Publié par Pierrot le Chroniqueur

Oui, testons les procédures de contestation1 du statut d'administrateur — de toute façon, la communauté s'étant exprimée en ce sens par deux prises de décision (l'équivalent du référendum en jargon local) successives, il faut respecter sa volonté — avant de considérer qu'elles vont fatalement entraîner les départs des meilleurs éléments administratifs, et donc paralysie et inefficacité face aux vandales qui risqueraient alors de couler Wikipédia. Théoriquement, c'est un scénario hélas plausible, mais pratiquement je pense que la communauté, globalement, a suffisamment de bon sens pour trier le bon grain de l'ivraie. Et comprendre que les administrateurs les plus impliqués dans la patrouille et la lutte contre le vandalisme ne peuvent, vu tout le travail abattu, que commettre quelques erreurs de bonne foi (une suppression immédiate trop rapide par exemple) de temps à autres. J'insiste sur cet exemple car c'est une crainte que j'ai beaucoup entendue de la part de ces administrateurs dévoués et unanimement respectés. Comme Theoliane et Lomita, mentionnées ici par Laurent Nguyen, qui a la modestie de ne pas s'ajouter lui-même aux "courageux" qui abattent avec dévouement beaucoup de travail quotidien et fastidieux. Je répare donc cet oubli. Et, pour faire bonne mesure, j'ajoute volontiers aux trois cités Zetud, Toto Azéro, Coyote du 86, Jules78120, Sebleouf, Orlodrim, Kelam, Bloody-libu, Cédric Boissière et Azurfrog. Attention, il ne s'agit pas de jeter par effet miroir la pierre aux autres, qui ont sans aucun doute d'autres priorités dans la vie ou sur Wikipédia (comme se consacrer à la rédaction d'articles), et de toute façon nul n'est tenu de se servir de ses outils, mais bien de rendre hommage à celles et ceux que je vois le plus impliqués dans la maintenance quotidienne, la lutte contre les vandales ou la gestion de la délicate page de demandes de restauration de pages (qui est à mon sens la page de requête aux administrateurs qui fonctionne actuellement le plus efficacement, avec beaucoup d'harmonie).

 

Mais revenons à nos moutons. Ces contestations, à venir en principe dès janvier, suscitent soudain, à retardement je trouve, interrogations et craintes, justifiées ou non. Je ne vais pas revenir sur mon opinion à ce sujet, et sur mes idées sur les modalités d'application : je vous renvoie pour cela au billet que j'ai commis à l'époque. L'observateur remarquera que, peu ou prou, les résultats de la dernière prise de décision sont ceux que j'escomptais. L'une des plus grandes craintes, comme je l'évoquais déjà plus haut, est que les administrateurs les plus actifs, dans la patrouille notamment, sont ceux qui risquent le plus d'être contestés. Et que, par effet pervers, l'immobilisme et l'inactivité, par crainte de perdre les outils, vont alors prédominer au sein du corps administratif, ce qui laissera la porte ouverte aux trolls, aux vandales, aux articles non admissibles, bref à la détérioration de l'encyclopédie. Je ne crois donc pas trop à ce scénario castastrophe car je pense que la communauté aura un minimum de bon sens. Toutefois, je suis assez inquiet — et surpris — que la communauté ait décidé de permettre à des comptes de 50 contributions à peine dans l'espace principal de contester les administrateurs, plutôt que d'en laisser l'apanage aux contributeurs autopatrolled. À défaut d'aboutir au desysopage des intéressés, il n'est dès lors pas exclu que les contestations contre les administrateurs les plus actifs se multiplient car lancées par de jeunes comptes qui, par exemple, n'auront pas admis que soient supprimées leurs magnifiques vies autopromotionnelles. Ou que leurs entreprises ne puissent pas bénéficier de leur morceau de pub sur Wikipédia. Si cela se produit, et c'est hélas très possible, il faudra vite corriger le tir en lançant une mini-prise de décision réajustant les conditions relatives à la qualité des contestataires. Mais soyons optimistes, et gageons que les administrateurs qui seront desysopés par contestation sont avant tout ceux :

 

  • qui ont perdu la confiance de la communauté par des abus à répétition
  • généralement en place depuis longtemps, qui ont perdu la confiance de la communauté en ne mettant pas (ou plus) leurs outils au service de Wikipédia, mais en profitant de leur statut pour faire de la politique sur le BA et la page de requêtes aux administrateurs (RA), par exemple en participant aux guerres des clans (dont nul désormais ne conteste l'existence ...)
  • qui ne se servent plus du tout de leurs outils, et ne viennent que très épisodiquement sur Wikipédia, tout juste de quoi ne pas être automatiquement desysopés (attention, je ne les accuse pas d'agir ainsi uniquement pour garder leurs outils. Il s'agit dans la plupart des cas de personnes qui, pour des raisons qui les regardent, ne s'intéressent plus à Wikipédia, et prennent simplement soin d'encore corriger une virgule les rares fois où ils viennent lire un article pour leur culture personnelle. Ce qui est mieux que rien).

 

Une autre critique a trait à l'examen de la validité — c'est-à-dire sur le plan du respect des conditions de forme exigées par la prise de décision mettant en place les modalités de la procédure de contestation — des contestations effectuées. La prise de décision a abouti à ce qu'une éventuelle remise en cause de cette validité par l'administrateur mis en cause soit tranchée directement par la communauté au cours de la candidature de confirmation. Moez a déploré sur le BA un certain manque de logique (puisque forme et fond de sont alors pas séparées), et il n'a dans l'absolu pas tort, mais c'est ce que la communauté a choisi et il faut donc le respecter. J'ajoute que ce rôle aurait naturellement dû revenir au comité d'arbitrage (CAr) mais il semble bien, comme je le disais il y a quelques temps, que la méfiance vis-à-vis du CAr soit désormais telle que la communauté a préféré évité de lui confier ce rôle. Du reste, bien qu'il ait naturellement été proposé à toutes les questions qui supposaient la désignation d'une instance, le CAr a soigneusement, systématiquement, été évacué. Et honnêtement, ce n'est pas plus mal.

