Publié par Pierrot le Chroniqueur

Il y a des fois, je me dis que je devrais produire plus pour ce blog. Mais produire plus ne me fera pas forcément "gagner" plus, d'une part, et d'autre part, je vois mal comment concilier une vie hors net prenante (enfin de mon point de vue) et des kilo-octets pour vous parler de Wikipédia. Je ne suis pas Alithia, (ou autre) j'essaie d'éviter de m'auto-copier, de parler d'autre chose que du sujet annoncé ou de copier chez les autres (tout en reprochant à d'autres de le faire). Bast.

Donc, j'ai décidé de faire aussi, parfois, dans le très court. Déjà, en ayant ouvert une rubrique qui-va-bien (plus court que chez Darkoneko) qui aurait tendance à rassembler mes billets de style twitter, mais aussi en faisant part de mes axes de réflexion sur le sujet Wikipédia (c'est facile, pas besoin de trop développer dans un premier temps : ça permet de faire un peu de maïeutique). Alors aujourd'hui, je vous propose :
 
Est-ce que le bénévolat doit être synonyme d'amateurisme ?

Question qui est vraiment au coeur de Wikipédia, quand on y pense.

Commenter cet article

P.P. 26/01/2010 19:09


votre point 5 confirme exactement ce que je vous reproche , à savoir de les mettre dans le même sac, un prof qui use d'arguments et de références philosophiques -si j'ai bien compris c'est la
méthode de composition des articles qu'elle conteste en donnant tout de même des exemples qui parlent d'eux-mêmes sur la méthode de bout à bout- et un type qui a commis un nombre impressionnant de
délits . ce ne sont âs "mes propos", je l'ai lu sur Wikipédia.

Bien entendu que je défends la respectabilité d'un prof qui se donne la peine d'argumenter face à un type qui a été jusqu'aux menaces de mort et acusations de crimes sexuels, envers les
administrateurs !

Vous dîtes  qu'il y a eu une plainte ? Ah bon ? Pouvez-vous citer la référence de qui s'en est chargé ? Moi j'ai lu le contraire sur Wikipédia.

Quant à ce que vous avez écrit sur le blog Alithia ce ne sont que polémiques et sous-entendus sans preuves , généralités sans citations.

Bon enfin le résultat est là  Mario Scolas a recopié toutes les saloperies écrites sur une personne par les wikipédiens et les a mises bout à bout. Voilà le résultat de vos attaques
collectives contre une personne, qui ressemblent à la méthode scolassienne d'attaques des personnes, où l'on voit que tous les moyens sont bons.

Vous (collectif) pouvez  être fiers. Décidemment le nom de Wikipédia est associé à bien des injures et attaques personnelles sur le net.


Pierrot le Chroniqueur 26/01/2010 20:27



Répondons dans l'ordre.

Non. Mon point 5 affirme juste que je les mets au même niveau. Je réexplique sommairement. Alithia prétend être professeur (invérifiable pour le moment, comme je pourrais dire que je suis maçon,
physicien nucléaire ou pilote de F1 sans que vous puissiez savoir si c'est vrai), et habille son discours de soi-disant arguments (bof, pour l'instant rien de réellement solide) et de références
philosophiques (il ne suffit pas de citer Kant pour être philosophe, n'est-ce pas). Quant à ses exemples ... sans autre commentaire. Une bonne partie des qualificatifs dont cette personne affuble
certains wikipédiens sont bien au-delà de l'impolitesse. L'autre personne dont vous parlez utilise d'autres méthodes plus grossières.

Le point faible de votre commentaire est clairement dans cette phrase : Bien entendu que je défends la respectabilité d'un prof qui se donne la peine d'argumenter face à un type qui a été
jusqu'aux menaces de mort et acusations de crimes sexuels, envers les administrateurs. L'irrespectabilité des uns ne fait pas la respectabilité de l'autre. J'ai répondu plus haut pour
l'aspect argumentaire.

PlainteS ont été déposées auprès des FAI, au moins. D'où la fermeture de certains blogs.

Hélas, non. Mais vous avez peut être mal lu.

C'est vos qualificatifs. Il a aussi bien souvent recopié Alithia. Vous en déduisez quoi ?

Google aussi, donc.

Pour finir, si vous pensez que vous allez me faire changer d'avis sur Alithia et son oeuvre en le comparant à quelqu'un de pire, vous vous fourrez le doigt dans l'oeil jusqu'à la clavicule.



