Publié par Pierrot le Chroniqueur

 

Outre le bistro, qui m'amuse toujours autant, avec des morceaux de bravoure comme la confusion entre Wikipédia et un almanach (je rappelle : "Wikipédia est une encyclopédie qui incorpore des éléments d’encyclopédie généraliste, d’encyclopédie spécialisée et d’almanach. Wikipédia n’est pas une compilation d’informations ajoutées sans discernement"), qui démontre à l'envie que certaine page n'est assurément pas lue (ou pire, ignorée volontairement), il y a également quelques billevesées de fort bon tonneau ailleurs. Je ne m'appesantirai pas sur l'aspect social de la chose. Non seulement, j'ai déjà déploré à de nombreuses reprises la confusion entre le projet d'encyclopédie et, pour ne citer que les deux plus "connus", Facebook et Twitter (à ce propos, le fait social permet également l'existence des morceaux de bravoure auparavant cités), mais en plus, on en parle ailleurs, et pas trop mal, même si j'ai quelques divergences sur certains points. Du détail.

 

 

Passons la première

 

En fait, la proposition qui m'a réellement interpellé sur l'article initial est la dernière émise dans l'article initial : Adopter la multiplicité des contenus. Et bien sûr le contenu qui s'en suit. Dans l'immédiat, un rappel me semble nécessaire : la multiplicité des contenus est déjà mise en oeuvre sur un concurrent (?) de Wikipédia : Knol. Chaque sujet peut se voir dédier un article écrit par un contributeur particulier. Le problème est, outre le fait que le contenu provient bien souvent de Wikipédia, que le lecteur se voit donc offrir plusieurs choix, sans avoir d'outils nécessaires pour obtenir une réponse à la question essentielle : le contenu est-il fiable, et reflète-t-il la Vérité ? La seule lecture de l'article portant sur Nicolas Sarkozy est très éclairante sur ce point. J'aurais pu, pour conserver une parité politique, parler de celui consacré à Ségolène Royal, mais il s'agit d'une copie de celui de Wikipédia... Mais l'objet de ce blog n'étant pas Knol, mais le monde fabuleux de Wikimedia, la question qui (nous (?)) intéresse est : le contenu de Wikipédia est-il fiable et reflète-t-il la Vérité ? J'ai déjà traité la question plusieurs fois ici-même, dans différents contextes. Mais la réponse est en fait relativement simple : oui, le contenu de Wikipédia peut être fiable mais n'a pas vocation à refléter la Vérité.

 

 

Principe de relativité restrictive

 

Tout d'abord, il est nécessaire de comprendre une chose simple : aucun document de type encyclopédie (mais ici, nous en restons bien sûr à une dimension classique, permettant effectivement l'élaboration d'un contenu de qualité1), ne propose plusieurs entrées pour un même sujet. Parce que c'est bien souvent inutile (pour peu que le sujet ne soit pas polémique, et j'ose croire que c'est une grosse partie de ce qu'il est souhaitable de trouver dans Wikipédia), ou si ça pouvait l'être, le contenu de chaque sous-entrée subjective ne pourrait que dégager à terme des points polémiques destinés à contrebalancer "le camp d'en face". Deux conceptions émergent alors, qui découlent entièrement du mode de fonctionnement de l'encyclopédie que l'on rédige2. Soit l'encyclopédie est de type "à comité de rédaction restreint", c'est-à-dire qu'un nombre limité d'auteurs traite chaque entrée, soit est de type "à comité de rédaction ouvert", c'est-à-dire que chaque entrée est traitée par un nombre potentiellement illimité3 d'auteurs, ce qui est le modèle choisi par Wikipédia. Dans ce dernier cas, l'émergence d'une Vérité (au sens où elle est délivrée par des auteurs) est strictement impossible, puisque le principe du "wiki" est potentiellement tel que le contenu peut changer du tout au tout en deux modifications successives, ainsi que les points de vue développés. Ce qui a été "imaginé" par les créateurs de Wikipédia, et entériné par les principes fondateurs, est le concept de neutralité de point de vue.

