Publié par Pierrot le Chroniqueur


Comme j'ai pu à de nombreuses reprises le constater, le contenu de Wikipédia peut être influencée (en termes de poussée de domaine) par trois facteurs : facteur individuel, facteur projet et facteur du concours externe.

Explications.

Le facteur individuel est évident, et découle de l'approche même prônée par le modèle "Wikipédia" : le contenu est apporté par un individu, dans une perspective initiale d'intérêt purement personnel. La convergence d'intérêts individuels est possible (statistiquement), souhaitable (si l'on parle de collaboration), mais non obligatoire (rien n'oblige le wikipédien à adosser ses envies de développement aux agissements de autres wikipédiens, et inversement). Le facteur projet est une évolution "naturelle" dans un cadre wiki comme celui de Wikipédia du facteur individuel. Le contenu est apporté non plus par un individu mais par un groupe d'individus, dans une perspective d'intérêt commun des individus du dit groupe (ce qui ne tient pas compte d'éventuelles divergences culturelles). La convergence des intérêts individuels au sein du projet est intrinsèque, mais n'est pas, pour des raisons purement humaines, garantie. Arrêtons-nous un moment à ce niveau. J'ai spécifié que l'individu se place dans une perspective d'intérêt personnel initialement. C'est également vrai au niveau des projets : l'intérêt d'un projet est, initialement, interne au groupe. De plus, l'intérêt de l'individu ou du projet peut s'inscrire en opposition plus ou moins radicale avec celle du (véritable) projet qu'est Wikipédia. Les exemples évidents sont nombreux, je vous en fais grâce (mais ils ont souvent à voir avec de sombres histoires de clans, ceux qui n'existent pas, mais quand même si, ou alors avec du sport, des choses comme ça). Dernière chose : il n'est pas interdit de voir une confusion entre facteur individuel et facteur projet, que cela soit de manière initiale (ouverture), transitoire (support) ou finale (captation).
Le facteur du concours externe est une forme de facteur projet qui au lieu de se cantonner à l'interne, franchit des "limites" (plus ou moins réelles) des projets. Ceci étant, ce facteur ne fait exception : il possède exactement les mêmes défauts que les autres. Plus un autre : il peut être translangue, et ça peut créer des soucis (compréhension, donc exécution).

Ceci étant, on peut se féliciter (il y a de quoi) ou déplorer (il y a aussi de quoi) cet état de fait. Prenons un exemple qui tient à coeur à certaines personnes. La géolocalisation. Dans une optique encyclopédique trans-projets, la localisation exacte d'une ville ou d'un relief remarquable, par exemple, se justifie. De la pure géographie. Quand on voit la chose appliquée à localiser un monument historique (déjà signalé par son "domicile") ou à une entreprise importante au point d'avoir de multiples locaux et antennes (avec la justification "mais si, on situe le siège", alors qu'on n'a pas l'étage et le bureau du PDG), ça frise l'absurde. Mais ça mobilise des gens, qui trouvent ça intéressant. Or, comme on l'a vu répété à de nombreuses reprises, la philosophie profonde de Wikipédia n'est pas de se faire plaisir, mais de faire une encyclopédie (le plaisir venant du travail bien accompli) pour le bien commun. Ce qui est bien différent. Cela implique justement de pouvoir en conscience équilibrer les élans de chacun (aux trois niveaux) pour le plus grand bien commun. L'exemple le plus criant est à mon sens Wikimedia Commons, dont les visées "pédagogiques" ne sont pas vraiment prises en compte par un nombre important de participants. Un problème récurrent donc, qui met en face l'intérêt individuel (même étendu) et celui du projet.

Commenter cet article

Le concombre masqué 15/11/2011 20:49



Je ne comprends absolument pas la distinction que tu fais entre un relief remarquable et un monument historique ; pourquoi diable la géolocalisation serait-elle plus appropriée pour le premier
que pour le deuxième ? J'ai bien lu l'argument "De la pure géographie" mais il m'échappe : si pour un relief remarquable les informations de pure cartographie (ce me semble plus exact que
"géographie" qui évoque pour moi une connaissance plus structurée) ont clairement leur place, pourquoi ne l'auraient-elles pas pour une église ou un château, qui, d'ordinaire, sont eux aussi
indiqués sur les cartes en vente dans le commerce.



Pierrot le Chroniqueur 16/11/2011 10:05



Il y a une différence (selon moi), entre un relief remarquable et un monument, parce que le monument est marqué "commune" ou "ville". A de rares exceptions (toujours selon moi), les monuments
historiques sont indiqués (parfois révélés) par le syndicat d'initiative local, ou un guide à la rubrique Trucmuche les oies : ce qu'il y a voir (il suffit de voir la structure d'un guide vert
Michelin, ou même d'une encyclopédie). Les monuments qui se distinguent par eux-même existent, mais au final sont une proportion faible (le Château de Versailles, qui se localise tout seul à
Versailles, la Tour Eiffel).


De plus, on peut effectivement les indiquer sur une carte (aucun problème), mais il y a quand même à mon sens une différence entre Wikipédia (projet d'encyclopédie, malgré ce qu'on peut vouloir
en faire) et Open Street Map (projet très intéressant, au passage).