Publié par Pierrot le Chroniqueur


Le titre est digne d'un Closer ou d'un Voici, mais n'empêche ça fait vendre. Alors j'emploie le même procédé déloyal pour l'intitulé. Nous ne sommes pas sur Wikinews1.

Institution wikipédienne se voulant respectable, le Comité d'arbitrage2 vient de subir une démission. Il ne s'agit pas d'une première dans les annales du CAr, sinon, ça se saurait. En revanche, l'arbitre démissionnaire a clairement pointé du doigt la raison principale de son départ : le comportement des autres arbitres (et là, c'est intéressant).

Bref rappel : voilà plus d'une année que le CAr se remettait3 des démissions4 de plusieurs de ses membres (Pyb, Alvaro et Esprit Fugace) et d'une grave crise interne dont les sequelles sont encore bien présentes à en croire certains mails vus ici et là et quelques échanges vus depuis sur Wikipédia ou IRC. Finalement après de nouvelles élections, il semblait que le Titanic navire reprenait les flots avec une nouvelle armature5. Et, malgré quelques orages, les décisions du CAr semblaient respectées : des banissements furent décidés, des désysopages exécutés, des blocages effectués, des avertissements distribués ainsi que des rappels à relire des principes. Le tout malgré quelques interrogations persistentes sur les rendus et comportement des arbitres.

Dix arbitres réunis autour d'une table virtuelle, élus par la communauté6 décident donc de l'issue des querelles après utilisation de tous les procédés7 : lynchage sur le bistro, lynchage sur le bulletin des administrateurs, lynchage sur un appel à commentaire, etc. Une fois tout ce chemin parcouru (et les administrateurs n'ayant rien fait), le CAr règle en principe le conflit en décidant des sanctions "dures" contre l'un des protagonistes (ou groupe de protagonistes) ou les deux. Cette fonction d'arbitre est donc devenu de fait une fonction pivot de Wikipédia. Et aujourd'hui pour toute décision non prise par les administrateurs ou la communauté, le CAr se doit de trancher les litiges qui trainent. Se doit. En théorie.

Revenons donc à cette démission de Bapti annoncée sur le bistro et la page de coordination des arbitres.
  • la première raison invoquée est "Je ne peux plus cautionner l'utilisation du mandat d'arbitre pour protéger un copain ou pour enfoncer un utilisateur qu'on n'apprécie pas". J'avais déjà relevé dans de précédents billets le comportement de certains arbitres lors d'une requête traitée au mois de juin : Wikipédia et ses arbitres puis Chronique d'un arbitrage d'ores et déjà raté. Sans vouloir trop m'avancer, il me semble que la première raison invoquée est directement issue de cet arbitrage. Cependant, j'avoue que je ne m'attendais pas à la démission de Bapti mais j'avais en tête d'autres noms (oui, au pluriel).
  • la deuxième raison invoquée est "la désinvolture de certains collègues à qui il faut sans cesse rappeler qu'ils ont fait acte de candidature au mandat d'arbitre puis reçu la confiance de la communauté." En gros, il rappelle tout simplement qu'être élu au CAr n'est pas un titre ou un rang au sein de WP (contrairement à d'autres statuts). Les arbitres ne sont pas élus pour faire joli sur la photo mais pour pour régler de réelles querelles. Que certains attendent les commentaires des autres avant de donner le leur, soit, mais que tous les arbitres attendent les commentaires des autres, là il y a un problème. Les parties attendent des semaines, si ce n'est des mois, pour savoir si oui ou non on leur donne raison. Et Bapti pointe du doigt certains de ses désormais ex-collègues : les autres ne font au mieux que de la figuration, au pire de l'obstruction. Sont visés, d'après la liste des arbitres qu'il remercie pour leur travail8 : Romary, Arria Belli, Docteur Cosmos, Pierroman et Dereckson.
D'ailleurs, remarquons sur ce deuxième point que depuis que le CAr existe, certains arbitres, dans les trois-quatre mois qui ont suivis, ont ensuite posé leurs candidatures au poste d'administrateur, comme s'il s'agissait un suite logique des choses (Pierroman, Arria Belli ou Dereckson). Or la plupart des arbitres sont élus justement sur le fait qu'ils sont soit contributeurs lambdas soient déjà administrateurs. Par conséquent, on se retrouve avec des CAr composés à majorité d'admininistrateurs, c'est-à-dire représentant une proportion infime de la communauté. Et pas obligatoirement les plus matures et réfléchis.

