Publié par Pierrot le Chroniqueur

Prolongement d'un récent débat sur l'organe officiel du parti des administrateurs, une section du Bistro d'hier, créée par Cédric Boissière, propose une réforme de vocabulaire très importante : renommer les "pages à supprimer" (PàS) en "pages de validation de l'admissibilité" (ou approchant). Il paraît que ce serait plus clair et plus neutre, et surtout plus pédagogique, à l'égard des nouveaux.

Ce que je vois surtout, c'est que ce serait simplement plus logique. L'un des effets de longue date, et très étonnant, de la dénomination "pages à supprimer" c'est qu'il en a été conclu (par un certain nombre) qu'il fallait un consensus pour aboutir à une suppression. Et qu'il fallait surtout, en quelque sorte, prouver l'absence d'admissibilité. Si l'on part du principe fondatemental qu'on ne peut établir que ce qui est, et non ce qui n'est pas, il y a de quoi s'étonner. Il reste donc à espérer que cette réforme de dénomination à venir permettra une véritable révolution : définir que c'est effectivement à l'admissibilité d'être validée et prouvée. Et qu'il y a lieu de supprimer un article si tel n'est pas le cas ou si le constat d'admissibilité ne fait pas consensus. Chiche ?

Commenter cet article

JJG 24/09/2013 20:31

Sans vouloir être méchant avec Cédric Boissière, je trouve que c'est vraiment une fausse bonne idée... (enfin, de mon point de vue, il faut déjà faire un effort d'imagination pour penser que ça pourrait être une bonne idée).

Pierrot le Chroniqueur 26/09/2013 09:26

Elle n'est ni bonne ni mauvaise vu son peu d'impact sur le fond. Sauf si l'on suit ma suggestion.

Spiderâne 24/09/2013 13:00

Je n'y crois pas une seconde.

Pierrot le Chroniqueur 24/09/2013 13:15

Moi non plus (d'où la catégorie choisie pour ce billet). Et pourtant, n'est-ce pas ...