Publié par Pierrot le Chroniqueur

Ou je fais une sorte de lettre ouverte à ma plus grande lectrice. Ou pas.

Dans les commentaires de son billet (qui s'est vu ajouter quelques lignes, d'ailleurs), on a pu lire (enfin je me base surtout sur une intervention) un tas de choses. Je vous en livre quelques unes.

Creusons !
Quand vous faîtes des articles sur moi, vous devriez signer Furax,  Wikirigoler.
Signer Furax ? Allons bon, voilà qu'Alithia confond Francis Blanche, ma petite personne et mon blog en une seule phrase. Plus sérieusement, encore faudrait-il que je sois furieux. Je suis juste, comment dire, apitoyé et ... hilare.

Enfin dans cet article vous vous plaignez que je ne vous publie pas. Faux. Je vous ai toujours publié.
Faux et vrai à la fois. Faux, car sous mon nom de plume, cela fait bien longtemps que ce n'est plus le cas. Vrai, car je me suis "amusé" plus d'une fois (j'ai un côté joueur).

Vous protestez que je ne laisse pas Jean-no enfoncer le clou encore et encore après qu'il ait tenu ici des propos à teneur légèrement déplaisante pour les juifs, aux sous-entendus antisémites, puis encore des propos à teneur négationniste. Je n'ai pas à publier les options de ce genre, cela va de soi. Je ne le publie pas pour cette raison évidente.   Normal. Et logique,  je suis responsable de ce blog et je n'y tolère pas les dérives antisémites que, par ailleurs, je dénonce sur wikipedia.
Comme vous le savez sûrement (vous prétendez à l'omniscience, me semble-t-il), chère Alithia, il existe des lois en France qui punissent l'apologie du racisme et le négationnisme. Allez porter plainte contre Jean-No, vous avez son identité qu'il n'a jamais caché. Vous devriez gagner tout procès haut la main. Oui mais voilà, il existe un délit de dénonciation calomnieuse ... C'est bien dommage. Par ailleurs, ne rappelez pas votre responsabilité dans le contenu éditorial du blog, ça tombe mal à propos, tant pour votre prose que pour celle de certains de vos lecteurs. Ah oui, au fait ... Dois-je vous rappeler que vous êtes définitivement bloquée sur Wikipédia ?

Et il n'a aucun droit de réponse à faire valoir pour avoir commis pareils glissements douteux à propos des juifs et de l'extermination, sujets auxquels il ne comprend rien et ne connaît rien et sur lesquels il tient des propos indécents.
Comme vous le savez également (enfin, c'est une figure de style), tout accusé à droit à être défendu. Et comme je l'ai assez montré ici, "on" sait combien votre lecture des choses est pour le moins spéciale, ce qui vaut en particulier pour vos catégorisations. Pour ma part, j'ai trop de respect pour le genre humain et pour la tragédie sans précédent que fut  l'extermination des Juifs, Tziganes, homosexuels et autres "asociaux" pour lancer de telles accusations à la légère. Chacun son truc.

Quant à votre soi-disant humour qui n'est qu'injure et agression, voulez-vous que je cite vos écrits à mon propos, Wikirigoler qui signez Simon (!) et qui m'accusez : (...)
Ah, vous n'avez donc pas lu mes billets où je démontre vos mensonges et biais des faits, et vous en parlez ? Au fait ... Je ne signe pas Simon. Dommage (que vous me croyiez ou non). Je ne m'amuse pas à vous répondre ET à écrire des billets sur vous. Je préfère m'assurer que mes propos ne seront en aucun cas retouchés. C'est juste une question de confiance, voyez-vous. Quant à l'humour, c'est une chose très relative (comme l'est l'insulte, apparemment). Vous souvenez vous de ce qu'en disait Desproges ?

