Publié par Pierrot le Chroniqueur

Comme je le disais dans un précédent billet, la blogosphère de l'univers Wikipédia peut s'avérer une mine d'interventions intéressantes, que cela soit dans un but de réflexion sérieuse ou pour se détendre un peu. C'est exactement le cas aujourd'hui, après lecture de deux billets issus du blog de David Monniaux :
Je dois dire que je partage en grande partie sa vision des choses (du moins dans ces billets). Pas totalement, mais en grande partie. Mais  cela m'a inspiré quelques réflexions sur le comportement interne de Wikipédia francophone : en effet, et je l'ai aussi écrit auparavant, la propension des Wikipédiens à hurler contre la presse (et encore aujourd'hui, dans le bistro, où il y a front commun pour la défense du président de la WMFr, qui paraît-il s'est un peu viandé chez le journaliste Paul Amar sur France 5. J'y reviendrais peut-être) n'occulte en aucun cas le peu d'auto-critique dont ils s'avèrent capables.
Ce qui m'a interpellé dans les billets de David Monniaux, c'est la mise en avant d'un système de préemption d'une position privilégiée par un (ou plusieurs) groupe(s) de personnes, au détriment de l'objectif "normal" que devraient atteindre ces personnes. Et avec des arrières pensées fort éloignées de la neutralité.

Et là, je ne vais pas parler des corps "constitués" de Wikipédia (administrateurs, bureaucrates et autres arbitres, on y reviendra), mais plutôt (rapidement) du rôle que peuvent jouer certains pôles spécifiques. Les projets en sont symptomatiques sur Wikipédia. Qu'est ce qu'un projet sur Wikipédia ? Un projet, c'est à l'origine le moyen de coordonner efficacement (?) les actions des contributeurs dans le but d'aller vers une meilleure construction / un meilleur fonctionnement des pages ou actions liées à ce projet. Mais c'est aussi le meilleur moyen de construire un bloc imposant ses vues à la communauté dans son ensemble, y compris et surtout au détriment des règles initiales (projets spécialistes de la chose : sport, cinéma, jeux vidéo, pour les articles) ou pour points touchant à l'ensemble des articles (parmis les projets spécialistes : infobox, boîtes utilisateur, et le tout nouveau tout beau Burométodo1).

Les problèmes soulevés par ces projets sont nombreux, voici un petit aperçu :
  • pour certains, c'est leur existence même qui est problématique. La note de bas d'article en indique un. Mais tout projet construit dans un but s'éloignant de la création et de l'amélioration d'articles en tant que tel est a priori suspect. En effet, si un projet a pour but de s'ingérer dans le fonctionnement de la communauté, il est étonnant qu'il n'intéresse qu'un groupe restreint ... en position dominante de facto. Mais la communauté peut s'élever (parfois) contre un tel fonctionnement.
  • pour d'autres, c'est l'effet bloc. Ils fédèrent une équipe, qui en arrivent à imposer des standard surprenants (voir même contradictoires avec une encyclopédie). C'est ainsi que l'on a pu (et que l'on peut encore voir) des pages (je refuse d'employer la dénomination article ici) entières dédiés à des footballeurs croates jouant en 3e division allemande, ou la liste entière des pokémons. Je sais que l'exemple est caricatural, mais essayez de proposer à la suppression ce genre de trucs. Vous verrez. Le projet a raison par rapport à l'extérieur. Un peu comme Wikipédia contre les journalistes.
  • pour tous : s'occuper d'un sujet précis sous la dénomination projet donne l'illusion de pouvoir imposer son point de vue sur ledit sujet. Qu'on ne maîtrise pas forcément, d'une part, et surtout qu'on est incapable de mettre en perspective dans ledit projet. Car (heureusement) il existe des divergences au sein des projets. Parce que au sein des (gros) projets, existent des groupes d'intérêt ... qui peuvent essaimer dans de nouveaux projets.
Mais il ne faut pas non plus penser que je prenne ces projets (qui peuvent accomplir un bon travail par ailleurs, comme les projets HZB ou astronomie) comme boucs émissaires. Je les prends comme une illustration. Le fait que Wikipédia soit de fait une communauté humaine implique la création de groupes de pression ou de pouvoir. D'autres exemples ? Allez faire un tour sur certaines pages utilisateurs et discussions. Allez faire un tour sur IRC (de nombreuses élections ou décisions y ont été jouées entre une grosse dizaine de personnes). Considérez la position "morale" de la WMFr ... que rien ne légitime car ne rassemblant qu'une infime minorité des contributeurs à WP fr: (ce n'est qu'un exemple, sans parler de ses bonnes ou mauvaises actions), etc.
Autant de preuves que la communauté wikipédienne devrait d'abord balayer devant sa porte, avant de trop râler (avec raison) contre les journalistes. Je sais, ça fait rengaine.

  1. Ce truc, créé par un spécialiste de la masturbation intellectuelle (pour ne pas nommer Brunodesacacias), se veut un moyen d'accoucher de consensus sur des problématiques soumises. Vus les résultats obtenus dans le passé par ce genre de contributeurs là, je pense que l'on va rire (jaune). Encore un méfait de la règle "n'hésitez pas".

Commenter cet article