Publié par Suprememangaka

Je m'aventure (c'est une première pour moi) sur un blog suite à des débats récurrents m'ayant opposé à plusieurs autres contributeurs à propos de la pertinence à mentionner ou non certains éléments, dont le caractère encyclopédique paraît plus que douteux, pour ne pas dire qu'il s'agit de simples anecdotes. Ce genre de divergences, engendrant de longues discussions, est particulièrement fréquent sur les articles d'hommes politiques, je me souviens que Pierrot en avait d'ailleurs parlé1, tant il est alors facile de vouloir céder (abusivement, à mon avis), aux sirènes de l'actualité, pour répercuter la dernière petite phrase prononcée par l'intéressé, pour relayer la dernière révélation du Canard enchaîné, pour faire tout un paragraphe sur de supposées affaires alors qu'un non-lieu, par exemple, a été prononcé, etc. Bien entendu, ce genre de discussions n'est pas l'apanage des seuls articles politiques. Je dirais même que, finalement, 90% ou presque des sections sur les pages de discussion portent sur le point de savoir s'il faut inclure ou non dans l'article telle ou telle chose. Mais la question que je souhaite plus particulièrement aborder est celle-ci : peut-on retirer des éléments abondamments sourcés, médiatiques même, si le caractère encyclopédique (en sachant très bien qu'il existe autant de définitions d'icelui que de Wikipédiens...) n'est pas évident ? Autrement dit, la présence de sources est-elle suffisante pour, de facto, inclure ce qui y est rapporté dans Wikipédia ? En pdd, plusieurs Wikipédiens (je pense à Schlum ou HaguardDuNord, entre autres), ont déjà expliqué pourquoi la réponse est négative. Moi aussi. Mais je constate que l'incompréhension à ce sujet règne encore (attention, je ne prétends pas détenir la vérité et en conclure qu'Apollofox raconte n'importe quoi.  Pas du tout. Je veux signifier que, à l'évidence, je n'ai pas été compris). D'où l'idée de ce billet

 

 

Les sources sont nécessaires (et encore...) mais non suffisantes

 

En préambule, je fais un point sur les sources et leur nécessité. Un article de Wikipédia peut être excellent, dans son contenu, sans être sourcé (comme l'a récemment dit GH), pour peu qu'il ait été écrit par un connaisseur du sujet, par exemple. Les sources ne sont donc pas un impératif pour avoir un contenu de qualité. C'est juste une garantie de la vérifiabilité d'un article, ou d'une partie de l'article. Elles ne sont en revanche pas gages de qualité : de mauvaises sources feront un mauvais article encyclopédique.

 

A contrario, la présence de sources n'est simplement qu'un indicateur de la pertinence à mentionner un élément. Elle ne signifie pas que celui-ci doit forcément être rapporté sur Wikipédia, elle n'entraîne pas automatiquement recevabilité d'un point de vue encyclopédique. Ces sources n'établissent, en plus de leur fonction principale de permettre de s'assurer de la vérifiabilité de ce qui est écrit, qu'une présomption de notoriété et même "d'encyclopédicité". Une présomption simple, non irréfragable, qui peut donc être battue en brèche par divers moyens, permettant ainsi un tri le plus objectif possible de ce qui peut figurer ou non sur Wikipédia malgré ces sources. Depuis le temps que je suis sur Wikipédia, j'ai maintenant trois critères qui me permettent d'opérer ce tri. Ils feront l'objet d'un paragraphe chacun, mais je précise, et c'est logique, qu'ils sont assez imbriqués l'un l'autre, vu qu'il y a des relations de cause à effet.

 

 

Un indispensable recul sur les évènements

 

La première condition, à mon sens, est temporelle. C'est pourquoi je me méfie grandement de l'empressement, que je constate souvent, à relayer, voire à en faire un article, le moindre évènement médiatique. Le résultat est souvent, et logiquement, un article, ou un paragraphe, d'un ton journalistique, et non encyclopédique. C'est d'autant plus dommageable que, après tout, la Foundation a prévu un projet pour cela. On n'est jamais pressés de rédiger une encyclopédie qui, par définition, est un amas de connaissances froides et analysées comme il convient (enfin, avec les sources qu'il faut). Conséquence : ne pas répercuter immédiatement ce qui s'est passé n'est pas un drame du tout pour Wikipédia. C'est même un atout. Un recul sur les évènements est en réalité indispensable à la confection d'un véritable article encyclopédique, recul qui non seulement favorise l'émergence d'un travail de qualité (car non dicté par l'urgence et l'évolution d'une situation encore présente), mais surtout qui permet d'apprécier si le fait est notable ou non. Je vois deux raisons :

