Publié par Pierrot le Chroniqueur

Pas grand chose cette semaine, si ce n'est cet article complotiste de 24heures.com, un site d'actu où chacun peut envoyer son torchon - ce qui va expliquer certaines choses - déjà relevé sur le Bistro d'hier. Il parait, selon un rédacteur anonyme non professionnel et c'est donc forcément vrai, que Wikipédia est un site de "gauchistes". Preuve en est, les thématiques autour de la contraception, des OGM, du nucléaire (ah, un vieux serpent de mer) sont verrouillées. Par de vils administrateurs qui se comportent comme des "gourous". Du coup, les "gens de droite" iconoclastes ou catholiques - car les catholiques de gauche n'existent sans doute pas ; bel amalgamme - reçoivent pour bon conseil de passer leur chemin. Bien sûr, que le site penche clairement à droite, et même plus (j'ai jeté un oeil aux autres productions) n'a strictement aucun rapport. Et, comme on ne voit de complots que parmi ses ennemis réels, supposés ou idéologiques, des commentaires charmants et bien intentionnés viennent expliquer que, au contraire, les méchants censeurs de Wikipédia sont de droite - avec mise en cause de contributeurs en prime. Comme le dit GdGourou (qui est un grand administrateur... ), rien de neuf sous le soleil. Mais moi, ça me fait toujours rire (quoique jaune).

 

Dans un long article, le Nouvel Obs revient sur Michel Houellebecq et sur la polémique née d'un possible "plagiat" de pages de Wikipédia. L'auteur explique, et j'avais à l'époque effleuré la question, qu'il est difficile d'établir un quelconque pillage de contenu à cause du style "encyclopédique" (comprendre neutre, lisse et passe-partout) de Wikipédia, et aussi parce que, sur le Web, tout le monde recopie tout le monde (sur Wikipédia, on fait pourtant attention !). Une réflexion intéressante : Wikipédia est, comme toute encyclopédie, descriptive. Pour le reste, il y a l'exigence de neutralité de point de vue qui gomme les éventuelles aspérités. D'où un style délibérément convenu et sans originalité, ce qui rend proche le moindre texte du même tonneau sur un sujet identique. Des inconvénients qu'il faut bien accepter... Je vais revenir prochainement avec une réflexion (du mieux que je peux) sur le concept de neutralité, justement.

Commenter cet article