Publié par Pierrot le Chroniqueur

Il y a bien bien longtemps1, j'avais écrit un billet sur les règles de Wikipédia où je présentais le mode d'application des règles et autres décisions. Un vrai système chaotique, d'où il est vraiment étonnant de voir émerger des choses correctes (pour reprendre le titre du blog de Popo le chien2). Et beaucoup moins du grand n'importe quoi. En fait, les évènements de ces derniers jours3 m'ont permis de saisir une perche tendue dans une conversation du bulletin des administrateurs. J'y ai pu voir ressortir la fameuse "règle" d'interprétation créative des règles de Wikipédia.

De l'interprétation créative des règles

Il s'agit presque du mal absolu sur Wikipédia, dans le fond. J'exagère un peu, mais à peine. Pourquoi ? Parce qu'en tant que principe fondateur5, elle permet de contourner - et ce n'est pas une impression isolée - tous les principes fondateurs et règles communautaires (y compris elle-même, d'ailleurs, ce qui n'a pas fait sourciller), sous le seul prétexte de l'interprétation libre et, pire encore, "créative". Oui mais voilà ... Son statut même de principe fondateur (non original) n'est pas vraiment issu d'une consultation communautaire : c'est ce que faisait d'ailleurs remarquer Phe dans une de ses interventions :
De l'interprétation créative des règles n'est pas un principe fondateur ou plutôt il l'est devenu assez magiquement il y a quelques temps [1] - phe 25 octobre 2008 à 14:27 (CEST)
En somme, c'est une sorte d'interprétation créative du fait qu'une modification fondamentale nécessite un aval communautaire, une décision anticipée pour le moins sur une éventuelle approbation. Éventuelle, mais pas forcée. Mais revenons au corps du délit.
Plus bizarre encore, il n'existe aucune version en français de la règle sur la page : seulement deux traductions, l'une de l'allemand, l'autre de l'anglais. C'est dire si cette page correspond à un pilier fondateur ...

Une idée pas si mauvaise, des conséquences néfastes

Le concept d'interprétation créative est basé sur un bon sentiment : permettre l'évolution (positive) de Wikipédia désuètes ou inappropriées, à la condition expresse que ladite évolution soit consensuelle6. Et là, c'est le drame.

L'interprétation libre des règles ou critères permet de fait essentiellement de contourner celles qui existent (et qui peuvent comporter leurs propres contradictions afin de ne pas offenser les gens, pensez-vous). Pire, elle permet de contourner également les principes fondateurs (je sais que c'est un argument de suppressionniste, et je l'approuve sans réserve, malgré ça7) : ainsi, dire que Wikipédia est une encyclopédie implique évidemment que tout un tas de choses n'ont pas à y être intégrées, etc. D'ailleurs, le cinquième pilier tel qu'il est écrit sur la page des principes fondateurs n'indique en rien cette fameuse interprétation créative des règles, mais juste qu'il ne faut pas avoir peur de se tromper8. C'est très différent. En gros, l'interprétation libre n'est pas forcément synonyme d'interprétation cohérente, et encore moins de respect de l'esprit des choses. Et quand on connaît les tensions existantes dans Wikipédia sur certains points (en particulier sur sa nature même), on se dit que l'on prend beaucoup de risques.

Appréhension que vient renforcer l'utilisation de l'adjectif créatif. Parce que non content de pouvoir délivrer une interprétation tendancieuse, ça pourrait être encore mieux si on lui donne une dimension artistique, ou spectaculaire, j'imagine. Un peu comme une réinterprétation d'un classique par Julien Doré ou Marylin Manson, ce genre de chose. Ca peut être drôle à voir, mais contrairement à ces chanteurs qui feront faire à leurs maisons de disque quelques rentrées, ce n'est pas forcément très rentable en terme de production et de qualité de contenu, et encore moins en terme de temps pour les utilisateurs. Un exemple concret ? Cherchez du côté des arbitres, par exemple. Mais on a aussi l'exemple des pages à supprimer, des prises de décisions orientées, des créations de projets très spécifiques ... Le choix est vaste, l'entropie aussi9.
En fait, il est très intéressant de voir que l'objectif initial de facilitation couplé au bon sens a été totalement retourné sous des prétextes fallacieux et, disons-le, stratégiques (souvent tournés en querelle entre les anciens et les modernes, si on veut). J'ai l'impression que c'est un trait de personnalité très ... francophone.

