Publié par Pierrot le Chroniqueur

On ne le répètera jamais assez, les Pages à supprimer (PàS) sont des endroits à la fois curieux et merveilleux où l'on se plait à découvrir, au détour d'une proposition, des sujets maltraités. Ces fameux sujets, dont personne ne veut. Oh, non, pas les Pokémons, astéroïdes et rues parisiennes qui, s'ils sont souvent dénoncés, n'ont somme toute pas la vie dure sur Wikipédia (mais on va y revenir plus tard ...). Je vous mettrais au défi, en effet, de retrouver une PàS récente sur un Pokemon !

De façon générale, il semblerait acquis (et l'on s'en réjouira, ou s'en désespèrera selon les cas) qu'une fois qu'un sujet s'est imposé sur Wikipédia, ce qui est lié à sa catégorie se retrouve, d'une traite, immunisée. Une sorte de jurisprudence qui fait que, si quelques gares sont conservées, toutes leurs semblables pourront rester sur le projet. Cette théorie perd cependant, depuis la fin du mois de novembre, en crédibilité avec un sujet qui n'a, je pense, pas fini de faire parler : l'admissibilité des préfets.

"En France, un préfet est un haut fonctionnaire exerçant généralement des fonctions importantes dans les administrations de l'État à l'échelon territorial. Le terme désigne à la fois une fonction de préfet de département ou de préfet de région et le grade de son titulaire, membre du corps préfectoral, appelé familièrement « la préfectorale »", nous dit Wikipédia, avant d'ajouter : "Le corps préfectoral est composé d'environ 250 préfets", et de préciser que la fonction existe depuis 1800. Tout en tenant compte de l'espérance de vie et de la durée d'utilisation moyenne du préfet, on peut déduire que, en plus de 200 ans d'histoire, cela fait beaucoup d'individus. Et, à l'heure actuelle, autour de 1300 articles sur Wikipédia.

La grande question est donc de savoir si tous ces préfets français sont admissibles pour leur simple fonction. Certes, on ne pourra s'empêcher de s'arrêter sur certains noms : Eugène Poubelle, Jean Moulin, Claude Érignac, etc. Mais leur notoriété, les historiens, de la "petite" comme de la grande Histoire ne manquent pas de documents pour y répondre, n'est pas vraiment dûe à leur seul rôle de préfet ...


C'est mi octobre que la question a été indirectement posé lors de la réouverture de la peu consensuelle PàS sur Bernard Schmeltz (ne me demandez pas de qui il s'agit : il n'est plus sur Wikipédia). La PàS eut cela d'innovant que la fonction de préfet ne justifiait plus à elle seule l'admissibilité de l'article. Un monde s'effondrait, comme Anthony B. en fit le constat. De fait, que faut-il faire des autres articles sur les préfets qui n'ont de notable que cette fonction ? Une suppression en masse s'imposerait-elle ? De nombreux avis semblent approuver ce constat, malgré quelques oppositions, notamment celle de Nicophil, qui déclare : "Un projet a été commencé, dont le but était de recenser tous les préfets dans l'histoire des départements, et donc de créer une page chacun, qu'il y ait matière ou non : car c'est (ou c'était ?) une méthode de travail sur Wikipedia : créer des pages tous azimuts dans un premier temps, ce qui permet à un quidam passant sur la page d'ajouter facilement une information. Les PàS sont nécessaires à cause des personnes vivantes en mal de notoriété, mais mise à part cette catégorie il y a présomption de conservation. Merci de nous laisser wikipédier en paix sur nos lubies (robes de mariage princier, rues de Paris, grandes affaires criminelles, etc.)." Nous touchons là, finalement, au point principal de tension sur Wikipédia : l'opposition entre ceux qui rédigent une encyclopédie, et ceux qui "wikipédient sur leurs lubies".

