Publié par Pierrot le Chroniqueur

Suite n°2 

Une fois ces morceaux passés (et la scission tout à fait artificielle que je viens d'opérer dans le texte), il faut déjà s'attaquer à la suite. Une pause peut être la bienvenue, ne serait-ce que pour prendre de quoi grignoter un peu (même si manger entre les repas est déconseillé, et qu'il faut bien penser à prendre 5 fruits et légumes par jour). Passons d'abord la politique de confidentialité, qui apporte peu à notre propos et est relativement classique (on pourra toutefois y revenir, mais plus tard). La suite est intéressante (comme tout le texte, mais il n'est pas inutile de le dire et le redire, ne serait-ce que pour ménager un suspens).

Vous pourriez trouver certains éléments de contenu problématiques ou erronés : puisque nous fournissons un vaste ensemble de contenus qui sont produits ou rassemblés par des utilisateurs semblables à vous, vous pourriez rencontrer des éléments que vous trouvez offensifs, erronés, menant dans de mauvaises directions, mal identifiés ou autrement problématiques. Nous demandons par conséquent que vous utilisiez le bon sens et votre propre jugement lorsque vous utilisez nos services.

On en revient (encore une fois) à la notion de construction communautaire des articles (pour ce qui concerne Wikipédia, en tout cas), avec un appel au "bon sens". Le bon sens, c'est quelque chose de commun qui a le mauvais goût de ne pas être tant partagé que ça : il y a beaucoup à dire que l'utilisation (et non la construction) concertée faite d'articles de Wikipédia dans un but qui n'est plus vraiment celui de diffusion de la connaissance, mais bien celui du militantisme. La dernière phrase est quand même la plus importante : elle vient immédiatement contredire tout monolithisme (hors principes fondateurs) lors de l'approche d'un projet. Autrement dit, il existe dans le cadre strict des principes fondateurs d'un projet une certaine latitude de mouvement (ce qui contredit déjà l'idée d'une intangibilité d'une quelconque instance).

Notre contenu n’a pour but que de fournir des informations : Bien que nous hébergions une grande quantité d’informations qui relèvent des domaines techniques, y compris le domaine médical, juridique et financier, le contenu n’est proposé qu’à titre informatif. Il ne saurait en aucun cas être considéré comme un avis professionnel. Veuillez vous adresser à des professionnels licenciés ou qualifiés dans le domaine applicable plutôt que d’agir en fonction d’informations, d’opinions ou de conseils contenus sur les sites Web de Projets.

Encore une fois, les précautions sur le contenu sont mises en avant : l'amateurisme (au sens noble du terme, ici) des projets wikimedia est (censée être) parfaitement connue des contributeurs et des utilisateurs wikimedia, et n'est pas reprochable par celui ou celle qui l'utiliserait comme référence absolue. Si ce dernier point fait penser à une précaution plus qu'utile dans un cadre américain (on pense tout de suite à des mots comme procès, avocats, etc.), c'est aussi un rappel utile contre toute prétention d'omniscience par agrégation des contributions (ergo le système de construction communautaire n'est en aucun cas une garantie que l'information est la meilleure disponible). Cette petite précision est toujours loin d'être inutile lorsque l'on considère la situation de quasi-monopole de Wikipédia sur le créneau des encyclopédies en ligne.

 

Embrayons.

Les Projets hébergés par la Fondation Wikimedia n’existent que grâce à la communauté vibrante d’utilisateurs comme vous qui travaillent ensemble pour rédiger, éditer et organiser le contenu. Nous sommes heureux de vous accueillir dans cette communauté. Nous vous encourageons à être civil et poli dans vos interactions avec la communauté, à agir en toute bonne foi, et à effectuer des corrections et contributions visant à perpétuer la mission du Projet commun.

[...] Qui travaillent ensemble pour rédiger, éditer et organiser le contenu [...] être civil et poli dans vos interactions avec la communauté, à agir en toute bonne foi, et à effectuer des corrections et contributions visant à perpétuer la mission du Projet commun. [...] Ce qui veut dire (si je décrypte) : travaillez dans l'espace principal (là où se situe les articles, sur Wikipédia, par exemple) en restant dans le cadre de la politesse. En gros, si l'on extrapole un peu, il va de soi que d'essayer de stigmatiser un quelconque personne qui remplit l'une des conditions n'est pas très "respect des conditions d'utilisation". Si l'on extrapole beaucoup... Mais on ne le fera pas là, maintenant.

Le texte qui suit est une mise en garde claire contre des actes qui peuvent parfois être illégaux. Je ne peux m'empêcher de le reprendre, bien sûr.