Et donc ?
Et donc je suggère aux apprentis-sorciers (en fait toujours les mêmes) soit de lire très attentivement les textes originaux, et incidemment de ne pas croire leurs contradicteurs incapables de le faire aussi, et d'enfin s'en tenir à l'esprit de cette ... recommandation10, soit de faire comme si elle n'existait pas ... Et donc de respecter enfin les principes fondateurs.

1. A long long time ago, in a galaxy far away ... Pardon, je m'égare.

2. Dont je conseille toujours la lecture, au passage.
3. Qui m'ont vraiment agacé, et sur lesquels j'ai écrit un truc ... Et je ne sais pas si ça vaut la peine de le publier : poil à gratter, oui, pyromane4, pas trop. Il y a des gens bien plus doués que moi pour ça.
4. Ne pas faire de lapsus.
5. Ou pas.
6. Bizarrement (ou pas), le concept de consensus est l'un des plus dévoyés sur Wikipédia. Ou plutôt, le concept d'absence de consensus, si l'on y réfléchit bien.
7. Ou à cause de ça ? Non, juste parce que je trouve ça vrai.
8. Mais attention, pas de le faire exprès.
9. Un de mes lecteurs m'a fait remarquer discrètement l'autre jour que le terme n'est pas forcément synonyme de chaos. Mais ici, on me pardonnera le racourci rapide.
10. Je parle évidemment de la page. Pas de ce billet, qu'ils ne liront pas j'imagine.

Commenter cet article

Evitons les représailles 02/11/2008 06:42

Ben oui... Evidemment, quand on est incapable de convaincre avec un dialogue équilibré au sein des pages de discussions de wikipédia, on crée un blog pour un peu se libérer de ses frustrations. C'est tellement humain mais une telle preuve de médiocrité. Comme la super diatribe sur le sourcage. Quelle pitié

Pierrot le Chroniqueur 02/11/2008 13:25



Et sinon ? Il y a encore plus médiocre : venir faire des petites attaques minables en commentaire de blog.
Au fait, je te conseille vivement de lire : diatribe. Ca remettra tes idées en place.

Mais il est vrai qu'on est loin de, je cite, "convaincre avec un dialogue équilibré au sein des pages de discussions de wikipédia" ici, et même des pages de commentaire. Pour l'instant, je ne
vois que des affirmations gratuites et, disons-le, mensongères.
Et j'enfoncerai facilement le clou en te rappelant que tu ne sais absolument pas qui je suis.

Sur ce, à la prochaine :)



Passant qui passe 01/11/2008 13:28

Tu es à côté de la plaque là, désolé. Comme le signale la page des principes fondateurs aussi bien en français qu'en anglais (http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Principes_fondateurs et http://en.wikipedia.org/wiki/Wikipedia:Five_pillars), IAR s'exprime comme ceci: "Wikipédia n'a pas d'autres règles fixes que les cinq principes fondateurs énoncés ici." ou plus clair, en anglais (trad.): "Wikipedia n'a pas de règles fixes autre que les 5 principes énoncés ici."Ce qui signifie clairement que (1) IAR ne permet pas du tout de contourner les principes fondateurs et (2) IAR est une application du principe fondateur qui est que lorsque ceux-ci sont en jeu, ils prévalent contre la règle.Ce qui ne permet évidemment pas de faire n'importe quoi, puisque IAR ne permet pas de contourner les principes fondateurs, et par exemple pas de contourner "Wikipédia suit des règles de savoir-vivre", qui contient notamment la règle du consensus, l'interdiction des guerres d'édition, etc.

Pierrot le Chroniqueur 02/11/2008 13:19


Pas vraiment.

Déjà, les faits prouvent au contraire que les règles ne sont pas appliquées. Il suffit de lire les pages à supprimer.
Ensuite, les règles de savoir-vivre ... Disons que plus je les vois avancées, plus j'en ris. Actuellement, elles ne sont pas non plus appliquées avec bon sens. Il suffit de voir la fameuse "ne
mordez pas les nouveaux" qui est détournée, le consensus mieux vaut ne pas en parler tant sa géométrie est variable, les guerres d'édition, je dirais ça dépend de qui est impliqué.
Non, là, franchement, je dirais que tu fais preuve d'un optimisme béat.