Publié par Pierrot le Chroniqueur

Ah, les titres à sens multiples ... J'apprécie toujours. Tout ça pour en revenir à un désormais classique de ce blog, j'ai nommé les commentaires sur les réflexions d'Antandrus, un contributeur anglophone qui s'est livré, lui, à un exercice de réflexion sur Wikipédia à coup de maximes. Et, après une pause dans la série, je me rends compte qu'il est peut être temps de parler de la 31e ...

Que voici :
People who loudly accuse the community of some vice are almost invariably guilty of, but blind to, some variant of that vice themselves.
Traduction :
Les gens qui accusent bruyament la communité d'un certain vice sont la plupart du temps coupables d eux-même 'une déclinaison du dit vice, mais y sont aveugles.


Oui, en fait, je pense qu'il aurait été plus vite en parlant de paille et de poutre (Luc, 6, 41, pour ceux qui veulent vérifier). Une sorte de leçon universelle appliquée à un cas particulier, en somme. Non ?

Commenter cet article

toto 17/11/2009 11:09


La communauté a toujours raison.


Pierrot le Chroniqueur 17/11/2009 15:41



Ce n'est pas le propos du billet.



Anonyme 12/11/2009 10:37


Une maxime que l'on jurerai être taillée sur-mesure pour un certains JGh...


Pierrot le Chroniqueur 12/11/2009 12:09



Oh, ce n'est qu'un épiphénomène. Je pense que d'aucuns devraient se sentir un peu plus concernés.
D'ailleurs, ce n'est pas une exclusivité Wikipédia. Loin de là.



Aelfgar 12/11/2009 01:19


Une réflexion qui me semble remarquablement appropriée à certains participants du Bistro du 11/11...

(oui, moi aussi je peux faire des allusions moches dans le genre ^^)


Pierrot le Chroniqueur 12/11/2009 09:00



Et voilà. Tu m'obliges à aller lire le bistro. C'est mal.