Publié par Pierrot le Chroniqueur

Depuis maintenant une bonne année, et même, en réalité, depuis la réforme de juin 2010, qui a amené beaucoup plus de problèmes qu'elle n'en a résolu — ce qui, au passage, était prévisible — le Comité d'arbitrage (CAr) est abondamment critiqué. Le plus souvent, ne nous voilons pas la face, à raison. Les lecteurs assidus de ce blog savent du reste très bien que je suis de plus en plus dubitatif vis-à-vis de cette institution — je n'ai pas manqué d'étayer mes critiques — et particulièrement mécontent de certains comportements des arbitres actuellement en place (pour quelques jours encore).

 

Je dois dire que l'affaire de ces dernières 24 heures n'a pas contribué à altérer mes préventions, bien au contraire ... Puisque c'est tout frais, commençons par quelques mots sur ce nouveau psychodrame. Il était prévisible dans la mesure où les arbitres, comme en témoigne ceci, ont délibérément cherché à priver les administrateurs de toute marge de manœuvre dans l'appréciation de la situation en vue de favoriser une stricte exécution bureaucratique, bête et méchante des mesures frappant Suprememangaka (surnommé SM). Les esprits chagrin diront que l'objectif était ainsi de court-circuiter les administrateurs proches de SM — ou simplement choqués par la chasse à l'homme, de plus en plus évidente, menée contre lui (voir ici pour mieux comprendre) — une éventualité qu'on ne peut écarter. Mais lobotomiser ainsi les administrateurs en revenait à compter sur la sagesse et le bon sens, aléatoires et hypothétiques, de ceux qui verraient une transgression parfaitement bénigne (par exemple, un avis de fond sur Legifer ...) des conclusions de l'arbitrage par SM, donc à faire fi de la nature humaine, parfois rancunière, mesquine et donc prompte à se saisir du moindre prétexte pourvu qu'il satisfasse son amour-propre. Et, dans ce cas, ce qui devait arriver arriva : les administrateurs, n'en déplaise aux arbitres, ont bel et bien un cerveau et s'en servent. Cela n'a rien du "putsch" (Wikipédia n'est pas un État ...) et tout de l'appel à la raison ... non entendu par les arbitres. Difficile, du coup, de ne pas souscrire au commentaire de diff de Buisson.

 

L'actualité étant commentée, entrons maintenant dans le vif du sujet : le CAr va être renouvelé dans quelques jours, et quatre arbitres sortants souhaitent rempiler, tandis que 5 candidatures ont explicitement pour objectif de changer en profondeur, pour cause d'insatisfaction, le fonctionnement actuel du comité. L'occasion pour moi de faire le bilan de ces six derniers mois. En deux temps : d'abord chronologique, puis en en tirant des conclusions synthétiques et générales.

 

 

Six mois de folie(s)

 

Précision préliminaire, tout d'abord : parler d'absolument tout serait trop long et fastidieux. Cette chronologie se veut donc non exhaustive et sélective. Et pas plus développée que cela lorsque je suis en mesure de renvoyer vers un billet antérieur. Inutile en effet de (trop) radoter.

 

Du 5 au 9 avril : conflit sur le contenu du modèle de la page de discussion associée à tout arbitrage (plus précisément sur le champ des questions aux arbitres). Je ne retire, ni n'ajoute, rien à l'analyse que j'avais faite à l'époque. Aussi, je vous y renvoie.

 

13 avril : rendu de l'arbitrage Hamelin-Grimlock. Outre qu'il illustre parfaitement les craintes que j'avais exprimées sur la notion d'arbitrage communautaire, je retiens quelques éléments étonnants, et qui ont parfois défrayé la chronique :

