Publié par Pierrot le Chroniqueur

Suite à des échanges sur Twitter, et sur Wikipédia, Léna a trouvé utile d'écrire un billet de blog pour expliquer ses positions. Personne ne lui reprochera d'utiliser sa liberté d'expression. Par contre, des Wikipédiens, comme votre serviteur, lui reprocheront (et c'est déjà le cas dans ses commentaires, à l'exception de Serein1) de — même quand on prend la peine d'expliquer des choses simples — s'entêter à confondre militantisme et rédaction d'une encyclopédie neutre. Ayant déjà abordé à de nombreuses reprises le sujet de la neutralité et de ses avantages, je ne vais pas trop le développer ici, mais quand même. Explication.

 

 

Wikipédia est un acte politique en lui-même


Cette approche, portée par certains, comme ici par Ludo29 débattant avec Dr Brains, porte à faire croire que le fait de placer Wikipédia sous licence "libre" (d'une part) et d'assurer une "démocratie" participative à la diffusion du savoir est un acte politique. Je suis d'accord avec ce postulat ... pour les militants qui le revendiquent. Autrement dit, il y a transformation d'un acte fondamentalement apolitique par nature (bénévolat "brut") de diffusion de la connaissance (diffuser la connaissance est devenu un acte politique ?), acte qui se veut neutre au sein de Wikipédia par "génétique" (je reprends l'expression, forte ET intéressante), et libre (ce qui n'est en rien une nouveauté, pardon de le signaler à nouveau), par une préemption par le milieu associatif du "libre" (bien connu sur Internet) et par une confusion entre accès à la connaissance et rémunération ou non.

 

Ce qui est exprimé par "Contribuer sur Wikipédia, c’est affirmer que tout le monde devrait avoir accès à la culture, que tout le monde peut la partager, que les licences libres, l’économie du don et le travail collaboratif sont viables". Cette phrase est un non-sens en soi. Contribuer à Wikipédia n'est pas affirmer que tout le monde devrait avoir accès à la culture, c'est juste permettre que cette culture soit répertoriée et accessible via Internet (ce qui limite le tout le monde, déjà). Contribuer à Wikipédia n'est pas affirmer que tout le monde peut partager. C'est déjà en soi contraire à la réalité, celle qui fait que tout le monde n'est pas égal devant l'éducation, la culture, et les capacités à la transmission d'icelle. C'est nier la hiérarchisation des savoirs, implicitement, et assurer une démocratisation populaire de ceux-ci, et des contributeurs. C'est lier les licences libres, le don ("économie du don" est en soi un paradoxe (mais c'est une digression)) qui n'en est pas un puisque les licences libres choisies obligent à la mention des auteurs (un paiement moral, en quelque sorte), et travail collaboratif. Ce dernier est, bizarrement, la base même de la constitution de productivité que cela soit étatique ou privée. Rien à voir avec Wikipédia, pas plus qu'avec le monde du "libre".

 

"Cela a l’air d’être aussi engagé que “la guerre, c’est méchant” ou “le chômage, je suis contre"", dit Lena. Je vais même plus loin : ça l'est moins, car partant sur un non sens (comme d'ailleurs, la "guerre c'est méchant").

 

"Affirmer que tout le monde devrait avoir accès à la culture, c’est en contradiction avec les musées faisant payer 15 euros leur entrée et interdisent les photos." Et là, on voit justement le problème de confusion entre le militantisme revendiqué par Léna et la réalité des choses. Jouons la mouche du coche. Que des musées (pas forcément publics, au demeurant) fassent payer leur entrée peut se justifier à de nombreux égards. Sans rentrer dans différentes considérations, et confusions militantes, c'est le fait de préférer dépenser 15 euros dans des raisons "culturelles" (cinéma, biens "culturels", etc.) à celui de rentrer dans un musée qui pourrait poser question. Il n'y a pas moins de raisons qu'un musée fasse payer son entrée (et puisse continuer l'entretien de ses collections, sans mentionner le personne) qu'un cinéma. Ce, sans parler des dérogations diverses au tarif plein qui existent, ni même du fait que la culture, même "publique", n'est pas gratuite.

 

"Affirmer que tout le monde peut transmettre la culture, c’est être en opposition avec les positions d’une Alithia ou de nombreux journalistes et intellectuels en France qui s’affirment “contre Wikipédia”." Faux. Affirmer que tout le monde peut transmettre la culture est déjà un non-sens (encore une fois, il est évident que tout le monde n'est pas égal devant cette culture, ni devant la capacité à la transmettre). Alithia ne sachant pas de quoi il parle (et visiblement Lena ne connait que superficiellement le blog qu'il a tenu), confond culture et "philosophie", allant jusqu'à nier les capacités de scientifiques à transmettre le savoir. Les journalistes et intellectuels ne sont pas souvent au courant de ce qu'est Wikipedia, et dans le fond, font la même confusion que Lena (à savoir que tout est égal vis à vis de la transmission du savoir pour Wikipédia). La seule différence est qu'ils sont contre ce principe (ce qui peut se comprendre). Affirmer l'opposition entre un certain germanopratisme et une position militante pourquoi pas, mais encore faudrait-il admettre que les prémisses des deux positions sont toutes deux fausses. Et accessoirement, confondre les gens revendiquant l'absence de militantisme avec Alithia est plus qu'exagéré.

 

"Soutenir que les licences libres et l’économie du don sont viables, c’est être dans un modèle de production de contenu totalement à l’opposé de ce qui est défendu par industries culturelles." Ah ! Nous touchons donc ici au fond de l'argumentation. Relevons juste que le modèle de production n'est pas opposé, mais différent (d'une part), et qu'en plus, il ne concerne pas forcément le même secteur que celui abordé par Wikipédia. Mais cela n'a pas à entrer en considération dans l'élaboration de Wikipédia, sauf si... On s'affranchit de la neutralité, qui est jusqu'à preuve du contraire un principe fondateur intangible.

 

"Bien sûr, cela ne signifie pas que tous les wikipédiens doivent être pour les licences libres tout le temps, pour les musées gratuits pour tous, pour l’économie du don généralisé." Evidemment. C'est pourtant cette évidence qui est niée, en long, en large et en travers.

 

"Mais, la position wikipédienne s’insère dans des débats plus globaux et elle n’est pas neutre, ni même forcément consensuelle."  Il n'y a PAS de position wikipédienne. Juste des positions de wikipédiens, à titre individuel. Et c'est là qu'intervient la notion de "prise d'otage" par une partie de la communauté de l'autre (je reprends bien volontiers cette notion), qui considère normal d'instrumentaliser Wikipédia à des fins qui sont, et restent, personnelles. C'est exactement ce qu'on peut voir, par ailleurs, avec ce qu'on appelle le POV pushing (la fameuse orientation non neutre que d'aucuns trouvent normal).