Précisons quand même, pour rassurer (?), que le CAr ne sera pas handicapé par le départ de l'un de ses membres puisque des suppléants désignés d'après leurs résultats lors des dernières élections seront appelés pour les remplacements. Et c'est donc finalement un ex-futur arbitre Alain_r qui remplace Bapti.

Dernière minute : le bistro du jour s'émeut de ce mini-évènement. Pourquoi pas, ça pourrait inciter à la réflexion. Mais quand il s'agit de proposer des solutions alternatives, on voit poindre une suggestion tout à fait ridicule : Cooptation par le pool des anciens arbitres ? Je pense que VIGNERON n'a pas dû lire une des deux raisons de la démission de Bapti ... Et ça serait bien pire qu'actuellement, à mon avis.

1. J'ai d'ailleurs failli leur proposer ce billet directement, mais je ne pense pas qu'ils auraient goûté la plaisanterie.
2. Ou, pour ceux qui parlent anglais ou font semblant, voiture ou arbcom. Ah non, pas voiture. Mais CAr.
3. Le premier qui dit plutôt bien n'a pas tout faux.
4. Pour des raisons diverses (et plus ou moins véridiques). Dont une détaillée sur le blog de ***. J'en parle ici
.
5. Métaphore leonardicapriesque.
6. Ah, les élections par la communauté ou de la démocratie sur Wikipédia
.
7. Ah, les lynchages par la communauté ou de la tactique sur Wikipédia
.
8. Il suffit de lister ceux qui n'y sont pas ...

Commenter cet article

Bapti 07/07/2008 17:28


Le CAr dispose en effet d'une canal dédié
sur IRC (#comitearbitrage) mais la moitiée des arbitres ne s'y
connectent jamais. Il s'agit toutefois d'un outil précieux pour
relancer un arbitre ou pour déblayer le terrain. Ainsi, j'ai
régulièrement discuter avec Hadrien ou Moumine au moment d'élaborer une
proposition, notamment quand j'avais besoin de précisions sur leurs
avis.
 
Mais ne pas être présent sur IRC n'est en rien
handicapant, comme l'illustre l'influence dans les décisions de
Ouicoude qui ne se connecte pourtant jamais sur IRC. Et je doute que
fermer ce canal serve à quoi que ce soit, puisqu'il est en plus
impossible d'empêcher des communications en privé des arbitres.
 
Pour ce qui est de la mailing-list, désolé de décevoir
Bradipus, mais elle n'a pas servi à discuter du fond des arbitrages.
Pour tout dire, il n'a pas servi à grand chose à part lors du
renouvellement des CUs (sans oublier les courriels hors sujet des
personnes qui demandent aux arbitres de régler des problèmes liés à
Wikipédia).
 
Le problème est justement là : il y a peu de
discussions sur le fond des dossiers sur la page d'arbitrage, sans pour
autant que ces discussions se tiennent ailleurs (ce qui serait
anormalement). Les arbitrages se résument quasi systématiquement à une discussion entre deux ou trois arbitres sur les cinq recquis.
 
Le problème que j'ai pointé du doigt (absence totale
de responsabilité des arbitres) n'est aujourd'hui pas dramatique : pour
résumer, certains arbitres ne font pas grand chose (ce qui ralentit
l'activité du CAr et réduit sa capacité à résoudre les problèmes). Mais
qu'adviendrait-il le jour où un arbitre, pris de folie, fera tout pour
bloquer volontairement un dossier ? Le CAr reposant sur le consensus,
le moindre désaccord d'un arbitre ralentit tout le dossier.
 
Evidemment, destituer un arbitre devrait rester
exeptionnel (et je compte plutôt sur l'existence d'une procédure de ce
type que son réél utilisation pour changer les choses), mais on peut
imaginer que cela prenne la forme d'une pétition signée par un quart
des personnes ayant voté pour un arbitre.
 
Mais le fait qu'une fois élus les arbitres ne soient plus redevables de rien me semble conduire à toutes les dérives.

Pierrot le Chroniqueur 07/07/2008 19:57



Nous sommes assez d'accord sur la conclusion ...
Maintenant, les questions de fonctionnement restent posées. Et une subsidiaire : faut-il ou non réformer le CAr (sachant que plusieurs tentatives ont échouées ?).
En tout cas, si tu souhaites faire part d'autres réflexions sur le CAr (ou des réflexions plus générales sur Wikipédia), n'hésite pas.



