Publié par Pierrot le Chroniqueur

... Ils se cherchent du travail à faire. Il faut dire qu'ils ne sont pas vernis ces derniers jours : même quand ils se mettent globalement d'accord pour constater un incontestable problème comportemental et peu probe de joujou avec des adresses IP pour faire nombre, le checkuser qui leur demandait un accord consensuel décrète finalement qu'il ne fera rien du tout malgré l'obtention (facile à constater) de l'accord en question (merci pour le dérangement et à bientôt). C'est kafkaïen. C'est wikipédien (notez bien : c'est souvent synonyme ...) Je n'en dirai pas plus sur ce cas finalement pas si compliqué — parce que ce n'est pas très intéressant, et que je me suis flatteusement senti obligé d'en parler suite à des sollicitations par mail ou sur Twitter. De toute façon, vous l'avez compris ami lecteur, il n'est mentionné que pour l'accroche (expliquer que les admins sont mis au chômage technique) et me permettre d'enchaîner avec la suite.

Car les pauvres administrateurs sont tellement désoeuvrés (ou pas. Je rappelle à ce sujet que les bonnes âmes pour la maintenance quotidienne sont toujours les bienvenues) qu'il s'en trouve maintenant, pour certains, à vouloir stopper un contributeur pour ... avoir commis des modifications pertinentes. De quoi est coupable en réalité Nouill selon Akéron ? D'avoir rétabli certaines des contributions (les pertinentes) de l'utilisateur banni Ediacara, toutes révoquées, sans analyse ni discernement, par Manoillon et Akéron (enfin, son bot. Et ce n'est pas très normal), au nom du principe que le bannissement entraîne toute impossibilité de contribuer. Bon. Effectivement, c'est plus ou moins le principe, même s'il a toujours été controversé (et, pour mémoire, il peut y avoir de bonnes raisons de s'interroger). 

Mais là, il s'agit quand même de passer la vitesse supérieure. Qu'on bannisse un contributeur pour de bonnes raisons, pas de problème. Qu'on tire à vue pour lui faire comprendre à plus ou moins longue échéance qu'il est indésirable car banni, je ne suis donc pas totalement convaincu mais c'est un usage qui est ancien et qui a ses motivations argumentées (qu'on soit d'accord ou non). En revanche, qu'on se base là-dessus pour finalement généraliser l'interdiction et l'étendre à autrui, c'est franchement n'importe quoi (c'est un peu violent comme appréciation, certes, mais je ne vois pas comment le dire autrement). C'est pousser jusqu'à l'extrême la logique formelle des conséquences du bannissement (mais même au-delà puisque ça concernerait alors d'autres contributeurs). Comment peut-on expliquer qu'il serait sanctionnable de reprendre à son compte des contributions pertinentes ? Car c'est bien de cela qu'il s'agit : Nouill n'a pas repris la suite du comportement massivement problématique d'Ediacara, il a trié les éditions en question et n'a remis en place que celles qui le méritent et ne posent aucun problème. Une démarche constructive et éditoriale, d'ailleurs aux antipodes des reverts de principe pratiqués sur toutes les réincarnations d'Ediacara. Le sanctionner pour cela reviendrait, par raisonnement à mon sens tordu, à le sanctionner tout bonnement pour de bonnes contributions. En tirer les conséquences en revertant à nouveau en reviendrait à empêcher à jamais les contributions en question (valables) d'être un jour réalisées. J'avoue d'ailleurs être supris qu'il se trouve plusieurs administrateurs (Akéron, Litlok, Hexasoft, Starus ...) pour soutenir une telle ligne de conduite. J'ai l'impression qu'ils n'ont pas compris le distinguo entre appliquer la sanction décidée à un contributeur et le contenu de la méthode utilisée. Qui est un moyen d'appliquer la sanction et qui ne saurait donc être étendue à d'autres. Sans parler des implications (vues dans le cas présent) : laisser des inepties dans les articles sous prétexte qu'elles ont été corrigées par l'utilisateur banni. 

Autrement dit, il y a une différence entre reverter les actions du contributeur banni et considérer qu'il en devient dès lors interdit à un contributeur respectable d'en reprendre une partie à son compte. La première action est une conséquence logique même si historiquement controversée. La seconde est une innovation, une sortie par les administrateurs de leurs attributions et, disons-le comme je le pense, une très mauvaise idée impliquant un formalisme excessif et dénaturé, et manquant singulièrement de bon sens pragmatique (celui dicté par le seul principe qui vaille sur Wikipédia : "l'important, c'est d'améliorer le projet d'encyclopédie"). Cette section a engendré sur la question une ligne de fracture très importante entre les administrateurs : pour ma part, je souscris sans réserve à LPLT, Frakir, Jules78120 et Guillaume70

Conclusion personnelle : c'est kafkaïen. C'est wikipédien.

Commenter cet article

Guillaume70 03/09/2013 13:41

Je partage cette vision. J'ai moi même été très surpris par les positions de plusieurs administrateurs, mais peut être que la confusion de ce débat à faire naitre des quiproquo (j'espère). En effet, le débat sur la possibilité de révoquer automatiquement un utilisateur banni est une chose, et les deux cotés se défendent (je n'ai personnellement pas d'avis tranché), mais visiblement, la RA a débouché sur la question de savoir si l'on peut interdire de remettre en ligne une version pertinente, au seul et unique motif qu'elle a été faite par un banni. Poussé à l'extrême, ce raisonnement peut donner lieu à des situations absurdes, où en empêcherait la remise en ligne de version parfois bien meilleures, qui contenaient, dans le cas qui nous intéresse, des améliorations significations : conventions de titre, orthographe, wikification, et parfois ajouts de sections entière à un article.

