Publié par Pierrot le Chroniqueur

Le bistro (pour ceux qui ne connaissent pas) est une sorte d'exutoire pour encyclopédistes en herbe (voir même  en carton), le tout à l'égout de Wikipédia et parfois son contraire. Mais la nature humaine étant ce qu'elle est, le contraire est peu probable.
Feuilletons notre bistro du jour (14 avril 2008) :
  • 31 sujets évoqués à cette heure.
  • 5 trolls potentiels (on a des professionnels de la chose)
  • et l'auto-satisfaction du jour
Les trolls potentiels n'ont pas pris - ou presque pas - contrairement à certains jours. Il faut aussi dire que par rapport à hier, les sujets évoqués sont peu gratinés. Pour ceux que ça intéresse, hier nous avons vu Bapti, administrateur, proposer une remise en cause des statuts des administrateurs entre autres par un ensemble de contributeurs. "Etrangement", il n'a pas recueilli une franche unanimité, mais la répartition des pour/contre est intéressante, et surtout si peu désintéressée des possibilités ultérieures ... Nous pourrons à mon humble avis en reparler, vu la fréquence du serpent de mer.
MAIS c'était le bistro d'hier, pas celui d'aujourd'hui. Aujourd'hui, c'est l'autosatisfaction, puisque France Culture - ou plutôt un de ses chroniqueurs - a gratifié Wikipédia d'un satisfecit sur l'article Big Bang. Et on ne peut vraiment pas dire que c'est immérité (pour une fois). Ceci étant dit, ce message est vraiment drôle, sur plusieurs aspects. Premièrement, c'est EL qui amène le sujet. Cet utilisateur, ayant une très haute opinion de lui-même (en fait, je n'avais pas vu pire depuis longtemps sur Wikipédia ... mais ce n'est pas introuvable, cf. le cas Gemme), est un spécial de la défense à tout crin de trucs limitissimes, même pour les conceptions larges d'encyclopédie de Wikipédia et aussi un militant de la "qualité". Pour un Big Bang, environ mille pages frisant le ridicule par en dessous, dont 500 qu'il aura défendu avec un acharnement à faire pâlir plus d'un et en apportant des "sources" qu'il n'aura jamais ouvert.
Deuxièmement, cela arrive trois jours pile après ça, où on signale dans le Bistro que Wikipédia s'est faite prendre par le journal 20 minutes pour avoir anoncé la mort de l'écrivain Aimé Césaire, alors qu'à l'heure où j'écris, il est toujours vivant ... "Blague" qui a recommencé le lendemain. Mais à force de vanter la réactivité de Wikipédia, on oublie vite que la bêtise et l'incompétence est bien plus présente ... Malheureusement pour ce projet, heureusement pour ses pourfendeurs.
Nous verrons ce que nous réserve demain.

Commenter cet article