 

"Oui, cette vision politique dépasse le clivage gauche/droite, mais c’est aussi le cas de l’écologie, et pourtant planter des graines est aussi un acte politique." Je reste pantois devant ça. Mais on est dans la militance, et sûrement pas dans le rationnel.

 

Ma position : NON, Wikipédia n'est pas un acte politique en lui-même. Plus grave, non seulement le prétendre fait fi et des principes fondateurs (Wikipédia n'est pas une expérience politique), et des participations réellement désintéressées, mais en plus, la présenter comme telle revient effectivement à la rabaisser au même niveau politico-promotionnel de certaines expériences bien marquées politiquement, elles (comme Metapédia). Ceci remet en cause tous les efforts antérieurs de crédibilisation de Wikipédia vis-à-vis du grand public.

 

 

La neutralité de point de vue est un moyen pour écrire une encyclopédie

 

"La neutralité de point de vue, c’est présenter tous les aspects d’un problème, en attribuant chaque point de vue à celui qui le porte" Pas uniquement. C'est également de faire en sorte que ces points de vue soient "proportionnés" à leur juste valeur, et pas survalorisés ou dévalorisés, et placés dans des contextes qui le justifient (j'en avait déjà parlé).

 

"Une encyclopédie, c’est la somme du savoir encyclopédique humain". L'absence de définition de savoir encyclopédique rend cette définition vague, mais ce n'est pas vraiment le débat. Qu'est-ce que le savoir encyclopédique ? Et ici, incidemment : est-ce qu'un savoir biaisé est encore un savoir ?

 

"Je ne conçois pas qu’on puisse faire la somme du savoir humain en oubliant des points de vue : ce serait du savoir manquant; de même, l’attribution d’une position donnée est un savoir en tant que tel." Non, pas forcément, et on se ramène à la première question : est-ce que les théories délirantes proposées par tel ou tel constituent un savoir car porté par telle ou telle ultra-minorité, c'est une question fondamentale dans l'élaboration d'une somme de savoirs. C'est la question même de la hiérarchisation des savoirs et de sa relation à la neutralité revendiquée par Wikipédia. On voit immédiatement le problème des pages consacrées à un point de vue spécifique dans Wikipédia.

 

"Au final, je ne vois pas le rapport entre “neutralité de point de vue” et “neutralité politique”, à part que ça commence pareil2" à ce moment, je suggère d'aller faire un tour du côté des pages à neutraliser. La conséquence est qu'une position politique affichée par "Wikipedia" discréditera automatiquement toute page sur un sujet politique (par exemple) que les tendances soient pro- ou anti-. C'est quelque chose que je ne souhaite pas voir tenter (mais largement fait, maintenant), et qui subordonne l'élaboration de Wikipédia à des politiques locales, en ostracisant de manière volontaire (comme le suggère Gentil Hibou) ou involontaire des contributeurs de valeur n'ayant pas les mêmes tendances politiques que les "décisionnaires".

 

"En revanche, je conçois tout à fait que l’on trouve que Wikipédia n’est pas le lieu pour faire du lobbying politique contre une loi donnée, même si je ne suis pas de cet avis." Merci.

 

Sur ce point : la neutralité de point de vue n'est pas qu'un moyen pour écrire une encyclopédie. Elle garantit par son existence que le contenu ne se veut pas biaisé, et présente un panorama qui se veut objectif sur un sujet. Le galvaudage du terme "encyclopédie" permet de présenter sous des atours de sérieux des objets qui ne le sont pas, soit pour cause de recherches insuffisantes, soit pour d'autres plus "politiques" (soutien d'un point de vue particulier). L'ajout de l'exigence de neutralité permet à mon sens de se donner un outil puissant permettant de sortir d'ornières que constituent un manque de sources ou de sur/sous-représentation de la vision de tel ou tel sujet.

Personne ne peut reprocher à qui que ce soit son militantisme à l'extérieur de Wikipedia. Par contre, entraîner une proportion non négligeable (je n'emploierai pas le terme de "majorité silencieuse" que j'ai pu voir récemment utilisé et qui m'a bien fait rire) — et même une personne, dans ce cas, ça devient non négligeable — dans une démarche militante à son insu ou contre son gré, c'est trop.

 

 

 

1. Ce qui pose un problème en ajoutant de l'eau au moulin de la confusion Wikimedia France/Wikipédia, ce qui est ensuite reproché aux pauvres journalistes moins au fait de la distinction qu'il y a à faire entre ces deux "objets" (association d'une part, site internet d'autre part, l'une n'existant que parce que l'autre existe mais ne le représentant pas).

2. La note de bas de page est : "Faut-il râler parce que Wikipédia n’est pas entièrement en gris ou pas à pH 7 ?" Je pense que ça serait souhaitable, si on veut respecter le principe de neutralité ... Je trouve déjà qu'on tolère beaucoup d'écarts, et pas de contributeurs nouveaux.

Commenter cet article

Ulfer 24/01/2012 00:36


Serein : "une réaction au discours disant que seuls ceux qui ne voulaient rien faire étaient de vrais wikipédiens
garants de l'esprit du projet, au mépris des milliers de contributeurs qui se sont exprimés sur les différentes Wikipedia. C'est la seule chose qui m'a vraiment énervée, cette confiscation de
l'Esprit de Wikipédia."


Pour moi une chose est claire : s'il y a un "Esprit de Wikipédia", il est dans les Principes
fondateurs. Ils sont la source de tout. Wikipédia est censée n'être déterminée que par eux. C'est pour ça que lorsque je vois l'argument "Wikipédia est un acte politique en lui-même",
je tique. Du point de vue des Principes fondateurs, le fait que Jimbo ou tel groupe de personnes ait créé Wikipédia en suivant telle philosophie du libre n'a aucune importance. Les Principes fondateurs me paraissent rédigés de telle sorte qu'ils sont neutres du
point de vue philosophique et politique. Ils imposent une définition et un fonctionnement. "Wikipédia est publiée sous licence libre". C'est tout. Dire que l'on "milite" pour "le libre" en contribuant à Wikipédia est tout à fait faux à mon sens. On contribue
à la publication d'un contenu libre, ce qui est très différent. D'un autre côté, est-ce que cela revient à militer pour ce contenu libre particulier là ? Non, même pas. L'acte de contribution
en soi ne peut être... qu'un acte de contribution, dans le cadre donné par les Pfs. Objectivement, à mon avis, il n'a pas d'autre valeur intrinsèque. Ce serait différent si la célèbre phrase
"Imagine a world in which every single human being can freely share in the sum of all knowledge. That's our commitment." était, formulée autrement,
un PF de Wikipédia. Ce n'est pas le cas. Le PF 1 est clair : on construit "une encyclopédie" qui a telles caractéristiques. Les questions "Pourquoi le fait-on ?" "Pour qui le fait-on ?" "A-t-on
raison de le faire ?" n'y sont pas présentes.