 

On pourrait également l'appeler principe de relativité restrictive : le principe de neutralité de point de vue vise à dégager un point de vue général correspondant au consensus scientifique (au sens large) sur un sujet. Mais, il permet également que les opinions ou théories alternatives, pour peu qu'elles ne soient pas confidentielles, soient également présentées en proportion de leur importance. Le tout, bien sûr, et sauf "opinion" très largement répandue ou preuve indiscutable (la Terre est ronde), devant être attribué (sourcé) : le lecteur se voit proposer un panorama le plus exhaustif possible. Sans virer au farfelu. C'est d'ailleurs ainsi que l'indique Jimmy Wales, si l'on en croit la page dédiée et le lien fourni. En clair : une opinion clairement répandue ou fait prouvé et irréfutable (littérature abondante) peuvent et doivent figurer dans un article4, prioritairement à des opinions secondaires (littérature plus rare, ou moins crédible) qui peuvent également y figurer, mais n'ont pas obligatoirement vocation à être présentes, et puis viennent en dernier lieu les restes. Dont on peut se passer. Le principe de neutralité de point de vue oblige donc à un classement (d'où la relativité, plus philosophique que physique) qui permet (ou plutôt qui impose) aux rédacteurs d'effectuer un compte-rendu de ce qui est écrit, et non de ce qu'ils en pensent. Cette notion est d'ailleurs à rapprocher de celle de l'interdiction de travail inédit. Et, sans être trop surprenante non plus, de la notion de hiérarchisation des savoirs et d'admissibilité au sein de Wikipédia, puisque la neutralité de point de vue implique de facto un choix dans ce qui est présentable et présenté pour le lecteur (et heureusement, sans avoir à lui demander).

En (encore) d'autres termes, la neutralité de point de vue, ou principe de relativité restrictive, est une autre formulation de "Wikipédia n’est pas une compilation d’informations ajoutées sans discernement" (je laisse l'emphase du haut) que l'on retrouve dans le premier principe fondateur.

Les choses sont bien faites, quand même.

 

 

Imagine all the bordel

 

Supposons un instant que le principe de neutralité de point de vue ne soit qu'une vue de l'esprit sur Wikipédia. Et que le modèle choisi soit, par exemple, celui de la multiplicité des points de vue. Je ne donne pas cinq minutes à tous les articles "politiques" pour devenir un bourbier total. Un peu comme si, au hasard, l'affaire Dominique Strauss-Kahn, avait été traitée au jour le jour sans aucun recul, transformant la page consacrée en guerre de tranchées, avec les opinions (souvent totalement inintéressantes, disons les choses clairement) des uns et des autres développées en une cinquantaine d'exemplaires. Un cauchemar, heureusement hébergé dans les commentaires des journaux en ligne. Restreignons l'expression, maintenant, en supposant un fonctionnement en article unique. Je suis également certain que l'historique verrait les versions s'enchaîner comme des perles. Et la plupart contredisant celles qui précèdent. Ingérable. Totalement ingérable. Par contre, il est clair que ça donnerait un surcroît de travail non-négligeable aux cabinets d'avocats (à ce propos, pourquoi ne pas aller chez David Monniaux lire ceci ?) ou aux agences de communication (ou aux partis politiques, grandes entreprises, moyennes entreprises, petites, clubs de sports, etc.).

Wikipédia, de vecteur de communication du savoir et de la connaissance, deviendrait un site dédié à la communication publicitaire.

 

 

Pour finir

 

Bien que, comme les autres principes fondateurs de Wikipédia, la neutralité de point de vue ne soit pas toujours respectée (y compris par des "anciens contributeurs"), elle n'en demeure pas moins une composante essentielle de l'identité wikipédienne. Elle permet de produire des contenus qui ne sont pas le reflet des opinions de leurs rédacteurs, mais des opinions et connaissances exprimées dans une documentation disponible et, normalement, identifiable (donc consultable). Elle découle également en partie du premier principe, qui stipule que l'inclusion d'information sans discernement n'est pas souhaitable au sein de l'encyclopédie en ligne.

