Publié par Pierrot le Chroniqueur

Comme je le dis assez souvent, je suis depuis pas mal de temps sur Wikipédia. L'une des choses que j'ai pu constater - et c'est aussi un point de réflexion que j'ai souvent abordé lors de discussions autour de boissons plus ou moins alcoolisées dans des endroits plus ou moins recommandables1 - c'est la tendance lourde à intégrer de plus en plus de machins à paramètres ou automatisés dans les articles, de manière plus ou moins pertinente. Un truc qui fait râler certains vieux de la vieille, et des jeunes de la jeune aussi.

Brève description à suivre.

Modèles, bandeaux, infoboxes et tout le bazar.
Concentrons-nous seulement sur les fiches et articles. Le reste n'est pas très intéressant dans notre optique (quoi que ...).
Une page de l'espace principal est, à la base et a priori, un texte plus ou moins long (ou trop long, mais alors on dit que c'est un article sur le Jansénisme et on est excusé(e)) qui contient des liens dits internes2 et des liens dits externes redirigeant sur des sites supposés d'intérêt(s). Ces derniers, quand ils ne pointent pas des sources, se doivent de ne pas être en trop grand nombre. Jusque là, pas de souci.
Cependant, il est possible, dans Wikipédia, de faire appel à des raccourcis spécifiques permettant de produire telle ou telle mise en page, ou de faire appel à tel ou tel contenu prérédigé3. Par exemple, pour les appels de notes - ça, c'est pas mal - qui restent dans le cadre du texte, ou pour la création de tableaux, ce qui peut aider le débutant dans l'exercice de rédaction. Mais il y a d'autres choses, (beaucoup ?) moins indispensables mais qui sont cependant à l'heure actuelle monnaire courante. Les voici :
  • modèles (divers et variés, comme par exemple les palettes de navigation).
  • bandeaux (des modèles spécifiques pour indiquer certaines choses)
  • infobox(es) (souvent des combinaisons de modèles)
Les bandeaux.
Les bandeaux sont des modèles spécifiques, assez simples en général, qui permettent d'indiquer (plus ou moins bien) dans quel discipline peut se ranger un article ou une fiche en particulier en le reliant à un portail dédié. On apposera un bandeau astronomie sur un article sur les pulsars, un bandeau psychologie sur un article traitant du  test de Rorschach et ainsi de suite, rien n'interdisant une combinaison de plusieurs d'entre eux. En général, ils sont sobres, et en fin de pages. Et ne sont pas utilisés dans toutes les versions de Wikipedia (en particulier, dans la version anglophone ...), car ils font, il est vrai, un peu double emploi avec le système des catégories4.

Infobox(es)
Sous ce mot-valise à forte inspiration anglophone se cache ce qui peut aujourd'hui constituer l'un des gros points noirs de Wikipédia. En fait, il s'agit souvent de donner des grandes lignes (réelles ou supposées) des  sujets abordés. Cela peut être effectivement pratique, mais quoi qu'il en soit, cela pose quelques questions qui font enrager certaines de mes connaissances. Si il est vrai que certaines d'entre elles sont évidentes comme par exemple une date de naissance ou une nationalité (encore que ...), d'autres le sont beaucoup moins : influences de tel ou tel écrivain ou artiste divers, propriétés physiques de tel ou tel produit, ou autre ... Ainsi, il est parfois extrêmement malaisé, voire impossible, de remplir tous les champs disponibles dans une infobox.
Encore que, il faut aussi savoir le faire. Ce que mêmes certains Wikipédiens expérimentés ne sont pas capables de faire (car la communauté wikipédienne n'est pas exclusivement constituée d'informaticiens). On ne va pas non plus leur reprocher : ils sont venus pour écrire une encyclopédie (normalement), pas pour écrire ou déchiffrer du code ...

Modèles divers et variés.
J'aurais pu terminer ma description par ça, puisque finalement c'est la catégorie la plus peuplée. Et c'est d'ailleurs ce que je fais. Comme je le disais, il y a des modèles parfois intéressants - ceux qui, par exemple, mettent en forme des références, ou ce genre de chose, ou des palettes de navigation "simples" (qui recensent par exemple les articles principaux d'une série dont fait partie l'article pour tel ou tel propos), mais d'autres frisent la bêtise pure et dure. Je pense en particulier au modèle de navigation entre villes voisines, ou aux utilisations  "spéciales" des modèles dédiés aux successions (dynasties).

Continuons ...
Résumons. J'ai indiqué l'existence de modèles utiles pour la rédaction d'articles, d'autres inutiles voire nuisibles, et encore beaucoup entre les deux. Je pense également qu'une grande partie des modèles utilisés sont rebutants pour le contributeur lambda ou pire répulsifs en raison de leur complexité. Rajoutons une dernière chose, non négligeable : les modèles "détournés" au profit d'une conception particulière quelconque (ah, l'utilisation pour le "plus jeune prisionnier politique" ... un vrai poème).
Tout cela fait plus que m'interroger. Non sur l'utilité de certains modèles (indéniable), mais sur leur nombre et leur imposition dans la rédaction des pages. Cela se fait souvent au détriment d'une certaine simplicité dans l'écriture des articles. Et d'ailleurs, comme pour d'autres choses, je me pose pas mal de questions sur l'utilisation "ludique" des possibilités du logiciel Mediawiki dans le cadre de Wikipédia. Il me semble d'ailleurs avoir vu ce genre de choses soulevées récemment, d'ailleurs. Aussi, je souhaiterais que les Wikipédiens se posent justement cette question lorsqu'ils se lancent dans une création de modèle : est-il réellement utile ?


