y a constitution d'un identifiant (ou login), et d'un mot de passe associé. L'identifiant, sur Wikipédia, sert aussi de pseudonyme au premier abord2. Ce qui est aussi intéressant, c'est qu'il sert aussi d'identifiant sur les autres projets de la Wikimedia Foundation, maintenant que la fonctionnalité SUL est activée : c'est une démarche de guichet unique, si je puis dire, qui permet d'alléger certaines lourdeurs que les anciens ont connues. On ne va pas s'en plaindre.
On constitue alors une chaîne à trois maillons simple : personne réelle - filtre de connection - compte wikipédien. Le cas le plus simple, mais qui peut vite se complexifier. On peut déjà y ajouter un quatrième maillon, la signature, qui prévaut souvent3 sur l'identifiant comme pseudonyme. Sur d'autres média que Wikipédia (comme over-blog, d'ailleurs) c'est systématiquement le cas : tout est une histoire de fonctionnement. Ainsi, monsieur Jean Martin pourra choisir comme identifiant4 John-Miguel Morbach et signer JMM.

Deux points "techniques" (pour Wikipédia et les autres projets de la WMF) essentiels :
  • il est possible de changer d'identifiant pour un compte ... identifié. Cela relève des outils "bureaucrate". Et cette manipulation n'intervient ni en amont (identification de la personne réelle) ni en aval (contributions modifiées ou autre) du maillon "filtre de connection". Et ne permet en aucun cas de collecter quelque donnée que ce soit, y compris le mot de passe du compte en question.
  • on peut considérer qu'il existe un maillon intermédiaire (une sorte de 1 bis) entre la personne réelle et le filtre d'identification. Il concerne tout ce qui est identification informatique (ce qui permet, en gros, à la personne réelle de se connecter via un fournisseur d'accès à Wikipédia). A ce niveau, seuls les vérificateurs d'adresses IP peuvent faire le lien entre un pseudonyme et une adresse IP (ou plusieurs). Ce qui n'indique en rien l'identité réelle d'une personne, du seul ressort du fournisseur d'accès internet, (FAI) normalement. Et même pas celle de la machine utilisée, d'ailleurs.
Ces points techniques ne sont pas une généralité, loin de là, sur la toile. Dans énormément de cas, même les adresses IP de simples visiteurs peuvent être identifiées ... Internet n'est pas franchement le paradis des anonymes.

Après cette présentation brève du cas ... normal, passons à la suite.

Pseudonymisation et contenu de Wikipédia
La pseudonymisation des contributeurs est à la fois, à mon sens, un point fort et un point faible de Wikipédia. Développons un peu (mais juste un peu), en ne considérant que l'utilisation ... normale et non pas ses détournements  :
  • point fort : bien que Wikipédia ne soit pas une démocratie (ou plutôt, ne doive pas adopter un comportement démocratique, ce qui est légèrement différent), il est évident que l'égalité devant la contribution - et non le "Wikilove" concept très partial et permissif sur lequel il faudra que je revienne - doit dans un premier temps être appliquée. Ainsi, un pseudonyme aussi ridicule que Zigouipouic9105 peut cacher un spécialiste des acariens contribuant dans ce domaine., et un amateur éclairé n'est pas obligé de justifier d'un nom ronflant pour apporter un bon contenu au regard des principes fondateurs de Wikipédia. Pas besoin non plus de justifier de ses prétentions. De plus, l'emploi d'un pseudonyme permet de déconnecter la vie virtuelle de la vie réelle, ce qui peut s'avérer bien utile dans certains cas (les "connaisseurs" savent à quoi je pense).
  • point faible : les mêmes que précédemment, en inversant quelques propositions. Pour prendre un exemple connu, Alain_r prétend être chercheur en astrophysique au CNRS dans son profil utilisateur (et donne une identité réelle), ce qui est vrai. Cependant, il aurait très bien pu s'agir d'un usurpateur, ce qui est tout à fait réalisable. C'est une des raisons pour lesquelles, d'ailleurs, l'emploi d'un pseudonyme correspondant à l'identité réelle est très fortement déconseillé.
Dans l'optique de Wikipédia, le vrai point noir est donc que le spécialiste n'est pas obligatoirement identifié et identifiable en premier abord ... Mais cela peut relativiser la position d'autorité - réelle ou pas - qui peut être revendiquée à bon (ouf) comme à mauvais (argh) escient6, dans le processus d'élaboration de contenu.
De fait, la fiabilité de l'utilisateur derrière un pseudonyme pour la création de contenu se fera à la longue ... On pourra en reparler, d'ailleurs.