Même si elle s'avère parfois difficile à appliquer ou à faire comprendre à certaines personnes (et là, la présomption de bonne foi à souvent du mal à jouer), son application stricte permet la rédaction de contenu dans des conditions qui sont, à mon sens, les meilleures possibles à la fois pour les auteurs et, par la suite, pour les lecteurs.

 

 

Notes

 

1. A ce propos, suite à un commentaire vu traîné quelque part, je souhaiterai signaler que le contenu admissible de Wikipédia ne dépend pas d'un éventuel partenariat.

2. J'insiste. Ce n'est pas inutile.

3. Ce qui est une pure vue de l'esprit (si on ne compte pas les faux-nez), et qui relativise sacrément le prétexte de ce billet.

4. Elles en conditionnent aussi l'admissibilité.

Commenter cet article

Addacat 13/09/2011 18:54



L'idée que "tous les points de vue se valent" est typiquement cellle des pov-pushers et de ceux qui les soutiennent (par exemple les promoteurs de sectes, de sites perso, de blogs perso, de
propagandes en tout genre) et traînent au CAr ceux qui essaient de rétablir la neutralité de point de vue. En général, le CAr donne raison aux militants/ pov-pushers et à leur comité de soutien.
Cela explique sans doute que les Iluvalar, Mica et autres tiennent le haut du pavé.



Pierrot le Chroniqueur 14/09/2011 09:50



Je ne pense pas que Mica ou Iluvalar tiennent quoi que ce soit en ce moment.



Jean-Claude 31/08/2011 15:51



Je parle de wikipédia et de la bonne foi des utilisateurs qui citent les sources, crédibles si les utilisateurs ont les moyens de le faire...comment veux-tu vérifier les sources si tu ne possèdes
pas les docs originales de ces sources....as-tu l'Encyclopédie Pratique du batiment, possèdes-tu la collection de l'Encyclopédie de la Litterature Française...si non, soit du revertes, soit tu
comptes sur la bonne foi du créateur....c'est tout ce que je confirme. Maintenant si tu doutes de mes affirmations, tu prends un sujet au hasard sur la physique appliquée, au hasard, et tu remets
en cause les sources citées...



Pierrot le Chroniqueur 01/09/2011 14:45



Titiller les affirmations est une de mes raisons de bloguer .



Jean-Claude 31/08/2011 10:53



Bonjour Pierrot , je m'excuse de te contredire, mais si lors d'un contrôle de modification sur une page WP, un rajout de texte est effectué comme ceci...je cite «  le tube radiogène doit
être contenu dans une enceinte...bla...bla...et opaque aux rayons X » référencé {Encyclopédie Pratique de la construction et du batiment – Quillet – Jean Chauvin : Page 892 §30}...que
fais-tu, tu revertes ou alors tu estimes que le contenu et la référence te parraissent plausibles, si tu acceptes ce rajout... tu comptes donc sur la « bonne foi » de l'utilisateur...
Ou bien comme cela arrive quelque fois : Tu doutes de la référence et l'utilisateur te dit « l'user:Gloups possède la documentation...tu peux le lui demander...tu fais aussi confiance (ou
pas) sur la bonne foi des individus...etc...n'est-ce pas...Wikipédia est truffé de « bonne foi, surtout sur la bonne foi des « anciens ».



Pierrot le Chroniqueur 31/08/2011 13:49



Nous parlons bien de Wikipédia. L'obligation de sourçage existe, et il faut que celui-ci se fasse à partir de sources estimées crédibles par la "communauté" (ou plutôt par les contributeurs
concernés). La bonne foi n'est pas vraiment de mise vis-à-vis de la source, mais de la personne, et une source doit pouvoir être débattue (et sans doute accessible par plusieurs utilisateurs).



