Publié par Pierrot le Chroniqueur

En fait, je dirais même que c'est tellement lourd que ça en devient sacrément indigeste, et qu'une trêve des confiseurs d'une quinzaine aurait fait énormément de bien. Et pour cause : les sujets de discordes semblent se multiplier comme des moisissures en pleine forme. Mais soyez surs que si "on" en fait tout un fromage (voir même un plateau), on est bien loin d'une quelconque gastronomie.

Voici un choix non exhaustif :
- élection ou non de nouveaux bureaucrates (Popo en parle, et moi j'en ai déjà parlé il y a un certain temps donc ...)
- installation de l'extension abusefilter, une sorte - quand on y pense - de préquelle à Salebot (vous savez, le programme automatiquement executé (ou bot) permettant de supprimer des détériorations sans se fatiguer et dans une certaine limite).
- le retour des bien-pensants (dans le cadre d'une splendide procédure d'appel à commentaires).
- une procédure d'appel à commentaires (avec comme effet immédiat, un appel à trolls).

Ah tiens, étrangement, deux points concernent au final la même chose. Regardons donc un peu.

Oncques, dans les frimas de décembre, il arrivât que le contributeur mais néanmoins arbitre Chandres se décidât à lancer une procédure - frappée d'obsolescence, pour peu que l'on observât de plus près - vis-à-vis d'une autre contributrice mais néanmoins peu amène, Addacat. Et là s'arrête le conte de Noël. et que le compte (ou plutôt son règlement) commence. Je ne développerai pas ici sur le fond - qui est accessoire ici - mais sur la forme. De toute manière, mon opinion est faite depuis longtemps, et n'intéresse que ma petite personne.
Par contre, ce que je vois est que plusieurs utilisateurs (dont les visions de l'encyclopédie sont assez ... variées) ont interpellé Chandres sur le "peu de productivité" de ce genre de procédure qui s'apparente souvent à une mise au pilori (l'expression est employée à plusieurs reprises et par différentes personnes, me semble-t-il) et que plusieurs contributeurs ont également interpellé Chandres sur une certaine partialité (le fait de dénoncer quelqu'un sans présenter un contexte clair me dérange). De plus, je m'étonne également que cette annonce est été faite sur le bulletin des administrateurs ... qui ne semblent pas concerné.
Procédure inadéquate avec annonce inappropriée. Je me disais que ce machin allait se tasser, et qu'on l'oublierait rapidement - la solution la plus utile pour Wikipédia, au final - surtout que Chandres avait décidé de retirer dans un premier temps cet "appel à commentaires". Inutile d'indiquer que je pense que dans 99 % des cas, ces appels à commentaires sur un utilisateur sont effectivement bien des mises au pilori.

Par contre, je ne peux m'empêcher de sourire franchement quand je vois Iluvalar (et, dans une moindre mesure, Alvaro) se précipiter avec gourmandise sur cette péripétie wikipédienne, en citant des points de règlement qui, bien sûr, n'ont pas grand chose à voir avec un conflit de personne. Et confirmer ainsi que décidemment, plus on s'affiche en faveur d'une médiation (forcée, souvent) ou dans un rôle d'arbitre, moins cela se fait dans l'intérêt du projet Wikipédia.

Et dire que la fatigue d'une année chargée est sans doute source de pas mal d'énervement ... C'est bien dommage.

Quoi qu'il en soit, je suis sûr qu'Addacat et Chandres, s'ils s'expliquaient en tête à tête, relativiseraient leurs différents. Pourvu que cela se fasse loin de spectateurs mal intentionnés ...

Commenter cet article

Scrongneugneu 27/12/2009 21:49


« un des points noirs des relations avec Addacat, dès que l'on s'oppose à elle, la catégorisation dans le clan adverse est immédiate » : je ne partage pas cette vision de Chandres. Il m'est arrivé,
récemment, de m'opposer, d'une certaine manière, à Addacat (sans pour autant la poursuivre, à la façon de certains, parmi lesquels je ne compte certainement pas Chandres). Pourtant,
on n'a pas vu cette contributrice me cataloguer dans le clan adverse.


Pierrot le Chroniqueur 27/12/2009 23:33



Pas faux.



Chandres 27/12/2009 11:32


Maladroit? ca c'est clair! Mais aussi à peu prés tout ce qui empeche une réflexion sereine, obstiné, fatigué, stressé, isolé, soutenu par des trolls,  etc....

Par contre s'il y a une chose que je n'ai pas été, c'est instrumentalisé, cette histoire est ma connerie à moi tout seul.
Surement qu'un des points noirs des relations avec Addacat, dès que l'on s'oppose à elle, la catégorisation dans le clan adverse est immédiate, dans mon cas c'est asse drôle car je ne pense pas
avoir significativement collaboré avec ce "clan" par contre avec Addacat et les personnes qui l'apprécie, beaucoup plus! :-D


Pierrot le Chroniqueur 27/12/2009 17:57



Je dois dire que ce qui m'étonne le plus, dans cette histoire (et je rejoins en ça quelques commentaires), c'est que tu n'aies pas évoqué les actions de Mica et Perky (et, de manière plus
lointaine, celles d'Ataraxie). Elles me semblent indispensables pour présenter la chose.
En fait, j'ai souvent l'impression de voir et revoir le même film dans les conflits de contributeurs (et le dernier épisode en date ne fait que confirmer la chose).



Moez 26/12/2009 18:00


Je pense que Chandres a effectivement été maladroit, dans un premier temps. Il l'a compris, puis retiré le premier AAC. Mais, je pense qu'enuite il a reveti, le temps d'un instant, le costume de
chevalier blanc et qu'il s'est mis en tête de débarrasser Wikipédia d'Addacat. Je ne comprend pas vraiment ce qui explique ce revirement. Une influence extérieure ? Je ne sais pas, mais ça
ressemble à instrumentalisation dont il aurait fait less frais. Curieusement, j'avais, et je conserve, une bonne opinion de Chandres, malgré cet épisode.


Pierrot le Chroniqueur 27/12/2009 17:52



Chandres répond au dessous (donc cette réponse de ma part est assez inutile )



Popo le Chien 24/12/2009 18:14


"s'expliquait" ->"s'expliquaient".

Le rasoir d'Ockham nous dit que Chandres a simplement été maladroit sur ce coup, pas qu'il ait eu tort d'essayer quelque chose. Il n'est à mon avis pas en position de lancer un arbitrage (parce
qu'il est arbitre, ne veut pas (encore) qu'Addacat parte, et sait les limitations du CAr). Dans ce contexte c'est plutôt courageux (téméraire?) de tenter quelque chose.


Pierrot le Chroniqueur 24/12/2009 18:54



Merci pour la correction.
Je pense que l'intention initiale répondait effectivement à une maladresse.
Après, je pense que cela devient une bêtise de maintenir cet appel qui n'est explicitement appuyé que par Iluvalar, ce qui veut dire beaucoup à mon avis.
Ceci dit, je rejoins assez les positions exprimés par certains, à savoir que l'"on" a laissé la situation dégénérer bien gentiment, et que ça va continuer - si les tendances sont maintenues -
jusqu'au départ d'Addacat.