Bradipus 06/07/2008 23:48

Ben, tu inscris tout ce que tu veux, mais faut voir à être cohérent: Poppy peste contre le salon #wikipedia-fr, tu parles des salons privés, pas la même chose  ;-)  Nous sommes d'accord, toi et moi, pour dire essentiellement du bien de #wikipedia-fr. Si tu veux lutter contre les salons privés, je ne t'interdis évidemment pas de lancer un combat héroïque contre le téléphone, l'e-mail, la poste et les rencontres irl :-)

Pierrot le Chroniqueur 06/07/2008 23:56



Comme on dirait sur IRC : ^^. Mais je ne suis pas tout à fait d'accord sur le fait que le canal cité soit positif à 100 % (mais je l'ai déjà dit)
Et pour le reste, tu as oublié les pigeons voyageurs, le télégraphe et les signaux de fumées, eh eh eh.



Bradipus 06/07/2008 18:55

Si, totalement. IRC est un endroit bien pratique pour papoter en temps réel et régler rapidement les soucis qui se posent, de la même manière que des admins qui se connaissent pourraient se téléphoner. Et surtout IRC est totalement public et tranparent. Que des discussions abordées là soit transportées sur la BA ou le Bistro lorsque le champ de discussion/décision dépasse le réglement de problèmes immédiats, c'est évident, et ça ne remet pas en cause les avantages de IRC.

Pierrot le Chroniqueur 06/07/2008 19:03



Je m'inscris en faux là-dessus.
Le salon #wikipedia-fr est public, transparent (et encore, on ne peut publier les dialogues dans wikipédia ...) et gratuit. C'est indéniable.
Par contre, ce salon n'est pas agréable pour tous (on peut faire vite comprendre à quelqu'un qu'il est indésirable).
Et plus embêtant, les salons "privés" sont faciles à créer. Et "on" ne s'en prive pas (et pas uniquement pour parler entre copains du dernier album de Lorie).

J'ai l'impression de me faire l'avocat du diable ... Je dois dire que je préfère remplir la catégorie j'ai bien aimé, mais ce serait un peu fade.




Bradipus 06/07/2008 18:51

J'estime que le soupçon est encore plus fort maintenant. D'ailleurs, on a pu voir dans certains arbitrages des réflexions qui indiquaent que des discussions sur le fond de l'affaire avaient eu lieu hors de la page, ce qui est quand même gênant.Ce que j'ai pu voir moi, c'est que de fait, les anciens arbitres devaient parfois (rarement) rappeler les limites de la mailing list.Ceci dit, je me borne à souligner un avantage d'une surveillance quasi extérieure. Qu'elle soit faite par les anciens admins, ou certains anciens admins, ou seulement les membres du précédant CAr, ou une autre solution, kif-kif pour moi.

Pierrot le Chroniqueur 06/07/2008 18:57



Note : ce que j'aime dans le principe de ce blog, ce sont les débats dépassionnés qu'il peut susciter.

Je propose à Bradipus et à "Scrongneugneu" de proposer leurs quelques solutions ici, pourquoi pas ? Après tout, comme je l'ai dit à d'autres, les colonnes de ce blog sont ouvertes pour les gens
de bonne volonté.



Scrongneugneu 06/07/2008 16:24

Bradipus : concernant la liste de diffusion des arbitres, on pouvait concevoir que les arbitres non renouvelés continuent à y disposer, de manière transitoire (mettons, au maximum, pendant un mois), d'un accès, pour assurer une bonne transmission de témoin, mais laisser « à vie » cet accès à des contributeurs ayant cessé de faire partie du CAr parfois depuis des années était incorrect : cela permettait, même si le soupçon n'a jamais été étayé – et pour cause –, de nourrir le soupçon selon lequel des personnes non élues au CAr pouvaient discuter, à l'abri des regards et sur une ressource fournie par la Wikimedia Foundation, à des discussions sur les arbitrages en cours.Maintenant les choses sont claires même si, techniquement et très théoriquement, rien n'empêcherait un CAr élargi aux anciens arbitres de discuter clandestinement sur d'autres supports.

Pierrot le Chroniqueur 06/07/2008 16:38



Oui. Le manque de transparence ... Ca me fait penser aux dernières sorties de Poppy sur IRC, qui ne sont pas si infondées que ça.



Bradipus 06/07/2008 12:39

L'amicale des arbitres avait, jusqu'au comité en cours, une réalité: les anciens arbitres restaient membres de la mailing list des arbitres. Cela permettait par exemple aux ex-arbitres de donner un coup de main sur des points de détails (au lancement d'un nouveau comité, quand les nouveaux se mélangent un peu),  de donner parfois des avis techniques lorsque des points "procéduraux" délicats se présentaient (auquel cas ils servaient de "sounding board") et, point non négligeable, de surveiller d'un oeil ce qui se passait  (en clair, d'éviter par leur simple présence que la mailing list soit utilisée de manière inopportune pour discuter du fond des arbitrages).Au début du présent comité, contre mon avis et celui d'un certain nombre d'ex-admins, cet accès a été supprimé. Je ne pense pas que ce soit une coïncidence qu'on se soit justement aperçu, dans le cadre de ce comité, qu'il avait peut-être été un peu beaucoup discuté hors de la vue du public sur le fond des affaires.