Celette 23/01/2012 22:41


Serein, je ne caricature rien, et tiens à te préciser que je ne fais pas partie de celles qui te placent tous les maux de WP sur la tête, ni sur quelqu'un d'autres en particulier d'ailleurs. En
outre, je ne critique en rien ta qualité de contributrice, qui n'est pas le sujet ici et ce sur quoi toutes les personnes censées n'auront rien à redire (je "pose" d'ailleurs plus de problèmes
que toi, et j'en conviens, et prends le bien, je ne suis qu'une jeunette qui n'a pas ton "expérience").


J'apprécie tes nuances et les circonvolutions de ton discours, le problème étant que WM France, en s'opposant à SOPA, engage que tu le veuilles ou non l'encyclopédie et de fait les contributeurs.
Ce serait trop facile de dire que WP est seulement "hebergée", et de fait placer des barrières qui n'existent pas "de facto". Ne jouons pas la langue de bois, de la même façon que laisser un tel
message sur le Bistro en disant "Stop ! Ce n'est pas mon compte pro' !", c'est (excuses-moi) un peu se fiche de la gueule du monde. Tu ne peux pas déontoliquement me dire que tu parles au nom de
Serein-WP et le lendemain paraître toute guillerette sur LCI dans les locaux de WM. Il n'y a pas Serein-WP et Serein-WM, il y a Serein tout court : tu as un "rôle" important, de tels écarts et
jeux de mots sur les comptes n'est en ce sens pas très sérieux.


Je le répète, je n'ai jamais eu de problème avec toi, et te suis d'ailleurs redevable de m'avoir aidée à mes débuts. Il n'empêche, je suis fort déçue de voir la tournure que prend WP, sur la base
de choix qui pourraient être initiés seulement au niveau de WM ; j'espère évidemment que le sondage-bout-de-chiffon du Bistro l'autre jour, aura remis un peu les pendules à l'heure sur ce que
veulent (pour le moment), les contributeurs. Si 90 % de ceux-ci avaient été pour, soit, j'aurai été bonne joueuse et me serais logiquement pliée. Là on est en dessous de 50 %, en ce sens il faut
en tirer les leçons qui s'imposent.


Concernant les générations, mon analyse est un peu simpliste, j'entends, mais le suivisme "anti-SOPA" semble avoir largement le dessus, et ce qu'on peut lire dans la presse à l'égard par exemple
de WP en: et du black-out (et des amalgames faits par les journalistes entre tous les WP) ne peut que renforcer l'idée dans les yeux du public (et non des contributeurs qui ont de la bouteille je
précise) et donc des nouveaux contributeurs, qu'il pourrait être légitime que WP s'oppose à SOPA.

Serein 23/01/2012 22:08


Celette, Wikimédia France ne cherche pas à "politiser" Wikipédia mais à défendre son existence et son fonctionnement. Ça peut passer par de multiples formes, mais *jamais* contre l'avis de la
communauté. Beaucoup de contributeurs ont dit ces derniers jours que c'était le boulot de WMFr de défendre Wikipédia, et en général tu observeras que les contributeurs proches ou membres de
l'association sont toujours présents pour expliquer les choses, les problématiques de législation particulièrement fréquentes en ce moment etc. Jamais WMfr en tant qu'association n'a appelé au
black out ou autre chose, l'association s'est opposée à SOPA et a relayé l'analyse du conseiller juridique de la WMF ainsi que les actions des autres WP.


Après, il faut aussi reconnaître aux membres de WMFr le droit d'être des contributeurs et d'avoir leur place dans la communauté. Je suis contributrice depuis maintenant 6 ans, j'ai plusieurs
milliers de contributions à mon actif, je ne crois pas avoir jamais posé de problèmes de contenus, j'ai toujours pris ma place dans la communauté, je fais attention à ce que je dis depuis que je
suis très impliquée dans WMFr mais je revendique le droit de continuer à être dans la communauté. Et c'est aussi cette connaissance "de l'intérieur" qui m'aide à faire mon travail à l'extérieur
et à ramener des contenus sur Commons, des contributeurs sur WP, à faire mieux connaître et comprendre Wikipédia.


Quand je pousse un coup de gueule, tant que ça n'est pas avec mon compte "pro" identifié comme tel, c'est personnel et ça doit être identifié comme tel (et c'est rarissime que je pousse un coup
de gueule, en plus). Et ce coup de gueule n'était pas du tout pour dire "il faut faire ci, ou ça", mais simplement une réaction au discours disant que seuls ceux qui ne voulaient rien faire
étaient de vrais wikipédiens garants de l'esprit du projet, au mépris des milliers de contributeurs qui se sont exprimés sur les différentes Wikipedia. C'est la seule chose qui m'a vraiment
énervée, cette confiscation de l'Esprit de Wikipédia. Comme si tous ceux qui voulaient agir étaient des dévoyés. Alors que c'est loin d'être aussi binaire.


Je sais que c'est facile de me taper dessus et de me mettre tous les maux de la terre sur la tête. N'empêche que c'est à mon sens un peu trop facile et les résultats très partagés du sondage dont
tu parles le montrent très bien. 


Et je crois aussi que ton analyse des « anciens » et des « nouveaux » est assez erronée : en regardant rapidement le sondage en question, les « générations » sont largement représentées dans tous
les bords. 

Pierrot le Chroniqueur 24/01/2012 09:52



je vais régir sur quelques extraits, si tu le permets (et puis c'est mon blog, j'y fais ce que je veux, y compris des p'tits dessins).


"Beaucoup de contributeurs ont dit ces derniers jours que c'était le boulot de WMFr de défendre Wikipédia".


Certes, il ne faut pas oublier que c'est une des missions que vous vous êtes données. Ceci étant, d'autres insistent sur le fait que l'association ne représente pas la communauté francophone, et
que la confusion entre les deux doit ne pas être entretenue (involontairement ou volontairement).


" et en général tu observeras que les contributeurs proches ou membres de l'association sont toujours présents pour expliquer les choses, les problématiques de législation particulièrement
fréquentes en ce moment etc"


Les contributeurs proches de l'association ou membres ne sont pas plus ou pas moins juristes que d'autres, le problème ne se situant pas au niveau du droit américain pour l'engagement de
Wikipedia dans une action politique, mais au niveau même de ses propres règles.