Dès novembre, Patrick Rogel et TheWize se lancent dans l'aventure, quitte à déranger certaines lubies, en proposant deux préfets en suppression, Hugues Bousiges et Thierry Lataste. Le premier fut largement supprimé. Le second, conservé (fait étonnant, il avait été supprimé à l'unanimité en 2006). En décembre, ce sont pas moins de quarante articles qui sont proposés à la suppression, pour neuf conservées seulement. Mes statistiques relèvent un total de 56 PàS sur les préfets entre celle de Bernard Schmeltz et le 29 janvier. Douze se sont conclues par une conservation ; cinq ne sont pas encore achevées. L'écrasante majorité de ces PàS ont donc été jugées justifiées par la communauté. Certains, cependant, à l'image de Havang(nl) ou d'Alphabeta, se sont insurgés contre ce traitement, ce dernier considérant avec une persistance qui l'honore que tout préfet est, de facto, admissible. Quelques rameutages et saillies sur le bistro ont ainsi pu être remarquées, de même que plusieurs appels sur le Bistro.

Quelles suites tirer de cette épopée dont je suis prêt à parier qu'elle est loin d'être finie ? La première est qu'il est des tendances wikipédiennes comme du vent : elles tournent vite. En l'occurence, alors que l'argument "préfet" assurait une conservation automatique en 2007, il serait presque, aujourd'hui, un handicap pour un article. La deuxième est qu'à ceux qui s'insurgent de la disparition de certains contenus, il a été répondu par une initiative qui ne manquera pas de mettre en valeur la multiplicité des projets Wikimédiens : la création d'un dictionnaire biographique des préfets sur Wikibooks. Je pense que l'on ne peut que saluer cette initiative qui montre que oui, ce qui ne va pas sur Wikipédia a souvent sa place sur des projets frères qui, souvent, mériteraient d'être mieux mis en valeur.

La dernière conclusion en réjouira certains : cela nous prouve qu'il est possible, parfois, de supprimer des articles manifestement hors critères que la tradition avait, par le passé, jugé bon d'épargner, soit par quête du chiffre soit par laxisme. Wikipédia mûrit, son contenu avec elle. Ce sont aujourd'hui les préfets ; peut-être, demain, se rendra t-on également compte qu'une rue n'est pas admissible parce qu'elle a un début et une fin ; qu'un caillou n'est pas admissible à partir du moment où il est hors de l'atmosphère ...

On peut cependant s'interroger, justement, sur la pertinence de ce procédé. Il est désormais établi, avec près de quarante PàS jurisprudentielles, qu'un préfet n'est pas forcément admissible. Il reste probablement plus d'un millier de préfet sur Wikipédia. Donc beaucoup ne sont pas plus admissibles que les supprimés. Deux ans seront-ils nécessaires, et les centaines de PàS qui vont avec, pour en venir à bout ? Ne serait-il alors pas plus judicieux de faire valider de nouveaux critères par une prise de décision, pour mieux acter cet état de fait ? A moins, compte-tenu du fait qu'un certain nombre de préfets demeurent admissibles pour d'autres aspects de leur notoriété propre, cette démarche ne soit pas jugée opportune. Dans tous les cas, il est temps de se retrousser les manches.

Commenter cet article

agaromessianisme 15/02/2013 18:56


il reste un hébergement possible pour les préfets ici : http://fr.aleatexte.wikia.com/wiki/Cat%C3%A9gorie:Recyclop%C3%A9dia

Pierrot le Chroniqueur 17/02/2013 16:37



Pour ceux que cela amuserait ...



agaromessianisme 13/02/2013 16:29


Pour mémoire, le dico des préfets mentionné dans l'article a depuis été supprimé sans qu'un lien vers une éventuelle PàS apparaisse clairement dans le journal de ce wikibooks francophone.

Pierrot le Chroniqueur 15/02/2013 13:57



Ah, c'est tout de même dommage. J'avoue ne pas savoir ce qui s'est passé ...



Guil2027 03/02/2013 23:34


Ah d'accord merci, je vois maintenant ce que c'est. Je n'aime pas non plus ceux qui font des milliers d'articles vides. Bien souvent, à part un petit nombre, la grosse majorité reste vide pendant
des années. Je suis autant lectrice que contributrice sur wikipédia et je suis parfois déçue de tomber sur des articles où il n'y a rien à part 2 phrases et l'infobox. Mais le fait de faire des
milliers d'articles d'un coup est quand même marginal, à part Poulpy peux-tu citer une autre personne qui le fait ?


 

Meodudlye 02/02/2013 16:58


@Guil: c'est un programme qui permet de faciliter les modifications répétitives en les automatisant. On lui donne une liste de pages, un schéma de modifications, et il le fait tout seul. En tout
cas, c'est ainsi qu'il a été pensé. Mais il est utilisé (entre autres) par un  contributeur de fr: dont le pseudo se termine par Poulpy, pour créer à la chaine des milliers d'articles.