 

Enfin, l'une des dernières critiques adressées aux procédures de contestations qui se profilent n'est pas la moindre : elles induiraient une baisse sensible du nombre d'administrateurs et une crise des vocations (il n'y a pas eu la moindre candidature depuis septembre). C'est le sens de cette section sur le BA, ainsi que des billets de mes collègues blogueurs Hégésippe Cormier et Garfieldairlines. Le constat selon lequel il y a un manque d'administrateurs, en tout cas d'administrateurs actifs, me semble juste. Comme je l'ai dit plus haut, il n'y a plus qu'une poignée d'administrateurs à aller au front chaque jour. Il n'y a effectivement plus la moindre candidature depuis trois mois, malgré des appels sur le Bistro, restés sans effet (ce qui est inédit). Enfin, quiconque parcourt régulièrement comme moi la page de RA ne peut que constater que, ces derniers temps, l'implication des administrateurs est bien moindre, et que de nombreuses requêtes, parfois triviales pourtant, restent sans réponse pendant plusieurs jours. Incontestablement, c'est un problème préoccupant. Pour autant, imputer la cause de cette situation à la seule survenue prochaine des contestations me semble un raccourci hâtif, car les facteurs me semblent multiples. Je ne nie pas que cela joue peut-être un rôle mais, à mon avis, les principales causes à cette situation sont ailleurs. J'en distingue personnellement trois principales :

 

  • Une usure naturelle des vocations. À force, les contributeurs du noyau dur qui souhaitaient devenir administrateurs se sont presque tous présentés. Les autres, visiblement, ne semblent tout simplement pas intéressés par le rôle. Et ne le seront donc jamais. Bien sûr, ce noyau dur évolue dans le temps, il y a un renouvellement. Moins justement depuis un an, je trouve. C'est une explication, sans doute la principale.
  • Le traitement réservé aux nouveaux administrateurs par des anciens qui, eux, ne font plus grand chose à part squatter le BA et les RA claniques. Mais ne supportent plus d'être contredits. C'est exactement ce que soulignent LittleTony87 et Coyote du 86. Je les approuve sans réserve. Paradoxalement, les contestations permettront de régler ce problème car ces anciens me semblent — mais je me trompe peut-être — les premiers à devoir être remerciés.
  • La pollution des activités administratives, et des pages afférentes, par les conflits personnels en tous genres et les guerres de clans. Franchement, cela a de quoi tarir les vocations. Je note ainsi que les candidatures sont absentes depuis septembre, et que c'est à peu près à cette date que la page de RA a commencé à être sérieusement désertée. Septembre, c'est aussi le mois, souvenez-vous, où les guerres de clans ont explosé et atteint leur paroxysme sur RA. Coïncidence ? Je ne crois pas.

 

Mais je ne suis pas Madame Irma. Nous ne verrons réellement ce qu'il en est qu'à partir de janvier.

 

 

1. Et que personne, bien sûr, ne se sente visé par mon titre. Il s'agit juste d'un jeu de mots génial atroce comme moi seul en ai le secret ! 

Commenter cet article

Dr Brains 18/12/2011 20:19


Amen

Je ne parlais pas de procédure mais de possibilité technique. Je ne suis pas sûr qu'un statut donné automatiquement par Mediawiki puisse être retiré manuellement. C'est à vérifier.

Certes

Ou de la salle de torture...

Mouais. En même temps, ils sont combien ? 3 ou 4, à tout casser. L'existence des administrateurs est tout de même très largement acquise. Et d'ailleurs, je vois mal comment pourrait bien
fonctionner un wiki ouvert à tous sans qu'il y ait de contributeurs habilités à supprimer les pages bac à sable ou bloquer les vandales...

CaR ? Ah, ben non, chuis bête, sasserarienfolessuprimé... Plus sérieusement, j'ai comme l'impression que tu estimes qu'un bubu est un "super-administrateur", alors que ce sont des rôles bien
distincts. C'est assez étrange (mais guère surprenant, cette idée est bien ancrée dans l'imaginaire collectif wikipédien). On peut poser la même question à propos des CU ou des OS. Peuvent-ils
garder leurs outils spéciaux si leur statut d'administrateur leur est retiré ?

Je réduis peut-être la question, mais aucune réponse n'a été même esquissé pour cette partie réduite...

"Les problèmes suscités par l'introduction d'une dimension très politique dans Wikipédia [...]" : moi sysop, ça n'arrivera pas sur fr.wiki. Il faudra me desysoper avant. Autant sur des sujets
habituellement polémiques ou même sur le CaR, dans le fond je m'en fous un peu et je ne me sens pas vraiment concerné, autant là j'irai aussi loin qu'il faudra. De toutes façons si cela arrive
sur fr je me barre, alors avant de tirer ma révérence définitive tu peux être sûr que je ne reculerai devant rien et me servirai s'il le faut de tous les outils à ma disposition pour l'empêcher.

Pierrot le Chroniqueur 19/12/2011 17:38



Amen aussi. Finalement, mis à part sur le CAr (et des propositions alternatives, il y en a pourtant eu des masses), on est plutôt d'accord. Je reviens sur deux points :


Pour les bureaucrates : s'ils sont desysopés, c'est qu'ils n'ont plus la confiance de la communauté. L'honnêteté et la logique voudraient alors qu'ils abandonnent
aussi leur statut de bureaucrate. Mais rien n'a été formellement décidé, même si cela semble du bon sens. En tout cas, je ne le vois pas
du tout comme un super-administrateur, au contraire (et c'est pour cela que je suis par ailleurs dubitatif sur la persistance de leur pouvoir discrétionnaire). Et on peut poser la question pour
les OS et les CU, oui. Pour les OS, c'est même une évidence car il me semble (mais je me trompe peut-être) qu'il est techniquement impossible d'être oversight sans avoir les outils d'admin.

Je te comprends sur le problème de la politisation. Je juge moi aussi que c'est une grande dérive actuelle, c'est pourquoi j'ai fait plusieurs billets à ce sujet.




Dr Brains 18/12/2011 17:49


Certes. Mon souahit est que si abus il y a, ils n'arrivent pas à mettre par terre la procédure.

Je ne serai pas très chaud pour ce système-là, en premier lieu parce qu'un statut de sysop obtenu de cette manière là ne serait peut-être pas révocable (à vérifier). Et comme la sélection
serait beaucoup plus large et moins poussée, la potentialité d'avoir des admins problématiques augmente sensiblement. "L'élection donne, à mon sens, et par le simple fait qu'elle existe, une
dimension représentative" : seulement si tu fais l'analogie avec d'autres types d'élection, en particulier les élections liées à un mandat politique, qui lui est par définition un mandat de
représentation. D'ailleurs, le terme d'élection lui-même n'est probablement pas le bon, étant donné qu'il n'y a à chaque fois qu'un seul candidat. On devrait plutôt appeler ça un plébiscite.

Certes, mais après on peut difficilement dire "je savais pas"

ben je me demande bien comment ils font, surtout sans impliquer les admins. Les conflits disparaissent-ils comme par magie où du fait que l'un des deux camps claque la porte par lassitude ?

Tout à fait. Il est juste symptomatique du fait que les arbitres creusent eux-mêmes leur tombe (même si certains leur ont obligeamment fourni les pelles et les aident même à creuser pour que
ça aille plus vite).

Mais qu'appelles-tu "l'institution" ? Je pense que chaque wikipédien se fait sa propre image de l'encyclopédie et du statut d'administrateur. Fatalement, ils partagent beaucoup de valeurs
"wikipédiennes" mais leurs opinions sur tel ou tel sujet peuvent aussi différer beaucoup, d'où les innombrables prises de bec que l'on constate sur les sujets d'actualité, les créations
poulpiques le CaR, etc... Le "moule" où tu sembles vouloir faire rentrer tout candidat administrateur me semble donc bien plus élastique que ce que tu décris.