"Après, il faut aussi reconnaître aux membres de WMFr le droit d'être des contributeurs et d'avoir leur place dans la communauté"


Personne ne le nie. C'est plutôt le contraire qui me dérangerait...


"C'est la seule chose qui m'a vraiment énervée, cette confiscation de l'Esprit de Wikipédia"


Je n'ai pas vu l'association réagir dessus, en particulier vis-à-vis des communautés allophones ayant promu le black-out. Par contre, je n'ai pas apprécié la suggestion de Gentil Hibou (qui n'est
sûrement pas un cas isolé) aux contributeurs qui n'étaient pas d'accord avec ce black out de sortir de Wikipedia. Ce n'est pas la première fois que je vois cette volonté d'ostracisme.
Sinon, là où je rejoins d'autres personnes, c'est que l'Esprit de Wikipedia est exprimé par ses principes fondateurs, et que c'est justement sur cette base qu'il y a opposition.


"Je sais que c'est facile de me taper dessus et de me mettre tous les maux de la terre sur la tête."


Mais non . Ca rejoint ce que je disais plus haut : tu es, que tu le veuilles ou non, une figure emblématique de
WMfr, et donc, tu attires plus les regards. Avec les conséquences positives ou négatives que cela implique.



Celette 23/01/2012 17:11


Pour rebondir sur ce que dit JNS Squire plus haut, et en relation avec un récent post d'Alexander Doria, oui contribuer à Wikipédia est devenu l'apanage de contributeurs expérimentés. A part se
focaliser sur des sujets ultra-techniques ou personne ne viendra vous embêter (villes du Kosovo, cinéma de l'Uruguay ou biologie préhistorique), il est assez dur de rester en marge. Et
l'entre-deux qui voudrait qu'on contribue à des sujets polémiques et qu'on ose prendre des positions à propos de SOPA par exemple et en même temps rester à l'écart de toutes les
polémiques/guerres des clans… est impossible. Je remarque (enfin, je n'ai pas inventé l'eau tiède) qu'on perd tous un temps énorme à faire l'inverse de ce pour quoi nous nous sommes inscrits :
contribuer. Certes, un projet de la taille de Wikipédia implique nécessairement une maintenance qui a des aspects bureaucratiques peu reluisants, mais en dehors de ça, il est difficile d'accorder
crédit (ou de se voir accorder crédit plutôt), si l'on ne maîtrise pas la syntaxe WP, l'historique des grands débats, l'étendue des pages de recommandations (et j'en découvre tous les jours…) et
si l'on est pas un lecteur assidu du Bistro, des pages de votes, des discussions sur la micro-polémique du moment, et en plus les blogs, voire Twitter pour les plus endurants (même si j'ai eu la
chance d'avoir eu un parrain à mes débuts, j'ai grosso modo tout appris sur le tas…). Bref, qu'on le veuille ou non (et je ne le veux pas), WP est devenu une société imparfaite, qui ne se veut
pas démocratique mais tend à vouloir l'être, se judiciarise, a ses hiérarques non avoués, ses contributeurs "respectables" et ses contributeurs "polémiques" (dont la chose qui m'étonnera le plus
est que certains souhaitent leur départ pour des guerres d'égos alors que ceux-là même oeuvrent comme des fous à l'amélioration des articles).


 


A partir de là, l'idée qu'on se fait de Wikipédia et son avenir dépend simplement d'une grosse centaine de contributeurs "très actifs", connectés très régulièrement, et dont les Wikibreaks ne
vont jamais sans un "rattrapage" à leur retour. Ceux qui ne s'y conforment pas sont largués de fait, ou sinon mis de côté lorsqu'ils n'assimilent pas une "affaire" sur laquelle ils interviennent
ou un point technique de l'organisation de WP (il suffit de voir les volées de bois verts que se prennent les "débiles-mentaux" (j'en ai fait partie) qui ne maîtrisent pas la subtile nuance qui
existe entre WP et WM). Sauf qu'on le sait tous, la frontière entre WP et WM est aussi mince que le dernier voile de Salomé, et que certains contributeurs, même s'ils s'en défendent (de bonne foi
peut-être) participent à l'amalgame médiatique de WP et de WM que ces #@?&! de journalistes s'évertuent à prolonger.


 


Tout ce préambule m'amène donc à mon propos : à mon sens, cette professionalisation de WP (qui a commencé à se faire vers 2007, soit un an avant mon arrivée, lorsque les critères de rédaction et
d'admissibilité se sont corsés) a engendré un fonctionnement bureaucratique nécessaire, mais en même temps a donné naissance à des contributeurs convaincus de leur participation à une noble
cause, un peu aveuglés par l'idée qu'une encyclopédie libre qui recyclait quelques idées libertariennes pouvait au final justifier un idéal politique et dès lors des prises de positions pour
"défendre" Wikipédia. Loin de moi l'idée de défendre des moyens juridiques qui pourraient donner la mort à WP (bien que ma position sur SOPA soit assez nuancée, c'est à dire pas aussi
caricaturale et destructrice - pour WP - que certains veulent bien nous le faire croire) mais à mon sens, aller dans le sens de ces contributeurs baignés d'une auréole, qui se pensent investis
d'une mission civilisatrice qui va bien au delà de ce que les PF recommandent et permettent, c'est se mettre le doigt dans l'oeil. C'est là que le bât blesse et qu'il existe un certain danger :
lorsque je suis arrivée, ces contributeurs étaient déjà enracinés, mais je vois de jours en jour sur les nouvelles PU de jeunes recrues pensant que cet idéal civilisateur est la norme, se
prennent à penser que WP est bien un outil politique, et du coup versent dans une bien-pensance lénifiante, persuadés que l'onction de ces "grands contributeurs expérimentés" vaut argent comptant
et que "mais-oui-mais-c'est-bien-sûr", il faut lutter contre ces lois délétères que le méchant Hollywood essaie de faire passer avec ses méchants lobbyistes.