 

  • La première est que ce recul sur les choses permet de disposer (ou non, justement !) de sources de qualité, ayant opéré une synthèse et une analyse des choses (ce qui écarte le risque de TI. Car, ne vous voilons pas la face, la production d'un paragraphe sur un évènement immédiat à partir de plusieurs sources journalistiques toutes fraîches est une synthèse inédite. Ce qui n'est en principe pas autorisé sur Wikipédia), et qui est le seul moyen d'opérer une contextualisation indispensable. Wikipédia ne doit pas seulement compiler des faits bruts, le travail encyclopédique va au-delà de cela. Et, comme d'une chose découle une autre : il n'existe a priori de synthèse à froid bien sourcée que si l'évènement a été suffisamment important, c'est-à-dire a eu des effets notables. 
  • Et c'est ma seconde raison : un recul suffisant nous permet d'apprécier les conséquences, les influences, du fait en question. Un point capital, qui est en fait également un autre des critères d'appréciation dont je parlais plus haut.

 

 

Des effets qui doivent être notables

 

C'est le critère majeur : un fait, un évènement n'est à mentionner sur Wikipédia que s'il est notable, comme l'exige le premier principe fondateur. Or, il ne sera notable que s'il a des effets, des conséqences importantes. Bref, il doit être un minimum influent (et c'est aussi pourquoi, donc, il faut du recul : attendre de voir si ses conséquences existent). Comment, alors, évaluer l'importance de ces effets ? Il y a à mon avis deux critères substitutifs :

 

  • Déjà, évaluer l'importance intrinsèque de l'évènement et de ses conséquences. C'est subjectif ? Pas tant que cela, le tout est de dégager une impression consensuelle. Concrètement, tous les Wikipédiens seront d'accord pour reconnaître que le décès d'une personne est à reporter tout de suite sur l'article, alors qu'un ancien président de la République mordu par son chien (au hasard), on s'en fiche complètement tant les conséquences sont insignifiantes. Le problème survient lorsqu'on est dans l'entre-deux, et que des divergences apparaissent quant à l'appréciation de cette importance. À ce moment-là, le second critère peut entrer en jeu.
  • Et il découle directement, là encore, du premier principe fondateur : "Les connaissances devant être présentées de façon synthétique, le critère qui détermine la place à accorder à une information ou à un point de vue est sa pertinence par rapport aux autres". Par rapport aux autres... Autrement dit, un élément important à étudier est le contenu déjà présent de l'article. Concrètement, et même si ça peut sembler paradaoxal, voire être un frein au développement d'une ébauche, un petit article, contenant peu de choses, ne doit pas recevoir une information aux conséquences et à l'importance assez faibles : il faut d'abord privilégier le développement des choses essentielles, avant de s'intéresser au reste. Ou alors, au minimum, le faire en proportion de la taille de l'article. Inversement, un article déjà bien doté, avec l'essentiel et entrant de surcroît dans divers détails, sera plus enclin à accepter des ajouts mineurs.

 

Pour reprendre les deux exemples retenus par Apollofox, Patrick Ollier et les Bogdanoff, ces deux critères nous permettent de faire la différence déterminante : d'un côté, un homme politique ayant eu plusieurs mandats et fonctions importants. Il faudrait, paraît-il, insérer ses relations amicales à l'égard de la Libye du colonel Kadhafi. Uniquement parce que, actuellement, Khadafi est sous les feux des projecteurs avec la révolte en cours et l'intervention de la coalition internationale qu'il subit. Alors qu'elles n'ont eu aucun impact, ni sur la politique française, ni sur la politique libyenne, ni sur sa propre carrière. C'est, de plus, peu pertinent eu égard à ce qui figure déjà dans l'article, consacré très succintement et factuellement à ses fonctions politiques et aux étapes-clefs de sa biographie. Développons d'abord ces points précis !  À côté, la polémique sur les supposés postes de professeur à l'Université  Megatrend de Belgrade des frères Bogdanoff, présente le mérite de faire partie d'un tout ayant des conséquences sur la carrière des Frères, vu le tollé du monde scientifique qu'ils récoltent. De plus, la mention s'inscrit parfaitement dans la dynamique d'une partie de cet article, les controverses liées à leurs travaux et statuts (profs, pas profs, méritent leur doctorats, ou pas, etc) étant légitimement mentionnés et mis en perspective. Voilà pourquoi mes conclusions sur ces deux cas, a priori similaires quant au traitement à leur réserver, diffèrent.