  • Le CAr, ici, remplit son rôle en examinant l'usage de ses outils par un administrateur (jusque là, rien à dire. Sauf que ce sera l'unique fois alors que, nous allons le voir, les arbitres ont théorisé la chose pour mieux se dégager de cette obligation. Une tendance antérieure à cet arbitrage, il suffit pour s'en convaincre de repenser à Sardur-Irønie. C'est donc ici une exception par rapport à ce que ce comité à l'habitude de faire, sans raison justifiant cette exception. Dommage, car ces dispositions intellectuelles me vont très bien et auraient dues être la règle. Ah, elles le sont, justement ...). En revanche, il va encore plus loin en tentant de quantifier, sur des bases indéterminées, la confiance que la communauté accorderait à cet administrateur. Un exercice périlleux qu'il a par principe refusé de faire à d'autres occasions.
  • La demande que les attaques personnelles soient sanctionnées par un jour de blocage pendant 6 mois. Cela tombe bien, c'est censé être la règle ... Faut-il en conclure que, les six mois passés, Grimlock peut se permettre toutes les attaques personnelles qu'il souhaite ? Sans doute conscients que cette exigence n'en est pas une, les arbitres ont tenu à stigmatiser les "attaques personnelles allusives". Kesako ? On ne le saura jamais.  
  • La suggestion (mais pas l'obligation) à Grimlock de faire confirmer son statut d'administrateur. Le CAr, ici, a voulu ménagé la chèvre et le chou pour des raisons politiques. Problème : il n'y a alors aucune base à cette préconisation. Soit Grimlock a effectivement abusé de ses outils, et il fallait alors le desysoper ; soit il n'a commis aucun abus, et il n'y a alors aucune raison ni de le desysoper, ni de lui suggérer de solliciter une reconfirmation. Dans les deux cas, la solution retenue est inadaptée.

 

28 juin : rendu de l'arbitrage Suprememangaka, Rémih-Moyg. Je crois que tout a déjà été dit, un peu partout, et même encore en introduction de ce billet, sur cet arbitrage qui, du début à la fin, est peut-être le plus calamiteux de l'histoire du CAr. Loin d'avoir réglé les problèmes posés, les décisions des arbitres, franchement dictées par diverses passions personnelles et considérations "politiques", les ont décuplés et propagés un peu partout. Sans parler de l'introduction inédite, et espérons fortement que ce ne soit pas un précédent, d'éléments IRL (à l'authenticité douteuse, qui plus est) par un arbitre, sans que cela ne suscite la moindre réaction de ses collègues. Le CAr a alors semblé engagé dans son ensemble sur cette voie. Une catastrophe. Pour mémoire, je vous renvoie à ici, ici et .

 

27 juillet : l'arbitrage Argos-Moez est déclaré non-recevable. Je vous invite à vous reporter à ce que je disais sur le principe et l'exception dans le paragraphe consacré à Hamelin-Grimlock et à ceci.

 

29 juillet : rendu de l'arbitrage Piston, Wart Dark-Addacat. Un conflit, à la décharge des arbitres, très difficile à appréhender, tant en raison des protagonistes que du sujet (l'article Dieu subit des poussées de fièvre récurrentes et complexes depuis des années). Mais, et mon collègue blogueur LittleTony87 a fait un constat identique : les solutions retenues n'ont pas permis de mettre un terme au conflit. Se focalisant sur le passif et la personne d'Addacat, les arbitres en ont totalement oublié les problèmes de neutralité, attestés par beaucoup, que cause Piston sur bien des sujets. À peine l'arbitrage clos, les requêtes aux administrateurs furent de nouveau le théâtre de ces problèmes. À l'évidence, cet arbitrage a donc été mal géré (même si, je le répète, il était difficile à l'être). Mais surtout, ce que la vox populi a retenu, et on le comprend aisément, c'est l'intrusion ahurissante des arbitres dans la liste de suivi d'un contributeur. En exigeant d'Addacat qu'elle retire certains articles de sa liste de suivi, le CAr a tout simplement bafoué le respect de la vie privée (la liste de suivi en étant un élément). Et la légère inflexion (en substance : pas de vérification, sa parole que cela a été fait nous suffira) devant le tollé suscité ne change rien, mais absolument rien, au principe qui n'est pas renié par les arbitres. 

 

4 septembre : rendu de l'arbitrage Claude Piard-Bapti. Un arbitrage beaucoup plus difficile qu'il n'y paraît de prime abord. Les arbitrages entre un contributeur néophyte, mais compétent et de bonne volonté, et un contributeur de longue date peut-être trop à cheval sur des règles qu'il maîtrise, lui, sur le bout des doigts, ce n'est pas évident. Surtout sur fond, comme ici, de querelle éditoriale assez précise et pointue. En ce sens, l'idée du parrainage imposé aux deux (le contributeur néophyte est encadré, la partie adverse doit passer par ce parrain pour toute interaction avec lui), si elle m'avait sur le coup paru être une nouvelle initiative saugrenue, n'est avec le recul pas si idiote que cela. Malheureusement, et c'est très décevant, Bapti s'est braqué et n'a pas joué le jeu. La résolution du conflit, une fois de plus, est donc un échec.

