Publié par Pierrot le Chroniqueur

Comme je n'avais pas adjoint à la dernière revue de presse, par pure paresse, les éléments autres que ceux se rapportant aux 10 ans, alors que j'en avais initialement l'intention, les voici finalement.

 

Outre un certain anniversaire, l'actualité wikimédienne de ces dernières semaines est bien entendu la fin de la levée de fonds opérée par la Foundation, qui ne fonctionne que grâce aux dons reçus, faut-il encore le rappeler. Le journal Le Monde précise ici que 16 millions de dollars — soit 12 millions d'euros — ont été récoltés cette année. Pile poil le montant désiré, comme le souligne Itmag. L'article du quotidien français relève également que l'augmentation du nombre de visiteurs sur Wikipédia se poursuit, tandis que le nombre de contributeurs, lui, diminue, car Wikipédia serait arrivée "à maturité" (en voilà un débat intéressant). Challenges remarque, pour sa part, que la Wikimedia Foundation fait ainsi plus fort que Facebook, au moins sur un plan qualitatif : le réseau social a certes récolté 500 millions de dollars, mais il fait l'objet, et le souhaite, d'une spéculation effrénée en prévision d'une introduction en bourse. Surtout, le journaliste oppose sociologiquement Wikipédia, à but non lucratif et visant à partager le savoir, à Facebook "temple du voyeurisme, usine à fric, machine à endormir les masses", y voyant deux cultures du Net radicalement différentes. Il y a du vrai, même si le propos me semble exagéré, et la comparaison pas forcément pertinente : les deux outils ont des objectifs tout à fait différents, dans lequel un public commun peut en réalité se retrouver en toute connaissance de cause1. Quoi qu'il en soit, ce n'est pas cette année que Wikipédia disparaîtra faute d'argent. C'est l'essentiel.

 

L'AFP rapporte une intéressante enquête menée aux États-Unis selon laquelle 53% des Américains consultent Wikipédia. Les pourcentages diffèrent selon la tranche d'âge : 62% des moins de 30 ans vont surfer sur l'encylopédie en ligne, contre un tiers seulement des plus de 65 ans. Bien sûr, la capacité, globalement divergente entre ces deux tranches d'âge, à se servir de l'outil informatique explique sans doute en bonne partie ces chiffres. Reste que cet engouement des jeunes est rassurant sur l'avenir de Wikipédia (tout comme les chiffres sur les consultations en hausse, dont je viens de parler. Oui, je suis résolument optimiste aujourd'hui).

 

Thierry Ardisson est fâché, nous apprend Ozap.com. Motif de son courroux : l'article sur Wikipédia qui lui est consacré présenterait faussement sa mère comme une militante communiste. Ce qui exaspère l'homme en noir, qui va donc porter plainte "contre Wikipédia" (qui n'a aucune existence en tant que tel. Bonne chance, donc). Problème : l'article ne l'affirme plus depuis un mois et demi. Ce qui n'empêche pas le journaliste de s'interroger sur la date du retrait (après l'émission de Ardisson ou non), histoire,  probablement, d'entretenir le doute sur la bonne foi générale. Il existe visiblement beaucoup d'efforts pédagogiques à fournir vis-à-vis de ceux qui n'ont pas encore l'habitude de Wikipédia2 : Ardisson n'a pas compris qu'un article sur un wiki n'est pas figé dans le marbre, le journaliste qu'il y a un historique à disposition. Ils ne sont certainement pas des cas isolés, l'expérience quotidienne le prouve amplement. 

 

Enfin, je termine avec les déclarations du Gourou Suprême à propos des App Store, qu'il estime "dangereux" et "menaçants" pour les éco-systèmes. Je ne me prononcerai pas sur le fond de la question, qui m'indiffère totalement, mais je vais soulever un point, récurrent dès que notre Seigneur fait entendre sa Voix : à quel titre s'exprime-t-il ? En son nom propre ? En celui de la Foundation ? En celui de Wikipédia et de sa communauté ? Cette dernière possibilité est bien entendu exclue, sauf très éventuel mandat impératif, mais hélas, c'est loin d'être acquis aux yeux de la presse — et le fundraising n'a sans doute rien arrangé. Cette dernière intervention de Jimbo en est l'illustration, puisqu'elle permet à MacWorld.fr de titrer : "pour Wikipédia, l'App Store est une menace". Ce n'est pourtant pas ce que dit l'article de l'encyclopédie, et la communauté n'a jamais été consultée à ce sujet, mais foin des détails... On remerciera donc Mac4ever de prendre le soin de préciser que Wales parlait "en son nom propre"

 

1. De toute façon, je suis corrompu, je ne peux donc pas en dire du mal. 

2. En voilà un bon travail pour Wikimédia France.

Commenter cet article

Scrongneugneu 21/01/2011 14:40



« L'article du quotidien français relève également que l'augmentation du nombre de visiteurs sur Wikipédia se poursuit, tandis que le nombre de contributeurs, lui, diminue, car
Wikipédia serait arrivée "à maturité" (en voilà un débat intéressant). (...) »


Notons, mais est-ce si étonnant venant de la part du prétendu « quotidien de référence », que l'assertion sur une prétendue « diminution du nombre des
contributeurs » ne s'appuie sur aucune source sérieuse (cela se saurait si ce quotidien faisait un usage des notes de bas de page ou d'article comparable à celui qu'on aperçoit dans divers
ouvrages à vocation scientifique... ou sur Wikipédia).


En cela, ces journalistes (s'il n'y avait que Le Monde...) contreviennent clairement au troisième devoir énoncé dans la charte de Munich : « Publier seulement les informations dont l’origine est connue ou les accompagner, si c’est
nécessaire, des réserves qui s’imposent ; ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents »



Pierrot le Chroniqueur 22/01/2011 10:47



Si les journalistes savaient parler convenablement de Wikipédia, on aurait fini par s'en apercevoir ... Non, je suis
mauvaise langue : je trouve que la couverture sur les 10 ans a été très correcte. La presse semble enfin mieux connaître l'encyclopédie collaborative en ligne. Concernant la supposée baisse du
nombre de contributeus, à chacun ses impressions, mais il est certain qu'on ne peut l'affirmer de but en blanc sans l'avoir dûment quantifiée.


 


Petite remarque, enfin, concernant le prétendu quotidien de référence : je me suis laissé dire que le journal désormais considéré comme "la référence" à suivre par les
rédactions (pas seulement de presse écrite) est Le Parisien. Le Monde a peut-être perdu en qualité (je ne me prononcerai pas sur ce point) mais je ne suis pas sûr du tout que
l'on gagne au change ...



Pierrot le Chroniqueur 18/01/2011 14:25



Mais si, ils sont bien foutus mes boutons. Il suffit de savoir lire ! (Bon, c'est vrai, les couleurs et l'ordre
pourraient être inversés. Malheureusement, ce n'est pas moi, mais overblog, qui gère la chose).


 


Merci pour le lien. Oh, Jimbo est loin d'avoir perdu tout pouvoir. Techniquement (malgré la pétition) comme "politiquement" ...



Moyg 18/01/2011 14:10



Arf, je crois que j'ai cliqué sur "Fermer" au lieu de "Publier" (tes boutons sont mal foutus).


Je disais donc que Framablog indique que Jimbo a
insisté sur le fait qu'il parlait en son nom propre. Mais présenter l'avis du fondateur qui n'a plus de pouvoir, c'est pas super vendeur.



Pierrot le Chroniqueur 18/01/2011 14:28



Même réponse que le génial (et modeste) chroniqueur ci-dessous.