SM 02/02/2013 01:04


On voit, sur RA ou ici par exemple, des réactions quand même très étonnantes. Une fois de plus, les inclusionnistes ont décidément du mal à simplement tolérer une conception autre. Cela va toujours
dans le même sens cette propension à s'imaginer détenir la Vérité sur Wikipédia

Guil2027 01/02/2013 16:52


Je ne sais pas ce qu'est un AWB.

Meodudlye 01/02/2013 09:51


@Guil : Et que se passe-t-il dans la tête de ceux qui prennent leur plus beau AWB et lancent des créations de milliers d'articles à la  chaine? Si on se fie à "la perfection est
 atteinte quand il n'y a plus rien à enlever", on peut être surs que WP est loin, mais alors vraiment très loin de la perfection. 

Pierrot le Chroniqueur 01/02/2013 10:05



Je dois dire, pour répondre aussi à Guil, que je rejoins cette position...



Guil2027 31/01/2013 21:41


Et lancer d'un coup une quantité de pàs sur des préfets, ce n'est pas une lubie, peut-être ?


Les préfets, j'en avais un peu rien à faire, mais il faudra quand même m'expliquer ce qui peut se passer dans la tête de certains pour lancer des pàs à la chaîne comme ça.


 

Superjuju10 31/01/2013 17:22


Tout comme Theoliane, je n'ai aucunement participé à ces PàS (hormi à l'occasion d'une cloture) et n'y compte pas m'exprimer. Néanmoins, je considère que le plus simple aurait été, dès la
mi-octobre, de lancer une prise de décision (ou un sondage) de révision des critères d'admissibilité avec les questions « Un préfet est-il admissible sur Wikipédia » et « Selon
quelles conditions ? ». Cela aurait amha évité toute une série de PàS.

Pierrot le Chroniqueur 01/02/2013 10:04



Et l'apport de sources démontrant une réelle notoriété n'aurait-il pas suffit ? Tout simplement...



theoliane 31/01/2013 10:42


Et encore, je ne traduis pas tous les cailloux, rochers, ilots, ilets dont regorge la version anglophone (je parle uniquement de l'Alaska) !! Par contre, un lieu géographique, à part le décrire,
surface, localisation, végétaux et faune évenruellement, tu veux dire quoi d'autre ? Il ne s'y est pas forcément déroulé une bataille célèbre, surtout dans un pays si "jeune"... et c'est la même
chose pour une rivière, une montagne, sans parler des insectes ou des plantes, de France ou d'ailleurs, c'est très différent d'articles sur des concepts ou sur des personnages. Et si tu savais
tout ce que j'ai pu apprendre personnellement sur villes villages et rivières locales, donc, je me dis que si moi, je l'ai appris, d'autres pourront en faire autant. Bon, c'est
sûr que pour illustrer, c'est pas facile, des lieux uniquement reliiés à la civilisation par hydravion, pas évident de s'y rendre.... En tous cas, information brute ou pas, ça m'intéresse bien,
et c'est toujours mieux que de troller sur les pages communautaires non ?

Pierrot le Chroniqueur 31/01/2013 10:58



Je pense que déjà : "surface, localisation, végétaux et faune évenruellement" sont déjà énormément d'éléments à apporter. Mais passons. J'ai parlé de fork : les lieux géographiques de ce type
(îles parties d'un archipel et ne correspondant pas, par exemple, à un découpage administratif humain) sont pour moi dans une zone floue, encyclopédiquement parlant.


Est-il réellement utile (encylopédiquement parlant) d'avoir une page par objet géographique identifié (y compris, par exemple, des îles éphémères), en descendant jusqu'au moindre ru ? Je n'ai pas
un avis tranché, mais je n'en suis pas persuadé. Est-il utile d'avoir des articles pouvant, si je reprends le cas évoqué, traiter d'archipels dans leur globalité, avec des indications sur chaque
île, et éventuellement, des redirections ad hoc ? Cette solution me semble plus en adéquation avec ce que je pense de la hiérarchisation du savoir (et de l'information). Est-ce que la géographie
("naturelle" ou "humaine") est un domaine majeur sous-traité sur Wikipédia ? Indubitablement.


