Publié par Pierrot le Chroniqueur

La spirale, c'est celle, dont j'ai déjà parlée, qui est enclenchée lorsqu'un contributeur (ou du moins sa wikiréputation) se retrouve dans l'œil du cyclone1. Un de mes mystérieux informateurs m'a, à ce sujet, alerté sur le cas de Loic182, actuellement débattu sur l'organe officiel2, ou Bulletin des administrateurs (BA pour les familiers). Je ne développe pas la chronologie des événements le concernant puisque Popo l'a fort bien fait sur le BA (aussi je vous y renvoie), mais je vais ajouter deux éléments supplémentaires :

 

 

Et là se pose tout de même un problème à mon sens important. Si l'on regarde chacune des étapes ayant amené cette décision finale — qui se profile à l'heure où j'écris ces lignes — de blocage indéfini, il n'y a pas grand chose à en dire : tout a été fait dans les règles (sanction d'attaques personnelles, doublement du blocage pour contournement et mensonges sur ce contournement). Et pourtant, si on fait le bilan à froid, il en ressort que, dans cette histoire, jamais le contenu encyclopédique n'a été mis en péril ... mais que Wikipédia compte néanmoins deux contributeurs actifs et expérimentés en moins (un qui est bloqué indéfiniment, l'autre qui s'en va pour protester contre ledit blocage). J'ai, du coup, un indéfinissable sentiment de malaise et de gâchis qui me dit que, finalement, il y a eu là comme un raté administratif. 

 

Et, dans ce cas, à quel niveau se situent les problèmes, qu'il faut identifier pour qu'un tel gâchis ne se reproduise pas ? Chacun pourra évidemment se faire son opinion mais, après analyse, je considère que trois éléments ont nui au traitement adapté du cas Loic182 :

 

  • Le blocage initial d'une semaine. Pour quelques petites attaques personnelles dûes à un trop grand énervement passager, et a fortiori pour un premier blocage, c'est clairement trop. Je ne jette pas la pierre à son auteur, qui a très certainement agi en son âme et conscience (et j'ajoute que les autres administrateurs qui ont regardé la requête sont tout aussi coupables de ne pas avoir adapté la durée), mais je ne peux m'empêcher de penser que s'il avait été au tarif habituel dans ce genre de cas (un ou deux jours), il n'y aurait pas eu de contournement, donc l'affaire en serait très probablement restée là, et deux contributeurs n'auraient pas été perdus. Oui, je sais, c'est facile à dire après-coup ...  Mais cela a le mérite de poser le problème de la trop grande disparité de traitement des requêtes selon l'administrateur qui s'en occupe. Un vieux serpent de mer est la proposition d'une grille, d'un tarif fixe de blocage selon la nature de l'infraction constatée (exemple : une attaque personnelle serait systématiquement sanctionnée d'un jour de blocage. L'administrateur n'aurait donc plus qu'à se prononcer sur le fond, et plus à fixer lui-même derrière la durée du blocage). Il est à mon avis grand temps d'envisager ces sanctions fixes.
  • L'interférence, et même le zèle (à coup d'interventions sur RA et de RCU systématiques), d'un administrateur partie liée au conflit éditorial à l'origine de la surchauffe du bloqué. Combien de fois faudra-t-il le dire : un administrateur n'a pas à se mêler d'un débat concernant un contributeur avec lequel il est en conflit, même de manière indirecte. C'est du simple bon sens, et même une question d'éthique ...
  • La chasse au contournement de blocage. C'est l'usage : tout contournement de blocage avéré doit être sanctionné du doublement dudit blocage. C'est logique : s'il est permis de le contourner sous IP ou avec un autre compte, quel valeur et utilité peut alors encore avoir un blocage ? C'est d'autant plus le cas si le contournement consiste à persister dans le comportement ayant motivé le blocage initial. Et là, on peut alors se poser la question suivante : si le bloqué contourne son blocage simplement pour continuer son travail, pour faire des contributions valables, voire de qualité, faut-il malgré tout mener la chasse et doubler le blocage pour rappeler qu'un blocage sert à interdire l'édition, quelle qu'elle soit ? Ou faut-il considérer que, les administrateurs ayant pour but ultime la protection de l'encyclopédie, il est préférable de fermer les yeux et de laisser le contenu être amélioré par le bloqué ? Autrement dit, ne faut-il pas faire preuve, là aussi, de bon sens dans la gestion des contournements de blocage et ne sanctionner que les contournements permettant la poursuite du problème ayant justifié l'intervention des administrateurs, ou encore la dégradation du contenu ? C'est une question assez délicate à trancher car, finalement, pour les raisons que j'ai exposées, les deux positions sont valables. Pour mémoire, je rappelle le billet que j'ai commis il y a quelques temps sur une thématique très proche : la révocation systématique des éditions, même valables, effectuées sous contournement de blocage.