 

 

Conclusions

 

Le principal constat, triste à dire mais, je crois, lucide, c'est que le CAr ne remplit plus aucun de ses rôles. L'article 2 de son règlement lui en a effet attribué deux principaux : régler les conflits importants entre deux ou plusieurs contributeurs, et examiner les activités d'un administrateur pour sanctionner les abus d'outils. Or, il ressort maintenant de tout ce que j'ai dit plus haut :

  • que le CAr, au mieux ne règle plus les conflits, au pire les attise ou en devient même le sujet, tant l'existence-même du CAr est maintenant devenue cause de conflit communautaire massif ;
  • que les arbitres ont décidé de ne plus traiter les abus d'outils (cette intervention en dit par exemple très long ...).

 

Un autre problème, que j'avais déjà souligné il y a un an, est le flou autour de la répartition des compétences entre administrateurs et arbitres. Pire, les arbitres, à l'occasion, piétinent la seule séparation claire qui existe : l'exécution des décisions arbitrales revient aux administrateurs. Ainsi, à deux reprises, du cas Meodudlye (et qu'on n'y voit pas une volonté de ma part de le dédouaner de ses torts. Ce serait se méprendre. Grandement) : invités à se prononcer sur le point de savoir si la sanction prévue par l'arbitrage Luscianusbeneditus-Meodudlye doit être exécutée, les administrateurs se quittent sur un constat de désaccord. La règle est alors simple : un blocage doit recueillir consensus entre admins. En l'absence de consensus, pas de blocage. Logiquement, rien n'aurait dû être fait. Et là, surprise, les arbitres (deux fois) ont statué sur l'exécution de leur propre décision et décrété l'application du blocage. Allant ainsi contre le principe de répartition des compétences et contre la règle fondamentale qui veut que Wikipédia fonctionne par consensus. Et alors, personne n'est dupe, que plusieurs arbitres ont des griefs personnels contre Meodudlye. Gênant, pour le moins ...

 

Enfin, dernier constat, qui avait lui aussi déjà été traité : l'effet "tour d'ivoire". Les arbitres, depuis des mois, à tort ou à raison, ont donné l'impression de ne pas écouter les critiques qui leur étaient adressées, de se replier sur eux-mêmes, et de définir une ligne commune, sur tous les sujets, dans le confort de leurs discussions privées. Pour être clair : je n'avais jamais vu des arbitres aussi publiquement unanimes, quel que soit le point à traiter.

 

Pour terminer, je finirai avec la citation d'un Wikipédien, qui correspond bien à mon état d'esprit du moment : "Il faut reconnaitre que ces derniers temps il est devenu de plus en plus évident que certains critiques contre le CAr et contre les arbitres l'ayant composé ces six derniers mois étaient objectives et justifiées. Réduire ça à un complot d'un clan est rassurant mais ne correspond pas à la réalité".

 

Commenter cet article

Bob Cole 21/09/2011 09:24



Dans ce principe de proportions, la dernière de Koan est franchement hallucinante : il nous refait le coup du chantage-mais-cette-fois-c-est-vrai, puis de discuter peinard, le cigare aux lèvres,
avec Hégésippe de comment se débarrasser de leurs bêtes noires. D'ailleurs je me demande si ce dernier se rend compte que quand il parle de putsch, c'est parce qu'il considère visiblement que
Wikipédia lui appartient. Si ce n'était pas aussi navrant j'aurais pu trouver le temps de m'amuser devant tous ces vases qui débordent pile-poil pendant les élections.



Pierrot le Chroniqueur 21/09/2011 20:50



Je suis déçu par Hégésippe, je dois le dire. Dommage.



Olivier 20/09/2011 20:13



Petite note @Meodudlye : inutile de parler de paille et de poutre, Popo a reconnu faire lui-même beaucoup de fautes... et son billet est tout à fait lisible.