J'aimerais aussi revenir sur un point : il a été répondu sur la RA et ici par Litlok qu'aucune sanction n'était demandée contre Nouill. Cela dit à partir du moment où on demande à Nouill d'arrêter de remettre en ligne ces versions, qu'on essaye de dire qu'un tel comportement est prohibé, c'est bien que des sanctions peuvent être envisagées, surtout dans le cas où la personne continuerait.

Pierrot le Chroniqueur 03/09/2013 14:40

Je partage en tous points tes observations et conclusions.

Litlok 03/09/2013 09:44

Il n'a jamais été question de bloquer Nouill!e problème était qu'un contributeur lui avait signalé qu'il n'était pas d'accord avec ses actions et lui demandait de faire une pause le temps d'en discuter, et que lui a continué de plus belle une action non consensuelle... Un minimum de discussion (ce qui s'est passé sur la RA, mais ce n'était a priori pas le bon endroit) a permis d'aboutir à une solution de compromis, qui aurait pu être atteinte avec moins de cris et de larmes s'il ne s'était pas entêté...

Pierrot le Chroniqueur 03/09/2013 14:40

Voir ma réponse à Starus et le commentaire de Guillaume70. ;)

Nouill 03/09/2013 08:45

Quand j'y repense, cette affaire est quand quelques choses.

En gros Ediacara a été bloqué indef/ban dans un espace d'1 ou 2 mois parce qu'il n'a respecté pas ces blocages précédents. Sachant qu'une partie de ces blocages sont issus d'un conflit avec Manoillon sur des modifications excessivement mineures (Changement de place des sections de bas de pages). Le compte est bloqué, tout ces faux-nez sont bloqués. Ok.

Et puis sur une RA, il y a 1 ou 2 admins, disent en passant, qu'il ne respecte pas les blocages (Quelle surprise !), que c'est pas bien, et qu'il faudrait revert tout ces contributions, pour ce fait.

Et puis quelques temps après, Manoillon (donc la personne qui a été en conflit avec le banni) revert une grande partie des contributions d'Ediacara, sans décision véritablement collégiale sur ce point précis. Puis un admin prend la relève quelques mois après.

Et quand quelqu'un se rend compte que non seulement on revert des modifications pertinentes en masse (Ediacara ne faisant pas de vandalisme, mais des petites modifications soit inutiles, soit soit faiblement utile, soit pertinente sans être génialisme), qu'en plus, il y a pas eu de vrai discussion sur ce fait, qu'on utilise un bot pour cela, et que c'est la partie qui est en conflit avec le banni qui le fait. Est ce qu'y se passe ? Tout simplement on discute du bien fonder de bloquer la personne qui s'est rendu compte de cela, et qui fais des restaurations de modifications pertinentes, blocage qui serait fait pour arrêter ces modifications le temps de discuter sur le BA (qui n'a toujours pas eu lieu) ...

Pierrot le Chroniqueur 03/09/2013 14:39

J'avais aussi été un peu gêné de constater que Manoillon semblait être très présent dans cette affaire. D'un autre côté, il connaît bien le dossier et est donc précieux dans le respect de la décision de bannissement (rien n'empêche, cependant, de réfléchir à de nouvelles formes et à de nouvelles discussions).

starus 02/09/2013 21:40

Ce n'est ni kafkaïen, ni wikipédien, c'est un problème de vocabulaire. Tu as, comme beaucoup, confondu « amélioration » et « enrichissement ». Le jour où il n'y aura que des correcteurs de virgules (et dieu sait que je suis un fervent défenseur d'un style irréprochable), mais plus personne pour rédiger, on aura l'air fin !! Et c'est clairement ce que ma liste de suivi me permet de jauger au quotidien, quelle que soit sa représentativité sur l'ensemble du projet. Dans le cas présent, prendre le risque de laisser changer trois virgules ou d'inverser des sections de bas de page par compassion pour un banni n'enrichit pas l'encyclopédie, mais renforce la vulnérabilité du projet. Mais en effet, on peut laisser quelqu'un conduire sans permis, tant qu'il distribue des fleurs aux jolies filles...

Pierrot le Chroniqueur 03/09/2013 14:38

Suite ta dernière intervention sur la page de requête aux administrateurs, je note que tu n'envisageais pas de sanctions contre Nouill, mais c'est loin d'être aussi évident qu'il n'y paraît (je souscris ainsi aux observations de Guillaume70 plus bas).

Et le problème est bien "visait à ce qu'il cesse". Il en a été conclu,et heureusement, qu'il peut continuer. Je ne comprends pas, et c'est le centre de mon billet, pourquoi il devait cesser ...

Pierrot le Chroniqueur 02/09/2013 22:03

Honnêtement, je ne vois pas trop le rapport avec la problématique posée. Ni ce que cette distinction entre "enrichissement" et "amélioration" est censée justifier. Des corrections typographiques améliorent autant Wikipédia qu'un apport de contenu. Et ce n'est pas le problème : "enrichissement" comme "amélioration", rien ne justifie qu'on puisse empêcher Nouill de reprendre froidement à son compte des modifications pertinentes (rien à voir avec une quelconque "compassion" avec Ediacara, tu es à mon avis à côté de la plaque). Ton commentaire confirme ce que je craignais : il s'agit de vouloir à tout crin appliquer une procédure (mais en fait, elle est détournée et pas conforme puisqu'elle ne vise plus la personne bannie) plutôt que raisonner avec pragmatisme. Je ne partage pas du tout cette approche. Pour moi, le plus important est de ne pas oublier la finalité du projet.