Pierrot le Chroniqueur 06/07/2008 13:02



Ex-arbitres plutôt ?
Personnellement, et comme je l'ai déjà dit plus haut, j'ai un peu l'impression d'un mélange des genres ... Enfin, je puis me tromper.



Moumine 05/07/2008 22:19

J'avais bien compris ! C'est pour ça que le titre dédramatisant l'affaire m'a vraiment plu.Cela va sans dire, mais ça va mieux en le disant : j'apprécie beaucoup de lire tes billets sur Wikipédia et son petit monde. Et je me dis que j'en lirais volontiers d'autres sur le reste...

Pierrot le Chroniqueur 05/07/2008 22:40



Je m'en abstiendrai ici. Je ne me sens pas la vocation d'un commentateur ou d'un philosophe du contemporain.



Moumine 05/07/2008 21:56

Ai-je sombré dans l'hyper-critique ? En lisant tes précédents posts sur les arbitres et les arbitrages, je n'avais pas l'impression que tu trouvais qu'on s'en sortait plutôt bien... Ca avait plutôt l'air d'être la cata intégrale, déjà avant la démission de Bapti.PS 1: Nonobstant le caractère dramatique (à l'échelle wikipédienne, gardons le sens des proportions) du sujet de ce billet, le titre m'a fait bien rirePS 2 pour Scrogneugneu : comment sais-tu que personne n'a jamais demandé conseil à (un membre de) l'amicale ? Désolée de te contredire ^^ mais je l'ai fait une fois au début de mon mandat sur une question de méthode, pour avoir un avis plus détaché que les arbitres qui avaient le nez dans le guidon.

Pierrot le Chroniqueur 05/07/2008 22:02



Je ne parle que de Wikipédia et de son petit monde. Il va de soi, que, contrairement à certaines analogies douteuses que j'ai pu voir écrites dans le projet d'encyclopédie, je ne vais pas mettre
sur un pied d'égalité la vie de la communauté wikipédienne et la vraie vie avec ses drames et ses joies.



Scrongneugneu 05/07/2008 20:40

J'ai merdé dans mon précédent commentaire :1°) répétition de « et d'être élu » (comme si, secrètement, j'y pensais tous les matins en ne me rasant pas),2°) mots oubliés : « proposer à mes collègues la suppression de ce machin ». Pfff...

Pierrot le Chroniqueur 05/07/2008 20:53



Je te pardonne bien volontiers. Après tout, je suis parfois obligé de revenir sur certains de mes billets pour corriger ce genre de coquilles ...



Scrongneugneu 05/07/2008 20:10

J'ajouterai, à propos de la proposition de VIGNERON que, si d'aventure j'avais l'idée saugrenue de me présenter comme arbitre et d'être élu (je rassure les foules, j'ai mieux à faire) et d'être élu (ce qui n'aurait rien d'impossible...), ma première initiative, en tant que nouvel arbitre, consisterait à proposer à mes collègues ce machin totalement inutile qu'est la prétendue « Amicale des arbitres » : [[Wikipédia:Comité d'arbitrage/Amicale]]Comme si les nouveaux arbitres, en débarquant dans leur « nouveau bureau », avaient besoin de se référer à cette page centralisée pour solliciter auprès de leurs prédécesseurs des conseils que, dans la réalité, ils ne demandent jamais...En outre, autant l'on peut comprendre l'existence d'un bulletin des administrateurs (qui n'est d'ailleurs pas interdit aux péons), autant il est étrange de faire croire à un « corps des arbitres actuels ou passés ». Cela n'existe pas.Si les arbitres en fonction ont à s'interroger sur le fonctionnement du CAr, personne ne les en empêche, que ce soit sur le wiki ou dans leur mailing-list privée, mais il me semble malsain de vouloir associer les anciens arbitres aux réflexions sur le fonctionnement du CAr, quand celui-ci regarde la communauté dans son ensemble.Avoir été membre du comité d'arbitrage ne donne aucun droit particulier. Mais l'existence de cette page (qui va bien au-delà des catégories utilisateur, et autres farces du même acabit) est plus que douteuse.

Pierrot le Chroniqueur 05/07/2008 20:15



Piste de réflexion intéressante, que j'aurais tendance à ne pas désavouer ...