 


Je ne suis pas aussi pessimiste que certains : je ne crois pas que WP fr: ira dans le sens de ses soeurs anglaise, allemande ou italienne. Etat d'esprit spécifique, "exception française" ?
Peut-être. Quoi qu'il en soit, la position des contributeurs français est assez pragmatique, notamment chez les adversaires les plus virulents de SOPA, qui refusent parallèlement toute
utilisation de WP à de telles fin. J'ai laissé en ce sens tout à l'heure un message sur le blog de LittleTony. La proto-prise de décision amateur lancée sur le Bistro du 18 janvier est fort
intéressante et confirme mon idée initiale selon laquelle WM fr:, si elle souhaite soutenir la politisation de WP aura beaucoup de difficulté à la faire manger aux contributeurs. Une vague de
fond existe, qu'elle essaie de marginaliser mais qui se retrouve parfois majoritaire en nombre, mais malheureusement minoritaire en "ténors". Alors oui, on peut gentiment comme Tsaag Valsrn
écrire des BA et des AdQ sur les chevaux sans se mêler de la boue wikipédienne (et c'est une initiative fort louable), mais si on veut prévenir une politisation accrue de WP, tout est encore
possible, les dés ne sont pas jetés, et il faut bien insister, dès qu'on évoque le sujet, qu'une assez grande part des contributeurs francophones s'y opposent. J'ai été en ce sens fort surprise
d'un billet de Serein sur le Bistro la semaine dernière (je la croirais si elle dit parler en son nom propre, ce n'est pas le problème) : sous prétexte que les autres WP avaient décidé de
soutenir l'action de black-out, nous aurions du faire pareil. Il n'y a pas d'argument plus insensé, et c'est l'une des dérives politiques actuelles que je regrette le plus : "mais attendez !
Regardez en Allemagne ou en Australie, on fait comme ça, nous sommes des bêtes de ne pas faire pareil !" Je vous laisserai donc avec cette citation de Belmondo, dans L'As des As (1982), à propos
du vote massif des Allemands pour l'oncle Adolf : ""Ce n'est pas parce que 38 millions de personnes font une connerie que ce n'est pas une connerie"."
Et lorsque je mets côte à côte les PF et les déclarations de certain(e)s (sans inimitié), je suis obligée de les inviter à se mettre cette phrase de Bebel dans le crâne.

Meodudlye 21/01/2012 14:37


D'un autre coté, c'est bien plus facile de prendre en otage un site web en inventant des règles d'exceptions que de se bouger le cul pour aller manifester ou d'aller voir son député.


Pas étonnant que parmi tous ceux qui sont pour le dévoiement des idées de départ on trouve tous ceux qui tournent autour des sections locales de WP: ça leur évite de se bouger le cul, ce sont
d'autres qui font leur boulot à leur place et ca a plus d'impact (il suffit de voir le résultat pathétique des efforts desdites sections pour la liberté de panorama qui sera, je pense que ce sera
une des prochaines prises d'otage de WP en France). Des vrais militants en charentaises. 

Pierrot le Chroniqueur 23/01/2012 09:58



Je n'irai pas jusqu'à confondre toutes les personnes et toutes les conséquences dans un même ensemble et me garde bien souvent de me prononcer sur les chapitres locaux, sauf exceptions dont
celle-ci, puisque, justement, ils ne sont pas Wikipedia.


C'est une des règles que je me suis imposées.



J. N. Squire 21/01/2012 14:26


Argh, je viens de voir toutes mes fautes d'inattention de mon précédent message. Toutes mes excuses pour les désagréments de lecture que cela causera. -_-"

Pierrot le Chroniqueur 23/01/2012 09:56



Pas de problème.



Xavier Combelle 21/01/2012 14:12


@Pierrot ils disent bien libre pas gratuit

Pierrot le Chroniqueur 23/01/2012 09:55



La confusion est effectivement facile. Et j'ai marché dedans. Mea culpa.



J. N. Squire 21/01/2012 14:10


J'avoue qu'il devient d eplus en plus difficile pour moi de trouver el courage de contribuer à Wikipédia ces temps-ci. Principalement à cause de l'ambiance délétère, qui finit parfois par
déborder sur ceux qui se cantonnent surtout à la rédactions d'articles et les améliorations d'ordre technique (comme moi). En plus, comme nous n'avons pas forcément envie de lire toutes ces
batailles de chiffoniers, on finit par manquer des trucs importants. J'aimerai beaucoup une newletter journalière ou hebdomadaire sur tout les trucs importants (genre votes, prises de décision,
etc.) avec un résumé ojectif de chacun, histoire de rester tranquille mais de ne pas rester à la ramasse et sortir du bois quand nous, la véritable majorité silencieuse, nous sentons menacés.


 


D'ailleurs Wikipédia me déprime tellement que je me suis également mis à contribuer à TV Tropes (qui a du mal à être traduit en français), histoire de rester utile sans me prendre une ambiance
pourrie ou un blackout m'empêchant de traduire tranquillement et qui pus est violant l'ingralité des PF (en passant je parie qu'un arbitrage sur EN contre les isntigateurs de cette récupérations
militantes de l'encyclopédie donnerait des résultats surprenants).


 


Bref, tout ça pour dire que c'est vraiment dommage de voir autant de paresse, d'orgueil et de soif de pouvoir envahir WP et s'immisscer peut à peut tel une brume fétide dans chaque recoin de
l'encyclopédie.


 


Feldo

Pierrot le Chroniqueur 23/01/2012 09:55



"Bref, tout ça pour dire que c'est vraiment dommage de voir autant de paresse, d'orgueil et de soif de pouvoir envahir WP et s'immisscer peut à peut tel une brume fétide dans chaque recoin de
l'encyclopédie"


C'est bien vu.



Kelson 21/01/2012 10:01


@Pierrot Évidement que la plupart des gens qui utilisent le offline ne l'utilisent pas en ayant téléchargé eux-même le logiciel. Ils se le copient d'une machine à l'autre. En fait, je pense tout
simplement que tu ne connais pas bien la réalité de l'écosystème qui existe autour des logiciels et des contenus libres. C'est une erreur, la valeur de tes apports quotidiens à Wikipédia en
serait sûrement grandie à tes yeux.

Pierrot le Chroniqueur 23/01/2012 09:54



Je reste modeste sur mes apports, et également sur mes connaissances (j'avoue bien volontiers ne pas être omniscient). Ceci étant, le mode de fonctionnement de Wikipédia impose internet comme
coeur.



Exploser 21/01/2012 06:15


Je suis assez sensible aux thématiques des logiciels et contenus libres. J'y suis très favorable.


Mais je revendique le droit, quand je contribue à Wikipédia, de ne pas le faire par sympathie pour ces thématiques, ni pour aucune thématique particulière. Je contribue sans trop me poser de
question, presque par réflexe, comme quand je ramasse un truc pas rangé chez moi pour le remettre à sa place ; parce que, quand je vois une coquille, ou une information manquante, je trouverais
dommage de ne pas corriger ou compléter ; pour passer le temps, aussi, parfois.


Bref, je ne mets pas de volonté politique dans mes contributions.


Maintenant, si certains donnent un sens politique à leurs contributions, au fait de respirer, de s'embrasser, très bien. Mais il est vrai que tous ces gestes n'ont de sens politique que celui
qu'on leur attribue. Ils ne sont pas nécessairement politiques. Premièrement. Ensuite, parmi ceux qui donnent un sens politique à leurs contributions, il y a certainement de tous les courants
d'idées, et autant de raisons de contribuer.