Mouais. Une interprétation à plus ou moins 5%, le risque d'erreur est quand même assez mince, surtout qu'en cas d'élection limite c'est l'ensemble des bureaucrates qui se prononcent, et pas
un seul. Ajoute à ça le nombre ridicule de candidatures admins à traiter (dont seule une partie encore plus ridicule entre dans le cadre du pouvoir discrétionnaire des bubus), et tu verras que
l'urgence  de décider d'une procédure de contestations pour les bubus est loin d'être effective.

Précisément. "Supprimer le CaR supprimera le problème", disent-ils. Je suis loin d'en être sûr (caution : euphémisme inside). Si le CaR existe, ce n'est pas sans raison. Ce n'est pas
uniquement par la volonté de mettre en place un bon gros truc bien bureaucratique qui ne sert à rien. Jusqu'à present, personne n'a été en mesure de me dire comment seront réglés les prochains
(et inévitables) clashs suscités par certains individus bien connus des services de police des RA, BA et autres CaR. J'attends. Tant que je n'aurai pas de réponse valable, je
resterai par principe favorable au CaR.

Pierrot le Chroniqueur 18/12/2011 19:31



Bzzzzzzzzzzzzzz (fais la mouche).


C'est le souhait de tout le monde, je pense.

Personne ne peut le dire pour le moment, puisque la procédure n'existe pas. Rajoutons un truc : un administrateur problématique, qu'est-ce que c'est ? La
définition varie selon les personnes. Venons-en aux "élections" : je ne fais pas d'analogie, je constate seulement le fait sur la base des comportements sur Wikipédia. Et tu as sans doute raison,
le terme plébiscite est meilleur. Mais la rime avec populisme serait également un révélateur (et prendrait une notion péjorative).

On peut. Ce qui ne préjuge en rien de l'utilisation contre quelqu'un qui sortirait des conseils sans contrevenir aux (véritables) règles.

j'espère pouvoir apporter un éclairage bientôt sur ces pratiques (attention spoiler).

je dirais que certains on ouvert la porte de la remise à outils, plutôt.

l'institution, c'est l'existence même des administrateurs et de leur rôle (par définition élastique). Certains, par leur vote systématiquement négatif, la
désavouent. La vision de Wikipédia est encore autre chose, et comme tu le soulignes, multiple. Par contre, je ne mettrais en aucun cas la "partie méta" et la "partie main".

l'urgence non, je suis d'accord. Mais la question était, et je la repose : comment un administrateur désavoué pourrait conserver un mandat de bureaucrate ?

là non plus, je ne suis pas ton interprétation. . Supprimer le CAr supprimera(it)
certainement son utilisation pour régler des comptes privés (et c'est apparu assez nettement, je n'y reviendrai pas). Les raisons de la mise en place d'une instance de médiation (puisque le CAr,
initialement, c'est ça) sont toujours louables. Le reste est de l'histoire wikipédienne. Pour la suite, je pense que simplifier des problèmes en termes de clashs d'individus est
réducteur. Les problèmes suscités par l'introduction d'une dimension très politique dans Wikipédia (et tu l'as notée par ton break) est à mon sens exactement du même ressort.



Même remarque finale que précédemment, bien sûr !



Dr Brains 18/12/2011 00:55


Précisément. D'où les possibles abus de cette nouvelle procédure. J'espère juste qu'il n'y en aura pas (d'abus)

Pour la raison que j'ai évoqué : un homme politique est le représentant de ses électeurs, il est donc parfaitement normal que ces mêmes électeurs renouvellent (ou pas) périodiquement son
mandat.  Le seul point commun avec le monde politique est lélection, il est vrai. Mais comme sur Wikipédia il n'y a pas de PDG/DRH, etc... bref, un "grand chef" qui prend les décisions
"importantes", l'élection est le seul mode de décision applicable (en particulier depuis que le nombre et la diversité des contributeurs rend la prise de décision par consensus impossible ou
presque). Les administrateurs ne sont pas les représentants de leurs électeurs. Ils ne peuvent parler qu'en leur nom propre. Dans les prises de décision, leur voix n'a aucun poids supplémentaire.
Si certains laissent entendre qu'ils parlent "au nom de la communauté", ils ont tort, de même que ceux qui y croient (ce n'est d'ailleurs pas forcément caractéristique des administrateurs,
certains péons ne se gênent pas non plus pour parler au nom de la "communauté"). A contrario, hormis pour le mode de désignation, l'analogie entrepreneuriale me semble bien plus pertinente. Les
administrateurs sont là pour faire un certain travail que les non-administrateurs ne peuvent pas faire. Je ne trouve absolument pas choquant que le "poste" qui leur est offert (cadeau empoisonné
?) par la communauté soit un CDI. Tant qu'un administrateur ne pose pas de problème, je ne vois pas pourquoi il devrait, en plus de faire un travail peu gratifiant, le faire en ayant une "épée de
Damoclès" au dessus de la tête. A partir du moment où une procédure simple de destitution (licenciement) est mise en place pour les administrateurs qui posent vraiment problème, cette épée de Damoclès fait beaucoup plus de mal que de bien.

Oui, mais je pensais plutôt à un truc où serait écrit noir sur blanc les conseils sur comment patrouiller efficacement et les erreurs à ne pas faire, pas à un réglement qu'il faudrait signer
avant de pouvoir patrouiller.

Par principe, je pense nécessaire qu'il existe un instance particulière chargée de régler les conflits personnels. Cela serait malsain de laisser cette tâche aux seuls administrateurs. Ca ne
veut pas dire que j'approuve toutes les décisions prises par les arbitres actuels ou passés.

Je ne parle pas de l'arbitrage en entier, mais seulement de l'épisode du mail.

Lorsque j'ai candidaté, je n'ai adhéré à rien du tout. Et je ne l'ai toujours pas fait depuis. On peut parfaitement envisager de devenir administrateur sans prendre part aux querelles débiles
qui ponctuent régulièrement les pages meta de l'encyclopédie et sans adhérer à un quelconque "clan". C'est, je crois, ce que j'arrive à faire, avec plus ou moins de réussite.

Je doute que les pouvoirs d'un bureaucrate non administrateur lui permettent de poser de gros problèmes. En cas de pétage de plombs (renommage de contributeur contre son gré, sysopage ou
botflagage de n'importe qui), l'intervention d'un steward sera probablement bien plus rapide et efficace que n'importe quelle procédure de destitution que la communauté pourrait mettre en place.

Non. Personne ne parle de le "conserver à tout prix". Mais comme je l'ai dit plus haut, je crois qu'il faut une institution pour régler les querelles personnelle, distincte des
administrateurs. Et malheureusement, dans les propos de ceux qui critiquent le CaR, je vois très peu de propositions concrètes sur une éventuelle alternative...