P.P. 26/01/2010 12:55


Dans votre blog vous ne cessez de vous en prendre à Alithia, une prof de philo qui a eu le malheur de ne pas apprécier Wikipédia et de l'écrire sur un blog qu'elle a fabriqué, observatoire de WP.
Du coup vous la pourrissez à chaque occasion, ne répondant jamais à ses arguments mais toujours vous vous en prenez à elle personnellement. Vous en avez fait votre ennemie, votre tête de Turc.

Curieusement vous ne vous en prenez jamais à ce sale type qui a empoisonné Wikipédia et un certains nombre de ses administrateurs. Il a été un vrai casse-tête, leur a donné un surcroît de travail
inimaginable pour le surveiller et il a proféré des menaces de mort contre certains administrateurs qui du coup ont préféré fuir Wikipédia, débordés par l'horreur de ces attaques et craignant les
menaces du fou de Molenbeek.

En plus de cela il a fabriqué un certain nombre de blogs diffamatoires avec des accusations de crimes sexuels contre ces administrateurs. Ils étaient suffisament illégaux pour avoir été fermés mais
il en recrée au fur et à mesure en empruntant les pseudos d'administrateurs de WP.

Vous ne dîtes jamais de mal de ce voyou mais beaucoup de mal d'Alithia qui est une personne respectable que les wikipédiens n'ont cessé de traîner dans la boue en la traitant de folle et
usurpatrice, ce qui n'est pas très joli de votre part, car ça rappelle les méthodes de diffamation du fou de Molenbeeck qui vous a empoisonné la vie et vous l'empoisonne encore si je suis bien vos
compte rendus sur WP.

Eh bien soyez content, la boucle est bouclée Mario Scolas sur son blog de musiques arabes reprend toutes
les médisances et toutes les diffamations répandues par les wikipédiens sur le net au sujet d'Alithia. Vous pouvez être fier, vous avez fait du beau travail.



Pierrot le Chroniqueur 26/01/2010 14:25



Quelques corrections et remarques :

Je n'ai pas pour obsession Alithia, contrairement à ce que vous prétendez. Je n'en ai donc pas fait ma tête de turc, puisque je pense que pour quelqu'un qui se prétend professeur de
philosophie (ce qu'il est peut-être), la plume est pauvre et la construction du raisonnement aussi. Et j'ai autre chose à faire sur le sujet de Wikipédia que de me coller aux "développements"
du blog en question.

Vos propos vis à vis de cette personne n'engagent que vous. Personnellement, je le classe parmi les "vandales" (terminologie wikipédienne) en ne surestimant pas son importance, ce qui
serait lui faire une publicité bien imméritée.

Il conviendrait de porter plainte auprès de qui de droit, ce qui semble-t-il a été fait.

Vous suivez mal, j'ai l'impression. Et je ne pense pas non plus qu'Alithia soit respectable (parce que question diffamation, n'est-ce pas ...).

Donc si je suis bien votre message, ce qui vous intéresse est plus de défendre Alithia que de signaler les âneries et autres du dit Mario Scolas. Personnellement, je les trouve aussi
indéfendables l'un que l'autre, et aussi peu intéressants, au final.





esby 19/01/2010 16:53


C'est quand même un peu le problème, tu peux trés bien envisager du volontariat sans que cela pose un problème de compétence.

Je veux dire, si j'administre des serveurs, que je suis payé pour ca, et que j'en administre en parralèle à titre personnel (en faisant du bénévolat) il n'y aura pas de différence de compétences.De
la même manière,  on peut retrouver la même chose  au niveau associatif avec des séniors d'une profession donnant des conseils aux jeunes arrivants.

Tu emploies le terme d'amateurisme, reste à savoir si tu connotes le terme ou non. Pour moi, l'amateurisme se définie par la notion de 'non payé' pour une activité. Je considère même que le
volontariat et l'amateurisme sont similaires, si ce n'est que le volontariat est perçu comme une "Bonne Action" alors que l'amateurisme comme un simple loisir(je schématise à outrance). Pour
certains, c'est synonyme de mauvaise qualité car "fait par des gens n'y connaissant rien" par opposition aux "professionels qui sauraient bien faire..."
En bref, on en revient au problème de l'expertise...


Pierrot le Chroniqueur 20/01/2010 08:28



Comme je le disais, c'est un problème, mais pas le même . Je n'ai jamais écrit que le bénévolat/volontariat était
toujours source de problème. Sur Wikipédia (si l'on en reste sur ce sujet), il est des bénévoles dont les compétences sur le ou les sujets qu'ils ont choisi de traiter sont manifestes, et
irréfutables.
Dans le cadre de ce billet, j'ai indiqué (en réponse à un commentaire plus haut) que le terme d'amateurisme est connoté (péjorativement) afin de le distinguer justement de la notion de
bénévolat/volontariat. Et cette fois-ci, on tombe dans l'opposition que tu indiques, grosso modo. Mais seulement grosso modo : et on retombe encore, tu as pleinement raison, dans la question de
l'expertise et celle-ci est bien plus complexe qu'il n'y parait, quand on aborde le contenu même des articles.



esby 19/01/2010 11:10


je poserai plutôt la question en les termes suivants:

"Le travail réalisé par un amateur (comprendre à titre non-professionnel) est il de mauvaise qualité?"


