Publié par Pierrot le Chroniqueur

Jamais deux sans trois dit l'adage (voire quatre, mais Darkoneko ne compte pas - j'ai pas envie, là maintenant), alors comme P1 et P1 bis (Pas P1 et P2, parce que je ne veux pas faire de jaloux) l'ont fait, je le fais aussi et je propose mes deux théorèmes.
  1. La probabilité qu'un article soit supprimé, lorsque tous les avis pour la suppression font appel aux principes fondateurs est nulle ;
  2. Quand une question sérieuse sur un véritable article est posée sur le bistro, il faut au plus une réponse pour que la discussion parte en vrille ;
Je sais, je n'ai pas respecté à la lettre (quoi que ...) la consigne de Popo le Chien. Mais d'un autre coté, contrairement à ce qu'il croit, ce n'est pas lui le chef, vu que c'est moi, donc je fais ce que je veux (y compris faire mon moment de mégalomanie). Et en plus, j'ai une furieuse envie de sortir une interprétation créative des règles de derrière les fagots. C'est comme ça.

Commenter cet article

Darkoneko 12/12/2008 07:40

voire 5, en fait

Pierrot le Chroniqueur 12/12/2008 08:56



Alors :

le chef a toujours raison.

dans l'éventualité improbable où il pourrait avoir tort, se référer au numéro 1.

Et toc.



Scrongneugneu 11/12/2008 23:47

Et toc !

Pierrot le Chroniqueur 12/12/2008 08:53



Pas mieux.