Pierrot le Chroniqueur 18/12/2011 11:55



Continuons à bourdonner :


il y aura des abus. Ne serait-ce que parce que nulle procédure n'est parfaite.

non, l'élection n'est pas le seul moyen applicable. Il a été proposé (de manières formelles (sur Wikipédia) et informelles) que le balai s'obtiennent un peu comme
le flag autopatrolled. L'élection donne, à mon sens, et par le simple fait qu'elle existe, une dimension représentative, qui se double par le fait que la question de la confiance peut
être posée (ton analogie CDI ne mentionne que la faute, et la perte de confiance n'est pas une faute, ou un problème). Par ailleurs, si on est d'accord sur le fait que les administrateurs ne
représentent qu'eux même (ainsi que les péons, et tous les autres).

des conseils, on en fait ce que l'on veut... Avec le risque, pour Wikipédia de voir les conseils se transformer en contraintes opposables (ou l'inverse, comme on
peut le voir sur certaines questions).

et pourquoi faudrait-il une instance ? Certains projets wikimédiens s'en passent (ce qui n'implique pas de déléguer aux administrateurs).

l'épisode du mail n'est pas un fait isolé, comme je le rappelais.

implicitement, la candidature est une adhésion à l'"institution", sauf à être un élément de la 5e colonne . Par ailleurs, il faudra que je revienne peut-être sur les fondamentaux des "clans".

peu importe s'ils peuvent ou non. Le fait est qu'un bureaucrate est de facto dans une position de sage qui interprète le désir de la communauté
lors d'une élection administrateur...

il me semble que les propositions existent, mais impliquent souvent de ne pas avoir d'institution.



Je suis désolé de t'asticoter (restons dans le registre insectes). Tiens, ça te dirait d'exposer tes points de vue ici sous forme de billet(s) ?



Lebob 17/12/2011 21:04


"Alors voir les arbitres se perdre en déclarations contradictoires en tentant d'expliquer cette communication et de se justifier, parce qu'ils se doutent que certains vont probablement leur
tomber sur le rable, c'est effectivement assez pathétique".  


Tout à fait exact.  Mais parfaitement compréhensible dès lors qu'on voit certains contributeurs disséquer avec une patience d'entomologiste les moindres faits et gestes - réels ou supposés -
du CAr, afin de pouvir tirer une nouvelle salve sur le CAr. 


Si certains veulent voir disparaître la CAr, il serait beaucoup plus sain d'ouvrir une fois pour toutes une prise de décision sur la question plutôt que d'entraver son fonctionnement par tous les
moyens dans l'espoir de le mettre définitivement en panne.  Mais peut-être ont-il peur du résultat?

Pierrot le Chroniqueur 17/12/2011 21:32



Permets-moi de répondre à ta question finale par une autre question. Donc tu estimes, comme d'autres, que les arbitres n'ont pas de comptes à rendre une fois élu ? Pourquoi pas... Mais dans ce
cas, pourquoi s'embêter à les élire ? Et pour finir, es-tu réellement sûr qu'une prise de décision serait favorable à la conservation de cet organe (des communautés s'en sont passé, au passage) ?
Si oui, pourquoi ne lances-tu pas cette prise de décision toi-même ?


P.S. : faire l'avocat du diable, c'est drôle !



Dr Brains 17/12/2011 18:59


Ceux décrits ici même, c'est à dire des contestations lancées un peu à la légère (voire carrément abusivement) par des comptes jetables/faux-nez, parce que la limite de contribs décidée se
révèle trop basse. Ou d'autres choses auxquelles je n'ai pas forcément pensé.

Et d'énormes inconvénients. C'est ce qui arrive lorsqueon fait l'analogie avec le monde politique. Cette analogie est foireuse. Un homme politique est le réprésentant de ses électeurs, il
parle en leur nom. Ce n'est absolument pas le cas des administrateurs ou des bureaucrates (pour les arbitres, c'est un peu plus discutable). La bonne analogie est à faire avec le monde de
l'entreprise : moi, Dr Brains, suis actuellement "employé bénévole" par la communauté (qui est donc mon employeur). A ce titre, je suis en CDI. Ca n'a rien de choquant. Le problème que pourrait
poser un admin qui "pète les plombs" se règle en ayant des procédures de "licenciement" plus simples, pas en faisant passer tous les "employés bénévoles" en CDD.

Il faut aussi admettre que certains patrouilleurs ont parfois la gâchette facile. C'est le même pb que posaient jadis les wikipompiers : tout le monde peut être patrouilleur (il faut quand
même être autopatrolled pour avoir accès aux fonctions automatiques). Et les nouveaux* patrouilleurs veulent peut-être parfois en faire trop et font des erreurs. C'est regrettable mais
difficilement évitable. Peut-être faudrait-il créer une "charte du patrouilleur avec les choses à faire et à ne pas faire.

Oui. Pour un pro-CaR (par principe) comme moi, c'est désespérant de voir les arbitres s'enfoncer ainsi. La dernière histoire en date à propos du mail d'Hamelin est symptomatique. On a là une
communication "privée" entre un arbitré et un (ou plusieurs arbitres) dont l'objet est que l'arbitré a relevé une incohérence dans la décision qui était sur le point d'être prise. Incohérence
aussitôt corrigée par les arbitres. Même si on peut légitimement hausser un sourcil à propos de cette communication, ce n'est pas à proprement parler une "influenciation" de l'arbitrage en cours
pas une des parties. Pour moi ça n'a rien de choquand sur le fond. Alors voir les arbitres se perdre en déclarations contradictoires en tentant d'expliquer cette communication et de se justifier,
parce qu'ils se doutent que certains vont probablement leur tomber sur le rable, c'est effectivement assez pathétique.

Le résultat est le même, un manque de candidatures.



Autres contestations :


Les bureaucrates : ils pourraient. Mais leur statut et les actions qu'ils effectuent (enfin, que nous effectuons) prêtent peu le flanc à la contestation. La plupart (tous ?) sont de toutes
manières aussi administrateurs et peuvent donc être contestés par ce biais.


Les arbitres : le mandat court est censé oeuvrer dans ce sens, en permettant de ne pas réélire un arbitre "problématique". Sauf que le manque flagrant de candidats forcent les votants qui ne
souhaitent pas que le CaR disparaisse à voter presque sans réfléchir pour tous ceux qui se présentent (sauf gros troll velu dont on sais qu'il va foutre la merde). La possibilité de réel choix
ayant disparu, la qualité des élus s'en ressent et aboutit aux problèmes sus-mentionnés, d'où des récriminations contre "les arbitres" qui diminuent encore les possibles vocations. C'est un
cercle vicieux...