Du coup, engager dans une action revendicatrice toute la communauté, même ceux qui ne demandent rien à personne, je trouve ça bien dommage.


Si je veux militer pour le libre, il y a plein d'autres possibilités. Et s'il y a vraiment un truc que je n'aimerais pas trop, ce serait d'être engagé à mon insu. Lorsque je veux m'engager, je
suis assez grand pour en décider moi-même.


 

Xavier Combelle 21/01/2012 04:33


depuis quand les solutions Framasoft sont surtout synonyme de bénévolat et de diffusion gratuite? Le livre que j'ai acheté sur Stallman il étais payant non ?

Pierrot le Chroniqueur 21/01/2012 09:21



"1592 logiciels libres dans l'annuaire" : c'est eux qui le disent.


 



Ulfer 21/01/2012 01:51


+1 avec l'article.


Mon petit commentaire, si ça peut apporter quelque chose. Je reprends l'argument tel qu'énoncé par Ludo29 sur le sondage sur WP qui écrit que
"Wikipédia par son existence même milite pour la connaissance libre etc.", je me dis : non, WP produit de la connaissance libre, et fait exister et se
développer directement cette connaissance libre-là. Wikipédia en tant que projet d'encyclopédie défini par des principes fondateurs ne fait rien d'autre.


Certains peuvent dire que le principe fondateur "Wikipédia est publiée sous licence libre" a été rédigé avec le militantisme pour la connaissance libre en tête. Sauf que c'est le principe
fondateur qui compte. Il supplante la pensée qui l'a mis en place. Jimbo aura beau me dire : "mais de toute façon, le militantisme était à l'origine", le principe fondateur est sur ce point tout
à fait clair, puisque neutre. Une contribution à Wikipédia n'implique pas du tout un soutien large au "libre". Quand je modifie un article, j'accepte que ma modification soit placée sous licence
libre.


"Je pense qu'il n'est pas anodin de choisir le bénévolat et les licences libres, avec ce qu'elles impliquent en terme de diffusion du contenu et de réutilisation."


Sauf que la contribution à Wikipédia ne se détermine pas nécessairement par le fait de choisir "les licences libres". Il y a de très nombreuses motivations différentes pour contribuer sur WP. La
notion de "bénévolat" ne s'applique pas à tous les cas de contribution et pas à tous les contributeurs, même si toutes les bonnes modifications de l'encyclopédie ne peuvent être que
"bénévolentes". Quant à la licence, il n'y a pas seulement le fait de "choisir la licence libre". Qui veut participer à WP est obligé de s'y soumettre, que ça lui plaise ou non. C'est
une règle, avant tout. On peut lui attribuer une valeur, et elle ne sera pas forcément positive (après tout WP a des opposants) ou totalement positive. Ce n'est pas comme si rédiger sur WP
c'était accepter en soi le principe de la licence libre particulière qui y est imposé.

Pierrot le Chroniqueur 21/01/2012 09:21



Merci de m'avoir fait part de ton appréciation.


Je vais aller jeter un coup d'oeil à ton site, que je ne connaissais pas.



LittleTony87 21/01/2012 01:27


Ma première contribution sur Wikipédia fut un acte politique murement réfléchi, de type :


"tiens, un site ultra vu et connu parle d'un de mes sujets où je me débrouille pas trop mal, est incomplet/dit des conneries. Tiens, il y a un bouton pour modifier et j'aime bien étaler ma
science. J'ai qu'à cliquer sur le bouton pour le faire. Let's go." Ca n'a pas changé.

Ca aurait pu être en effet :


"tiens, j'ai envie d'étaler ma science sur mon sujet de prédilection sur le web. Je vais partir de zéro, créer un site, trouver un hébergeur etc. etc."

Qu'est ce qui m'a fait pencher pour le premier ? Le choix de la simplicité. Il n'est en rien politique. Je ne milite pas pour le libre (Wikipédia pourrait mettre ce que j'écris sous licence
non-libre, je m'en contrefous), je ne milite pas pour la culture accessible à tous. Juste pour partager ce que je sais avec les quelques abrutis qui viendront se renseigner sur un obscur officier
du Titanic/chanson des Beatles/autre (préciser).


Je dois être une exception, visiblement.

Pierrot le Chroniqueur 21/01/2012 01:40



Oh non, tu es loin, heureusement, d'être une exception.



Kelson 20/01/2012 23:43


"Contribuer à Wikipédia n'est pas affirmer que tout le monde devrait avoir accès à la culture, c'est juste permettre que cette culture soit répertoriée et accessible via Internet (ce qui limite
le tout le monde, déjà)."


C'est faux. des dizaines de milliers de personnes accèdent grâce à Kiwix en particulier à Wikipédia sans internet. Les photographies de commons sont utilisées dans de très nombreux livres dont
des manuels scolaires. Pediapress vend des livres sur papier avec les articles de l'encyclopédie. etc.


Les réutilisations sont nombreux et avec l'augmentation constante de la qualité et l'expension du mouvement, elle se multiplient. Donc OUI, contribuer à Wikipédia, de manière conscience ou pas,
aide à "libérer" la culture, à la partager, à la diffuser.


Certes, cela n'est pas encore tout le monde ; mais si nous continuons nos efforts, cela le sera un jour. Chose qui aurait été impossible sans les licences libres.

Pierrot le Chroniqueur 21/01/2012 01:14



Et donc ? Tu télécharges comment Kiwix et les fichiers ad hoc ? Et
les photos de Commons, elles sont bien mises en lignes et diffusées via internet avant d'être affichée dans un quelconque manuel ? Et enfin, Pediapress tire son contenu d'où ? Wikipédia et les
autres projets Wikimedia ne sont rien sans internet. C'est un fait.


Donc la "libération" de la culture, je n'en suis pas autant persuadé que toi (parce que, mine de rien, il faut financer les supports, virtuels ou réels, et que la culture "gratuite" n'existe donc
pas). Et là, vient le deuxième frein : "tout le monde".


Certes, cela n'est pas encore tout le monde ; mais si nous continuons nos efforts, cela le sera un jour. Chose qui aurait été impossible sans les licences libres.


Discours militant, respectable, mais qui n'a pas à instrumentaliser Wikipedia pour se faire entendre.



Dr Brains 20/01/2012 23:27


@Serein : "La politique, ça peut être aussi quelque chose de beaucoup plus philosophique, de beaucoup plus "moral", si on peut dire."


 


On peut le concéder.


Mais militer contre un projet de loi ce n'est plus politique dans ce sens là. Et c'est bien le problème.

Serein 20/01/2012 23:07


Je ne parlerai que du début de ton billet où tu dis que (je résume) le fait de diffuser du savoir bénévolement et de le diffuser sous une licence libre n'est un acte politique que pour ceux qui
veulent qu'il le soit. 