 

En conclusion, et comme je le disais en titre, la spirale des blocages a ici tourné à vide. Loin d'assurer la protection de l'encyclopédie, elle s'est nourrie elle-même pour entraîner deux départs largement évitables (et dommageables). Il faut vraiment réfléchir avant de l'enclencher et de la voir s'échapper, hors de contrôle. Et peut-être aussi arrêter de ne raisonner qu'en terme de wikiréputation ...

 

 

1. Admirez la métaphore filée, qui vaut au moins 2/20.

2. Je note au passage, pour le déplorer, que l'usage voulant que le pseudonyme d'un contributeur n'apparaisse pas en-tête de section afin de ne pas le stigmatiser se perd.

3. Mais j'ai peut-être raté quelques épisodes ...

Commenter cet article

Xavier Combelle 14/12/2011 17:20


Dernière nouvelle, il semble que Loic182 soit revenu sous un autre compte en venant s'excuser, ceci étant tacitement accepté par les administrateur toute cette aventure n'aurait donc fait fuir
qu'un contributeur ce qui est déjà trop je veux bien te l'accorder

Pierrot le Chroniqueur 15/12/2011 18:01



Oui, c'est déjà trop. Et ce rétropédalage illustre bien le fait que cette affaire a été très mal gérée. Mais je suis content, bien sûr, de ce retour. Et que la situation semble s'être apaisée.



Dr Brains 29/11/2011 19:45


"Je note au passage, pour le déplorer, que l'usage voulant que le pseudonyme d'un contributeur n'apparaisse pas en-tête de section afin de ne pas le stigmatiser se
perd."


Heu, non. Il est demandé de ne pas utiliser le modèle {{u}}, car cela ne permet pas de faire des liens ancrés. C'est tout. Je ne crois pas avoir jamais entendu cet
argument de la "stigmatisation d'un contributeur". Est-tu sûr de tes sources ?

Pierrot le Chroniqueur 30/11/2011 10:45



Absolument, je me souviens de vieilles discussions à ce sujet (même si je serais incapable de les retrouver sans passer des heures dans les archives du BA, tu me pardonneras j'espère de ne pas le
faire). Du reste, je constate que Hervé Tigier (là depuis très longtemps et qui doit savoir à quoi je fais référence) est finalement venu régler le problème et maintenir cet usage.



Hop 28/11/2011 20:00


Ce n'est pas charitable, mais bon, quand même : aller agiter un obscur blocage qui ne fait pas un pet d'émotion sur wikipédia, c'est tout ce qui te reste ? On sent que la bande n'est plus là,
pour relayer et que quelques naïfs ont tout de même fini par prendre leurs distances. Non ?

Pierrot le Chroniqueur 28/11/2011 21:38



J'avoue que je n'ai pas compris grand chose à tes allusions (dans la mesure où je n'agite pas un blocage, mais m'en sers comme élément introductif d'un développement bien plus général, et où je
n'ai jamais cherché, et n'ai jamais été, relayé par qui que ce soit, alors une "bande" de "naïfs" ...). Ce que je comprends, c'est que visiblement tu ne m'apprécies pas, et tu en as parfaitement
le droit. Je trouve tout de même dommage que tu sembles considérer que ce sentiment te dispense d'avoir le moindre pet d'argument. 