 


* j'englobe ici les nouveaux utilisateurs trop prompts à blanchir ou révoquer comme les nouveaux administrateurs qui sont trop prompt à SIser ou à bloquer

Pierrot le Chroniqueur 17/12/2011 21:22



Je vais refaire la mouche du coche (ne pense pas que je crois forcément en ce que j'écris par la suite, je fais juste
le polémiste).


les comptes jetables/faux-nez sont, à mon sens, bien plus nombreux que l'on peut croire. Y compris chez les administrateurs et autres. C'est un des moyens
d'inflexions commodes pour des guerres d'éditions, par exemple (j'en ai vu passer quelques uns, avec ma loooooooooooooongue expérience). Les abus ne seront pas forcément simples à
déterminer.

l'analogie avec le monde politique te semble "foireuse" ? Dans ce cas, pourquoi les élections ? Les analogies sont normales, puisque le modèle "démocratique"
existe de fait. Pourquoi l'analogie entreprenariale serait-elle plus pertinente ? Pourquoi penses-tu que les administrateurs et bureaucrates ne parlent pas au nom de la communauté (en fait, seul
les administrateurs formellement ne le font pas, alors que les bureaucrates traduisent la volonté de la communauté lors des élections ?), alors que dans les faits, ils (enfin une bonne partie) ne
se gênent pas ? Comment traduire l'existence de clans (avérée) en termes non-politiques ?

l'expérience des chartes (il en a existé, par exemple chez les WPP) n'a jamais été traduite pour l'encyclopédie par un plus.

comment peut-on être Pro-CAr par principe (et inversement) ?

comment peut-on penser qu'un arbitrage tel que celui que tu cites, déclaré recevable par un comité sortant critiqué à juste titre pour ses errements
(incohérence, tiens), avec des accusateurs se réclamant de la communauté (ce que les divisions communautaires infirment largement), dont le principal se permet de "revenir" juste pour lancer un
arbitrage, puis réapparaître sporadiquement vers la fin pour traiter ses "opposants" de facto de noms d'oiseau (enfin presque), qui se permet de donner ses avis par mail à des arbitres qui se
sont basés sur... rien pour émettre un avis, puisse être en soi cohérent ?

comment ne pas s'étonner d'un manque d'adhésion (puisque candidater revient à adhérer, dans le contexte actuel) ?

rien n'interdit à un bureaucrate-administrateur de se voir retirer les outils administrateur et de conserver ceux de bureaucrate. La contestation ne concernant
pas les bureaucrates.

"Les arbitres : le mandat court est censé oeuvrer dans ce sens, en permettant de ne pas réélire un arbitre "problématique"." Censé est un mot qui prend tout son
sens . C'est d'ailleurs le principal argument des gens qui ne souhaitent pas que les arbitres aient de compte à
rendre (les arguments des pour ont déjà été développés). Mais quand un système n'est pas approuvé (manque de candidats + votes de défiance en nombre important), doit-on le conserver à tout prix ?
Un cercle vicieux, ça s'entretient.



Je pense que je t'ai opposé quelques questions un peu polémiques (c'est mon rôle, et j'aime bien) .



Dr Brains 16/12/2011 23:22


Personnelement, je suis satisfait de cette nouvelle possibilité de contestation (ou plus exactement de sa généralisation, ma propre page de contestation existe depuis avant mon élection), même si
effectivement on peut éventuellement redouter quelques effets secondaires non prévus mais qui seront probablement rapidement circonscrits. J'en suis d'autant plus satisfait que cela évite l'autre
solution, celle que soutiennent ceux qui confondent Wikipédia avec la vraie vie, à savoir le mandat à durée limitée.


Pour autant, le problème de la crise des vocations est très inquiétant, mais pas si étonnant que cela. A force de taper sur les admins (ces fachos censeurs excités de la gâchette, et qui en plus
sont élus à vie !!!), à force de trainer le CaR dans la boue et de répeter que les arbitres sont tous pourris et qu'il n'y en a pas un pour rattraper l'autre, ben il arrive ce qui devait arriver
: plus personne n'a envie d'être admin ou arbitre.


Si je n'étais pas déjà admin, il est quasi certain que je n'aurait aucune envie de candidater, et encore je me tiens soigneusement en dehors des zones de conflit et n'ai donc pas trop de
"pression" sur moi en particulier.


 


Bah, quand y aura plus que des péons sur fr.wiki, on demandera aux stewards de bloquer les vandales...


 

Pierrot le Chroniqueur 17/12/2011 17:02



Je vais faire court (ou pas), en me faisant la mouche du coche :


"quelques effets secondaires non prévus mais qui seront probablement rapidement circonscrits" : lesquels, selon toi ? Et quelle circonscription de ces effets ?

"J'en suis d'autant plus satisfait que cela évite l'autre solution, celle que soutiennent ceux qui confondent Wikipédia avec la vraie vie, à savoir le mandat à
durée limitée." Cette solution a aussi quelques avantages.

"A force de taper sur les admins (ces fachos censeurs excités de la gâchette, et qui en plus sont élus à vie !!!)", et surtout sur les patrouilleurs (je pense aux
quelques diatribes d'administrateurs en particulier contre ces vandales en puissance)...

"à force de trainer le CaR dans la boue et de répeter que les arbitres sont tous pourris et qu'il n'y en a pas un pour rattraper l'autre", ça par contre, je pense
que le Comité d'arbitrage s'est
chargé de leur donner raison (les deux derniers en date ne changent pas vraiment des précédents).

" il arrive ce qui devait arriver : plus personne n'a envie d'être admin ou arbitre". Envie oui, par contre, pourrait effectivement être élu, c'est une autre
paire de manches (pour lesquelles les dernières élections arbitrales ont permis de proposer de réveiller les morts).



Ton intervention me fait d'ailleurs penser à deux points cruciaux : si les administrateurs sont maintenant contestables, pourquoi les bureaucrates et les arbitres non ?



Nouill 16/12/2011 21:44


@LittleTony87 et Coyote du 86, Un blog est un espace visible par quiconque pendant plusieurs années, si vous voulez pas qu'on reprenne publiquement vos propos, ne les mettez pas dans un endroit à
visibilité public.  Le sondage montré concernait la possibilité de bloquer quelqu'un pour des propos extérieur à WP, une problématique qui n'a rien à voir.
L'objet de la conservation était que les histoires que vous avez mis en avant (et aussi tout la conservation que l'on a crée après ça), n'ont pas leur place sur le BA, à moins qu'on puisse y
faire quelques choses. Si le corps administratif (200 personnes) ne peut rien y faire, cela n'a pas ça place sur le BA, c'est tout. Parce que cela créer des conservations stériles à rallonge
comme celle qui a été créer.

Pierrot le Chroniqueur 17/12/2011 16:54



Il me semble que venir poser la question de bloquer quelqu'un pour des propos extérieurs à WP est en soit une dérive pour le moins dangereuse. Concernant les conversations stériles, je crois que
ni Coyote du 86 ni LittleTony87 ne devraient se voir appliquer un traitement "de faveur".



Pantchovilla 16/12/2011 21:18


"les administrateurs les plus impliqués dans la patrouille et la lutte contre le vandalisme ne peuvent, vu tout le travail abattu, que commettre quelques erreurs de bonne foi"


Tout est dit dans cette phrase : la majeure partie du temps, une personne impose son point de vue (la neutralité de point de vue est très rare sur Wikipédia - personnellement je compte les
contributeurs qui l'appliquent vraiment sur les doigts de la main, et encore, cela vaut sur des articles peu polémiques comme dans le domaine de l'histoire de l'art par exemple) dans la mesure où
elle rend de grands services à la communauté. Wikipédia ne peut survivre qu'en tolérant les excès des plus laborieux...


