Publié par Pierrot le Chroniqueur

Faites pas attention au titre, c'est juste pour déclencher une petite polémique.

 

Ce week-end, sur le Bistro de la Wikipédia francophone est apparu une mini-polémique (enfin, de mon point de vue, plutôt un marronnier) à propos de l'interview donné à Caroline Fourest (journaliste) par Rémi Mathis (président de l'association Wikimédia France — Association pour le libre partage de la connaissance) pour France Inter. Etrangement (ou non), on retrouve deux reproches majeurs, toujours les mêmes :

- la "méconnaissance" de l'intervieweur de l'objet Wikipédia (c'est bête, il ne faut pas longtemps pour se renseigner).

- les confusions non levées par l'interviewé entre l'association qu'il préside, Wikipédia et la communauté wikipédienne.

Je reste étonné (enfin, disons ça) pour ma part que ces deux points ne soient pas pris en compte par les intéressés (respectivement). Et visiblement, je ne suis pas le seul...

 

Approche des média

Déjà, je croyais naïvement que les journalistes avaient pour objectif de relayer l'information1. Quand on entre dans les locaux de "Wikipédia France"2, on peut s'interroger sur le sérieux de ce qui va suivre. Après tout, ce n'est pas comme si l'association qu'elle visite s'appelait : Wikimédia France — Association pour le libre partage de la connaissance. Si la confusion semble peu porter (ce n'est pas le cas, bien sûr, tout le temps), ce n'est pas du goût des contributeurs de Wikipédia. Passons sur ce sujet épineux, je vais y revenir plus bas, forcément. Hormis cette confusion qui, répétée encore et encore, en devient irritante, d'autres choses sont à relever.

C. Fourest n'a semble-t-il pas compris la notion de sources indépendantes dans son entrevue. Demander une correction sur "son" article à partir d'une affirmation constitue bien, comme relevé par Kirtap, une source primaire non indépendante. Pas vraiment ce qui est demandé sur Wikipédia... C. Fourest semble aussi - on peut la comprendre - s'inquiéter de la qualité des articles qui relèvent des sciences humaines sur notre encyclopédie en ligne favorite. Elle a raison, même si elle aurait pu se renseigner avant chez moi (en toute modestie, bien entendu) : l'une des raisons de ce problème est sans doute intrinsèque au genre. Les possibilités d'organisation en groupe(s) évoquées ont des avantages et des défauts, il suffit de considérer la simple notion de neutralité de point de vue quand on travaille sur un matériau comme les idées, dogmes et autres sensibilités du genre humain.

Peut-on reprocher à C. Fourest de ne pas être aussi exacte qu'elle aurait dû (c'est mon sentiment, qui semble-t-il est partagé) l'être ? Non, si on regarde ce que font la plupart des autres journalistes (par exemple, ne pas trop s'embêter à chercher des renseignements ou des interlocuteurs). Oui, si on veut présenter un travail de qualité sur Wikipédia sans tomber dans l'approximatif.

 

Accroche des média

Wikimedia France et les média (tout court), c'est une interaction qui ne manque jamais de m'étonner. Elle a toujours tendance à se placer dans une logique de simplification assez réductrice, trop peu souvent démentie (et avec un peu d'énergie) dans le corps des interviews accordées ici et là. La Wikipédia francophone comprend effectivement des cotisants à Wikimedia France, une minorité parmi les contributeurs inscrits, français ou non, francophones en première langue ou non... On ne peut jeter la pierre uniquement aux membres de l'association, ou uniquement aux journalistes. Peut-être qu'Hégésippe Cormier a raison d'indiquer que les Wikipédiens interviewés devraient demander à considérer et amender toute interview à laquelle ils ont participés. Par contre, je trouve que l'erreur persiste dans le temps du côté de l'association Wikimedia France (j'ai indiqué un lien plus haut), et cela peut conduire à des choses regrettables pour certains, car ils doivent alors assumer les âneries d'autres.

 

Peut-être, effectivement, faire en sorte que d'autres Wikipédiens que les seuls membres du staff Wikimedia France s'expriment, comme ce fut le cas dans Envoyé spécial... Dernière chose : "Perso, je me moque complètement de savoir qui parle de Wikipédia dans les médias" dit Guil2027. Moi pas : savoir de quoi on parle est important.

 

Notes

1. Oui, et pas d'écrire une encyclopédie. Ce qui nous fait revenir sur les sources, leur qualité, et j'en passe.

2. " [...] visage français de Wikipédia que tout internaute aimerait rencontrer, médiateur de Wikipédia, recevant les journalistes au siège de Wikipédia France [..] " relevait Schlum.

Commenter cet article

Dalila 26/08/2013 10:41

Amusant de dire qu'il faut savoir de quoi on parle quand vous n'avez apparemment pas compris le déroulement de l'affaire de la DCRI.

D., qui a pu en parler avec un protagoniste

Guillaume70 29/07/2013 14:37

Je suis plutôt d'accord avec ton analyse Pierrot. En apparence, les confusions sont commises par les journalistes, mais Wikimedia France devrait corriger ces erreurs avec plus de vigueur. Et si les médias refusent de faire des efforts, alors il faudrait peut être refuser l'interview. L'idée de Jules de laisser d'autres personnes d'exprimer me parait pas mal.

La question des manipulations de Wikipédia était très intéressante mais elle a été abordée de façon caricaturale par Caroline Forest. Selon elle, Wikipédia serait sous l'influence de groupes entiers de personnes payés par les lobbies et qui agiraient en toute impunité... En revanche, j'apprécie que Rémi Mathis ait parlé des patrouilleurs qui luttent contre vandalismes et manipulations dès le début de l'interview :) Quelque chose que je n'avais pas souvent entendu.

Pierrot le Chroniqueur 29/07/2013 14:40

Les manipulations de Wikipédia... Un vrai sujet, mais par contre, C. Fourest oublie légèrement que si lobbies il y a (et il y a, ce n'est pas une nouveauté), lobbies de l'autre bord il y a aussi. Raison de plus pour bien insister sur la neutralité de point de vue.

Aratal 29/07/2013 14:11

Alors la, permet moi de te contredire (ou je sais que tu me le permet mais j'aime bien..). Tu a tord, pas sur toute la ligne bien évidemment, mais sur un point bien particulier, et pourtant tu insistes dans ton erreur. C'est pourtant pas la faute de te le répéter encore et encore et encore et encore et... (ouais c'est bon ça va on a compris !).

Enfin bon, fait un effort quoi, a la fin c'est lourd, c'est pas un marronnier cette histoire, c'est un mélange de baobab et de sapin, tellement c'est gros, et tellement cela revient dés que l'on parle de Wiki[p|me]dia France dans les médias.

Ah, oui, en fait c’était juste ça....Cette polémique est particulièrement chiante que je ne prend même plus la peine de lire ce qu'il a d’écrit. On sait d'avance qui est contre, qui est pour et blablabla...

Bon ceci dit j'ai lu le billet :p

Aratal

Pierrot le Chroniqueur 29/07/2013 14:12

Marronnier, certes, mais en même temps...
Merci de m'avoir lu quand même :D