Limites de la pseudonymisation sur les projets WMF
J'en ai déjà touché quelques mots dans de précédents billets, mais je vais tenter de résumer un peu. les limites (ou détournements), qui peuvent être énoncées. En voici quelques-unes :
  • usurpation de qualités : un cas "célèbre" dans la sphère wikipédienne (anglophone) est l'affaire Essjay, qui se prétendait théologien. Il paraît qu'il fut démasqué lors d'un débat âpre et sévère sur l'influence janséniste dans la sculpture sur bois au XIXe en Papouasie-Nouvelle-Guinée par une wikipédienne francophone bien connue. Mais je pense que ce récit est apocryphe, comme tant d'autres. Une version moins connue mais sans doute plus vraisemblable est qu'on lui aurait demandé ses diplômes pour une embauche ... Plus prosaïquement, il est facile de prétendre et de noyer ses contradicteurs sous des références qui peuvent s'avérer complètement fausses. Mais j'en ai déjà parlé dans mon billet en quatre parties sur les sources, entre autres.
  • usurpation d'identité : plus embêtant, dans un sens, mais facilement solvable grace à une procédure standard de blocage de compte identifié comme tel.
  • pseudonyme insultant : du genre "Pierrot le Chroniqueur est un gros naze". Pas que cela soit très fin (au contraire), mais c'est le jeu de certains petits plaisantins. En général, les bureaucrates se font un plaisir de renommer le compte ...
  • faux-nez : l'utilisation détournée la plus courante à mon avis de la pseudonymisation, qui consiste à ouvrir plusieurs comptes dans des buts en général peu en accord avec la finalité de Wikipédia (ou des autres projets WMF). La pseudonymisation est utilisée alors comme paravent pour effectuer un acte que l'on ne veut pas imputer au compte "principal".
Pourquoi parler de limites dans ce cas ? Parce que la pseudonymisation, dans un projet tel que Wikipédia, est pour moi synonyme de la création d'un avatar, un alter-ego permettant de construire grâce aux interactions développées au sein de l'encyclopédie tout en protégeant sa vie privée (ce qui est important). Et qu'en tant que tel, j'ai beaucoup de mal à percevoir l'intérêt de vouloir se parer des vertus que l'on a pas. On le voit déjà trop (de manière non consciente peut-être), en application du fameux seuil de Peter7.

Les exceptions à l'anonymat (relatif) du pseudonyme
En fait il y en a trois (sauf si j'en ai oublié une ou deux). Deux volontaires, une autre beaucoup moins. Les voici :
  • Révélation volontaire (comme je l'ai indiqué plus haut) "spontanée", à un cercle plus ou moins restreint. Par exemple lors d'une wikirencontre ...
  • Révélation volontaire pour validation d'un mandat (steward ou CU, par exemple)
  • Révélation (partielle ou entière) par un tiers, condamnable. Et souvent reprise avec gourmandise par certains sites, prouvant à posteriori l'intérêt de l'anonymat ...

Pour finir, entre le pseudonyme et l'anonymat ...

il ne faut pas tout confondre ... Le fonctionnement de Wikipédia permet d'être quasi-anonyme (seul le FAI pourrait lever réellement l'anonymat sans que l'utilisateur intervienne d'une façon ou d'une autre - et a priori dans le respect de la législation en vigueur). A l'utilisateur de faire en sorte de le rester !

1. Il va de soit que la question du recouvrement entre l'identité réelle et la personne agissant sous le pseudonyme n'est pas forcément avérée. Un blogueur que je propose dans mes liens en avait parlé, lorsqu'il avait testé Knol, ou Larousse, je ne me souviens plus trop.
2. En fait, le pseudonyme est plutôt donné par la signature, ce qui peut constituer quelques soucis dans certains cas.
3. Mais pas toujours, du fait des historiques de pages.
4. Ou login.
5. J'espère que ce pseudonyme n'est pas pris ... Sinon, c'est une coïncidence malheureuse. Tiens d'ailleurs, on pourra aller consulter une petite liste à ne pas utiliser ...
6. On connait des exemples nombreux. Et qui ont leur adeptes, en plus.
7. Je vais sûrement y revenir, tant je trouve la blague drôle.

Commenter cet article