Certaines activités, qu’elles soient légales ou illégales, peuvent porter atteinte à d’autres utilisateurs et violer nos règles. Certaines activités peuvent également mettre en cause votre responsabilité. C’est la raison pour laquelle, pour vous protéger et protéger les autres utilisateurs, vous ne devez pas perpétrer de telles activités sur nos sites. Parmi ces activités figurent le fait de :

Pas d'explication là-dessus, c'est quand même clair (habeas corpus sine die fluctuat nec mergitur, c'est gagné d'avance, disait à ce propos mon avocat, Didier B.) puis :

Harceler et commettre des abus contre les autres utilisateurs :
  • commettre du harcèlement, des menaces, des propos outrageants, des postages massifs indésirables ou du vandalisme ; et
  • transmettre des courriers en chaîne, des déchets, ou des courriers massifs indésirables à d’autres utilisateurs.

Le premier point pose question, largement. Surtout quand on consulte les requêtes aux administrateurs (mais pas seulement) et que l'on remarque aisément que les points "menaces" et "propos outrageants" sont d'actualité. Passons sur le postage massif indésirable (peu présent, sauf en période d'élection, de page à supprimer, etc.). D'aucuns me répondront : oui mais tu te trompes, Pierrot, ce type d'actions est mené pour sauver l'encyclopédie (si on parle de Wikipédia). Je répondrais à cela : sauver l'encyclopédie de qui ? Des personnes que l'on insulte ? Et si l'on veut rester dans cette logique d'entorse volontaire aux règles de base, pourquoi ne pas admettre que l'Autre se sente dans son droit de le faire aussi ? Ah, on me souffle dans l'oreillette que ce n'est sûrement pas la même chose... Tant pis, on verra plus tard.

Bloc suivant, s'il vous plaît.

Entrer en violation de la confidentialité des autres :
  • enfreindre les droits de confidentialité des autres selon les lois des États-Unis ou d’autres lois applicables (qui peuvent inclure les lois du lieu où vous vivez ou celle du lieu où vous visualisez ou modifiez le contenu) ;
  • solliciter des informations personnellement identifiables dans des buts de harcèlement, d’exploitation, de violation de confidentialité, ou tout autre but promotionnel ou commercial non explicitement approuvé par la Wikimedia Foundation ; et
  • solliciter des informations personnellement identifiables de quiconque âgé de moins de 18 ans dans un but illégal ou violer toute loi applicable regardant la santé et le bien-être des personnes mineures.

 

Je crois que c'est assez clair aussi : cela est applicable à tous, et en particulier à ceux qui ont des moyens accrûs d'identification, les vérificateurs d'IP. Rien que de très normal, en somme.

La suite est plus intéressante (de mon point de vue). Elle devrait interpeller aussi les utilisateurs de Wikipédia (et autres) tant le respect de ce paragraphe est au coeur de l'action wikipédienne, tant d'un point de vu "encyclopédique" (contenu des articles) que "social" :

 

S’engager dans de fausses déclarations, l’usurpation d’identité ou la fraude :
  • publier intentionnellement ou en connaissance de cause tout contenu qui constitue un outrage ou une diffamation ;
  • publier tout contenu qui est faux ou inexact dans l’intention de tromper ;
  • tenter d’usurper l’identité d’un autre utilisateur ou individu, vous représenter avec une fausse affiliation avec tout individu ou toute entité, ou utiliser le nom utilisateur d’un autre utilisateur dans l’intention de tromper ; et
  • s’engager dans la fraude.

 

Pas de développement ici non plus. Sauf à remarquer que la diffusion de contenu faux (on a vu), outrageant (on a vu), diffamant (idem), est toujours passible d'exclusion en regard des ses conditions d'utilisation. D'où l'intérêt primordial de l'utilisation de documents "sérieux" et susceptibles d'être conservés et consultés. Les sources sont vos amies, surtout sur des sujets sensibles (par exemple et au hasard, célébrités, causes politiques, faits historiques controversés, et j'en passe). Bien entendu, toute production devra satisfaire au droit d'auteur (ce sont des points qui sont sans cesse rappelés, y compris à la suite du paragraphe précédent), comme le rappel du fait que les services proposés par la Wikimedia Foundation ne doivent pas être utilisés pour des fins illégales (point suivant celui sur le droit d'auteur), et le fait que c'est valable aussi pour les équipements de la Wikimedia Foundation (le point encore d'après).

 

Suite n°3

Le point d'après (cinquième partie du texte) indique que les mots de passe sont de la seule responsabilité de leurs propriétaires et qu'ils ne doivent jamais être divulgués. N'hésitez surtout pas à ne pas prendre comme mot de passe votre date de naissance, le nom de votre animal domestique ou celui de votre lycée que vous aurez obligeamment indiquée sur votre page utilisateur, par exemple.

S'ensuit un paragraphe (partie 6) sur la réutilisation des marques Wikimedia (le mot wiki n'en fait pas partie), très habituel (c'est de la propriété des marques, un peu comme pour certaine boisson anisée en France, ou des objets de technologie très récente avec un fruit dessus). Classique, mais jamais inutile.

Commenter cet article