C'est d'ailleurs une constante dans le milieu bénévole : ceux qui font ce qu'ils veulent, c'est ceux qui donnent le plus de temps au collectif dans lequel ils passent leur temps "libre". Il
suffit d'appliquer une règle simple et vérifiable : toute personne x qui passera plus de temps que y sur Wikipédia imposera sont point de vue à y.


Et je ne suis pas cynique.


 

Pierrot le Chroniqueur 17/12/2011 16:50



Ton point de vue est intéressant (même si je diverge un peu, je pense), et mérite presque un développement séparé. Concernant la NPOV proprement dite, j'en avais parlé il y a peu.
Mais même le Grand Patron lui-même (après les contributeurs de WP it, et une partie de WP fr) semble considérer
que c'est obsolète.



Coyote du 86 16/12/2011 18:56


@LT87: Mon pauvre, te confondre avec moi, c'est crime de lèse majesté.


De toute façon, l'utilisation des propos hors WP, c'est à la tête du client :)

Pierrot le Chroniqueur 17/12/2011 16:46



Tout dépend du contexte, enfin...



Skippy 16/12/2011 18:50


« Je trouve ton interprétation rassurante mais audacieuse : il a été voté que les remises en cause de la validité d'une contestation seront tranchées par la communauté au moment de la candidature
de confirmation. »

Non, il a été voté qu'en cas de litige, les remises en cause de la validité d'une contestation seront tranchées par la communauté au moment de la candidature de
confirmation. :-)


 


@Coyote du 86 : Je sais, d'où mon « oui, je sais, en soustrayant blabla, mais j'ai la flemme… » un peu plus haut. ;-)

Pierrot le Chroniqueur 17/12/2011 16:46



Ce qui revient, dans les faits, plus ou moins au même



LittleTony87 16/12/2011 16:47


Faites quand même gaffe à ce que vous dites ici : ça va ressortir sur le BA et c'est à moi qu'on l'attribuera. Et le plus drôle, c'est que même quand la personne qui m'attribue se rend compte de
son erreur, elle la rectifie sans modifier son propos sur le fond. C'est quand même de ma faute. Et après, on nous expliquera que WP est un endroit merveilleux ou personne se cherche des poux...


Les Noisetier, GL, Nouill et autres qui, visiblement, lisez ce blog : dès le 1er janvier, contestez moi : vous aurez tous les diffs nécessaires vu que je suis un mal pour WP, et perso, ça
m'évitera de continuer à lire toutes ces discussions trollogènes. En attendant, c'est vacances : au moins, je suis sûr de pas risquer de détériorer WP pendant ce temps... ;)

Pierrot le Chroniqueur 16/12/2011 18:41



Ne t'énerve pas, c'est ce que certain, selon sa tactique habituelle, cherche à faire. Du moment que tu dis ce que tu penses et que les faits te donnent raison, il est inutile de
s'énerver.



Coyote du 86 16/12/2011 14:33


@Skippy: Cet outil retrace bien les stats administratoriales . Le tout étant de remplacer la variable tlimit à la fin de l'URL par le nombre de secondes pour la durée prévue. Exemple:
http://toolserver.org/~vvv/adminstats.php?wiki=frwiki_p&tlimit=157680000 = 5 ans

FFuucx 16/12/2011 11:59


Je n'y comprend rien et je n'ai pas envie de m'y pencher. Je dois dire que pour moi quand on est une commununauté aussi nombreuse la seule chose sérieuse qu'on puisse faire est de définir
quelques grandes lignes (Pour moi la grande erreur du projet de Constitution européenne a résidé là : avoir voulu rentrer dans des détails au lieu de défnir de grandes lignes ). Le reste est le
domaine de juristes et de controle de juristes.


J'aimerais rappeler combien je n'aime pas les votes à la condorcet et là je sais pourquoi politiquement (Cf Lippmann et Sen). En gros, ces votes sont basés sur le fait qu'il existe des
oppositions qu'on va consacrer et pas sur le fait qu'il faut trouver des synthèses et rassembler.


Concernant vos billets,  ces derniers temps je me suis demandé s'il y avait un ou deux Pierrot. J'exprime juste un sentiment, pas une critique


Globalement j'ai juste nvie de m'exprimer pas derentrerdansdes polémiques. Globalment même si je comptecontinuer sur Wki, je vais de plusen plus vers des Wikislows pour des raisons plus
personnelles que communautaires

Pierrot le Chroniqueur 16/12/2011 18:39



Je trouverais dommage que tu t'éloignes de Wikipédia mais si tu as des raisons personnelles, je n'ai rien à y redire. Concernant ton "sentiment" sur moi, tu n'es pas le premier à l'exprimer.
L'hypothèse m'amuse mais elle n'est pas étayée.



Skippy 16/12/2011 10:53


Ah, j'oubliais : on parle souvent de la baisse du nombre d'actions administratives, mais sans autre preuve que sa propre perception des choses. Si quelqu'un a ça en stock, un graphe que
j'aimerais bien voir c'est l'évolution du nombre total d'actions d'admins (global ou par type d'actions) en fonction du temps. Il me semble que l'outil de stats des admins sur toolserver (de
Quentinv57 je crois : http://toolserver.org/~vvv/adminstats.php?wiki=frwiki_p&tlimit=2628000) ne permet de voir que les dernières actions (oui, je sais, en soustrayant blabla, mais j'ai la
flemme… :-D).

Skippy 16/12/2011 10:49


« je pense que la communauté, globalement, a suffisamment de bon sens pour trier le bon grain de l'ivraie »


C'est le moins que l'on puisse espérer, il paraît qu'elle en a suffisamment pour tenir en état une encyclopédie relativement de qualité… Par ailleurs pour ce que ça vaut, je souscris
personnellement totalement à ta liste.


 


En ce qui concerne la désaffection du statut d'admin, il suffit de jeter un œil au graphique donné par Pwet-Pwet sur le BA pour se convaincre que cela n'a rien à voir avec les pages de
contestation : http://2.bp.blogspot.com/_1UIyN-eAGC8/S0Xfr9VzXsI/AAAAAAAABzA/mkI4DhAOjUI/s1600/candidatures+admin.PNG


 


Mais mon intervention ici n'a que pour but de réagir, puisque je ne crois pas que ça ait été fait ni ici ni ailleurs, à cette inquiétude : « il
n'est dès lors pas exclu que les contestations contre les administrateurs les plus actifs se multiplient car lancées par de jeunes compte ».


 


Les deux PDDs n'ont établit aucune instance de validation des requêtes en contestation, tout en laissant la porte ouverte à ce qu'elles soient validées avant d'être comptabilisées. Cela signifie
que n'importe qui peut contester la validité d'une requête en contestation. L'admin à qui les faits sont reprochés, ce qui en cas de modération abusive peut l'exposer à une nouvelle requête en
contestation, mais également n'importe quel autre contributeur.