1. Oui, toi aussi tu peux avoir Pierrot le Chroniqueur en tournée chez toi ! C'est plus fort que la Star Ac', plus audible que Vincent Delerm et moins cher que Madonna.
2. Ceux qui permettent la navigation dans Wikipédia, et de relier en quelques cliques des articles très proches ... ou très éloignés. Popo en a parlé il y a peu. Une vraie incitation à la flânerie dans le cyberespace.
3. Je simplifie un peu, parce qu'en réalité, cela peut être plus complexe avec des sombres histoires de modification des codes du site ...
4. Un système très intéressant ... Lorsqu'il est utilisé correctement, ce qui n'est pas toujours le cas.

Commenter cet article

boubou 27/11/2008 09:56

coucou une trace de mon passage sur ton blog, bocou de texte je reviendrais lire plustard  bonne journee boubou

Pierrot le Chroniqueur 27/11/2008 10:02



Salut :) Et bienvenue sur mon blog !



Poulpy 17/11/2008 11:20

J'aime beaucoup les infoboxes (et je m'en sers, si si, et considère même que c'est un élément de navigation important), mais il faut quand même reconnaitre que ça plombe terriblement la simplicité d'un article.Et je ne parle même pas du code nécessaire à la création d'une infobox. Là, ça tient de l'alchimie cabalistique.C'est commage, parce que les infoboxes sont apparues spontanément dans les articles dès les premiers temps de Wikipédia (sous forme de tableaux directement insérés dans les articles, c'était atroce), signalant à mon avis une demande forte pour ce genre d'outil. À mon sens, ce que ça met surtout en évidence, c'est une limitation très forte du logiciel faisant tourner Wikipédia : ce n'était pas prévu à sa création et personne n'a réfléchi depuis sur la question.

Pierrot le Chroniqueur 17/11/2008 20:44



Hélas (ou pas). Effectivement, je suis d'accord avec toi sur la mise en évidence ...
Après, je suis contre l'infoboxisation pour tout et n'importe quoi.



Rhadamante 16/11/2008 17:36

Pour la dernière proposition je dirais que je n'ai pas donné d'avis définitivement positif pour toutes les infobox Moi  (cf ta première phrase sur le paragraphe concerné).Je ne sais pas qui était ton interlocuteur, mais je sais qu'en temps que chimiste à mes heures perdues, l'essentiel des information que je souhaite trouver sur telle ou telle espèce se trouvent dans la chimiebox, et c'est un grand progrès de les avoir directement sous les yeux plutot que de devoir farfouiller dans tout l'article, pour en plus parfois se rendre compte qu'elles n'y sont tout simplement pas (donc grosse perte de temps dans cette optique). Et je dirais que nous ne sommes pas les pionniers de ce genre de synthétisation de l'information, loin de là (ce qui peu montrer que de faire ça n'est pas forcément farfelu).Après dire que les infobox se justifient pour tout et nimporte quoi, c'est un pas que je ne franchirais pas, puisque, justement, je ne m'occupe pas de tout et nimporte quoi

Pierrot le Chroniqueur 16/11/2008 22:21



Eh eh eh. Nous sommes d'accord.
Et j'aurais plutôt du dire interlocuteurs.



Rhadamante 16/11/2008 15:32

Beaucoup de généralisations hatives sur les infobox à mon humble avis.Pour avoir partipé à la mise en place dernièrement d'une nouvelle version d'une infobox (la nouvelle chimiebox), je peux dire l'exact contraire de ce que tu écris. Si le code de l'infobox en elle même peut paraitre aride, il n'est pas demandé au contributeur d'y mettre les doigts.  Au contraire, avec en plus la page d'aide de l'infobox, celle-ci est très facile à mettre sur une page. De plus les champs non remplis  n'apparaissent pas sur le rendu final.Enfin, pour ce genre d'articles l'infobox est largement un plus: regrouper toutes les informations dont on peut avoir beson rapidement (densité, masse molaire, formule, phrases de risque...) dans un seul tableau, plutot que d'aller les chercher au fil du texte plus ou moins n'importe où.Après comme tout modèle, il paut y avoir des abus, mais ce n'est parce qu'il peut y avoir des abus, que les infobox c'est le MAL

Pierrot le Chroniqueur 16/11/2008 16:19



Euh, justement, j'ai écris en partie cet article parce qu'on m'avait parlé de cette fameuse infobox chimie à l'époque, en émettant de sévères réserves. Je n'ai pas vraiment regardé son
développement postérieur à mes échanges sur le sujet (ça commence à vraiment dater), j'en conviens, mais mon interlocuteur ne visait pas tant les informations apposées que cet esprit de
cataloguage.

Cependant, je renverse ta dernière proposition en disant : ce n'est pas parce que certaines infoboxes marchent que c'est le BIEN. En particulier, j'ai beaucoup de mal avec les infoboxes apposées sur les pages d'écrivains, qui se justifient beaucoup moins que celles apposées à un produit
chimique, et pas seulement ... Je réitère donc ma demande (à audience restreine, je pense) à une grosse réflexion sur la pertinence de la création d'infoboxes (et de modèles, généralement).