Pierrot le Chroniqueur 19/01/2010 16:31



Cette question se pose, mais ce n'est pas la même que la mienne. Pas du tout.



Maurilbert 19/01/2010 06:22


Tiens, ça me rappelle un questionnement que j'avais déjà eu il y a quelques temps... (http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Le_Bistro/29_novembre_2008#cite_note-0)


Pierrot le Chroniqueur 19/01/2010 08:21



Ah oui, je me souviens : je m'étais fait la réflexion que tu avais mis le doigt sur un souci. Ce qui est drôle, c'est que j'ai eu la même réflexion de la part de quelqu'un avec qui je parlais
d'un autre sujet pour un autre projet.



Iluvalar 18/01/2010 22:45


Misère :'( c'était juste un comentaire de blog. Je réponds quand même pour la forme :
1. J'ose croire que la majorité d'entre nous sont interessé par le projet et qu'on ne le fait pas seulement pour une éventuelle reconnaisance social. Pour moi, à tout le moins, ce serait un cas de
suicide. ;)
2. Euh... Je disais que les règles de wikipédia sont en théorie une excellente base pour ce que l'ont fait pour peu qu'on les comprennent vraiment. Et à moins d'avoir des troubles particulier et si
on est sérieux dans l'"étude" de ces règles, on fini par en aquérir des compétences solides.
3. Je sais faire la distinction entre un journal et une encyclopédie. J'ai dit : analogue.
4. C'est triste, mais je me surprends parfois à être optimiste.
5. 6. Chanceux d'avoir à l'occasion de vrais amateurs parceque c'est loins d'être toujours le cas. Ça m'inquiète, oui. Donc je me répète : déjà, si on pouvais avoir toujours un amateur, ce serait
un prodigieu progrès.


Pierrot le Chroniqueur 19/01/2010 08:19



Ben c'est un commentaire de ton commentaire. Je réponds donc :

Je ne suis pas prêt à le parier.

Non plus. Les règles sont des règles, la pratique est quelque chose d'encadré par ces règles, mais les compétences ne se sont jamais acquises à coup de règlement.

Justement. Les deux conceptions ne sont pas analogues, puisque le journalisme est un travail d'enquête ou de témoignage.

Ce n'est pas le mot que j'emploierais.

et 6. Non. Ton raisonnement est complètement faux. Les faits l'ont assez prouvé sur Wikipédia (et ailleurs).





Iluvalar 18/01/2010 19:56


C'est une question à plusieurs facettes. D'abord, ne pas confondre:
*Le sens propre d'amateurisme : Comportement de celui qui est intéréssé par le sujet.
*Du sens figuré : Comportement de celui qui, bien qu'intéréssé, n'a pas les compétences pour mener l'entreprise à bien.
Il est clair qu'au sens propre, un bénévole inintéréssé doit être une chose rare sinon innexistente.

Ensuite, il faut se rendre compte qu'il y a, malgré les règles, un cours qui est offert sur wikipédia, avec les stages intensif en plus. Il porte sur ce qu'on nomme l'encyclopédisme; L'art décrire
un article sur lequel on peux se fier. Ce n'est pas la documentation sur ça qui manque sur Wikipédia, ni l'aide de personne plus expérimenté en la matière qui manque. Au bout de quelque années de
ce manège, j'estime qu'un contributeur sérieux se retrouve avec des compétence analogue à celles d'un cours en journalisme. À ce titre, nombre d'entre nous sont maintenant loin d'être de simple
amateur bien qu'ils soient bénévoles et qu'ils aient malheureusement aucun diplôme pour le prouver.

De l'enver de la médaille par contre, on peux s'estimer extrêmement chanceux lorsqu'un article précis est écris ne serais-ce que par un amateur. J'ai peut-être une piètre impression, mais j'estime
que probablement plus de la moitié de nos articles sont écrits par des gens qui, quoi qu'il sachent comment receuillir et présenter leurs sources de façons vérifiables et correct, n'on jamais vu de
leur vie le sujet de leur article ni de près, ni de loin, ni parfois même en photo. Alors, un amateur c'est déjà très bien.


