Publié par Pierrot le Chroniqueur

Je viens de voir sur le site Rue89 qu'un document interne de l'agence de presse britannique Reuters daté d'il y a un an préconise (si l'on cite Rue89) de ne pas la citer : l'agence de presse britannique interdit à ses journalistes de la citer.  Et là, de remettre en perspective la bataille entre pro- et anti-Wikipédia.

Personnellement, si je reprends le paragraphe consacré au problème dans le document en question, je vois une légère nuance : Do not quote from it or copy from it (ne faites pas de citation ou ne copiez pas de texte à partir de Wikipédia et des autres sites de même genre, d'ailleurs). Peu importe, dans le fond. Car, comme l'indique un commentaire à l'article de Rue89, c'est exactement ce qui est demandé par Wikipédia : Avertissement — En tant que projet d'encyclopédie, Wikipédia est une source tertiaire d'informations : elle constitue un point d'accès au savoir, qui situe le contexte d'un sujet et ses grandes lignes, puis renvoie vers des sources secondaires spécialisées. Wikipédia ne doit pas être utilisée pour étayer une information, en particulier dans un devoir scolaire ou universitaire. Nous recommandons de croiser différentes sources secondaires, dont celles données dans la bibliographie de nos articles, pour valider et étayer une information.

Wikipédia une source tertiaire ... Bizarrement, cela me rappelle le petit billet que j'avais fait sur Wikio où je m'interrogeais sur divers raccourcis (restons mesurés) employés par certains journalistes (je citais, en vrac, l'affaire Shane Fitzgerald ou une information inexacte publiée par le Monde). Parce que le document publié par Reuters ne fait pas autre chose que rappeler aux journalistes de l'agence (qui seront après repris par différents médias) que construire et proposer un article est une chose sérieuse, qui doit être basée sur une démarche sérieuse. Les informations données doivent être recoupées, encore et encore. Et la volatilité du support Wikipédia n'est pas tout à fait en adéquation avec ce mode de travail. Et ici, il n'est pas question du sérieux de Wikipédia (qui se défend très très bien dans certains domaines) ...
On pourra me retorquer que bien sûr, un lien permanent pourrait faire l'affaire. Mais si la version est erronée, à qui la faute ? Aux wikipédiens (bénévoles, et souvent de bonne volonté), ou au journaliste qui de fait n'aurait pas fait son travail ?

Loin de rallumer un guerre pro- contre anti-Wikipédia, je trouve que ce document de Reuters pose la question de la fiabilité des sources en, fait rare, balayant devant sa propre porte et en ayant enfin accédé à la requête  (indiquée ci-dessus) des Wikipédiens.

Commenter cet article

tamansourt 03/01/2015 21:58

Moi aussi je suis d'accord avec toi @Guillaume Paumier

Moto 15/03/2010 18:34


Je suppose que tout le monde va régulièrement se renseigner sur wikipedia pour obtenir des informations. Du moins, pour ma part, cela reste ma bible en ligne ;) Prenez vous du recul par rapport aux
informations ? J'ai tendance en effet à oublier la provenance du contenu et je suppose que je ne suis pas le seul. Mais quoi qu'on puisse dire de wikipedia, le contenu est en général cohérent. Je
n'ai trouvé que très rarement des informations erronées ... Et je pense qu'il n'y en a que très peu. Mais mes connaissances pour le constater reste souvent assez limitées ;)


Pierrot le Chroniqueur 16/03/2010 11:36



Merci de votre témoignage. Ceci étant, la cohérence du discours n'est pas synonyme de fiabilité sur le fond. Et rester critique vis-à-vis de l'information est une attitude, à mon sens, saine.
Ni angélisme, ni diabolisation.
Ce n'est pas facile tous les jours.



Maisonneuve 14/07/2009 00:51

Un blog pour épiloguer un avis de critique sur ces différents aspects d'internet est assez discutable. Je pense toutefois pour un contrôle des textes écrits dans les sites, blogs etc...Seb.anti tyran de blog 

Pierrot le Chroniqueur 14/07/2009 11:27



Si j'ai bien compris le message ... et bien je ne suis pas d'accord.



Guillaume Paumier 13/07/2009 08:00

L'article en question de Rue89 est de qualité médiocre ; le titre, quant à lui, est affligeant. Par contre, ce que j'apprécie, c'est la qualité des commentaires des lecteurs. C'est de plus en plus souvent le cas, et c'est bon signe : ça indique que les lecteurs ne gobent pas toutes les âneries qu'écrivent les journalistes, et que le public commence à comprendre suffisamment comment Wikipedia fonctionne pour voir les ficelles d'un ènième article de presse sur Wikipedia.

Pierrot le Chroniqueur 13/07/2009 09:07



Je suis d'accord avec toi. Et ça me donne de l'espoir pour la suite (pas que sur Wikipédia, s'entend).