Je suis assez gênée par ce type de postulat parce qu'il montre en fait une vision de la politique uniquement comme une forme de militantisme, de revendications, d'action militante. La politique,
ça peut être aussi quelque chose de beaucoup plus philosophique, de beaucoup plus "moral", si on peut dire. 


Je pense qu'il n'est pas anodin de choisir le bénévolat et les licences libres, avec ce qu'elles impliquent en terme de diffusion du contenu et de réutilisation. Tu peux choisir d'aller écrire
chez Larousse, ou sur un blog consacré à ton sujet préféré, tu le feras bénévolement, ok. Tu as choisi d'écrire sur Wikipédia, probablement parce que les valeurs qui fondent Wikipédia, et
notamment celle du 3e principe fondateur et qui stipule la publication sous licence libre, te convenait mieux. Sans doute que tu n'as pas eu l'impression de faire un acte politique en choisissant
Wikipédia plutôt que Larousse, et quand j'ai commencé à écrire sur Wikipédia je n'en avais pas l'impression non plus. Simplement ça correspondait à mes valeurs, à ma façon de voir le monde.


Mais dans un monde où, sans être grand clerc, on voit bien les enjeux qui s'affrontent en ce moment sur les questions de droit d'auteur, de rémunération des contenus etc, choisir de donner de
nombreuses heures de sa vie pour partager son savoir gratuitement et sous licence libre, c'est nettement se placer du côté du partage. C'est poser un acte politique dans le plus beau sens du
terme (la politique ça n'est pas sale tout le temps !)


Je comparerais ça à quelqu'un qui au quotidien aide les autres, ou refuse l'exclusion de son voisin parce qu'il est noir, par exemple. Ce n'est pas un acte politique au sens politicien, mais c'en
est un au sens initial du terme, au sens du positionnement que tu prends dans la Cité.


Le succès de Wikipédia, ou d'autres projets du même genre (OpenStreetMap, Linux etc) est un succès politique dans le sens où il consacre la force du partage et du collectif. 


Voilà, je ne voulais pas revenir en particulier sur SOPA etc, beaucoup de choses ont été dites. Juste pointer le fait que dire que WP est a-politique n'a, de mon point de vue, pas de sens. Ce
n'est certes pas de la politique de parti, mais c'en est, et si des législations vont contre les fondements de WP, et que de très nombreux contributeurs s'élèvent contre ça, ce n'est sans doute
pas pour rien, c'est que ça leur semble aller contre la vision du monde qu'ils ont. Qu'ils agissent ou non ensuite, c'est un autre débat. Mais ils se révoltent pour des raisons politiques au sens
noble du terme.


 


Petit point pour terminer : la confusion WMFr / WP chez les journalistes ne se fait pas parce que je donne mon avis de contributrice sur le Bistro, certainement pas. Je donne (rarement) mon avis
de contributrice parce que j'ai été et je reste une contributrice. Ça ne gêne que ceux que ça a envie de gêner. Jamais je ne m'exprime au nom de WMfr avec mon compte perso. Donc ça n'est pas la
peine de me mettre ça sur le dos, même si je reconnais que face aux paroles quasi-insultantes de certain(s) contributeur(s) j'ai pu me montrer inutilement provocatrice, et je m'en excuse. Je ne
demandais que le droit de discuter sans se faire traiter de "mauvais wikipédien". 

Pierrot le Chroniqueur 21/01/2012 01:07



Je vais répondre point par point (et il est tard) :


"Je ne parlerai que du début de ton billet où tu dis que (je résume) le fait de diffuser du savoir bénévolement et de le diffuser sous une licence libre n'est un acte politique que pour ceux
qui veulent qu'il le soit."


Tu résumes bien . Et je vais même repréciser ce sens ci-après.


Je suis assez gênée par ce type de postulat parce qu'il montre en fait une vision de la politique uniquement comme une forme de militantisme, de revendications, d'action militante. La
politique, ça peut être aussi quelque chose de beaucoup plus philosophique, de beaucoup plus "moral", si on peut dire. 


C'est une définition possible, mais on se place à un niveau autre que celui que j'aborde qui est celle du militantisme, forme choisie par des contributeurs des Wikipedia anglophone, germanophone
et italophone. Hélas.


Je pense qu'il n'est pas anodin de choisir le bénévolat et les licences libres, avec ce qu'elles impliquent en terme de diffusion du contenu et de réutilisation.


C'est un choix de diffusion, pas plus mais pas moins anodin qu'un autre. Je rappelle également (et je tiens juste à le rappeler) que certains droits ne reconnaissent pas ce genre de licences...
Le choix du "libre" est, surtout dans le cas de Wikipedia qui ne s'inscrit pas pour le grand public dans la lignée, par exemple, des solutions Framasoft, surtout synonyme de bénévolat et de
diffusion gratuite. Ce qui est plus du domaine publique que de la licence CC by SA, si on en considère l'esprit.


Tu as choisi d'écrire sur Wikipédia, probablement parce que les valeurs qui fondent Wikipédia, et notamment celle du 3e principe fondateur et qui stipule la publication sous licence libre, te
convenait mieux.


C'est poser en préambule que tu aies déjà vu Larousse par rapport à Wikipédia, et que ton premier geste soit d'aller décrypter les tenants et aboutissants des principes fondateurs avant toute
contribution. Nous savons tous deux que c'est totalement utopique, et le fait même que les principes fondateurs de Wikipedia soient lus et compris (ne parlons pas d'application, à ce niveau) est
déjà un voeu pieu émis par les patrouilleurs, qui auraient moins de travail.


Sans doute que tu n'as pas eu l'impression de faire un acte politique en choisissant Wikipédia plutôt que Larousse, et quand j'ai commencé à écrire sur Wikipédia je n'en avais pas
l'impression non plus.


Tout à fait. Et plus drôle encore, je suis toujours persuadé que ce n'est pas le cas, surtout quand je corrige une erreur de typographie. Je suis d'ailleurs conforté par plusieurs passages
indiquant que ce n'est pas le cas (Wikipédia n'est pas une expérience politique).


Simplement ça correspondait à mes valeurs, à ma façon de voir le monde.


Je crois me souvenir qu'à tes débuts sur Wikipedia, ta perception n'était pas celle d'aujourd'hui (comme beaucoup). Ce n'est pas un reproche, et je peux me tromper, mais c'est un peu reconstruire
les choses. Et cela confirme, en plus, la nécessité de bannir (je pèse mes mots) le militantisme de Wikipedia.