Pierrot le Chroniqueur 18/01/2010 20:57




Euh, excuse-moi, mais tu racontes n'importe quoi (ici aussi). Faisons court (je copie tes interventions en italique) :


Il est clair qu'au sens propre, un bénévole inintéréssé doit être une chose rare sinon innexistente. Faux. Le bénévolat peut être socialement profitable pour une raison ou une
autre.


Ensuite, il faut se rendre compte qu'il y a, malgré les règles, un cours qui est offert sur wikipédia, avec les stages intensif en plus. Il porte sur ce qu'on nomme l'encyclopédisme;
L'art décrire un article sur lequel on peux se fier. Ah bon ? Si c'était le cas, ça se saurait. Et ça ne se sait pas (ce qui ne met pas en cause l'excellence de certains travaux, et
l'absolue nullité d'autres).


Au bout de quelque années de ce manège, j'estime qu'un contributeur sérieux se retrouve avec des compétence analogue à celles d'un cours en journalisme. Deux choses sur cette
phrase, qui vaut son pesant de cacaouettes. Premièrement, il y a des contributeurs "sérieux" (qui se perçoivent comme tels, en tout cas) qui ne sont toujours pas aptes après plusieurs
années à ce que requiert Wikipédia. Deuxièmement, ce que requiert Wikipédia n'est pas du journalisme. Ce qui m'amène au :


À ce titre, nombre d'entre nous sont maintenant loin d'être de simple amateur bien qu'ils soient bénévoles et qu'ils aient malheureusement aucun diplôme pour le prouver. Hélas, je
pense que tu as tort (ici aussi).


De l'enver de la médaille par contre, on peux s'estimer extrêmement chanceux lorsqu'un article précis est écris ne serais-ce que par un amateur. Chanceux de quoi ? Si l'article en
question est un vaste contre-sens, quel en est l'intérêt ?


J'ai peut-être une piètre impression, mais j'estime que probablement plus de la moitié de nos articles sont écrits par des gens qui, quoi qu'il sachent comment receuillir et présenter
leurs sources de façons vérifiables et correct, n'on jamais vu de leur vie le sujet de leur article ni de près, ni de loin, ni parfois même en photo. Et ça ne t'inquiète pas ? Ca
devrait, pourtant.

En fait, si j'étais sarcastique, je dirais que tu as fait un joli plaidoyer à l'encontre de tes idées. Encore.




Fuucx 18/01/2010 15:32


Je me demande si vous ne prenez pas le mot amateurisme trop dans le sens actuel, c'est-à-dire comme opposé au professionnalisme et comme synonyme de bricoleur.  Or la récente lecture d'un
livre sur les relations internationales m'a rappelé que ce mot a un autre sens. Pour l'auteur de ce livre [Zakaria), il est lié à la notion de fair play  et aurait été plus ou moins
inventé par Thomas Arnold qui fut préfet des études à Rugby, au moment de l'invention du même sport. Par ailleurs, il aurait é té un ressort du Soft Powert anglais. Ce qui m'a amené a
pensé que j'avais peut-être jusque là une vision un peu trop douce du Soft Power et dans le cas présent, il convient de ne pas oublier que l'amateurisme a longtemps signifié des
efforts  fait pour un hobby ou quelque qui  certaines personnes jugent digne d'intérêt.


Pierrot le Chroniqueur 18/01/2010 17:27



Il ne faut pas se le demander : c'est le cas ici. C'est bien pour ça que je l'oppose au terme de bénévolat.
Il s'agit bien - comme je l'ai déjà dit ailleurs - de distinguer la manière de procéder du bénévole plein de bonne volonté (dans le meilleur des cas) mais incapable de prendre la mesure du sujet
qu'il souhaite traiter et la manière de faire du bénévole (ou presque) dont la connaissance d'un sujet ou sa manière de l'aborder peut être comparable à celle d'un professionnel du dit sujet. Le
résultat n'est pas le même, évidemment, et les intermédiaires nombreux.
Mais, une fois que la question est posée, il faut essayer de savoir quelles sont les conséquences réelles sur Wikipédia, et donc, qu'est-ce que veux réellement proposer la communauté wikipédienne
à ses lecteurs.



Luk 18/01/2010 13:53


C'est aussi très vrai dans l'humanitaire :)


Pierrot le Chroniqueur 18/01/2010 15:22



Ce n'est pas si éloigné, quand on y pense.
Il y a très très longtemps, dans une galaxie lointaine (ou pas, mais cherchez la référence), d'aucuns prétendaient que Wikipédia serait l'encyclopédie humanitaire, surtout "pour les petits
Africains qui n'ont pas de quoi s'en payer une" ... En oubliant au passage qu'il faut au minimum le courant pour pouvoir accéder à Wikipédia (je sais que j'exagère un peu, mais bon).