Jean-Claude 30/08/2011 17:25



Bonjour Pierrot le philosophe, tu écris « oui, le contenu de Wikipédia peut être fiable mais n'a pas vocation à refléter la Vérité ». Pour entamer une reflexion
philosophique à la « Van Damme »...qu'est-ce une encyclopédie fiable, en connais-tu. Toutes les encyclopédies libres sont basées sur la bonne foi des passages de textes et sur les
références proposées, si elles ne peuvent être identifiées. Pour savoir si WP est fiable il nous faudrait une encyclopédie « référente »...est-ce que le Larousse est un référent
possible pour WP...non, car cette encyclopédie est basée sur des sources primaires ou des TI...inacceptable sur WP. WP est basée sur des bribes ou éléments d'écritures ou de brochures dont
certains auteurs sont peu fiables. Pour cela et à cause de cela, une sorte de ratatouille (mot empoyé pour te faire sursauter...) est servie pour une pseudo encyclopédie, mais qui mérite d'être
réellement le reflet des pseudo historiens qui détiennent des pseudo vérités...est-elle pour cela moins fiable...non...elle n'est que le mirroir des grammairiens, historiens, etc... contemporains
et témoins. Ce qui reste, pourrait s'appeler « La
fiabilité torturée par l'erreur »...Je te laisse méditer....j'ai le cerveau qui vient d'exploser.



Pierrot le Chroniqueur 31/08/2011 09:22



Une encyclopédie fiable ? Dans l'absolu ? Non. Des encyclopédies considérées comme fiables, oui, et tu en cites une toi-même. C'est ma première réponse.


Tu indiques par la suite : "Toutes les encyclopédies libres sont basées sur la bonne foi des passages de textes et sur les références proposées". C'est faux. Le principe du libre est seulement de
proposer des textes sous licences "libres". Le fait de proposer un site internet intitulé encyclopédie n'est en rien une garantie sur son contenu, et sur son processus d'élaboration.
L'exemple que je prennais (Nicolas Sarkozy) est une démonstration a posteriori de l'utilité de la politique de NPOV, ce qui n'est en rien une obligation ailleurs que dans les projets Wikimedia
(et sur ce point, il y a encore d'énormes progrès à faire). C'est un des moyens permettant d'atteindre une certane fiabilité.


Quant aux sources peu fiables, à quoi servent-elles, puisqu'elles ne devraient pas ou que peu être employées ?


Ah, j'oubliais : je ne me pose pas en philosophe, c'est une étiquette bien lourde.



Xavier Combelle 29/08/2011 14:17



DrBrains



Fabrice Ferrer 25/08/2011 20:23



Le meilleur moyen pour arriver à rédiger un article à peu près « neutre », c'est de comprendre que la neutralité de point de vue n'existe pas. C'est un idéal chimérique vers lequel il
faut tendre.



Pierrot le Chroniqueur 26/08/2011 09:31



La neutralité de point de vue, ou la neutralité d'un point de vue ?



Dr Brains 25/08/2011 20:09



Plus sérieusement, on peut aussi citer ceux qui pensent que "Neutralité de point de vue" = "Tous les points de vue se valent", dont (feue) Alithia fai(sai)t partie.



Pierrot le Chroniqueur 26/08/2011 09:30



C'est vrai. C'est d'autant plus bizarre que le même Alithia, en prônant cette manière de procéder (qui est foncièrement anti-scientifique) indiquait dans le même temps (je caricature à peine) que
l'ingénieur-scientifique-informaticien ne pouvait évidemment pas produire un bon contenu, au contraire du philosophe. Paradoxal.



Dr Brains 25/08/2011 18:57



C'est d'un scandale. Une honte. L'auteur de ce billet ferait mieux de se faire tout petit.


 


Je cite :


le principe du "wiki" est potentiellement tel que le contenu peut changer du tout au tout en deux modifications successives


 


Cela est faux, comme chacun devrait le savoir. Il suffit en effet d'une seule modification.


 


 






Pierrot le Chroniqueur 25/08/2011 20:01



C'est vrai.



SammyDay 25/08/2011 16:59



Bravo pour le billet, cela explique mieux que beaucoup ce qu'est la neutralité de point de vue, que d'aucuns assimilent à une absence de point de vue...



Pierrot le Chroniqueur 25/08/2011 20:01



Merci. Et d'autres à une multiplicité infinie de points de vue ...