Sinon, assez en accord avec ton billet, Pierrot, ou plutôt ton bilan sur ce CAr. Juste deux remarques :
1- L'intervention de SM sur Legifer qui lui a valu 3 semaines n'est pas innocente. La section sur Legifer a été ouverte par Remih. Mais même si elle n'aurait sans doute pas été ouverte sans le
désaccord qui a eu lieu la veille et qui impliquait entre autres Ludo, Remih ne l'a pas visé précisément, ses questions évoquaient d'ailleurs des cas de figure bien variés. En revanche, dans une
partie de sa réponse, SM est beaucoup plus précis : "Dans le cas tout récent qui, en réalité, a amené l'excellent Rémih à poser ces questions". Et il est possible d'interpréter le "Hé oui" final
comme adressé à Ludo. Et comme c'est la première fois que SM écrit sur Legifer depuis longtemps, ça ne me semble pas totalement bénin.

Ceci étant, on n'a pas affaire à un gros trollage sur WP:RA mais à une "simple" (hum) pique contenue dans un "avis de fond" pour reprendre tes propos. Et 3 semaines pour cela, avec le bloqueur
qui se fend d'une remarque purement gratuite quant à l'impossibilité de SM de s'exprimer au cours des élections au CAr, ça me semble pour le moins excessif. Mais c'est l'application "bête et
méchante" d'un arbitrage dans lequel des choses inacceptables se sont passées, tu en as déjà assez parlé.

2- Justement, à propos de l'application des arbitrages, il a été dit dans le passé que d'anciens arbitrages ne pouvaient être appliqués par les admins, les interprétations d'éventuelles
violations d'arbitrages étant délicates... là, on est tombé dans l'excès inverse, avec les admins qui doivent appliquer à la lettre les sanctions décidées par le CAr... enfin, "doivent", je
dirais plutôt : "ne doivent pas s'opposer à tout admin qui appliquerait à la lettre (et il y en aura toujours un)..." sous peine de se prendre un arbitrage en pleine poire. Voir ici.

Peut-être que remettre un peu de souplesse (fourchette de blocage ?) dans les sanctions serait judicieux... ce serait d'ailleurs bien d'en profiter pour réfléchir sur la croissance géométrique
des blocages (je préfèrerais arithmétique sauf dans les cas de vandales patents), je pense en particulier au blocage de 32 semaines de Meodudlye... même si ce dernier est TRES
loin d'être blanc comme neige, je tiens à le préciser.

Pour résumer, même si je n'apprécie pas le comportement de deux contributeurs bloqués (autant être clair, s'ils arrêtaient de sauter à chaque occasion sur les contributeurs qu'ils n'aiment pas,
ça nous ferait des vacances), je n'apprécie pas non plus les proportions de leurs blocages respectifs.



Pierrot le Chroniqueur 21/09/2011 20:49



Et tu vas être content, mon petit doigt m'a soufflé qu'un arbitrage pourrait se profiler, encore bien "drôle".



Meodudlye 20/09/2011 16:32



Pierrot, tu feras attention, tu as laissé des fautes (enfin, au moins une), que l'oeil acéré de popo n'a pas manqué de voir: il manque un 's' à résolus.


Par contre, ne vas pas voir son billet si tu n'aimes pas voir des fautes, il y en a plein chez lui. La paille et la poutre ont encore frappé, on dirait.



Pierrot le Chroniqueur 21/09/2011 20:47



J'ai vu le billet de Popo. Je ne lui en tiens aucune rigueur, je suis bon public



Jean-Claude 20/09/2011 15:28



Je tiens simplement à indiquer...et Pierrot peut en témoigner...qu'il n'y a aucun rapport entre la personne qui signe J-C et moi
qui signe Jean-Claude. Pour lever cette ambiguïté, et l'éviter, je demande à la personne qui désire garder l'anonymat, soit de changer sa signature, soit de signer Jean-Christophe...si tel est
son prénom...merci pour votre compréhension (Pierrot et J-C).   Quant au sujet qui est débattu par Pierrot, je n'ai rien à rajouter...je suis l'affaire tout de même...mais j'ai d'autres
chats à fouetter pour le moment que de m'occuper de la mauvaise foi, de clans, ou d'intimidation. Tu vois Pierrot, les discussions sur WP:fr ne sont que le reflet de la société...traité aussi sur
ton blog.



Pierrot le Chroniqueur 21/09/2011 20:45



Je pense, Jean-Claude, qu'il n'y aura aucune confusion possible : vos styles diffèrent vraiment.