Lebob 28/11/2011 09:39


Je n'ai pas suivi ce cas de très près, mais j'ai parfois l'impression que certains administrateurs - et encore une fois je ne veux viser personne en particulier dans ce cas précis - ont parfois
tendance dans ces circonstances à appliquer les règles relatives au blocage de façon très mécanique.  Ce qui, de réactions ulcérée en sanctions hargneuses, conduit souvent à créer
une spirale négative qui mène inévitablement au fatal blocage pour une durée indéfinie.  C'est précisément dans ces moments d'énervement que l'intervention d'administrateurs ou de médiateurs
absolument pas impliqués pourrait permettre de calmer le jeu.  Par exemple en exhortant au calme et en tentant de rétablir un dialogue manifestement rompu et devenu - au moins temporairement
- impossible.  On a trop souvent l'impression d'assister à dialogue de sourds lorsque ces cas se présentent. 

Pierrot le Chroniqueur 28/11/2011 11:07



Je suis complètement d'accord avec toi. Et avec tes recommandations. J'en ajoute une, assez théorique mais à mon avis essentielle : il faut surtout, dans ce genre de cas, dans cette spirale
presque mécanique, que les administrateurs se posent un instant et se disent : "un administrateur de Wikipédia n'a en fait qu'une finalité : protéger l'encyclopédie. Si je bloque indéfiniment ce
contributeur, est-ce que cela protège l'encyclopédie ?" Voilà ce qu'il ne faut jamais perdre de vue. 



Peu importe 27/11/2011 16:05


Certes, quand on sait que tout repose sur le fait de pouvoir considérer qu'un administrateur ayant été en interaction avec un contributeur est de facto et a priori en conflit avec celui-ci,
évidemment pour d'obscures raisons manipulatoires, on comprend tout de suite mieux l'idée de ce billet. Enorme soupir.

Pierrot le Chroniqueur 28/11/2011 11:04



Je n'ai pas parlé de "manipulation", il ne faut pas caricaturer. Comme Xavier, tu te focalises sur ce point annexe de mon billet, peut-être l'ai-je mal expliqué (et j'espère alors que tu
comprends mieux ce que je voulais dire avec ma dernière réponse à Xavier). Mais mon billet avait surtout pour but de décortiquer ici un mécanisme assez régulier qui amène à des départs à mon sens
évitables, forcés ou non, de bons contributeurs (e qui est un gâchis) et d'amener quelques pistes pour solutionner ce problème. C'est cette mécanique, très bien décrite ci-dessous par Lebob, que
je voulais surtout aborder.



Xavier Combelle 26/11/2011 15:49


Même pour pousser à un blocage si il ne le fait pas en tant qu'administrateur

Pierrot le Chroniqueur 28/11/2011 10:41



Ah ben zut, ma réponse a été presque totalement mangée par la matrice. Bon, comme j'y fais référence en-dessous, je la refais. Je disais qu'il y a une subtilité à prendre en compte : c'est qu'il
est parfois difficile, finalement, de déterminer si l'administrateur en question s'exprime comme "témoin à charge" ou comme administrateur traitant une requête. Dans tous les cas, il se crée une
certaine ambiguïté et l'expérience que j'ai des affaires wikipédiennes me conduit à constater que cela crée presque toujours des problèmes supplémentaires, vu les réactions que cette situation ne
manque pas d'engendrer. Donc, soyons pragmatiques : il vaut mieux que l'administrateur en conflit n'intervienne plus du tout.



Bokken 26/11/2011 15:07


En même temps, si cela peut rappeler au Projet foot qu'il y a des règles sur Wikipédia (critères d'admissibilité, respect de la vérifiabilité ou de la neutralité), cette histoire pourrait faire
grand bien.

Pierrot le Chroniqueur 26/11/2011 15:17



Sur ce point, je ne peux que très fortement plussoyer.



Xavier Combelle 26/11/2011 11:57


"un administrateur n'a pas à se mêler d'un débat concernant un contributeur avec lequel il est en conflit, même de manière indirecte." La je suis pas d'accord il n'a pas a utiliser ses outils
mais doit pouvoir avoir les même droit qu'un utilisateur lambda

Pierrot le Chroniqueur 26/11/2011 12:34



Même pour pousser à un blocage de l'intéressé ?