Publié par Pierrot le Chroniqueur

Une prise de décision s'est ouverte au sujet de la contestation du statut d'administrateur, suite à ceci.  Je ne vais pas me fatiguer à vous expliquer en quoi cela consiste ni l'historique de la chose : je vous renvoie pour cela au dernier billet de l'ami Popo, qui explique très bien.

 

Je n'ai pas très envie de m'étendre énormément sur le sujet, alors je dirai simplement que j'ai du mal à voir l'utilité de cette PDD. La procédure de contestation est basée à l'origine sur le volontariat : l'administrateur mis en cause choisit de remettre son mandat en jeu. C'est simple, souple, non contraignant. Du coup, je ne vois pas pourquoi une PDD s'arrogerait le droit d'obliger ou d'interdire à un administrateur de repasser devant la communauté s'il estime ne plus en avoir la confiance. D'ailleurs, même sans défiance communautaire (a priori), cela avait déjà été fait par le passé, sans que quiconque trouve à y redire.

 

Mais bon, je dois faire ici une nouvelle démonstration de mon wikiconservatisme, ne faites pas attention ! 

 

 

Commenter cet article

Xavier Combelle 25/08/2010 16:05



@En passant Alors qu'on allait avoir un superbe contre exemple. Voilà
qu'ironie se dégonfle



En passant 23/08/2010 22:47



Je ne pense pas qu'il y ait un seul cas où un admnistrateur ait remis son mandat au "vote" suite à une contestation de contributeurs. Il y a eu des démarches "spontanées" (Vigneron, ...) et des
arbitrages (Yann, ...).


Bref, encore un bazar au rapport signal/bruit proche de zéro.



Pierrot le Chroniqueur 24/08/2010 11:40



Tout à fait.



lucasbfr 23/08/2010 18:02



Wow. Vous fumez de la bonne sur fr.wp oO



Pierrot le Chroniqueur 23/08/2010 19:09



J'aurais pu te donner l'adresse d'un des fournisseurs, mais j'ai l'impression que c'est du frelaté. .


Blague à part, le principe de ces contestations est, à mon sens, de ne pas être utilisé : il suffit juste de prouver que l'on est disposé à le faire (étape 1), puis de mettre des conditions de
demande (sur le panel des contributeurs, la fréquence ...) ne la facilitant pas, puis de confirmation tout à fait jouable en fonction de ce que l'on sent ou de ce que l'on sait. Et après, si on y
arrive pas ... On peut toujours dire que c'était pas du jeu ou je ne sais quoi.


L'habit fait le moine, et l'épée a deux tranchants.



ben si 22/08/2010 18:47



Quatre contributeurs y avaient trouvé à redire : neuromancien, ofol, dereckson et ouicoude, à quoi il faut ajouter plusieurs votes "pour" accompagnés d'une critique de la démarche de confirmation
: uld, démocrite, bokken, kyle the hacker, hégésippe, clem, mica, edhral, régis lachaume, macroeco, remi mathis. Ça représente un petit paquet, quand même.



Pierrot le Chroniqueur 22/08/2010 19:26



Je me trompe peut-être, mais j'ai le sentiment que les avis que tu cites (à part, après relecture plus attentive, Neuromancien et Hégésippe. Mea culpa), exprimaient un avis contre les
procédures de confirmation systématiques et règlementées. Mais pas contre une confirmation ponctuelle et volontaire. Enfin, j'ai interprété comme ça.