De toute manière, il est des domaines proches (justement, géographie naturelle et géographie urbaine) pour lesquels je ne pronerais pas vraiment la même approche "brute" (bien au contraire,
même).


Quoi qu'il en soit, ton travail m'est toujours agréable à voir



Le concombre masqué 30/01/2013 19:56

@ Juraastro "tous devraient être assez intelligents pour faire la différence entre le savoir et des informations brutes" Pour ma part, je comprends très bien la nuance que tu fais entre "savoir" et
"informations brutes" mais je pense que les informations brutes sont parfaitement à leur place sur une encyclopédie, en particulier sur une encyclopédie spécialisée. Question quand même à toi-même
et à Pierrot tiens : soit un article géographique sur un sujet confidentiel créé par Theoliane. Pour fixer les idées disons http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Ele_Catherine_(Alaska) voici deux
questions : 1) Cet article est-il du "savoir" ou une recension d'"informations brutes" ? 2) Cet article a-t-il sa place sur Wikipédia ? Pour ma part, les réponses sont très nettes : au 1) c'est de
l'information brute, au 2) toutafé et il fait même honneur à cette encyclopédie. Et pour vous ?

Pierrot le Chroniqueur 31/01/2013 09:43



Mes réponses seront sans doute assez nettes aussi :


1/ C'est de l'information brute.


2/ Non, pas vraiment (désolé pour Théoliane, dont pourtant je respecte énormément le travail inlassable). Il s'agit pour moi et en l'état de ce que je pourrais appeler un "fork" (un
article sur quelque chose dont on pourrait sans dommage pour quoi que ce soit intégrer dans un article plus général, mais qui vise plus à faire du nombre qu'autre chose, même si je sais que ce
n'est pas la mentalité de Théoliane). La faiblesse en nombre et en diversité des sources affichées (en VF et VO) ne me semblent pas non plus prometteurs.


Et non, pour moi aucune ébauche ne fait honneur à Wikipédia, si elle est n'est pas améliorée.



Juraastro 30/01/2013 12:48


"peut-être, demain, se rendra t-on également compte qu'une rue n'est pas admissible parce qu'elle a un début et une fin ; qu'un caillou n'est pas admissible à partir du moment où il est hors de
l'atmosphère ..." => Je suis plutôt d'accord avec cette idée, mais il faudrait surtout que l'on repense en terme de savoir et non pas de sources. Le pire est que la plupart des sources
utilisées pour justifier un certain type sont systématiquement les mêmes, ce qui pourrait démontrer une banalité du sujet et aussi il me semble qu'un article encyclopédique de qualité se doit de
croiser ses sources et avoir des sources variées.


Le problème vient aussi que les notions d'encyclopédisme et de savoir n'ont jamais fait consensus au sein de la population, mais je pense que tous devraient être assez intelligents pour faire la
différence entre le savoir et des informations brutes.

Pierrot le Chroniqueur 30/01/2013 14:22



Il me semble aussi. A vrai dire, disposer d'uniques sources de type de base de données (c'est le cas pour ce genre d'articles) ne permet tout simplement pas d'attester une notoriété suffisante.



theoliane 30/01/2013 12:16


Je ne me suis jamais prononcée sur les PàS des préfets (en fait, mes "avis" sont très rares sur ces pages en général), peut-être parce que je fais partie de ceux qui "wikipédient sur leurs
lubies"... Il est vrai qu'entre un haut fonctionnaire et un rocher battu par les vents dans les Aléoutiennes, la seule différence est que le second est là depuis longtemps, et sera encore là bien
après la mort et l'oubli du premier. Je n'oublie pas non plus m'être battue pour la conservation des évêques, il y a quelques années, qui sont, pour la plupart, rien d'autre que des
"fonctionnaires religieux", donc, si je veux être logique avec moi-même..... Bon, c'est pas une raison pour toucher à "mes" ruisseaux alaskiens, ou aux évêques maintenant, hein  ?

Pierrot le Chroniqueur 30/01/2013 14:21



Je pense que les cours d'eau dont tu t'occupes en Alaska sont un petit peu plus que de simples ruisseaux, il n'y a donc aucun problème particulier. Quant aux évêques, c'est vrai que la question,
pour eux, pourrait être posée ... Mais, là encore, le cas par cas sera sans doute de rigueur.