Enfin je suis accusée d'avoir écrit mon papier après avoir lu ces perles que j'ai citées. La faute est gravissime en effet, j'écris un papier avec ce que j'ai précédemment lu et que je cite. Je comprends et m'en excuse.
Non, vous ne comprenez pas, justement. Et c'est bien ce que j'indiquais dans mon billet : soit vous les avez lu (ce que vous prétendez), et dans ce cas-là vous avez délibérément falsifié le sens des propos écrits en omettant le contexte - pour être plus clair, les caractères qui forment des mots autour - soit vous ne les avez pas lu. Vous préférez être considérée comme quoi, au final ?

Vous êtes , parfois, un grand comique, mais involontaire.  [] Vous ne vous rendez même pas compte que vos propos vous accusent et vous discréditent. Je devrais vous remercier pour avoir écrit tout cela de façon à vous tirer une balle dans le pied. Merci donc.
Pas de quoi. C'est exactement ce que je pense de vous (à une petite nuance près : vous n'utilisez pas un pistolet pour vous massacrer les orteils, mais plutôt une jolie bombe à l'hydrogène). Et ô fait extraordinaire ... Je ne suis pas seul. Dites, pour le respect de la nétiquette, vous en êtes toujours au point zéro ? On ne peut pas dire que vous préchiez la vertu par l'exemple. Quel dommage, madame Nemo, quelle dommage !

Passons !
Et je passe sur : Même si Wikiridicule, pardon, Wikirigoler (uh uh uh, quelle plume !) et la comparaison aux Sept Nains et autres Schtroumpfs (ce n'est pas elle qui a commencé là, quoi que ...), et après tout ils gagnent toujours à la fin. Et le fait qu'on ne comprenne pas que quand je dit qu'être cité par Alithia, c'est la gloire, c'est ironique.

Concluons !
Rien de nouveau sous le Soleil, si ce n'est que des confirmations.

Commenter cet article

Simon 30/11/2008 11:49

Simon, c'est moi. J'ai l'habitude de ce trucage d'Alithia : à chaque fois que j'écris un message sur son blog (je ne devrais pas, mais certains de ses propos sont révoltants), elle m'assimile à un tel ou un tel, et en tout cas, quiconque s'oppose à elle est forcement un wikipédien inculte (donc fasciste, antisémite, etc.). Je ne peux pas croire qu'une personne qui dérape autant puisse avoir ouvert un seul livre de philosophie...

Pierrot le Chroniqueur 30/11/2008 13:03



Tu n'es pas le seul à le subir ... Mais bon, c'est facile d'essayer de discréditer quelqu'un en affirmant qu'il est porteur des pires vices de l'Humanité (pas le journal, l'autre).


En tout cas, si tu as le temps, communique moi la liste des Wikipédiens que tu es (selon Alithia), juste histoire de ...



Scrongneugneu 30/11/2008 09:51

C'est justement dans la saison 2 (1956-1957) de Signé Furax, saison aujourd'hui titrée « Le Boudin sacré », pour la différencier des trois saisons qui ont suivi (« La lumière qui éteint », « Le gruyère qui tue » et « Le Fils de Furax »), ainsi que de « Malheur aux Barbus », « saison » qui avait précédé, de plusieurs années, la reprise du feuilleton sur la toute nouvelle station Europe n° 1 (on ne disait pas encore Europe 1).
Clin d'oeil à la première saison, dont les enregistrements sont perdus, on entend à un moment, dans la saison 2, la clameur « Malheur aux Babus », du nom de l'odieuse secte qui s'est emparée du trône de Pauline IV, maharanée de Yadupour (jouée par la délicieuse Pauline Carton).

Pierrot le Chroniqueur 30/11/2008 10:14



Une preuve supplémentaire que ce blog a aussi une vocation culturelle. Merci beaucoup !



Scrongneugneu 30/11/2008 06:17

« Tout le monde y pue / y sent la charogne / ya qu'la Grand Babu / qui sent l'eau d'Cologne / tout le monde y pue / y fait mal au cœur / y a qu'le Grand Babu / qu'a la bonne odeur »

Pierrot le Chroniqueur 30/11/2008 09:13



Je ne la connaissais pas celle là ...