 

 

Le risque de POV

 

Enfin, le troisième et dernier élément à prendre en considération, et c'est particulièrement vrai pour les articles politiques, là où j'ai le plus de débats de ce genre, c'est le risque de non-respect de l'obligation de neutralité de point de vue. J'explique : si on commence à ajouter une petite phrase, une petite polémique, un début d'affaire politico-financière, et ainsi de suite, la logique veut qu'il faudra alors répertorier tous ces problèmes pour la personnalité politique en question. Le risque est alors grand de voir l'article de Wikipédia se consacrer davantage à ces affaires plutôt que sur le reste de la biographie. C'était par exemple le cas pour Julien Dray ou pour Christian Estrosi, avant nettoyages, et c'est évidemment problématique quant à la NPOV : trop insister sur ces affaires, alors que ce n'est pas non plus l'aspect le plus important de ces deux personnalités politiques, était un choix susceptible d'influence le lecteur sans aucune justification éditoriale suffisante. Un équilibre, à proportion du poids de ce genre d'affaires dans la carrière de la personnalité politique, se doit d'être trouvé. Autre problème : les disparités de traitement de ces affaires entre les hommes politiques. La plupart d'entre eux n'ont pas de mention de ces polémiques et autre mises en examen. Chaque mention supplémentaire est une inégalité de plus, de ce point de vue. Évidemment, il s'agit avant tout d'une conséquence involontaire du fait que les Wikipédiens ne peuvent pas être partout. Cela confine même à la défense Pikachu, j'en conviens volontiers, car ce n'est pas une absence sur d'autres articles qui devrait conduire à refuser la mention, le cas échéant acceptable, d'un élément à charge contre un homme politique. Mais, néanmoins, c'est une situation à laquelle il faut prêter attention, sans quoi les médias, par exemple, pourraient crier à la partialité de Wikipédia. Y penser, donc, sans y accorder plus d'importance que cela n'en mérite.

 

Voilà ! J'espère avoir été suffisamment clair. Et je remercie chaleureusement Pierrot d'avoir accepté d'héberger ma prose.

 

 

1. Note de Pierrot : ici et ici.

Commenter cet article

SM 02/04/2011 23:24



@Exploser Oui, ça ne concerne pas vraiment les plats cuisinés ^^. Il s'agit effectivement des articles où des modifications peuvent être induites par l'actualité. Et je me suis spécifiquement
concentré sur les articles politiques car cela fait partie de ma sphère d'intérêt, et c'est là que j'ai eus les débats les plus mémorables à ce sujet.



Exploser 02/04/2011 00:32



Intéressant. Mais vos trois critères semblent être plus destinés aux articles d'actualité, sur lesquels votre billet insiste principalement. Par exemple, je n'ai pas l'impression que vos critères
puissent être appliqués aux articles traitant de plats cuisinés.



argos 30/03/2011 23:15



Sinon j'ai l'habitude de dire aux gens qui ajoutent des anecdotes "Wikipédia n'est pas Wikileaks", je trouve que ça résume bien.



Pierrot le Chroniqueur 30/03/2011 23:30



Pas mal. Ca marche aussi avec "Wikipédia n'est pas Wikinews".



argos 30/03/2011 23:13



http://blog.opensourcenerd.com/upload/tldr-cat



Pierrot le Chroniqueur 30/03/2011 23:30



Tldr ? Pour une fois, ce n'est pas de ma faute.



Pierrot le Chroniqueur 30/03/2011 22:03



Voilà, merci à SM pour ce billet. J'en profite pour rappeler une nouvelle fois que mon blog est ouvert à toutes et tous. Il suffit de menvoyer un mail.