 


En pratique, contester la validité d'une requête en contestation peut (et devrait au moins dans un premier temps) passer par la discussion avec le contestant, voire par la suppression immédiate
de la requête par n'importe quel contributeur expérimenté dans les cas les plus évidents (typiquement, compte promotionnel qui conteste la SI de son article). La requête ne restera que s'il n'y a
pas consensus sur sa suppression, c'est-à-dire si d'autres contributeurs jugent que cette suppression n'est pas pertinente. Le seul point indéterminé est l'endroit où en discuter : cela peut être
la pdd de la page de contestation, le bistro (ou un lien vers la pdd sur le bistro), etc.


 


Évidemment, il faut en principe pour cela que les pages de contestation soient suivies. Mais il est également possible pour un admin contesté, s'il ne s'estime pas fondé à le faire lui-même, de
demander à un ou plusieurs autre(s) contributeur(s) de se charger d'évaluer la validité d'une contestation. Le copinage me semble exclu puisqu'une suppression abusive sera également mise sur le
compte de l'admin et pourra elle-même faire l'objet d'une nouvelle requête avec en plus une dégradation de la confiance, ce qui me semble trop risqué pour l'admin en question. Enfin, il lui est
toujours loisible, si l'admin trouve que sa page de contestation se remplit dangereusement, de signaler sur le bistro ou ailleurs qu'il aimerait voir relire les requêtes par d'autres
contributeurs.


 


Bref, je ne crois pas qu'il faille s'inquiéter des requêtes abusives, à mon avis tout est prévu pour éviter le foutoir que certains redoutent.

Pierrot le Chroniqueur 16/12/2011 18:37



Je trouve ton interprétation rassurante mais audacieuse : il a été voté que les remises en cause de la validité d'une contestation seront tranchées par la communauté au moment de la candidature
de confirmation. Est-ce compatible avec un retrait unilatéral de contestations à l'évidence incorrectes ? Pas si évident malheureusement ...



SpiderAne 16/12/2011 10:47


"La différence est peut-être que les "vieux admins" qui auraient pu être accusés de mal pensance ont compris qu'il vaut mieux ne même pas ouvrir sa gueule..." Sauf Grimlock, justement . Ceci étant, cela ne m'empêche pas d'être d'accord avec Eodial, mais j'en ajouterais quelques autres qui se font discrets
(plus ou moins), volontairement ou non, en particulier certains POV pushers.

Pierrot le Chroniqueur 16/12/2011 18:34



Le pov-pushing subtil ... C'est encore un autre problème, beaucoup plus grave pour l'encyclopédie évidemment.



Coyote du 86 16/12/2011 08:56


Merci Pierrot pour les compliments.

Et merci Eodial d'avoir compris correctement ce que LT87 et moi voulions exprimer sur le BA car j'ai l'impression que certains n'ont pas compris comme Nouill...

Car à part casser LT87 en disant que le problème venait de lui (Nouill = pote de GL sûrement), on voit comment l'ouverture au dialogue est présente dans ce "clan" d'admins de première génération
(et de leurs amis).


Je suis comme LT87, jamais je ne souhaiterais à quiconque de devenir admin en ce moment sur Wikipédia. C'est 90 % d'emmerdes pour 10% de satisfaction donc un ratio trop bas.

Pierrot le Chroniqueur 16/12/2011 18:33



De rien. Je ne sais pas si Nouill est un ami de GL, mais je suis d'accord pour dire que ce dernier et, en gros, certains de ses vieux collègues nommés par Eodial, sont de moins en moins ouverts
aux remises en cause. Et que leurs participations récurrentes, dans un sens (GL, Phe, Popo) ou dans l'autre (Grimlock) aux guerres de clans induisent une grande partie des problèms communautaires
de ces derniers mois. Est-ce que la contestation est l'outil idoine pour mettre un terme à ces conflits ? L'avenir le dira.


 


Je ne suis pas d'accord avec tout ce que dit Noisetier mais quelqu'un qui écrit : "Je trouve les billets de Pierrot le Chroniqueur très souvent pertinents" est sans conteste quelqu'un de bien
!  (Si, mes chevilles vont bien, pourquoi ?)



Eodial 16/12/2011 01:00


Poireau sanglant, je suis supris par votre agressivité. Vous détournez les propos pour les accomoder à votre sauce, en plus. Personne n'a dit qu'il faut virer les vieux. Mais virer les admins,
qui sont souvent anciens oui, qui trollent beaucoup, oui. Ce sont eux qui créent les problèmes et ils ne font plus rien comme maintenance. Je ne vois pas ce qu'il a de mal à dire ça. Je pense au
contraire que ce serait une saine réforme pour qu'il y ait moins de cirque sur les pages de requêtes (faute de combattants armés. Sérieux, de ce que j'ai pu voir, si on enlève Grimlock, GL, phe
et popo, on respirera mieux sur ces pages non ?) et comme ça tout d'enchaîne : si l'ambiance est meilleure, il y aura de nouveau des candidatures. En plus, la possibilité de contester introduit
une dose bienvenue de démocratie. Non, sur le principe, comme sur les résultats, je suis optimiste.

Poireau sanglant 15/12/2011 23:15


Bravo! Enfin quelqu'un qui demande une vraie purge: éliminons les vieux, ceux qui ne remplissent pas leurs quotas, et ceux qui ne plaisent pas à qui saura se coordonner sur un canal IRC
judicieusement limité dans son accès à des âmes amies.


Et n'oublions pas de régler quelques comptes au CAr, pour la forme et parce qu'il le mérite bien.


La purification par le feu, y'a que ça de vrai pour repartir sur de bonnes bases.


Par contre comme tu as su distribuer des bons points, aurais-tu l'amabilité de guider les masses en indiquant qui bénéficierait d'une mise au repos forcée en donnant quelques mauvais points
indicatifs?

Pierrot le Chroniqueur 15/12/2011 23:44



Alors, je vais être bref :


Je n'ai appelé à aucune purge, bien au contraire.

Je ne règle aucun compte au CAr, j'observe comme tout le monde la défiance qui le frappe.

Je ne suis pas sur un blog pour nominalement distribuer de mauvais points. J'ai préféré féliciter les administrateurs qui se crèvent tous les jours. C'est plus
important et ça me fait plaisir aussi.

Je te laisse ouvrir les hostilités ailleurs (par exemple sur un blog, si tu n'en as pas encore).



Edit : et de quel canal IRC parles-tu ? J'en vois hélas au moins deux, diamétralement opposés, comme ça ...



Eodial 15/12/2011 22:14


Bonjour. C'est la première fois que je commente ici, même si je regarde quelques blogs sur Wikipédia surtout celui-ci. Je suis aussi toutes ces histoire sur le bulletin des admins ou sur le
Bistro mais je préfère ne pas y intervenir (enfin, très rarement). Tout d'abord, bravo pour votre analyse, très judicieuse je trouve.