Mais dans un monde où, sans être grand clerc, on voit bien les enjeux qui s'affrontent en ce moment sur les questions de droit d'auteur, de rémunération des contenus etc, choisir de donner de
nombreuses heures de sa vie pour partager son savoir gratuitement et sous licence libre, c'est nettement se placer du côté du partage.


Les valeurs du partage ne sont pas un apanage wikipédien, ni de "bord politique", et le bénévolat n'est pas synonyme de libre, ni une valeur politique au sens qui a été utilisé. C'est d'ailleurs
tellement hors du champ politique qu'il n'est pas une préoccupation étatique et d'organisation de la communauté (la politique implique la notion de pouvoir). J'ose espérer qu'un bénévole
n'est pas motivé par le gain du pouvoir ou l'impact de son action pour orienter l'organisation de la société. Si c'est le cas, c'est un militant, et l'acte n'est plus désintéressé. Notions
intéressantes, mais qui sortent un peu de la définition terre à terre que j'entends utiliser, et qui est celle correspondant à l'instrumentalisation de Wikipedia telle qu'elle est faite. Et ce
n'est pas un bel acte. Loin de là.


Je comparerais ça à quelqu'un qui au quotidien aide les autres, ou refuse l'exclusion de son voisin parce qu'il est noir, par exemple. Ce n'est pas un acte politique au sens politicien, mais
c'en est un au sens initial du terme, au sens du positionnement que tu prends dans la Cité.


Je dirais que tu exagères la comparaison, puisque le positionnement dans la Cité s'évalue en terme de pouvoir (l'exclusion de type apartheid est une hiérarchie basée sur le racisme). La
communauté lutte pour quel pouvoir ? Peux-tu réduire la communauté à une composante libriste (si on reste dans cette mouvance) ? Penses-tu que tu ne vas pas trouver d'affreux
"ultra-capitalistes" parmi les contributeurs de Wikipédia ? Confondre des enjeux économiques (voire politiques) avec le projet Wikipedia est aller à l'encontre des principes fondateurs,
qui consacre que le seul but de Wikipedia est de construire Wikipedia. Et pas plus.


Le succès de Wikipédia, ou d'autres projets du même genre (OpenStreetMap, Linux etc) est un succès politique dans le sens où il consacre la force du partage et du collectif. 


Non. Les projets wikipedia sont des succès (et encore, tout est relatif, même ça), parce que jusqu'à présent, ils ont réussi bon an mal an à fédérer des gens disparates autour d'un but commun
défini, en éliminant par avance toute notion politique (quel que soit le sens à donner à ce terme). Et c'est ce socle qui est de plus en plus fissuré par les entorses aux principes fondateurs
avalisées par certaines communautés, des chapitres locaux et la Wikimedia Fundation.


Juste pointer le fait que dire que WP est a-politique n'a, de mon point de vue, pas de sens


C'est pourtant une des raisons profondes qui permettent encore de ne pas confondre Wikipedia et Metapedia. Mais il est vrai que la phrase devrait plutôt être : Wikipedia se doit d'être
apolitique. La WMF n'a pas été, en effet, capable de freiner les ardeurs de plusieurs projets, transformés en plates-formes revendicatives.


Ce n'est certes pas de la politique de parti, mais c'en est, et si des législations vont contre les fondements de WP, et que de très nombreux contributeurs s'élèvent contre ça, ce n'est sans
doute pas pour rien, c'est que ça leur semble aller contre la vision du monde qu'ils ont.


Les fondements de WP ? Allons bon, voyons. Dans les démocraties, les "fondements" de Wikipedia ne vont pas à l'encontre des législations (le vrai sens de subordination est celui-là), puisque le
site n'est pas interdit. Que de très nombreux contributeurs de Wikipédia considèrent que les législations sont embêtantes ou contraires à leurs intérêts est tout à fait concevable (et même
normal, en raison d'une pluralité nécessaire). Qu'ils aient une vision (quel grand mot !) d'un monde idéal, je dirais également que c'est très bien (et plus rare que la considération
précédente). Qu'ils l'imposent malgré les mêmes principes fondateurs qu'ils disent à l'extérieur défendre, pardon de trouver ça paradoxal. S'ils veulent militer, ils peuvent et doivent
le faire sans Wikipédia.


Mais ils se révoltent pour des raisons politiques au sens noble du terme.


La prise d'otage n'est pas une révolte, juste le meilleur moyen de s'aliéner des gens qui pourraient vous être favorables au départ.


la confusion WMFr / WP chez les journalistes ne se fait pas parce que je donne mon avis de contributrice sur le Bistro, certainement pas. Je donne (rarement) mon avis de contributrice parce
que j'ai été et je reste une contributrice. Ça ne gêne que ceux que ça a envie de gêner. Jamais je ne m'exprime au nom de WMfr avec mon compte perso. Donc ça n'est pas la peine de me mettre ça
sur le dos, même si je reconnais que face aux paroles quasi-insultantes de certain(s) contributeur(s) j'ai pu me montrer inutilement provocatrice, et je m'en excuse.


Si la confusion se fait à l'extérieur, elle se fait aussi chez les utilisateurs lambda. Tu as été présidente de, comme d'ailleurs une autre personne bien connue des Wikipediens, la WMFr, et tu en
gardes une certaine aura morale. Je te laisse déduire les avantages et inconvénients que ça entraîne. La confusion entre WMfr (ou WMF) et WP est depuis longtemps embêtante, et nécessite à mon
sens d'être à chaque fois infirmée. Le fait est que Wikimedia France ne représente pas tous les Wikimediens français, et que ça ne se voit pas... Par exemple (je tire ça du blog de l'association) : "Les différentes associations locales, comme Wikimédia France, ont un rôle d’explication et de
sensibilisation, à l’intérieur de la communauté Wikimédienne comme à l’extérieur, mais n’ont en aucun cas le pouvoir de décider de ces actions." On rôle à expliquer à des gens
comment doit fonctionner un projet ? C'est une formulation pour le moins maladroite, que ne rattrape pas la fin de la phrase, à mon sens. Mais ce n'est pas le sujet du billet, ni de ta
réponse.


Je ne demandais que le droit de discuter sans se faire traiter de "mauvais wikipédien". 


On ne pourra que regretter des apostrophes de ce genre (courantes), mais d'un point de vue personnel, je ne m'étonne plus de rien au sein de la communauté francophone.



Dr Brains 20/01/2012 22:46

Ce que j'apprécierais, c'est qu'au moins ceux qui veulent entraîner Wikipédia dans cette funeste voie reconnaissent que oui, exceptionnellement, on met les PF entre parenthèses. Je serais toujours
contre mais au moins la position serait assumée. Au lieu de cela, on a droit à tout un argumentaire très largement hypocrite qui tend à déformer ces PF ou à en amoindrir la portée. Affligeant.