Meodudlye 20/09/2011 13:53



@JC: les arbitres n'avaient qu'a réfléchir un peu à leurs roles réels sur WP et ne pas se concentrer uniquement sur leur pouvoir de nuisance en se mettant systématiquement d'un coté et en faisant
toujours n'importe quoi.


Il est un peu facile de dire que ce serait la faute de ceux qui veulent que le CAr disparaisse quand l'unique faute repose sur les arbitres successifs (de manière amusante, les problèmes vraiment
sérieux sont apparus depuis que popo a décidé de tout reprendre en main. Avant, le CAr était lent et mou et parfois injuste. Depuis que popo est la, le CAr est rapide et dur et partial
ouvertement). 



JC 20/09/2011 00:46



Allons Pierrot... les noms sont tous sur ton billet sur les clans (qui aurait peut-être besoin d'être réorganisé un peu). En substance, mon avis revient à dire que le catastrophisme absurde né
autour d'un tout petit noyau de contributeurs excités pousse à des excès sans consertation. Exemple parmi d'autres, n'élire aucun arbitre n'est pas anodin vu leurs prérogatives (désysopage,
gestion de conflits longs, abbrogation d'anciens arbitrages, nommage des vérificateurs CU et masqueur, et - on le sait moins - demande de retrait immédiat des outils CU/oversight en cas d'abus),
tout cela mériterait d'être discutée via une PDD, pourquoi cela n'a pas été fait ? Par peur de la communauté et de la discussion ? Par peur de ne pas obtenir le consensus ? (Et ne me dites pas de
le faire, si j'écris anonyment, c'est bien... pour la même raison que Pierrot tient !) Il me semble qu'on oublie un peu vite les principes de base pour prendre des positions extrêmes, mais bien
peu assurées sur le long terme. Personnellement, je ne suis pas spécialement pro-CAr, mais vu le spectacle affrigeant offert par nos admins (qui se tappent sur la gueule quoi qu'il arrive), je
préfère encore tenter d'améliorer le CAr que leur donner toutes les clés pour les sanctions. D'ailleurs, il est très regrettable que des admins efficaces sur le plan technique comme G, M, G(bis),
P, L, U (je te laisse deviner :P) soient en train de se griller sur le plan communautaire (comme je l'ai déjà dit, avec les pages de contestation, des têtes vont tomber).


Pour le reste, le dernier CAr n'a pas été optimal (voir a franchement dérapé, une fois), mais comme tu le remarques, la plupart des échecs tournent encore et toujours autour de nos deux clans
favoris, comme s'il était possible de faire boire un âne qui n'a pas soif. Dommage que le CAr n'ait pas dressé plus de "murs protecteurs" entre les deux, voir usé du "baton" mais de façon plus
systématique (la réputation, toujours). Pas de quoi me désespérer pour plusieurs candidats actuels cependant !


PS : les votes démarrent sur les chapeau de roue dites donc, dix votes en 30 minutes.



Pierrot le Chroniqueur 21/09/2011 20:44



Ah oui, pardon. J'avais oublié, mais je dois ajouter une chose : les listes devraient être réactualisés.



Ishpashout 19/09/2011 00:31


Le problème dépasse cette dizaine de contributeurs. Et pendant que les contributeurs les plus sérieux s'activent sur le RA ou sur la coordination du CaR, les Pov pusher font, tranquillement,leur
boulot.


Pierrot le Chroniqueur 19/09/2011 09:42



Conséquence regrettable et prévisible. Mais la lutte contre la non-neutralité de point de vue est en plus difficile.



JC 18/09/2011 22:48



Bof, je trouve qu'on pose des constats bien rapide quand il devient évident que tous les ennuis sont posés par une grosse 10aine de contributeurs qui ne peuvent pas se sentir (plus d'admins que
d'arbitres d'ailleurs), mais qui monopolise toute l'attention. Mais prenons garde : suppression du CAr, pages de contestation, peut-être même code juridique des sanctions bientôt, quelle
Wikipédia allons-nous laisser pour le futur ? Un truc où il sera tellement chiant de contribuer que c'en sera la fin. Merci donc à la communauté de ne pas laisser dix joueurs qui aiment le
conflit et la réthorique mener ce projet à leur guise, c'est-à-dire dans le sang et la mauvaise humeur.