J'ai quelques suggestion à faire. Déjà, je pense que le mieux serait d'inciter les contributeurs qui ont le bon profil à candidater. En allant les démarcher directement. Cela permettra, j'espère,
d'enrayer la baisse des effectifs. Ensuite, je pense qu'il faut que la page de requête aux administrateurs redevienne une page dévolue aux requêtes de base. Celles plus complexes (entre deux
vieux contributeurs, par exemple) devraient être orientées vers une autre page. Voilà.


Pour le reste, je suis aussi d'accord avec ce que disent LittleTony 87 et Coyote du 86 sur le ba. J'ai vraiment l'impression que certains "vieux" admins qui n'agissent plus beaucoup font de
l'obstruction et n'acceptent pas les idées et visions nouvelles. Il faut faire attention car on risque de s'immobiliser comme ça. Pour prendre un exemple, j'ai aussi eu à subir GL sur une
requête (une purge d'historique que j'avais appuyé) qui n'a
pas fait son travail et n'a eu qu'un blabla hautain et désagréable. Donc je ne suis pas très étonné par ce que je lis ici. Peut-être que les contestations permettront d'arranger tout ça.


Bonne soirée.

Pierrot le Chroniqueur 15/12/2011 22:38



Alors, sois le (la) bienvenu(e). Tes suggestions sont intéressantes, mais le démarchage (il a été fait sur le Bistro)
semble moins bien marcher. Pour l'autre page, ça pourrait tout simplement être le BA : c'était son rôle avant et, depuis quelques temps, tout ou presque se fait sur RA (je ne sais pas pourquoi ça
a glissé ainsi). Mais le résultat, en effet, est que la page de RA est complètement parasitée.


 


Même constat, bien sûr, concernant certains vieux admins. Mais il faut bien comprendre que ces problèmes s'inscrivent en fait dans une dynamique plus générale de conflit communautaire assez
massif. Par exemple, je ne sais pas si tu es au courant, mais dans l'exemple que tu donnes, il me semble que c'est là qu'il y a eu un certain avis donné sur Wikipédia:Legifer sur lequel certains
ont sauté ... et ça a fait beaucoup de dégâts derrière. Mais il demeure assez édifiant, même pris isolément.



Pic-Sou 15/12/2011 22:00


Pour ma part, je pense que le plus gros problème est de dire que, quoi qu'il en soit, le contestataire aura raison. L'idée de pouvoir nommer un médiateur eut été à mes yeux meilleure. Ou alors
d'interdire les contestations portant sur un point où l'administrateur ne faisait que son travail, comme par exemple des révocations de vandalisme...


 


 


En revanche, je pense que par logique, il faut le même statut pour pouvoir voter aux élections que pour pouvoir contester. Mais après, je suis aussi convaincu que le statut en question est trop
ouvert...

Pierrot le Chroniqueur 15/12/2011 22:31



Ah oui mais, qui va distinguer de ce qui relève de son travail ou de l'abus ? C'est justement le problème ...



Theoliane 15/12/2011 21:59


Il est vrai que sur DRP l'ambiance est plutôt à l'estime mutuelle et à la sérénité, c'est certainement un des endroits où on ne rencontre pas de vaines querelles ni d'insultes mutuelles plus ou
moins feutrées (sans doute est-ce la raison pour laquelle j'y passe si souvent). Les quelques personnes qui y s'en occupent sont du genre calme.... Je crois que le jour où Cédric, Azurfrog et moi
(sans parler des autres), on s'étripera, là, ça vaudra le déplacement et on t'invitera à savourer le spectacle, mais ce n'est pas demain la veille... Et c'est tant mieux ! Comme quoi, des lieux
wikipédiens qui fonctionnent harmonieusement, ça existe !

Pierrot le Chroniqueur 15/12/2011 22:25



Oh que oui. Ne partez pas et ne changez rien !



LittleTony87 15/12/2011 21:16


Je ne pense de toute façon pas que le souci vienne du nombre d'admins actifs. Des admins, il y en a en pagaille, qu'ils bossent à temps plein comme tous les vaillants que tu cites et que je
félicite moi aussi, qu'ils usent de leurs outils ponctuellement selon le temps qu'il fait, la vitesse du vent et le chant des oiseaux comme moi, ou pas du tout comme d'autres. Par contre, il y a
peu d'admins qui osent se mouiller : le cas AnnOnim est flagrant : pas de conflit de clan à résoudre, donc une partie des habitués ne sont pas intéressés ; et un cas trop peu évident pour que la
plupart d'entre nous se risquent à se prononcer. Résultat : ça stagne. Et comme je suis facteur de problèmes, je vais laisser GL se prononcer. :)

Pierrot le Chroniqueur 15/12/2011 21:29



Oui, je trouve aussi le cas AnnOnim particulièrement illustratif de la désertification des RA par les admins (Lebob s'en est d'ailleurs amèrement plaint, et je le comprends) . Tu donnes les clés
de cette absence de réponse, et encore une fois je ne peux que souscrire. Et déplorer car c'est gênant pour l'avenir immédiat. Il n'y a pas si longtemps, AnnOnim, vu son pédigree (que j'ai
examiné) aurait été dégagée en deux temps trois mouvements (et tout le monde aurait dit bon débarras). Là, rien, et le fonctionnement de l'encyclopédie en est perturbé. C'est très problématique.



LittleTony87 15/12/2011 20:43


Tout à fait d'accord avec la plus grande part de ton analyse... Mais enfin n'es tu pas fou de partager mon point de vue et celui de Coyote ? N'as tu pas compris, comme on nous l'a si gentiment
fait remarquer, que c'était nous qui foutions la merde ? Finalement, les contestations ont aussi un autre bon point : si quelqu'un m'accuse à partir de janvier de poser plus de problèmes que de
solutions... il lui suffira d'aller sur la page ad hoc et d'étayer son argumentation par des diffs, qu'il n'aura aucun mal à trouver, puisque je ne fais que poser des problèmes ! :D


On notera aussi qu'ils persistent à ramener ça à une question de génération d'admins, ce que j'ai à plusieurs reprises repoussé dans mon argumentation : de "vieux" admins auraient pu recevoir la
même volée de bois vert s'ils avaient mal pensé. La différence est peut-être que les "vieux admins" qui auraient pu être accusés de mal pensance ont compris qu'il vaut mieux ne même pas ouvrir sa
gueule...


Enfin bon, une chose est sûre, je ne proposerais pas même à mon meilleur ennemi de devenir admin en l'état actuel des choses. Je ne sais même pas si je pourrais encore lui proposer de rejoindre
Wikipédia, qui tourne de plus en plus au MMORPG. Heureusement, il reste encore quelques bons moments à passer sur les articles. Là, j'ose espérer ne pas poser trop de problèmes... :D

Pierrot le Chroniqueur 15/12/2011 21:08



Bof, ne t'apesantis pas sur les accusations de certain sur le BA. Ce certain est  jusqu'au cou dans les querelles de clochers depuis des années, alors le voir écrire ça
est, comment dire, savoureux.


 


Plus important, tu montres bien qu'il ne fait pas bon devenir administrateur en ce moment. C'est préoccupant pour l'avenir, en tout cas à court-moyen terme.