Pierrot le Chroniqueur 19/09/2011 09:40



Des noms !


Mis à part ça, je signale à tout hasard que les règles existent déjà (je suis assez d'accord avec une intervention que j'ai vue passer ce week-end sur ce point, mais qui et où...). Par ailleurs,
le chiant à contribuer est relatif et doit être mis en balance avec la question : "remplissons-nous le cahier des charges imposé ?".



Coyote du 86 18/09/2011 20:56



Quel beau résumé de Theoliane. J'en pleurerais presque....


N'empêche, je remarque que certains arbitrages sont plus facilement applicables que d'autres.
J'en ai fait l'expérience depuis hier et aujourd'hui sur les deux RA (surtout la première) concernant l'application d'un arbitrage et j'ai pu remarquer que quand cela concerne certaines personnes
(SM pour ne pas la citer), les RA se règlent beaucoup beaucoup plus vite que pour d'autres (l'arbitrage Bapti - Claude Piard).


Je peux comprendre pourquoi certains anciens sont démotivés de l'administration de l'encyclopédie et surtout, des clans "politiques".



Pierrot le Chroniqueur 19/09/2011 09:37



Je dois dire que j'ai pensé un peu la même chose.



Theoliane 18/09/2011 18:59



Promulgation de l'infaillibilité du CAr


1/ Le CAr est infaillible. Ses décisions ne sauraient être discutées, contestées, amendées par quiconque.


2/ Les administrateurs sont tenus d'appliquer ses décisions. Ils n'ont pas le droit de les discuter, contester, amender.


3/ Toutefois, les administrateurs ont la possibilité de :


Se soumettre (option vivement encouragée)

Faire taire leur conscience et ignorer (option admise avec réserves)

Se démettre (option souhaitée)



Pardon Pierrot de cette boutae, mais n'est-elle pas quelque part assez juste ? 



Pierrot le Chroniqueur 19/09/2011 09:34



Il ne manque plus que le CAr puisse nommer ses évêques et écrire des encycliques, si j'ai bien compris . Si l'on
excepte cette petite boutade, il me semble que la sacralisation du CAr (surtout dans certaines configurations, ne nous leurrons pas), ne peut produire que ce genre de choses. Comme d'ailleurs la
sacralisation des administrateurs (idem, pour la remarque).



fuucx 18/09/2011 11:49



Je me demande si une partie des critiques adressées au Car et, peut-être des difficultés rencontrées par les membres du Car ne tient pas au fait qu'en France (je ne connais pas les autres pays
francophones), nous avons une culture administrative forte et une culture juridique (entendue comme différente de réglements administratifs) faible.



Pierrot le Chroniqueur 19/09/2011 09:32



Euh, en très bref : je ne pense pas (parce que la culture juridique est à mon sens plus forte qu'on veut bien le dire, même si le procès-réflexe n'est pas encore une norme comme aux USA).



Bloody 17/09/2011 21:51



Il devient urgent de réformer le Car (ou de le détruire pour mieux le reconstruire). Le Car se fout de régler les conflits, il les entretient. Les arbitres actuels sont aussi bons dans leur
fonction qu'Iluvalar au sein des Wikipompiers.


L'idéal serait qu'aucun candidat n'atteigne les 66 % et que les admins choisissent eux-même des sanctions à appliquer contre les contributeurs problématiques (ils sont tellement différents et
nombreux que la sanction consensuelle ne pourra être que plus juste par rapport à une décision du Car).


Il serait intéressant de voir comment les grosses Wikipédia font sans Car (comme par exemple sur {{es}} où le Car a été supprimé).



Pierrot le Chroniqueur 19/09/2011 10:04



Ce serait en effet une recherche comparative intéressante à être effectuée.



Coyote du 86 17/09/2011 21:26



Quel beau résumé de cette poudrière qui n'attendait qu'une étincelle pour exploser. Quand je vois le nombre de contributions sur BA/RA depuis 3 jours, c'est tout simplement incroyable.


Enfin bon, il ne convient pas d'oublier qu'il y a eu des dommages au niveaux des admins avec 3 d'entre eux qui sont plus ou moins parti (et pas 3 des moindres malheureusement).



Pierrot le Chroniqueur 19/09/2011 10:05



Oui, 3 des administrateurs les plus actifs et efficaces. C'est regrettable mais il faut respecter leurs décisions.